AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
>

Critique de PapillonVoyageur


PapillonVoyageur
  05 mai 2022
Si je ne m'étais pas interrompue, j'aurais certainement lu ce roman en 2-3 traites tant je m'immergeais bien dedans lorsque je le lisais. Tout est fluide, avec un style naturel – très familier ! – dans la narration. Certaines personnes peuvent trouver ce type d'écriture beaucoup trop simple… Pour ma part, j'ai vraiment apprécié ce vent de fraîcheur propre à une histoire douce, colorée et humoristique.

Avec beaucoup d'humour et de situations gênantes – j'ai beaucoup sué pour Teanira durant ma lecture –, l'autrice parvient sans mal à aborder des thèmes qui font l'actualité ; le harcèlement scolaire, les dérives des réseaux sociaux dans les lycées, l'introversion, la difficulté à se faire des amis, le fait de prendre soin de soi et d'apprendre à s'aimer (des thèmes que j'associe au développement personnel), le deuil, l'importance de la famille (et d'accepter les défauts de ceux qui nous entourent autant que leurs qualités). En bref, cette histoire cache derrière son aspect léger de magnifiques morales et réflexions.

Dans ce premier tome – puisque la suite, Confessions d'un garçon timide, geek et (légèrement) amoureux sort le 25 mai 2022 –, le récit tourne autour de Teanira, une jeune fille qui de fille invisible passe à fille rejetée dans son ancienne école. Lorsqu'elle entame une nouvelle vie, elle n'a pas l'intention de se laisser faire et tente au mieux de ne pas se noyer dans l'océan virulent qu'est la période du lycée. Je me suis beaucoup identifiée à Teanira parce que, adolescente, j'ai aussi vécu du rejet, du harcèlement scolaire et des complications familiales. En grandissant, j'ai réussi à m'en sortir mais certaines situations font beaucoup écho en moi, d'autant qu'il y en a qui se sont presque déroulées de la même façon (et c'en est terrifiant d'ailleurs ! L'autrice m'a observée ?). Je crois que le reproche que je ferais à ce livre est le manque de profondeur chez les personnages secondaires. D'un côté, je trouve ça crédible parce que Teanira vit sa vie à elle, de ses propres yeux, avec ses ressentis et son côté drama queen prenait beaucoup le dessus (sans que ce soit dérangeant). D'un autre côté, je ressens un gros creux au niveau des autres personnages qui, à côté de la protagoniste, me paraissaient parfois trop ternes (même si j'ai adoré Zeca !). Ce qui m'attriste, c'est que le film sur Netflix – malgré ses défauts – parvient à faire ressortir un peu plus chaque personnage que le roman, alors même que la version cinématographique me semble « bâclée » à côté du roman. Ceci dit, ce n'est pas une mauvaise adaptation et j'ai adoré les plans, la colométrie, le fait que des dialogues du roman se retrouvent tels quels dans le film et, hormis des gros aspects changés pour une facilité scénaristique, il est agréable à regarder.

Comme je le disais plus haut, le style de Thalita Rebouças est très simple, ce qui correspond à la mentalité d'adolescente de Teanira. J'étais plongée dans son esprit, ses doutes, ses peurs, ses questionnements, ses moments d'angoisse… Et, je le répète, beaucoup de situations gênantes m'ont fait suer. Je trouve que l'autrice a réussi à faire ressentir toutes les appréhensions de son personnage rien que par son écriture nerveuse, ce qui accentue le côté humoristique mis en avant dans le résumé. Ce qui est assez cool, c'est qu'on dirait que le personnage prend possession des mots, je ne voyais plus l'écriture mais Teanira, dans son entièreté, avec ses excès, ses réflexions, ses qualités, ses défauts. J'ai adoré me sentir si proche de cette jeune fille qui mérite de vivre de magnifiques événements. Un peu comme si je revoyais mon enfant intérieur avec la folle envie de la serrer dans mes bras et de lui dire que « tout va bien se passer, tu verras, tu es géniale ».

J'ai vraiment été charmée par la conclusion du livre qui, d'une boucle, rejoint son début et permet d'offrir à la fois une finalité et une continuité. Un peu comme la vie. Quand un chapitre se termine, un nouveau commence. La fin de Confessions d'une fille invisible, rejetée et (un peu) drama queen donne cet effet-là, un effet qui m'a convaincue. Maintenant, je n'ai plus qu'une hâte (après avoir vu le film), c'est de lire la suite qui tournera autour de Davis, l'un de ses nouveaux amis…

Grosso modo, Thalita Rebouças promettait de l'humour et il en a eu ! Ajoutez à cela de la couleur et de la douceur, avec une touche d'émotions excessives, et vous obtiendrez Confessions d'une fille invisible, rejetée, et (un peu) drama queen. Cette histoire parle à mon enfant intérieur, bouscule mon hypersensibilité et touche à mon âme d'ex-harcelée à l'école. Même si le récit paraît simple, j'avoue que ça m'a fait du bien de lire une histoire ainsi, avec un personnage vrai et plein de peps comme Teanira, où des valeurs que je partage sont véhiculées. Si vous cherchez une histoire légère et colorée, je vous recommande cette lecture.

PS : Je ne l'ai pas dit mais le roman possède plusieurs recettes de cuisine qui ont l'air trop bonnes ! Pour ma part, j'ai mis des post-it pour pouvoir les refaire !
Lien : http://papillonvoyageurblogl..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura