AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de tynn


tynn
  03 février 2015
"Les histoires sont la mémoire du monde. Sans histoire, le passé s'efface."

Leon Shertov est transfuge soviétique réfugié aux Etats Unis après des années de bons et loyaux services dans l'organigramme du KGB. Il porte en lui "le néant d'un passé" à raconter, une culpabilité à porter, un aveuglement à assumer.

Il libère la parole en racontant le jeune combattant de 1917, sauvé de l'amputation par le docteur Rubinov, qui demande à son jeune patient juif de lui apprendre l'hébreu et lui permet de retrouver son village en lui fournissant des papiers. Mais le village a disparu et l'enrôlement dans l'armée rouge devient le seul futur possible.

Une nouvelle identité pour une nouvelle vie. Leon va devenir un excellent rouage de la machine soviétique et de son appareil de répression, prenant du galon, efficace et sans état d'âme. Jusqu'à croiser un jour un certain prisonnier dans les geôles de la Loubianka.
La prise de conscience est alors immédiate.

L'écriture est un peu sèche, économe, dépouillée de toutes fioritures littéraires. Certaines tournures sont un peu lourdes et maladroites. C'est bien un récit de souvenirs qu'un homme sans fantaisie transcrit, factuel et concis, tel un document comptable.
Le lecteur est face au tortionnaire pour suivre l'histoire tristement connue des purges staliniennes, et de l'antisémitisme de la Russie tsariste et du pouvoir communiste.

150 pages glaçantes pour le parcours d'un individu solitaire, impliqué dans un destin immaitrisable, porteur d'un blessure à jamais inguérissable, tel ce bras quotidiennement douloureux.
Commenter  J’apprécie          380



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (35)voir plus