AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de idevrieze


idevrieze
  21 août 2014
On dépiaute la vieille PAL pendant les vacances

Car oui, je suis hyper en retard pour ma chronique. Bref, dernière semaine de Juillet, pour partir en vacances, je me suis dit que j'allais lire au moins un truc que j'avais acheté depuis trèèèèèèès longtemps. Mais au moins tout ça. le challenge fut relevé cela dit car j'ai lu l'Apothicaire avant celui ci. Et donc le Griffon Noir aussi. Que j'ai ..... Pfffff Allez, je pense que c'est un de mes premiers achats Ebooks et c'était avant de me mettre avec mon amoureux. Donc cela doit bien faire un trois ans minimum. Il était poussiéreux le Ebook !

En plus, Et bien j'ai aussi fait ma cure de romances historiques (t'inquiète j'en ai encore sous le coude à chroniquer) et un peu de fantasy, de la vraie, de la tatouée... Cela pourrait aussi être sympa. Et les griffons, c'est pas vraiment ce que l'on rencontre le plus. Pour conclure le tout pour le tout, il parait que c'est vachement bien, que l'auteure avait écrit pleins de livres et je vous en passe et des meilleures.


L'originalité de cette oeuvre est que l'intrigue n'est pas forcément où on la croit.

Ah mais quand je veux, je vous en sors des belles. Mais c'est bien vrai. En effet, on pense tous comme des petites guedins que l'intrigue sera cette fameuse guerre des mages puisqu'on arrive comme des comètes avec le griffon Noir qui s'appelle Skandragon (donc pour retenir le nom, c'est coton) qui s'infiltre dans le camp ennemi pour récupérer un bâton magique ou je ne sais quoi. Là je me dis qu'on va arriver dans un truc de fou genre batailles à tout bout de champs, des scènes de vol fantastiques et que l'intérêt va être clairement : Qui c'est qui va gagner la guerre ? Les gentils ou les méchants ? (vis ma vie dans la Fantasy Epique toi).

Mais les auteurs nous ont fait les canailloux en plein en orientant l'intrigue sur un côté plus social qui est les griffons (en même temps, pour une fois qu'on n'a pas de dragons...). Et c'est ce qui m'a le plus, comment dire, charmée dans l'oeuvre c'est qu'on se pose de bonnes questions. En effet, les griffons, ici, sont les créations d'Urtho (le grand mage blanc du coin) pour combattre Ma'ar (le méchant à cause de qui ont fait la guerre). le griffon est en soit magnifique que ce soit dans son comportement que dans sa nature même car ils ont vraiment bien pensé les choses. On se rend compte qu'il y a peut être plusieurs espèces et que leur intelligence est magnifique.

Mais comment les griffons vont ils être perçus ? Comme des monstres ? Comme des êtres vivants ? Comme des animaux ? Comme des esclaves ? Et c'est cette orientation que j'ai bien aimé car les auteurs ont sans arrêt tout remis en question, nos points de vue, ceux de leurs personnages et ainsi de suite.


Les humains ne sont pas en reste car eux aussi ont leur lot d'observation.

En effet, si on se pose beaucoup de questions sur les griffons, les mages ne sont pas en reste. Entre les médecins, les magiciens, les soldats et les guérisseurs. On se rend compte que non seulement ils ont des différences, qu'ils font des différences entre eux et que leurs statuts est réellement différent que ce soit pour les hommes que pour les griffons. Bref, comment peut on se comporter en période de guerre ? Quels sont les préjugés ? Qui peut dirigier ? Car n'oublions pas qu'Urtho reste un homme seul aux commandes de tous.

Ce premier tome est donc un fourmillement de questions sans non plus avoir de prises de jugement des auteurs. Ils ont la gentillesse de souligner de leurs plumes les points qu'il faut remarquer, et ceux qu'ils faut à tout prix cogiter. Bref, ils ont fait leur boulot et magnifiquement.


Alors ? Un sans faute ?

Et bien.... Non, pas de petits coeurs car malheureusement, les questions fondamentales étaient tellement bien faites que parfois, quand on regardait les interactions entre les personnages, finalement on devinait pas mal de choses. Personnellement, je ne l'ai pas trop mal vécue à part quelques petits moments où franchement je baillais un peu (en plus en période de vacances, il faut m'accrocher). Mais j'ai remarqué que cela tiquait chez les autres ?

Alors que dire ? Je pense que je lirai et cette fois-ci je ne mettrai pas trois ans la suite afin de voir si les intrigues secondaires s'améliorent. Car il ne suffirait de pas grand chose, en fin de compte, pour atteindre le niveau d'un grand roman.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (4)voir plus