AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Fifrildi


Fifrildi
  19 juin 2018
Gemmell Go, épisode 17 ^_^

Même si la 4ème de couverture, répète encore cette citation du Langfeust Mag : « On a envie de croire que tout cela fut vrai, tant c'est fort et beau », les lectures se suivent et ne se ressemblent pas.

J'ai beaucoup aimé mais c'était moins intense que les autres romans que j'ai lu de l'auteur.

Sans entrer dans les détails, les Olthors ont été exterminés par les Daroths. Ces derniers ont été mis hors course par les Eldarins. Puis les Humains sont arrivés et ont encore changé la donne…

Comme toujours, Gemmell nous offre des personnages (principaux et secondaires) qui donnent une bonne dynamique à une intrigue sombre et impitoyable.

Après avoir dormi dessus, je dirai que j'ai préféré les personnages de Karis, Duvodas et Sireno. J'avais trouvé Tarantio intéressant au début, mais l'évolution de son personnage m'a déçue. Je le voyais un peu comme un Cellendhyl de Cortavar (cfr la série L'agent des ombres de Michel Robert) mais je ne pense pas que Tarantio ferait le poids face à l'ange…

Karis est une vraie héroïne. Son histoire m'a touchée mais je trouve qu'elle n'a pas eu la fin qu'elle méritait.

Duvodas est un homme qui est convaincu au fond de son coeur qu'il sera toujours du « bon côté » et puis qui bascule dans l'inconcevable…

Sirano m'a surprise

C'est cela qui est bien avec les personnages de Gemmell : ils ne sont ni blancs ni noirs… ils sont gris. Il y a toujours une part d'ombre chez les gentils et une part de lumière chez les méchants. Bon, ok, peut-être pas en ce qui concerne les Daroths. J'ai lu quelque part qu'ils seraient capables de dévorer les orques de Tolkien et les trolls de Poul Anderson au petit-déjeuner ^_^ Parmi les créatures créées par Gemmell, elles seraient les plus cruelles et les plus charismatiques…

J'adore cette réplique du Daroth :
« - Quand il sera mort, fit le capitaine, tu deviendras mienne. Je te dévorerai en festin, femelle. Je goberai tes yeux. »

Au fond, les Daroths pourraient être nous. Ils épuisent la terre de sa magie et exterminent les autres espèces. Ne faisons-nous pas la même chose ? Nous rendons la terre stérile et nous génocidons des espèces entières…



Pour en revenir à Dark Moon : une très bonne progression dans l'intrigue et le suspense jusqu'à la fin qui m'a laissée sur une impression de : « non pas comme ça ! »

Dans l'ensemble, cela reste quoi qu'il en soit un bon moment de lecture comme toujours.

Sur ce, je vais aller lire la critique de BazaR, mon binôme de LC :)

Challenge défis de l'imaginaire (SFFF) (93)
Commenter  J’apprécie          253



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (22)voir plus