AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de RosenDero


RosenDero
  04 octobre 2017
Tungdil a fait preuve d'une grande ruse, deux expéditions, simultanées mais concurrentes, vont partir dans un quête folle afin de forger la Lame de Feu, seul artefact capable de débarrasser le pays du mal. Mais c'est sans compter sur les peaux vertes, les Albes, les tueurs de nains de la 3e tribu, et les soucis de traduction des prophéties…

---

Piouf ! Quel tome ! On ne s'ennuie pas une seule seconde, les événements s'enchaînent à un rythme fou et je crois pouvoir dire que cela faisait longtemps que je n'avais pas veillé aussi tard sans parvenir à lâcher le bouquin (normalement, je pique du nez au bout de 20 minutes ^^).

Suite et fin de l'épopée rocambolesque de Tungdil Mains d'Or, nain du Pays Sûr, prétendant au trône de Grand Roi des peuples Nains, et chef d'un groupe d'artisans nains chargés de forger la Lame de Feu et de tuer Nôd'onn, le mage dément.

En un mot je dirais « épique ». Mais épique grossier (ou easy-épique ?) tout de même, car si c'est plein de rebondissements, c'est surtout cousu de fil blanc et plein de DEM (j'en ai marre d'écrire Deus Ex Machina). Ce qui, soit dit en passant, n'enlève rien au plaisir de lecture mais ôte un peu de crédibilité et de profondeur au récit, dommage.

Dommage également que les nombreux points de background intéressants dès le premier tome ne servent plus à rien dans l'histoire, qui passe ainsi pour un peu expédiée. Aucune incidence de la peste, aucun rebondissement concernant les mages pétrifiés ou les amis humains de Tungdil, je ne parle même pas des elfes qui ne servent à rien alors qu'on en attendait beaucoup. A ce propos j'ai été assez déçu par certaines descriptions d'actions pourtant importantes et dotées d'un potentiel immense (la bataille « finale » et certains combats sont expédiés en 2 phrases creuses). le seul rebondissement auquel je ne m'attendais pas et pour lequel j'ai été agréablement surpris concerne les mystérieux « troisièmes », ces nains honnis (nains du chaos?) qui joueront un rôle important.

Les personnages sont toujours hauts en couleurs, et l'arrivée d'une petite troupe de théâtre renforcera encore ce côté grandiloquent. On s'attache très vite à eux, d'autant que leur nombre s'amenuise au fil des jours… Mention spéciale pour Bavragor et Boïndil qui m'ont foutu des frissons.

Je n'en dis pas plus, lisez-le, ça va vite et ça fait du bien par où ça passe.
Commenter  J’apprécie          92



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (9)voir plus