AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de martinperez


martinperez
  06 mai 2013
Bonjour à toi ô lecteur égaré car malgré les 75 ans de Spirou, année charnière dans laquelle Spirou et Fantasio vont enfin pouvoir nous annoncer qu'ils sont gay et se marier; aujourd'hui on va causer de Dr Strange et Dr Victor von Fatalis également connu au pays du steak pure boeuf en tant que "Dr Doom". C'est surtout l'occasion d'en parler suite à la réédition chez Panini Espagne et sa découverte "surprise" de l'édition française (un vieux truc de chez Semic) chez mon libraire adoré.

Mike Mignola, avant de nous pondre l'excellente série Hellboy avec son monde si particulier mélangeant mysticisme et légende, avait baroudé pas mal dans des séries one-shot chez Marvel et d'autres éditeurs dont je vous conseille la lecture de l'excellent Cosmic Odyssey et bien entendu ce Dr Strange & Dr Fatalis , avec l'aide indéniable de Roger Stern scénariste Marvel et DC.

Dr Strange et Dr Doom , deux personnages mythiques de l'écurie Marvel dont l'un (Steven Strange) m'a toujours été sous-exploité due au fait que l'on touchait notamment à l'oculte et dans le puritanisme américain c'était un peu compliqué et il faut le dire, les pouvoirs de Strange était un peu incontrôlable ce qui pouvait partir dans des extrêmes à l'instar de Doom qui est puissant mais c'est surtout son intelligence et sa personalité qui le rendre plus contrôlable scénaristiquement.

Selon un rituel ancestral, trois divinités magique ont réunis les mages les plus puissant pour un tournoi afin de déterminer qui aura le titre et les pouvoirs en tant que Sorcier Suprême. Dans listes des présences , entre autres des mages d'origines diverses, évidemment Strange est présent du haut de sa toute puissance et dominant les autres mages de part son talent ... mais le Seigneur Victor von Fatalis est dans la place aussi. Strange gagnant le tournoi, celui-ci doit accorder un voeu au second du tournoi qui n'est d'autres que le machiavélique Fatalis lui-même; justement le voeu de Fatalis est d'allé au royaume de l'enfer, le royaume de Mephisto sauver sa mère, magicienne dont l'âme a été condamnée suite à un pacte avec l'Enfer et qui sait, en faire sa rédemption.

Fatalis as-t'il fait exprès d'être deuxième au tournoi ? Et s'il avait tous prévu et même des coups d'avance par rapport à l'Enfer lui-même ? Sauront-ils berner l'omni-puissant Mephisto maître de l'Enfer ?

Mike Mignola et Roger Stern nous rendent ici un hommage vibrant au nom des protagonistes principaux. Autant l'histoire est magnifiquement orchestré , autant le style graphique emprunt de mystère , prémice à ce qu'est le style dans Hellboy mais en beaucoup moins sombre et coloré, se prête avec plaisir à ce monde à l'ambiance subtile. Et surtout une psychologies des personnages très bien construite qui permet une immersion même pour les nouveaux lecteurs ne connaissant pas les personnages; avec une mention toute spéciale pour Fatalis que l'on nous montre qu'il est terriblement humain finalement avec le poids de sa culpabilitée.

Une one-shot pour tous publics qui mérite un A+ comme à l'école. Vraiment excellent!

ps : Pour la petite histoire, le titre originel est "Triomphe et Tourment" qui n'a rien à voir avec le titre phare du DJ Joe Dassin (pas le frère de David G. , l'autre); et pour la peine et vu que mes scans/photos étaient pourries, j'ai mis des versions en anglais histoire de refléter l'oeuvre.
Lien : http://lacasebd.overblog.com..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox