AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de A2livres


A2livres
  10 juin 2016
Autant le dire d'emblée, Les corps glorieux est une lecture fascinante, éditée dans la collection KhRhOnyck de la clef d'argent à juste titre car le récit s'attache à narrer les chroniques de la reine Kationa. En fait, ce n'est pas un roman comme on l'entend mais plutôt l'histoire – ou les histoires – de cette femme pour le moins singulière.
Parlons-en justement : d'une force surnaturelle, impitoyable et insoumise, déchainant les passions, elle-même passionnée, pétrie d'orgueil, Kationa se pare des atours de chevalier aussi aisément que de dame de haute lignée. Ne doutant jamais ni de son pouvoir ni de sa beauté, elle coupe les têtes, tranche les membres, éviscère les ennemis comme elle accumule les femmes dans son harem.
Une héroïne donc sans beaucoup d'empathie, d'une grande cruauté, mais étonnamment pas antipathique.
Incroyablement addictifs les récits se succèdent dans cet univers médiéval, féminin, cruel, exalté, charnel. Où les vivants rencontrent souvent la mort mais aussi les morts eux-mêmes. Où des quêtes étranges utilisent sortilèges et potions, épées et poisons. Quêtes féroces mû par le désir et le plaisir, mais aussi par la perte de l'être aimé. Où les aventures baroques croisent sirènes étranges, nains dépravés et autres créatures quelque peu différentes des standards habituels.
D'une inquiétante étrangeté, les récits s'apprécient comme un cabinet de curiosités : avec fascination.
La plume est maitrisée, envolée, magnifique.
Eminemment épique, troublant et captivant, il faut lire Les corps glorieux.
Deux autres tomes sont prévus, contant les histoires respectives des soeurs de Kationa. Me voilà déjà curieuse d'en faire la lecture.
Chronique et extrait en vidéo sur le lien ci-dessous.
Lien : https://youtu.be/8XxImO9jB_0
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (2)voir plus