AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de marina53


marina53
  07 avril 2019
Mathias d'Ogremont est Directeur Général d'une société d'acquisition d'entreprises en cessation. Il mène une vie à 100 à l'heure, courant de réunions en rendez-vous d'affaires. Il part tôt et rentre très tard, laissant à sa femme l'éducation de ses deux enfants. Il ne se juge pas pour autant comme un mauvais père, son argent permettant à toute sa famille de vivre très confortablement. Sa relation très intime avec sa secrétaire, Victoria, ne lui procure aucun remords. Son rendez-vous médical annuel, il n'en a cure, abrégeant ainsi les conseils avisés de son médecin lui intimant de ralentir la cadence. L'AVC le guette ! Un soir, à un diner entre amis, Apolline lui parle d'un stage détox qu'elle vient de terminer et qui lui a fait un bien fou. Mais, pour Mathias, il n'en est nullement question de ces trucs chamaniques. le lendemain, lors d'une réunion, Victoria reste affalée sur sa chaise. Malgré des tentatives de réanimation, la jeune femme décède, victime d'un AVC. Un événement tragique qui va permettre au directeur de réfléchir sur son mode de vie...

Comme il le souligne en fin d'album, Jim s'est inspiré de l'histoire de l'un de ses amis qui, pour prendre du recul par rapport à sa vie ultra-connectée, a suivi un stage de détox. Aussi, les situations telles que passer seul une semaine loin de tout, sans parler à quiconque, ne boire qu'une décoction à base de romarin et, évidemment, lâcher son portable, sont-elles véridiques. Mathias d'Ogremont, un DG surchargé de travail, un homme un peu bourru et bourré de mauvaise foi, va ainsi vivre une semaine coupé du monde. Admirer le rien, redécouvrir la nature, faire connexion avec son corps et son esprit... Pas si facile dans notre monde actuel ! Dans ce premier album, l'auteur manie habilement l'humour et le décalage et fait montre d'une réalisation sans failles. Graphiquement, le dessin est réalisé à quatre mains : Jim pour les personnages et Antonin Gallo pour les décors. Les rues de Paris sont détaillées, les personnages encrés dans des décors riches, le tout dans un sépia réhaussé de touches plus orangées.

Un album original qui, pourquoi pas, donnera des idées à certains...
Commenter  J’apprécie          512



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (51)voir plus