AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de alouett


alouett
  15 octobre 2014
C'est un dessin d'enfant tout scabreux qui nous tient compagnie durant les 80 pages qui constituent cet album. Au septième étage de cet immeuble, se trouve l'appartement d'Åsa Grennvall et de Nils, son compagnon. Insidieusement, la violence s'est installée dans le couple. D'abord psychologique, il ne fallait qu'un pas pour que les coups partent… un pas que Nils a franchi.

Si l'idée d'accepter ce graphisme cagneux et approximatif n'est pas évidente lorsqu'on feuillète l'ouvrage, force est de constater qu'on élude rapidement son apparence disgracieuse lors de la lecture. Trois ou quatre pages sont nécessaires, pas beaucoup plus. Car à l'intérieur de ces cases dont les contours sont tracés à main levée, il y a une jeune femme fragile qui témoigne avec sincérité du traumatisme qu'elle a vécu. 7è étage est un récit autobiographique, Åsa Grennvall n'a pas cherché à maquiller son identité, elle regarde les faits tels qu'ils se sont passés, le propos est cru, elle ne cherche pas à l'atténuer, encore moins à le dramatiser. de fait, on occulte totalement ce qui se passe autour de nous durant la lecture car rien ne compte plus que d'écouter ce témoignage et de lui accorder l'écoute qu'il mérite.

Loin de penser que ce récit m'emmènerait aussi loin, j'ai donc découvert cette jeune femme qui, au sortir de l'adolescence, arrive avec tout son lot de complexes dans une ville de Suède pour y suivre une école d'Arts. Cette adolescente gothique s'émeut rapidement de l'accueil qui lui est réservé, de la place qu'on lui donne dans un cercle d'amis. Surprise, elle a peu à peu pris confiance en elle.

Puis vint la rencontre, l'éclosion de sentiments amoureux et la sensation de bien-être qui y était inhérente. Quelques bizarreries de langage et d'opinions font leur apparition dans la bouche de son compagnon, on n'y prête attention… Åsa n'y avait prêté attention. le scénario déplie une suite de faits plus déroutants les uns que les autres et montre objectivement, sans se faire juge ni partie, comment une femme accepte inconsciemment de se soumettre à l'emprise d'un homme. La souffrance liée à l'enfermement psychologique dont elle a été victime transpire à chaque page.

(...)

L'auteure ne formule aucun jugement, elle se contente de raconter mais la force suggestive des illustrations et les non-dits font le reste. A lire.
Lien : http://chezmo.wordpress.com/..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox