AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Beliwei


Beliwei
  17 avril 2018
J'avais très envie de lire ce roman, parce que j'aime découvrir des contrées lointaines à travers le regard de nouveaux arrivants mais aussi à travers celui de ceux et celles qui y vivent depuis toujours. L'idée même du voyage vers Ceylan me plaisait bien et la couverture de ce roman fait déjà bien rêver. Ce roman est totalement dépaysant, tant dans les lieux évoqués avec ce voyage au coeur même du Sri Lanka, anciennement appelé Ceylan, que par la période traitée, celle des années vingt aux années trente.

C'est auprès d'une toute jeune femme, Gwen, âgée de dix-neuf ans que nous allons faire ce voyage. Elle a rencontré son mari, Laurence, à Londres, très vite ils se sont mariés, et elle l'a rejoint à Ceylan où il a une propriété et une plantation de thé. Gwen est très enthousiaste à l'idée de rejoindre celui qu'elle aime et de découvrir ce nouveau pays, mais elle va très vite déchanter quand elle verra le comportement de son mari bien vite changer. Qui plus est, elle ne semble pas pouvoir faire ce qu'elle souhaite sur cette exploitation et peu de personnes sont à même de l'épauler. Mais où est donc sa place ?

Gwen est une jeune femme plutôt assez moderne, malgré sa jeunesse. Quand elle arrive à la plantation, on voit de suite qu'elle a des idées très arrêtées sur la façon dont on doit traiter les autres et que la question raciale ne devrait pas causer de différences dans la façon de se comporter les uns vis à vis des autres. Ce qui n'est pas forcément le cas de ceux qui ont l'habitude de vivre dans ce pays, auprès des cinghalais. Cette jeune femme plutôt assez forte moralement, va alors passer par de multiples phases. La distance instaurée par son mari, la présence de certaines personnes qu'elle n'apprécie pas trop vont semer le doute dans son esprit, perdant un peu de cette confiance qu'elle a en son mari. de son côté, celui-ci semble avoir des secrets et ne lui parle pas ouvertement de ce qui se passe dans la plantation. Elle aimerait plus de confiance et d'échanges entre eux. C'est une heureuse nouvelle qui va toutefois les rapprocher, Gwen est tombée enceinte.

Elle va vivre cette grossesse avec beaucoup de bonheur retrouvé, tout comme les attentions de son mari envers elle, elle retrouve celui dont elle est tombée amoureuse et ainsi un certain équilibre. Mais Gwen va se trouver dans une situation délicate lors de son accouchement et elle va devoir prendre une décision qui va la déchirer en deux, elle ne sera plus jamais la même après cela. La culpabilité, le mensonge vont la ronger et elle ne va pas pouvoir s'épanouir comme elle le voudrait en élevant son fils. Bien des années passeront, Gwen toujours hantée, va tenter de continuer de vivre et va devoir faire face à de nombreuses épreuves.

L'auteure aborde tous les thèmes récurrents aux problèmes qu'a pu endurer ce pays au fil des années. L'année 1929 et le crash boursier va leur causer quelques soucis pour leur affaire de thé, Ceylan étant connu pour ses thés, ils vont alors chercher à s'implanter à l'étranger. Par la suite, les émeutes dans le pays sont aussi évoquées, nous montrant ainsi dans quelles instabilités ils devaient vivre, ne sachant pas si leur présence n'allait pas poser problème car ils n'étaient pas chez eux. le thème principal est le fait que plusieurs nationalités puissent se cotoyer et vivre ensemble. Ici ces relations entre les autochtones, les cinghalais et ceux qui sont ici pour s'enrichir, qu'ils soient européens, américains reste tabous à cette époque, et inacceptable. Nous évoquons ainsi les préjugés des personnages vis à vis des "employés" sur les plantations. Chacun est à sa place et les agissements sont parfois scandaleux : certains tentent de se rebeller mais les représailles sont de mises avec l'acte de rébellion.

Ce roman nous conte les conditions de vie en ce début de XXème siècle et ce à travers l'histoire de cette jeune femme anglaise, qui est venue vivre bien loin de chez elle. C'est un roman dépaysant, et très touchant aussi : des choix ont du être fait et quand on pense aux conséquences tout simplement car la différence raciale n'est pas égale, cela ne peut que nous toucher. Son histoire tourne autour d'un fait et tout du long, nous n'avons qu'une envie, c'est de savoir ce qu'il va se passer, ce secret ne pouvant pas être tu éternellement. Là où j'ai bien apprécié ma lecture, c'est que je n'ai pas imaginé à quel point le scénario privilégie les silences des uns et des autres, ces silences qui auraient pu tout changer.

Les paysages, les décors, les ambiances sont si bien décrites, que l'on a l'impression d'y être, les odeurs se mêlent aux mots pour nous transporter en plein dans cette plantation de thé. C'est le premier roman que je lis de l'auteure, et j'ai bien apprécié sa plume et sa proposition, un dépaysement incontestable qui nous permet de découvrir la vie d'une femme dans les années 20-30 mais aussi au coeur même d'un pays qui n'est pas le sien.
Lien : http://www.livresavie.com/la..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox