AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mladoria


Mladoria
  22 juillet 2015
Merci à AudreyT pour cette très bonne pioche dans ma PAL.

J'ai particulièrement aimé l'ambiance de ce roman, étant une fervente admiratrice de tout ce qui a trait de près ou de loin au Japon et à ses traditions, si dépaysantes pour un occidental. C'est d'ailleurs l'un des bémols de ce roman, d'avoir été écrit par un occidental et cela se sent. Je pense que la culture japonaise ne peut être fidèlement dépeinte que par les japonais eux-mêmes. C'est pourquoi, même si Arthur GOLDEN note qu'une geisha n'est PAS et ne sera jamais une prostituée, on sent tout de même cet a priori occidental face à ce métier déroutant si éloigné de nos sociétés et sans aucun équivalent puisque les références ne sont pas les mêmes. Voilà, la chose que je reprocherai à ce roman, d'être trop occidental et un brin machiste (il faut bien l'avouer ^^).

Cette notion mise à part, la vie fictive de Sayuri est passionnante, j'ai vraiment adoré deux parties du roman, la partie introductive de l'apprentie Chiyo-chan et la dernière partie de la vie d'adulte de Sayuri Niita. La partie centrale était pour moi bien trop axée sur le côté sexuel (les enchères du mizuage prennent trop d'ampleur sur le récit en lui-même), alors qu'une geisha est avant tout une artiste (ce côté-ci est très peu développé dans le roman, ce qui est bien dommage). Une magnifique histoire d'amour, des personnages fouillés et ambivalents, complexes comme j'aime à en rencontrer dans les romans. Les décors sont sublimement décrits, notamment le séjour à Okinawa.

Après avoir été lire la controverse qui opposa l'auteur à sa source d'inspiration, j'ai d'autant plus envie d'aller lire l'autobiographie de celle-ci, histoire d'avoir la vision du cru sur cette histoire, d'autant que le culot de GOLDEN et sa promesse de discrétion non tenue me font émettre de sérieux doutes quant au caractère fictif de cette histoire, même si elle est abordée du point de vue tronqué et subjectif d'un homme non au fait des traditions nippones.

Après toutes ces remarques, on serait tenté de croire que je n'ai pas aimé ce livre et pourtant je l'ai beaucoup aimé. C'est une aventure passionnante, il faut simplement la lire pour ce qu'elle est. Une fiction romanesque émouvante et déroutante qui n'est finalement pas réaliste. Une belle histoire au style fluide qui me laissera le souvenir des yeux gris-bleus de la belle et courageuse Sayuri, la détermination de Mameha, la méchanceté d'Hatsumomo, la rancune de Pumpkin, la cupidité de Mère, les mains du Président, le côté bourru de Nobu-san (qui reste un de mes personnages préférés).
Commenter  J’apprécie          312



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (28)voir plus