AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de ange77


ange77
  14 octobre 2018
Un concentré de bonheur à l'état pur !! Un enchantement =)

«
Il était une fois le Paris des Merveilles...
Où l'on plante, pour la seconde fois, le décor d'un Paris qui n'exista jamais tout à fait.

Que voyons-nous ? Nous reconnaissons d'abord un Paris pittoresque et vieillot, celui de la Belle Époque. C'est donc le Paris des Grands Boulevards et des immeubles haussmanniens, des rues pavées et des réverbères à gaz, des quartiers populaires où rien ne semble avoir changé depuis Vidocq. Mais c'est aussi le Paris des premières automobiles, de l'Art nouveau triomphant, de la fée Électricité qui pointe le bout de son nez. Sur les murs s'étalent des réclames peintes : elles vantent en lettres immenses les biscuits Lefèvre-Utile, les pneumatiques Michelin et le Cachou Lajaunie. Les Messieurs ont de fières moustaches, des chapeaux melons, des canotiers ; les dames ont des corsets, des jupes et des jupons, des bottines à boutons. Déjà, de rutilants tacots pétaradent parmi les fiacres, les omnibus à impériale, les tramways attelés, les charrettes à bras, les cyclistes et les piétons intrépides.
»


Retrouver le mirifique Griffont, la séduisante Aurélia, Lucien et Auguste - toujours autant dévoués à leur chère patronne - , le majestueux et non moins pédant Azincourt évidemment... etc... Quelle joie !
C'est qu'ils m'avaient manqué ces joyeux drilles !
Et le tout en compagnie de mes amis Éric et Srafina, bref, mieux qu'une lecture commune : une alchimie merveilleuse =) Merci à vous deux !
> Quant à ceux qui me lisent, je ne saurai trop leur conseiller de jeter un oeil à vos avis éclairés.


« - C'est sans doute la première fois qu'il a l'occasion d'interroger la victime d'un meurtre. »


Un récit rythmé de nombreuses péripéties et de troublantes découvertes, qui se lit rapidement - trop peut-être ^^ - , mais qui a le mérite de projeter dans nos esprits de si jolies esquisses que les rêves les plus merveilleux peupleront vos nuits longtemps, à n'en pas douter !


Un 2e tome qui fleure toujours aussi bon Fantasy et féerie dans une belle ambiance steampunk. Enrichi d'une passionnante incursion dans des temps un peu plus anciens ; un plongeon de presque deux siècles avant l'aventure périlleuse qui nous occupe ici et qui, en plus de nous en apprendre davantage sur l'intrigue en cours, lèvera le voile sur le passé commun de nos héros. Ainsi pour notre plus grand plaisir, on découvrira comment Louis Denizart Hippolyte Griffont, alias le chevalier de Castelgriffe, fît connaissance de celle qui bouleversera sa vie...
« Elle se nommait Aurélia, avait bien d'autres noms sur Terre, et deviendrait un jour la baronne de Saint-Gil. Elle était une fée et jouissait à ce titre d'une élégance innée, d'une beauté rare et d'une assurance sans faille. Les lecteurs qui la connaissent déjà savent qu'elle ajoutait à ses qualités un caractère de cochon. »


Avec des personnages secondaires rencontrés dans Les enchantements d'Ambremer, se présenteront à nous de nouveaux protagonistes, dont certains pour le moins attachants. Mais le lecteur aura également tout loisir de retrouver des noms relativement célèbres tel Merlin, Méliès, Voltaire ou bien encore un certain gentleman cambrioleur - qu'il est bien inutile de nommer... - , et même, des policiers appartenant à ce qui est destiné à devenir les fameuses Brigades du Tigre...


Une superbe suite, que nous conte agréablement un Pevel magistral, désinvolte et ma foi, parfois un brin blagueur ...
« (...) le lecteur - qui peut-être reste sur sa faim - apprendra bientôt la conclusion de cette affaire en même temps que l'inspecteur Farroux, de la bouche d'Isabel et Louis. Nous ne lui demandons qu'un peu de patience et lui promettons d'autres surprises. »


L'Élixir de l'oubli précède donc au troisième et dernier opus - de ce que je classe personnellement comme une des meilleures sagas du genre. Coup de coeur oblige !
> L'auteur, sa si légère et fantastique plume, son style à nul autre pareil et sa débordante imagination m'ont convaincue : je viens de m'offrir l'intégralité de ses oeuvres ! =))

« On ne se console jamais vraiment de rien. On supporte, on pardonne ou on oublie, c'est tout. »


Pour info :
Pierre Pevel, né en 1968, est considéré comme l'un des fleurons de la Fantasy française.
Une réputation loin d'être surfaite : il a obtenu, entre autres, le prix Imaginales du meilleur roman français 2005 pour ce titre-ci justement.

Commenter  J’apprécie          224



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (22)voir plus