AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de MissG


MissG
  30 mars 2013
"Les cercles du pouvoir" marque le retour à son meilleur niveau de qualité de la série Valérian et Laureline.
Nos deux héros sont livrés à eux-mêmes depuis la disparition de Galaxity et leur vaisseau tombe en miettes tandis que leurs poches restent désespérément vides.
Mais sur Rubanis, c'est bien connu, les problèmes finissent toujours par s'arranger et c'est par les Shingouz que leur salut va venir : "Les Shingouz ici !!! Sur cette planète de malfrats, ça ne me surprend pas !".
Là où il y a de l'argent à prendre, il y a les Shingouz.
"L'amitié et le business ça n'a rien à voir" dixit un Shingouz, il n'empêche, ils tiennent à leur amitié avec Laureline (et Valérian, mais surtout Laureline) et passent leur temps à marchander leur participation aux bénéfices, sans grand succès il faut bien l'avouer pendant un temps.
Mais ces petits êtres ne perdent pas le nord : "Nous, en tant qu'espions, la guerre on n'aime pas. La guerre c'est le gâchis ... C'est aussi la fin de notre petit commerce !" et finissent toujours par rebondir.
J'ai décidément un gros coup de coeur pour ces créatures, elles sont drôles et attachantes malgré leurs transactions incessantes et leurs informations qui ne valent pas toujours tripette.
Cet album regorge d'inventions sorties tout droit de l'imagination des auteurs, même si certaines sont repris d'aventures précédentes : le transmuteur grognon de Bluxte ou le crétiniseur.
Ainsi la limouzingue est un taxi volant, de couleur jaune, ça ne vous rappelle rien ?
Luc Besson s'est en partie inspiré de cet album pour son film "Le cinquième élément", notamment pour le taxi, les différentes strates composant la planète Rubanis, mais également le conducteur du taxi : S'Traks, un jeune conducteur intrépide qui n'hésite pas à draguer ouvertement Laureline au nez et à la barbe de Valérian.
Cela donne lieu à un combat de coqs entre les deux hommes, alors que dans le même temps Laureline est enlevée, elle s'évade toute seule et se débrouille bien mieux que les deux garçons réunis, mais ça n'est pas nouveau, Laureline a toujours été plus futée que Valérian pour se sortir d'un mauvais pas.
Du côté du scénario, nos deux héros vont devoir découvrir qui est à la tête du dernier cercle de pouvoir. C'est bien ficelé avec des rebondissements, bref, un scénario intelligent et maîtrisé du début à la fin.
Les dessins sont comme d'ordinaire de qualité irréprochable et la mise en couleurs est réussie.

"Les cercles du pouvoir", quinzième aventure des ex agents spatio-temporels Valérian et Laureline, est riche en rebondissements et très inventive.
J'ai pris beaucoup de plaisir à lire cet album qui retrouve le niveau de qualité des premiers albums de cette série voire même le dépasse.
Lien : http://lemondedemissg.blogsp..
Commenter  J’apprécie          70



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus