AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de Marquise_de_Miaoucha


Marquise_de_Miaoucha
  06 février 2017
Livre lu dans le cadre de l'opération Masse Critique. Merci à Babelio et aux Editions Lichel Lafon.

Cassandra, jeune femme américaine de vingt-cinq ans, commence son année d'étude à Oxford, dans le prestigieux collège Raleigh.
Même si elle est impressionnée par le décor somptueux, elle entame très vite ses recherches concernant la véritable raison de sa présence ici.
Sa mère était dépressive et s'est suicidée lorsqu'elle avait quatorze ans. Tout récemment, elle a découvert que sa mère avait fait ses études dans ce collège. Elle veut en apprendre plus sur sa mère et sur son passé.
Elle va vite faire la connaissance de plusieurs personnes qui vont jouer un rôle important dans cette histoire.
Son enquête va la mener sur les traces d'une société secrète très puissante et très dangereuse qui sévit au sein du collège.

Jusqu'à la découverte de la nature des membres de cette société secrète, ce roman est très agréable, plein de suspense, on ne cesse d'imaginer en quoi peut constituer cette fameuse société et comment peuvent-ils être la cause de tant de suicides.
On apprend la vérité dans le dernier quart du livre, et l'enthousiasme retombe un peu comme un soufflé. Ce qui surprend c'est que le roman sombre d'un coup dans le fantastique avec l'apparition de forces occultes. Et on ne s'y attend pas du tout car les trois premiers quarts du roman sont tout à fait réalistes, crédibles, ancrés dans notre réalité et notre époque.
Il aurait peut-être fallu distiller des faits un peu ésotériques, étranges et mystérieux tout au long du roman pour éviter cette surprise déstabilisante et se préparer à ça.
La surprise étant totale, on se sent un peu perdu, frustré et désemparé.
L'action s'emballe ensuite complètement, ça va vite, très vite, trop vite, avec une désagréable impression que l'auteure a vite voulu en finir avec son histoire avant que cela ne devienne n'importe quoi.
C'est dommage car c'est finalement ce que je retiendrai de ce roman qui est, sinon, intéressant et agréable à lire pour ses trois premiers quarts.
Commenter  J’apprécie          10