AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Emeraldas


Emeraldas
  11 mars 2018
Avant toute chose, merci aux éditions Michel Lafon pour cette lecture ! le premier tome avait été pour moi un roman « défouloir », dans lequel j'avais pu à loisir déverser mon agacement et ma colère contre les personnages présents qui semblaient s'enfoncer tout seuls au fil de la lecture. Ici, j'ai ressenti la même chose dans la première partie du roman, puis j'ai trouvé que la situation, les personnages,… bref l'ensemble commençait à évoluer dans le « bon » sens.

Nous retrouvons ici Avery, Leda, Watt, Rylin,… ceux qui de près ou de loin ont eu quelque chose à voir avec Eris, la jeune fille tombée de la tour au tome précédent. Leda, que la vérité effraie, s'est mis tout le monde à dos et espionne chaque fait et geste grâce à Watt et son ordinateur. Tout le monde se voile la face, profite de la vie comme si ce jour n'avait jamais existé, ou du moins, ils essaient. La petite amie d' Eris, ne parvient pas à faire son deuil, elle qui aux yeux des autres n'existe pas… Avery et son frère adoptif cherche un moyen pour être ensemble et Rylin, va se retrouver propulsée au milieu de ce monde de luxe au moyen d'une mystérieuse bourse scolaire…

En gros c'est le bazar total, comme dans le tome précédent. Les chantages, les vies mondaines et chics de notre petite bande continuent tant bien que mal mais le passé les rattrape petit à petit. D'autant qu'une nouvelle arrivée, Calliope, débarque avec sa mère. Arnaqueuses professionnelles, elles se font de l'argent sur le dos des plus riches avant de disparaître dans la nature. Et cette jeune fille va mettre la zizanie totale entre quelques protagonistes. On s'épie, on se surveille, on se marche dessus, on se sourie alors qu'on se déteste…

Jusque là, pour moi, c'était assez similaire au tome précédant, avec un petit renouveau grâce à l'arrivée de Calliope. Et puis on va assister à un revirement progressif de situation. Et là, ça devient vraiment intéressant. Découvrir l'humanité qui se cache derrière la façade des uns, un coeur qui s'ouvre, des pardons qui s'entrevoient… on atteint la profondeur, les valeurs, l'émotion qui me font chavirer à la lecture d'un roman. Dés lors, je l'avoue, je n'ai pu m'arrêter de tourner les pages. L'auteur a parfaitement maîtrisé la situation, avec justesse, sans que cela ne parte dans l'irréalisme. Bien au contraire. Et si quelques éléments restent faciles à deviner, ou qu'à mon goût on nous donne encore parfois trop d'informations sur la fin du livre, je me suis entièrement régalée.

La fin que j'appréhendais ne m'a pas surprise mais m'a davantage atteinte que la fois précédente. Je me suis réellement attachée aux personnages cette fois ci, bien plus profondément.

En résumé, je me suis d'abord défoulée, j'ai bien du assassiner toute la bande au moins dix fois avant le milieu du roman et puis… tout à chaviré, sans que rien ne le prédise, tout doucement, et là, je suis entrée totalement en phase avec l'auteur et son roman. Ce deuxième tome est pour moi meilleur que le précédent et j'attends la suite…
Lien : https://refugelitteraire.com..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr