AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Biblioroz


Biblioroz
  02 juillet 2020
Couleur de l'espoir et gorgée de nature, la couverture apaisante de ce récit laisse parler le vert des plantes tonifiantes qui peuvent guérir de nombreux maux. Anaïs se fond dans cette verdure et ses pensées affleurent.
D'une écriture simple mais teintée d'une grande sincérité, elle tire les mots qui nous laissent entrevoir quelques étapes essentielles de sa vie. du partage du landau avec son frère jumeau à la rédaction de ce récit pour éloigner les doutes qui l'assaillent par intermittence, elle se dévoile, oscillant sans cesse entre force, détermination, fragilité et questionnements existentiels.

Le parfum prononcé du troène lui rappelle son enfance à Saint-Coulomb. le chemin qui mène à la plage de la Touesse restera son lieu de prédilection : elle nous parle de ses odeurs, de ses couleurs, de la roquette sauvage et sa saveur poivrée.
Petit à petit, son attirance va vers les plantes, leurs parfums et surtout leurs pouvoirs thérapeutiques. Anaïs en parle avec douceur et passion. Mais avant tout, elle a besoin de découverte, de se confronter à elle-même et s'envole dès sa majorité vers l'Inde où elle forgera sa confiance en elle, développera son amour pour la nature et réfléchira à la direction à donner à sa vie.
En revenant sur le sol breton, c‘est décidé, elle se lance dans des cours d'herboriste doublés d'une formation agricole et concrétise son rêve de faire éclore ces plantes aux mille vertus.

Instructif, ce récit aborde les difficultés humaines et administratives qu'un tel projet ne manque pas de rencontrer sur son chemin. L'endurance d'Anaïs est une force dont elle peut être fière même si les périodes de doutes sont inévitables. Au fil des pages, elle nous expose son parcours, ses conditions de vie, mais nous ouvre aussi son esprit bien souvent tiraillé entre travail et liberté.
J'ai d'ailleurs trouvé tout à fait surprenant son envie de découverte à travers les voyages et son besoin d'ancrage ! Sa vision de la liberté est double avec deux aspects difficilement conciliables : voyager et s'enraciner sur son lopin de terre pour aspirer à l'autonomie.
J'ai aimé sa façon de rendre hommage à la force familiale et amicale qui l'a portée dans son projet.
Ses besoins minimes, en opposition totale avec la course à la consommation actuelle sont une belle leçon de simplicité.
Je vous encourage à lire ses faits, gestes et pensées dans ce récit franc où elle n'embellit ni ne noircit les étapes de sa vie et de ses choix.

Je serais bien restée un peu plus longtemps à découvrir les différentes cueillettes d'aubépine, d'orties, de sureau et reine-des-prés et j'aurais aimé avoir plus de détails sur son travail quotidien mais il faut bien qu'elle retourne s'occuper de ses graines, ses plants et ses sachets de tisanes aux bienfaits ancestraux qui doivent perdurer. Alors je lui souhaite une belle continuation et qu'elle se forge une certitude : celle d'avoir fait le bon choix et de le vivre pleinement et sereinement.

Un grand merci aux Éditions des Équateurs et à Masse Critique pour l'envoi de ce beau récit.
Commenter  J’apprécie          283



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (28)voir plus