AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de LecturesdeWicket


LecturesdeWicket
  15 novembre 2018
Grand amateur de Dumas, l'approche fantastique de la Renaissance Française et de ses mousquetaires a tout pour me plaire. Même approche, plume de qualité, retranscription historique fidèle et transparente, description scénique parfaite, les mêmes ingrédients pour la même recette.
Tout n'est pas pareil, le roman est moins contrasté que « les Trois mousquetaires ». Dans « les lames du Cardinal », peu d'humour, des intrigues dès les premières lignes et une absence de légèreté chronique, comme une lourdeur macabre, du sang et des larmes. Alors que Dumas, de son coté, jouait sur la légèreté et le rire pour imprimer son rythme et planter son décor, avant de sombrer dans une noirceur folle en fin de roman. Ne vous attendez pas à retrouver la joyeuseté propre à Porthos et Aramis, vous passerez du temps avec la rigueur et le calme froid d'Athos.

J'ai dévoré ce livre au bout du 3ème essai, les deux premiers s'étant soldé par des échecs à cause de la complexité de la mise en scène. Trop d'intrigues et de personnages dans les deux cents premières pages, scènes et personnages ne montrant d'ailleurs aucune corrélation entre eux. Malgré la qualité de l'écriture, on se noie. C'est bien là la seule problématique du livre selon moi. Une fois cette interminable introduction passée, le plaisir revient grâce à d'incroyables scènes d'actions et une remarquable ingéniosité dans la trame et les intrigues. Certes, le plaisir ne dure quant à lui que deux cents pages. Mais il suffit à aiguiser mon appétit pour les deux tomes suivant.
Commenter  J’apprécie          20



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (2)voir plus