AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mma01


Mma01
  05 février 2018
En lisant T'es plus que désirable, j'ai été touchée par la qualité de travail de l'auteur et de sa plume dans son premier roman, car l'auteur a su mettre plus qu'en valeur son talent de conteur et la richesse de sa plume. L'auteur utilise parfois des paraboles comme figure de style qui lui permet d'évoquer par une métaphore ou une idée, ce qui lui passionne sous sa plume, c'est-à-dire le sens qu'il donne à l'amour, aux sentiments, à la vie. Je cite :
« le velouté de ses lèvres, leur chaleur et quelque chose d'indéfini et d'intense tout à la fois, quelque chose comme le désir de pénétrer dans son corps, de m'installer dans son ventre comme à demeure. de sentir le seuil de ses dents ne faisait que m'exciter davantage. Comme l'étranglement des rochers à l'entrée de l'anse. S'en éloigner, oui, quelle importance ! à condition de savoir de façon nette que l'on peut y revenir, y jeter l'ancre, mouiller dans son port. Un vrai privilège ! »
« Ses yeux m'éclairent, me subjuguent et me parlent de son coeur. Quelque chose me coule à l'intérieur, avec la douceur du lait et la couleur du miel. Je me sens l'intérieur en pleine lumière. »
« Angelica devait me prendre pour Jacques Cartier le découvreur d'Amériques, à voir avec quelle réticence jalouse, elle consentait à me confier son trésor. Mais Dieu que j'en aurai traversé des mers avant de connaître le plaisir insigne de mouiller à l'ombre des Pyrénées et d'avoir l'illusion de jeter l'ancre en attendant que les hordes micmaques se mettent à dévaler la pente. »
« Je me suis sans doute abondamment repris plus tard, du moins dans l'art de distinguer une penouille d'un golfe ou d'un autre lieu propice à la navigation.
Je ne me plains pas, car j'en connais qui ont mis des années avant de passer l'épreuve et de s'écrier enfin : Terre ! Terre ! et d'admirer le boisé, la rivière d'argent et le cap Tourmente.
Au signal du petit cri étouffé, je lui demande, inquiet :
― Ça fait mal ?
― Presque rien, dit-elle, mais j'aimerais mieux que tu t'enlèves. »
« Tous les jeux du monde qui s'improvisent à mesure, sans effort, l'odeur de sa chevelure déroulée, celle de sa peau, et la lumière mouillée de ses yeux ― je les aurais bus comme des émeraudes à la dérive sur du champagne ― et les pommes de ses deux seins, et sa hanche que ma main ne se lasse pas de redessiner, et le port de ses cuisses bronzées comme de la viennoise, comme du foin qu'on vient de faucher. »
« Ça, c'est lorsqu'elle devient sentimentale, mais pour moi il s'agit toujours du même présent, et je la reçois de bonne grâce.
Dans le port ou au bout du quai, c'était le début du voyage. Lentement, très lentement pour la reconnaissance, j'avançais en éclaireur en palpant chaque paroi, reculant d'un pas pour mieux progresser dans le noir. Alors le rythme naissait de lui-même, Angelica répondait admirablement, entrait en danse, et nous chavirions bientôt hors du monde, à partir du bout du monde cependant. le plaisir ne se mesure-t-il pas à la distance parcourue sans perdre tout à fait le contact avec le monde ?
Une vraie fête, son corps plein et mobile, sa peau brûlante comme soie. Je comprends maintenant ce que signifie abolir le temps. C'est plutôt en sortir par la grande porte, et adieu le monde ! Oui, elle s'installe dans l'amour comme elle se met à table, sans la moindre fausse pudeur, en se frottant le ventre d'aise. »
Dans son premier roman sentimental, j'ai constaté que l'auteur ne délimite pas son thème pour l'écriture d'un roman sentimental. Il parle de la romance de notre époque en vacances et la romance historique à une époque de la ville de Montréal et de Luanda. Mais aussi de la romance érotique en proposant des moments de passion avec le coeur entre les deux personnages principaux, sans oublier les sentiments et l'amour partagé.
En voici quelques passages dans le roman :
« Adam, je sens une chaleur m'envahir, mon corps s'est mis à frémir, je bous intérieurement.
Mon amour Angelica : dis-moi cette parole dont la reine dit au roi qu'à l'oreille.
Oui Adam, je sens que mon plaisir, l'arrivée de l'orgasme, et, tout à coup, d'un tressaillement, une explosion survient dans mon corps, une explosion de chaleur, un envahissement de sentiments inconnus et indéfinissables qui sont accompagnées d'un cri d'extase. »
« J'introduisis délicatement mon index dans le vagin complètement dilaté, près à accueillir une verge. »
« Intimidée et émotionnée par mes gestes, la jeune femme palpa doucement ma verge, dure, encore enfermée dans mon pantalon. »
L'auteur raconte une histoire amoureuse dont l'intrigue est bâti sur une rencontre, des obstacles de toutes sortes dont les vacances qui séparent les amoureux, puis une fin incertainement heureuse.
L'auteur fait rêver les lecteurs à travers ses personnages en les plongeant immédiatement dans l'histoire, sans aucun temps mort pendant lequel les protagonistes sont dans leur univers amoureux.
C'est un roman qui se lit bien pendant les moments de détente, une centaine de pages de plaisir et de rêve dont n'importe qui peut vouloir s'identifier à un des personnages principaux et rêver de l'autre. Je suis presque certaine de croire que les lecteurs ou précisément les lectrices aimeront se projeter dans cette histoire amoureuse pour en tirer un réconfort. C'est un roman qui vous permet de continuer à croire en vos rêves d'amour et d'en « réécrire » certains passages, en imagination cette fois que c'est vous qui êtes en action.
En conclusion, je dirais que l'auteur a su offrir à ses lecteurs ce sentiment de nostalgie en leur apprenant l'amour et cet espoir que l'amour existe toujours, et si vous le vivez, vous serez la plus heureuse dans le monde. L'auteur nous propose une histoire pour ma part formidable, et je crois que vous pouvez lui faire confiance et vous ne serez pas déçus.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox