AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Eve-Yeshe


Eve-Yeshe
  10 janvier 2018
Dans ce livre, Michel Larroche nous propose plusieurs étapes avant de nous donner accès au texte écrit par Abraao ben Judah ibn Hayyim.

Dans un premier temps, il nous livre toute son étude afin de dater au mieux le manuscrit. le seul indice de départ est : 22 les deux chiffres notés par Abraao ben Judah ibn Hayyim. Il s'agit d'une année selon le calendrier juif mais laquelle ?

Pour cela il va rechercher tous les textes avec une référence à l'auteur, suivant ses traces de Loulé (Portugal) puis en Italie où il s'est réfugié après l'expulsion des juifs.

En ce qui concerne les textes retrouvés, il étudie le filigrane des documents (les croix et les couronnes utilisées à l'époque) ainsi que la numismatique (doublon d'or frappé au Portugal, écu d'or, florin d'Aragon)… Au fur et à mesure, la datation se précise et on aboutit ainsi à l'année 1462, c'est-à-dire : 5222 du calendrier hébraïque.

On se heurte au passage au plurilinguisme de Abraao ben Judah ibn Hayyim, Marrane (juif portugais) qui, en danger à l'époque, a mélangé « la langue de base (un portugais archaïque transcrit en caractères hébraïques) des mots d'origine arabe ainsi que deux expressions d'origine italienne (appartenant probablement au dialecte vénitien) » P 30

D'autre part, le texte semble avoir été écrit en partie par l'auteur et en partie retranscrit par des scribes.

Ensuite, Michel Larroche va approfondir la nature et l'originalité des couleurs, selon la même méthode extrêmement rigoureuse, ainsi que l'attention portée par le calligraphe aux couleurs des encres qu'il utilise, avant de nous proposer le texte dans son intégralité, la page de gauche écrite en portugais, celle de droite en français.

Abraao ben Judah ibn Hayyim nous livre ainsi ses secrets pour aboutir à des couleurs qui sont pour certaines à couper le souffle, tel le vert d'iris, dite vert-de-lys ou le bleu azurite appelé bleu des montagnes que j'ai beaucoup aimé dans les enluminures proposées par Michel Larroche qui sont magnifiques.

J'ai été frappée par le nombre de recettes qui utilisent l'urine humaine, mais aussi les sarments de vigne et le terme recette est très approprié car l'auteur propose un mode de cuisson : sur les braises (« asado ») pour l'utilisation de l'urine…

J'ai pris un plaisir à déguster ce beau livre, car il faut s'imprégner du raisonnement de Michel Larroche qui a fait un travail extraordinaire, entrant dans les détails pour exposer les manières de faire les compositions, nous proposant des tableaux, sans oublier la bibliographie qu'il nous fournit; donc cela prend du temps pour assimiler…

Ce livre a un autre intérêt pour moi, sur le plan personnel : Abraao ben Judah ibn Hayyim est originaire de Loulé, la ville natale de mon mari, ce qui me donne l'occasion d'approfondir mes connaissances sur le Portugal, son histoire et l'exil forcé des Marranes et aussi le texte en portugais que je vais étudier tranquillement….

Je remercie vivement Babelio et les éditions PUM qui m'ont fait un très beau cadeau de Noël !
Lien : https://leslivresdeve.wordpr..
Commenter  J’apprécie          558



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (54)voir plus