AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Agillian


Agillian
  06 juin 2018
Raoul, un raton-laveur à la bouille sympathique, commence à en avoir ras le bol de fouiller les poubelles pour manger, il décide alors d'infiltrer le zoo où la nourriture semble abonder… Mais le gardien veille au grain !

Tout d'abord, merci à Babelio et aux éditions Samir pour l'envoi de cet album. Il est mignon et je suis particulièrement fan des dessins qui m'ont charmée dès la couverture ! Des teintes joyeuses et douces, un trait tout en rondeurs et des décors joliment travaillés, j'aime beaucoup le style graphique de l'auteur. le seul bémol pour moi au niveau visuel concerne la typographie : pour les mots en gras, pas de problème, ils expriment, comme souvent, l'intensité et guident un peu l'orateur ; mais certains mots apparaissent en italique et j'avoue ne pas comprendre du tout pourquoi car à la lecture ce ne sont pas des mots à accentuer, mettre en avant ou nuancer. Peut-être que cela fonctionnait mieux en VO ? Mystère.

L'histoire du petit Raoul est également sympathique si l'on n'essaye pas de chercher plus loin, en revanche si message sous-jacent il y a, j'avoue avoir du mal à le saisir.
Soit on reste dans le règne animal, et dans ce cas doit-on comprendre que le sort des animaux enfermés dans un zoo est plus enviable que celui des animaux sauvages ? Ou alors que l'homme, en décidant qui est nuisible et qui ne l'est pas, empiète sur un terrain qui n'est pas le sien ?
Soit au contraire le zoomorphisme n'est qu'un prétexte pour figurer les inégalités humaines et la fermeture des frontières ? le fait que le gardien du zoo ressemble à s'y méprendre à un policier irait dans ce sens, mais si l'analogie fonctionne bien pour Raoul, qui cherche à entrer, elle pêche un peu du côté des animaux du zoo, ou alors fonctionne mais encore sur un autre niveau : le dictate des sociétés modernes ultra-surveillées qui emprisonne l'humain par exemple…
Mais ça commence à faire beaucoup de niveaux d'interprétation mélangés qui rendent le résultat un peu brouillon et me laisse confuse. Peut-être qu'il y a un peu des quatre, ou peut-être rien de tout cela (et c'est moi qui vais chercher trop loin).

Je vais donc m'arrêter là et conclure en disant que cet album est mignon, et que mon fils, lui, l'a validé sans se poser de questions !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus