AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Grecie


Grecie
  04 octobre 2013
Quand on commence à lire un récit de fiction basé sur les mondes de Warhammer Battle (fantasy) ou Warhammer 40K (science-fiction), on ne sait pas du tout à quoi s'attendre. Il faut savoir que ces mondes sont la possession d'une grosse firme anglaise, Games Workshop, plus avide d'engranger des bénéfices records que de produire des chefs d'oeuvre littéraires. La production romanesque tirée de ces deux univers est donc extrêmement inégale en terme de qualité.

Sigmar est l'un des dieux les plus vénérés dans le monde de Warhammer Battle. Il fut dans un passé éloigné l'homme providentiel qui sauva l'humanité de la menace orque (entre autres) en l'unissant sous sa bannière et en créant un Empire qui devait perdurer durant de très nombreux siècles. Il était donc intéressant de voir ce que l'auteur stipendié pour narrer ce récit fondateur allait en faire.

La Vie de Sigmar est un récit honnête. le roman est bien écrit, ce qui n'est pas toujours le cas, dans un style épique qui m'a un peu fait penser à une saga ou à une chanson de geste en prose. La présentation en petit volume relié de (faux) cuir et la pagination en deux colonnes avec des gravures renforcent l'illusion d'avoir entre les mains un objet ancien. (20 euros pour moins de cent pages, on en aura quand même payé le prix…)

L'histoire reste assez convenue, sans grande surprise pour les connaisseurs du background de Battle ; l'auteur s'est plus ou moins cantonné à romancer les faits déjà connus de cette épopée que fut la vie de Sigmar. Beaucoup de batailles intercalant quelques introspections devant montrer la sagesse du futur dieu, mais quasiment pas de politique qui expliquerait pourquoi tous les clans humains acceptent si aisément de fondre leur identité dans une entité unique qui fait de lui un empereur. le style axé sur l'action, un peu à la Conan, le veut sans doute ainsi.

Un petit récit distrayant.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus