AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Virginie Tarall (Traducteur)
ISBN : 2266088742
Éditeur : Pocket (15/04/2001)

Note moyenne : 3.51/5 (sur 62 notes)
Résumé :
Quatrième de couverture :
Un camp militaire, proche des lignes ennemies, aux premiers jours d’une guerre qui s’annonce épique… Magiciens, Empathes et Guérisseurs sont tous réunis sous les ordres d’Urtho, le Mage du Silence. Tous combattent désespérément pour protéger le pays de Tantara de Ma’ar, un sorcier maléfique. Le plus admirable d’entre eux est sans conteste Skandranon, un magnifique guerrier ailé. Tous voient en lui l’espoir incarné. Car il est le Grif... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
idevrieze
  21 août 2014
On dépiaute la vieille PAL pendant les vacances
Car oui, je suis hyper en retard pour ma chronique. Bref, dernière semaine de Juillet, pour partir en vacances, je me suis dit que j'allais lire au moins un truc que j'avais acheté depuis trèèèèèèès longtemps. Mais au moins tout ça. le challenge fut relevé cela dit car j'ai lu l'Apothicaire avant celui ci. Et donc le Griffon Noir aussi. Que j'ai ..... Pfffff Allez, je pense que c'est un de mes premiers achats Ebooks et c'était avant de me mettre avec mon amoureux. Donc cela doit bien faire un trois ans minimum. Il était poussiéreux le Ebook !
En plus, Et bien j'ai aussi fait ma cure de romances historiques (t'inquiète j'en ai encore sous le coude à chroniquer) et un peu de fantasy, de la vraie, de la tatouée... Cela pourrait aussi être sympa. Et les griffons, c'est pas vraiment ce que l'on rencontre le plus. Pour conclure le tout pour le tout, il parait que c'est vachement bien, que l'auteure avait écrit pleins de livres et je vous en passe et des meilleures.

L'originalité de cette oeuvre est que l'intrigue n'est pas forcément où on la croit.
Ah mais quand je veux, je vous en sors des belles. Mais c'est bien vrai. En effet, on pense tous comme des petites guedins que l'intrigue sera cette fameuse guerre des mages puisqu'on arrive comme des comètes avec le griffon Noir qui s'appelle Skandragon (donc pour retenir le nom, c'est coton) qui s'infiltre dans le camp ennemi pour récupérer un bâton magique ou je ne sais quoi. Là je me dis qu'on va arriver dans un truc de fou genre batailles à tout bout de champs, des scènes de vol fantastiques et que l'intérêt va être clairement : Qui c'est qui va gagner la guerre ? Les gentils ou les méchants ? (vis ma vie dans la Fantasy Epique toi).
Mais les auteurs nous ont fait les canailloux en plein en orientant l'intrigue sur un côté plus social qui est les griffons (en même temps, pour une fois qu'on n'a pas de dragons...). Et c'est ce qui m'a le plus, comment dire, charmée dans l'oeuvre c'est qu'on se pose de bonnes questions. En effet, les griffons, ici, sont les créations d'Urtho (le grand mage blanc du coin) pour combattre Ma'ar (le méchant à cause de qui ont fait la guerre). le griffon est en soit magnifique que ce soit dans son comportement que dans sa nature même car ils ont vraiment bien pensé les choses. On se rend compte qu'il y a peut être plusieurs espèces et que leur intelligence est magnifique.
Mais comment les griffons vont ils être perçus ? Comme des monstres ? Comme des êtres vivants ? Comme des animaux ? Comme des esclaves ? Et c'est cette orientation que j'ai bien aimé car les auteurs ont sans arrêt tout remis en question, nos points de vue, ceux de leurs personnages et ainsi de suite.

Les humains ne sont pas en reste car eux aussi ont leur lot d'observation.
En effet, si on se pose beaucoup de questions sur les griffons, les mages ne sont pas en reste. Entre les médecins, les magiciens, les soldats et les guérisseurs. On se rend compte que non seulement ils ont des différences, qu'ils font des différences entre eux et que leurs statuts est réellement différent que ce soit pour les hommes que pour les griffons. Bref, comment peut on se comporter en période de guerre ? Quels sont les préjugés ? Qui peut dirigier ? Car n'oublions pas qu'Urtho reste un homme seul aux commandes de tous.
Ce premier tome est donc un fourmillement de questions sans non plus avoir de prises de jugement des auteurs. Ils ont la gentillesse de souligner de leurs plumes les points qu'il faut remarquer, et ceux qu'ils faut à tout prix cogiter. Bref, ils ont fait leur boulot et magnifiquement.

Alors ? Un sans faute ?
Et bien.... Non, pas de petits coeurs car malheureusement, les questions fondamentales étaient tellement bien faites que parfois, quand on regardait les interactions entre les personnages, finalement on devinait pas mal de choses. Personnellement, je ne l'ai pas trop mal vécue à part quelques petits moments où franchement je baillais un peu (en plus en période de vacances, il faut m'accrocher). Mais j'ai remarqué que cela tiquait chez les autres ?
Alors que dire ? Je pense que je lirai et cette fois-ci je ne mettrai pas trois ans la suite afin de voir si les intrigues secondaires s'améliorent. Car il ne suffirait de pas grand chose, en fin de compte, pour atteindre le niveau d'un grand roman.
Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Alexandrine_B
  26 mai 2010
Autant la trilogie des Hérauts de Valdemar m'avait peu à peu déçu au fil des tomes, autant cette trilogie-là m'a beaucoup plu. Je me suis davatage attachée aux personnages et à l'univers. Par contre j'ai tendance à l'appeler "la trilogie des griffons" puisque la guerre des mages n'a lieu que dans le premier tome, finalement.
Le lecteur suit les aventures de Skandranon, un griffon, qui, comme tous ceux de son espèce, a été créé par le mage Urtho. Ce sont des créatures guerrières, et Skan est le plus redoutable d'entre eux. J'avoue quand même que j'étais bien perdue au début, car de nombreuses races, humaines et non-humaines, coexistent. Elles ne nous sont pas forcément décrites, alors il est difficile de savoir à quel type de créature on a à faire ... D'ailleurs, il y a certaines espèces que je ne saurai toujours pas définir ...
De l'humour et du combat, le quotidien de ceux qui restent en arrière lors d'une guerre, et qui attendent inexorablement que les blessés arrivent, et qu'on annonce combien ont péri sur le front. le contexte m'a beaucoup plu et touché, et je suis entré sans trop de mal dans l'histoire. Même si j'ai pu être sceptique en attaquant les tomes suivants, ils se sont lus très rapidement. :)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Amaruel
  11 novembre 2015
J'avais fait des pieds et des mains pour dégoter ce tome de la série du Cycle des Hérauts de Valdemar de Mercedes Lackey, qui a finalement atterri dans ma PAL, il y a plus d'un an ...
J'ai commencé le cycle avec les trois tomes des Hérauts de Valdemar, que j'avais apprécié mais que j'avais parfois trouvé enfantin, et dont les actions étaient bien trop rapides.
Pour cette nouvelle trilogie, je trouve que le tout est mieux réussi, dans le sens que ce tome est plus abouti.
Premièrement, le parti prit d'avoir un personnage principal qui n'est pas un humain, mais un griffon est tout simplement brillant !
Rappelons que le premier tome de Mercedes Lackey est paru en 1987 ... il y a maintenant 27 ans, et que personnellement, je trouve qu'il n'a pas pris une ride. Elle et son mari font preuve d'une grande imagination en nous proposant quelque chose de neuf.
Skandranon est donc notre héros, le fameux griffon noir, bourré d'humour et un peu râleur, il est le moteur principal de l'action pendant une bonne partie du roman, mais l'on suit également pas mal d'autres personnages, qu'ils soient également des griffons - Zhaneel - ou bien des humains - Bichehivernale, Ambredragon, Urtho.
La narration est omnisciente mais l'on se focalise sur différents personnages, chose qui était moins présente dans les Hérauts de Valdemar et que j'avais moins apprécié (par moments on ne suivait que Talya, l'héroïne et d'un coup on changeait de point de vue, mais les changements étaient tellement moins fréquents que je me suis souvent demandé, si l'auteur ne s'était pas plantée ... Sur ce coup-ci, les changements sont plus fréquents et moins dérangeants).
J'ai plongé dans l'action et les rebondissements magiques sans aucune difficulté, j'ai trouvé que la trame était très intéressante et prenante. Une trilogie qui démarre très bien !
Lien : http://amarueltribulation.we..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          32
Fafnirlit
  09 février 2017
J'avoue que je suis un peu énervée après avoir lu ce livre. Cela fait des années que je le vois en magasin et j'étais sûre qu'au moment de ma lecture j'allais aimer cette histoire. Mais voilà, c'est vraiment à la toute fin que j'ai commencé à l'apprécier.
L'univers a l'air fascinant et l'auteure nous prouve qu'il est d'une grande richesse, mais le manque de descriptions et de véritable contextualisation le rend plus pauvre qu'il ne l'est en réalité. Conclusion, je n'ai pas réussi à bien définir les lieux et les personnages.
Les ellipses temporelles en trop grand nombre, à mon avis, rendent le récit un peu étriqué. Pour le coup, j'avais du mal à situer le récit dans le temps et reprendre le fil d'un chapitre à l'autre.
Enfin au moment où je réussis à m'attacher aux personnages, même si certaines de leurs actions me semblent encore bien obscures, le récit se termine. J'ai eu l'impression de recevoir des informations au lance-pierre, je n'ai même pas eu le temps de les assimiler que tout était déjà fini.
Du coup j'ai l'impression d'avoir lu un récit un peu décousu, où tout s'enchaîne sans réelle connexion logique entre les événements. C'est bien dommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
meygisan
  07 octobre 2012
Une découverte pour moi que cette trilogie de laquelle il se dégage une certaine impression de fraîcheur et de légèreté tant par l'histoire, l'écriture que les thèmes abordés....cela parle beaucoup d'amour, d'autrui mais également du genre humain, de la différence, de l'anormalité, de la revendication à une reconnaissance,d'indépendance....tout cela sur fond de guerre dont les enjeux et les complots ne seront que partiellement révélés vers la fin, mais qui ne manqueront pas de mettre l'eau à la bouche et donner l'envie d'enchaîner sur le second tome....
Commenter  J’apprécie          30

critiques presse (1)
Elbakin.net   20 décembre 2013
La Guerre des mages se révèle être une trilogie de fantasy plaisante, qui se lit avec une certaine nonchalance, mais celle-ci s’achève sur un tome trop décevant pour constituer une lecture véritablement remarquable.
Lire la critique sur le site : Elbakin.net
Videos de Mercedes Lackey (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mercedes Lackey
Mercedes Lackey | Miami Book Fair 2017.
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Hérauts de Valdemar - Mercedes Lackey

Lequel de ces royaumes n’existe pas dans le monde de Velgarth ?

Karse
Rethwellan
Florin
Iftel

10 questions
6 lecteurs ont répondu
Thème : Mercedes LackeyCréer un quiz sur ce livre