AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Citations sur La malédiction d'Oxford (9)

Souri7
Souri7   22 février 2018
Elle avait dit à Charlie qu’elle arriverait à se conduire comme si tout était normal. Mais faire semblant, bavarder de tout et de rien avec ces gens, après ce qu’elle avait vu… Jouer la comédie, alors que son cerveau tournait à plein régime ! Alors qu’elle essayait de faire face aux terribles vérités qu’elle avait mises au jour…
Et s’ils venaient à se rendre compte qu’elle avait compris ? Cassie leva les yeux vers la poutre. Elle revit le corps désarticulé d’Evie.
Ils l’avaient tuée. Certes, ils n’avaient pas pris eux-mêmes le bout de tissu pour y faire un nœud coulant et ne l’avaient pas enroulé à la poutre. Mais ils avaient poussé Evie à le faire. Ils l’avaient brisée, vidée de toutes ses défenses, jusqu’à ce qu’il ne lui reste plus qu’une tête vide.
Cassie, en même temps, était gagnée par une détermination nouvelle. Elle trouverait un moyen de les arrêter. Il le fallait. Avant qu’ils ne décident d’en finir avec elle.
Commenter  J’apprécie          480
rkhettaoui
rkhettaoui   24 mars 2017
Ta société secrète, si tout le monde en parle, c’est qu’elle n’est plus secrète.
Commenter  J’apprécie          20
marnchoups
marnchoups   04 janvier 2017
Encore le même rêve : les catacombes poussiéreuses, les torches qui brûlent, la fuite, la peur panique. Un rêve sombre et , au réveil, une faim puissante courant dans ses veines.
Elle resta couchée. Elle comptait les minutes. C'était sa dernière nuit. La nuit unique.
C'était la fin.
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaoui
rkhettaoui   24 mars 2017
Les histoires d’amour, les rendez-vous galants étaient pour elle des concepts étrangers, elle avait d’autres soucis.
Commenter  J’apprécie          10

rkhettaoui
rkhettaoui   24 mars 2017
Les dissertations devront faire à peu près trois mille mots. Si vous en écrivez moins de deux mille, c’est que vous n’avez pas assez approfondi vos lectures. Les notes de bas de page ne comptent pas. Nous attendons de vous une argumentation rationnelle, convaincante, sur les principaux concepts exposés dans les livres, et elle doit conduire à une conclusion originale.
Commenter  J’apprécie          10
faeli
faeli   13 mars 2019
Cassie avait toujours considéré comme une vertu le fait de se débrouiller toute seule. Les amis, les relations... - elle avait appris dans la douleur, et de bonne heure, que les gens finissaient toujours par vous laisser tomber. Ils abusaient de votre confiance, puis ils vous trahissaient. Ils s'en allaient.
Commenter  J’apprécie          00
faeli
faeli   12 mars 2019
Les églises l'avaient toujours aidée à se recentrer. C'était étrange, car elle n'avait pas le temps de pratiquer une religion, d'observer des règles et des rituels, d'assister aux services, de suivre les prières et leurs réponses. Mais elle considérait les édifices religieux comme des refuges, des abris sûrs pleins de grandeur et de puissance.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   24 mars 2017
Cassie avait passé toute son enfance à marcher sur des œufs, à rester sur ses gardes, et à faire son possible pour préserver la paix.
Mais il y avait toujours quelque chose qui échappait à sa vigilance. Le lait avait tourné dans le frigo, un bouton se détachait de son chemisier d’écolière – sa mère s’emportait au moindre prétexte et cédait à une angoisse inexplicable qui se déchaînait et se répandait dans toute la maison. Ensuite, elle passait des heures à enrager contre les sacrifices qu’elle avait dû faire, à pleurer la grande poétesse qu’elle aurait été si elle n’avait pas été obligée de s’atteler comme une bête à des tâches domestiques qui la rabaissaient. Cassie avait eu tôt fait d’apprendre à se protéger de cette fureur. Au moindre changement d’humeur, elle courait se cacher dans la salle de bains, la seule pièce de la maison fermant à clef. Blottie derrière la porte, réduite à une boule de peur, elle comptait en haletant. Cinq cents. Six cents. Il fallait parfois compter jusqu’à mille avant que le calme revienne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaoui
rkhettaoui   24 mars 2017
Elle était simplement curieuse de faire connaissance avec ce monde inconnu. Mais elle éprouvait aussi un sentiment d’imposture, comme si l’un de ses nouveaux condisciples, en y regardant de plus près, risquait de lire sur son visage ses véritables intentions – la vraie raison de sa présence parmi eux, le plan secret qui était le sien pour cette année.
Commenter  J’apprécie          00






    Quiz Voir plus

    Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

    Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

    seul
    profond
    terrible
    intense

    20 questions
    2500 lecteurs ont répondu
    Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre