AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Citations sur Journal d'Eugénie de Guérin (7)

Carosand
Carosand   02 septembre 2014
Oh ! Si nos espérances, comme dit saint Paul, étaient renfermées dans cette vie seule, nous serions les plus misérables des créatures.
Commenter  J’apprécie          60
Carosand
Carosand   15 septembre 2014
Jetons nos cœurs en l'éternité !
Commenter  J’apprécie          50
Carosand
Carosand   08 septembre 2014
Voyage enfin aux îles Pelew, ouvrage aussi intéressant que des étoupes. Je n'en ai pu rien tirer en contre-ennui. Qu'il demeure, cet inexorable ennui, ce fond de la vie humaine. Supporter et se supporter, c'est la plus sage des choses.
Commenter  J’apprécie          20
Carosand
Carosand   08 septembre 2014
On ne sait, mais on espère ; l'ignorance du bonheur en fait le charme ; c'est si vrai, que Dieu nous a fait un mystère du paradis. Ils ne savent pas être heureux, ceux qui veulent tout comprendre.
Commenter  J’apprécie          20
Carosand
Carosand   08 septembre 2014
Quel homme que Hugo ! Je viens d'en lire quelque choses : il est divin, il est infernal, il est sage, il est fou, il est peuple, il est roi, il est homme, femme, peintre, poëte, sculpteur, il est tout ; il a tout vu, tout fait, tout senti ; il m'étonne, me repousse et m'enchante.
Commenter  J’apprécie          10
Danieljean
Danieljean   29 novembre 2015
La bienveillance, c'est le manteau de la charité jeté sur ce qu'on voit de pauvre et de nu, comme fait une âme bonne et que la bonté arrête sur cette pente à railler que nous suivons communément.
Commenter  J’apprécie          00
Carosand
Carosand   08 septembre 2014
Un peu de malaise m'a fait jeter sur ton lit, ce lit où tu as couché six mois dans la fièvre, où je t'ai vu si pâle, défait, mourant, d'où le bon Dieu t'a tiré par prodige. Tout cela s'est mis avec moi sur ce lit, j'ai vu, revu, pensé, béni, puis un petit sommeil et un rêve où je me trouvais seule dans un désert entre un serpent et un lion ; la frayeur m'a réveillée.
Jamais je n'ai vu de lion que celui-là, mais c'en était bien un. Comment nous arrangeons-nous pour créer ainsi en dormant, nous qui ne pouvons produire un atome ? Est-ce un reflet de la puissance divine qui passe alors en notre âme ?
Commenter  J’apprécie          00


    Acheter ce livre sur

    FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

    Autres livres de Eugénie de Guérin (1) Voir plus




    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (2 - littérature francophone )

    Françoise Sagan : "Le miroir ***"

    brisé
    fendu
    égaré
    perdu

    20 questions
    2007 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , littérature française , littérature francophoneCréer un quiz sur ce livre