AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Amindara


Amindara
  19 juin 2017
J'ai appris l'existence de la balade de Yaya en allant à Pas[s]age, un salon du livre jeunesse qui se déroulait pas très loin de chez moi. Des planches originales du premier tome étaient exposées et Golo Zhao était présent. Immédiatement, j'ai été très intéressée par les dessins que je voyais.

Vous l'aurez compris, ce qui m'a donné envie de lire la Balade de Yaya, ce sont les illustrations. le style de Golo Zhao est très agréable à l'oeil. J'aime beaucoup sa façon de dessiner les personnages et les animaux, un peu comme une sorte de caricature (ils ont tous des visages assez grands ou gros, un peu enfantins, avec de grands yeux et de grandes bouches très expressifs). Quelque part, cela m'a fait penser à du manga sans pour autant en être. Mais ce que j'ai le plus aimé, ce sont les couleurs qu'il utilise. Des couleurs assez claires, beaucoup de bleu et de orange, et qui font un peu penser à de l'aquarelle.

Au-delà des illustrations, nous avons aussi une histoire intéressante. Nous faisons tout de suite la connaissance de Yaya, petite fille issue d'une famille, et de Tuduo, un petit garçon des rues qui fait des acrobaties pour essayer d'avoir un peu d'argent. Tous les deux vivent à Shangaï, en 1937, époque où les Japonais attaquent la Chine. C'est donc dans ce contexte de guerre que Yaya va faire la rencontre de Tuduo dans des circonstances assez dramatique d'ailleurs. En effet, alors que ses parents ont pris la décision de fuir Shangaï le plus tôt possible, la petite fille décide de leur fausser compagnie pour aller à son examen de piano, pensant les rejoindre avant qu'ils ne prennent le bateau. Mais une bombe explose près d'elle, l'empêchant de faire l'un et l'autre. Tuduo la trouve inanimée et la prend sous son aile. Ensemble, ils commencent un périple à travers la Chine pour retrouver les parents de Yaya. Et tout ceci ne sera pas sans divers rebondissements.

Cette petite BD est facilement abordable à partir de 8-10 ans. Si le sujet traité n'est pas très léger, il est néanmoins accessible aux plus jeunes. Les dialogues ne sont pas très compliqués, les dessins restent assez enfantins et finalement, jusqu'à présent Yaya et Tuduo se sortent sans dommages de leurs différentes épreuves.

Une bonne BD que je vais donc continuer avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox