AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de florencem


florencem
  03 octobre 2013
Un tome trois beaucoup mais beaucoup plus intéressant. C'est assez impressionnant de voir comment un personnage/narrateur peut faire changer les choses. Oui, car fort heureusement, ce n'est plus Cléo mais Clawdeen qui se joint à Frankie et Mélodie pour "Quand on parle du loup...". Et même si l'adolescente a des préoccupations... d'adolescente, elle est beaucoup plus mature et intéressante que la jeune princesse d'Égypte. Découvrir toute la famille Wolf était aussi plus captivant. La famille de Cléo manquait cruellement de cette touche de sympathie que l'on peut retrouver chez les Wolf, les Carver ou les Stein.

Et puis Clawdeen est amusante, pétillante et vraie. Elle est plus "plausible" dans son rôle d'adolescente "classique" moins caricaturale (même si je ne doute pas un instant qu'il existe des "Cléo" dans le monde...). le fait qu'elle veuille sa liberté (être entourée par des frères nombreux et protecteurs ne doit pas être facile, reconnaissons-le), s'émanciper, mais malgré tout rester proche de sa famille, ne plus vouloir être le bébé qu'on protège, sa passion pour la décoration... même ses réactions face à tout ce qui lui arrive ne font pas surjouées, exagérées. du coup, cette bouffée d'air frais après le passage de Cléo est une vraie aubaine. Et j'ai très envie de lire le tome quatre avec Lala comme narratrice, car la jeune vampire semble être de la même trempe que son amie loup-garou.

Le seul bémol de ce tome est que certaines situations sont réglées beaucoup trop vite à mon goût. Je sais qu'on dit qu'un adolescent est versatile, mais tout de même. Deux exemples. le premier la relation entre Billy et Frankie qui prend une autre dimension dans ce tome. Lisi Harrison a su mener cela de façon légitime. Même le moment fatidique est très bien. Mais c'est l'après qui est assez abrupte, surtout concernant Billy. le deuxième exemple, concerne Mélodie qui découvre sa véritable identité. Elle commençait à s'en douter depuis la fin du tome deux, et on suit petit à petit l'évolution de tout cela. Aucun faux pas non plus à ce niveau-là. Excepté à la fin quand elle lit une lettre lui expliquant tout. L'acceptation des événements par les deux adolescents est quasiment instantanée, et du coup cela décrédibilise un peu le côté "dramatique" de ce qui leur arrive. J'ai trouvé cela dommage car plus d'explications auraient rendu l'histoire plus mature si il y avait eu un traitement moins rapide des événements. Mais au final, ce n'est qu'un détail...

J'ai, par ailleurs, beaucoup aimé comment l'auteur a géré le "cas" Mélodie. Entre le fait qu'elle soupçonne être une RAD et avoir été adoptée, l'auteur a finalement été très juste, ans en faire des tonnes, et Mélodie continue à être le personnage que j'apprécie le plus. La relation qu'elle a avec Candace est aussi assez magique. J'aime leur dynamique, surtout que Candace sait se montrer très perspicace, audacieuse et drôle à souhait. On ne la voit pas souvent, mais à chaque fois, c'est un pur bonheur.

Et puis bien sûr, il y a toute l'histoire sur la découverte des RAD par les normies. J'avoue aussi que l'auteur a bien su mener sa barque et que le côté bling-bling et caricatural qui m'avait agacé dans le tome deux, est ici quasiment inexistant. du coup, on profite beaucoup plus de l'avancée des héros, des répercutions, de leurs choix aussi. C'était très plaisant à lire et j'ai beaucoup aimé la fin. Elle se suffit à elle-même d'ailleurs, si bien que je me demande ce qu'il va bien se passer dans le tome quatre. Une affaire à suivre mais pas pour tout de suite.
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus