AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
3,33

sur 9 notes
5
0 avis
4
3 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
1 avis
umezzu
  20 juin 2019
L'héritage du diable est un cycle de BD d'aventure sur fond ésotérique dans les années 30.

Ce dernier tome de la série est celui où les auteurs vont tenter de retomber sur leurs pieds, après avoir lancé moult explications différentes et parfois contradictoires aux événements en cours. Autant dire qu'après avoir bien complexifié leur intrigue, le retour sur terre va être délicat.
Ce tome est aussi celui où les retournements de situation sont les plus énormes. le sympathique couple formé par Constant, le peintre, et Diane, la voleuse, passe au second plan, car à l'heure des révélations, ils n'ont plus leur place.
Les dessins ont franchement progressé par rapport au tome 1 (le temps a passé… même pour le dessinateur), et sont la grande satisfaction de cet épisode de conclusion. Car pour le reste le premier tome et cet ultime tome sont ceux qui sont plus invraisemblables. Les deux épisodes au milieu du cycle (le 2 et le 3), qui sont une course-poursuite permanente dans des lieux magnifiques, sont bien plus divertissants.

L'appréciation globale de cette série est donc mitigée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
tchouk-tchouk-nougat
  08 juillet 2016
Constant tout comme Emma Calvé se rapprochent de leur but. le mystère de Juliette et le pouvoir du diable semblent à porté de main, et les deux sont liés bien sur.

Un final qui tient ses promesses. Bien qu'on aurait pu le croire, l'histoire reste réaliste et ne prend pas du tout les chemins sinueux de l'ésotérisme, de l'immortalité et d'invocation maléfique. La tension monte graduellement, toujours avec un rythme enlevé. Les révélations qui vont s'enchainer petit à petit dans l'ouvrage sont parfaitement distillés pour que la fin ne paraisse ni trop abrupte ni inachevée.
Les dessins de Paul Gastine ont vraiment admirablement évolué au cours des 4 albums. Ils sont dans ce dernier volet riche en détail et en émotion. Les regards sont beaucoup plus expressifs, les traits plus fins et précis. Vraiment du bel ouvrage pour cette conclusion.
Commenter  J’apprécie          100
Franz
  15 avril 2022
Les diableries de l'abbé Boudet.
Rennes-le-Château, dans le massif des Corbières, dessine naturellement un pentacle avec la disposition de cinq collines de même hauteur et à équidistance. Au centre de la figure géométrique se trouverait la porte des enfers, le lieu d'invocation du diable. Emma Calvé et ses sbires nazis se rapprochent du champ de force tellurique, avides de se saisir de la puissance du mal mais des maquisards et des rosicruciens tentent d'empêcher l'aboutissement du projet dément de Calvé ou encore de la berner à travers un plan machiavélique conçu par l'abbé Boudet.
4e tome clôturant « L'Héritage du diable », « L'apocalypse » tente de résoudre le fantastique nimbant les épisodes précédents à travers une explication rationnelle des événements, le faisant basculer dans l'étrange. le scénariste rame en conséquence et donne une histoire verbeuse et confuse. le rythme s'en trouve alenti alors que l'action demeure trépidante. le comportement de Calvé faisant la lumière dans la nuit des Corbières, celui de Boudet envoyant sciemment à la mort des jeunes hommes dévoués sont particulièrement odieux et font douter de la notion de bien et de mal, l'abbé Boudet pouvant endosser la défroque du diable sous ses bonnes intentions. Les dessins et les couleurs de Paul Gastine sont superbes. Son talent lumineux rehausse un récit quelque peu plombé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
MarquePage
  24 juillet 2016
Suite et fin. Enfin la résolution. Si il faut réussir à tout suivre, c'est au final plus simple que ce qu'on pourrait craindre. Mais quand même tordu. Je ne peux pas en dire plus sans trop en dévoiler de l'histoire.
Tout au long de cette série, on a pu voir l'évolution positive des dessins devenus de plus en plus précis, et des personnages. Constant devient de plus en plus consistant, moins naïf et moins bêta sur les bords. Il a même le droit à une nouvelle coloration car même si dans le tome deux quelqu'un l'appelle le blondinet il était franchement roux.
Page par page, on nous dévoile l'ampleur du mystère de Juliette, son commencement et son but. Plus on en apprend plus on se pose des questions, jusqu'aux dernières révélations qui nous tiennent en haleine tout au long de ce dernier tome. J'ai quand même trouvé ça un peu tiré par les cheveux à certains moments. Très rares heureusement.
Il faut saluer les recherches de l'auteur, et c'est très appréciables de montrer ,au début du premier tome et à la fin du dernier, la différence entre la réalité et la fiction.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


Radwan74
  15 janvier 2021
Je trouve vraiment ce récit tiré par les cheveux. On ne crois pas une seconde à une telle manigance qui implique tant de morts et tant d'organisation.
On est certes dans un récit romancé mais là, on est au-delà de l'extravagant !
La touche finale sentimentale finit de rendre la conclusion de cette bande-dessinée bien naïve.
Commenter  J’apprécie          10
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2636 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre