AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Pois0n


Pois0n
  04 novembre 2018
« Avant l'été » est une nouvelle exclusive au format ebook, disponible gratuitement dans la boutique de l'éditeur. Un peu plus longue que d'autres, elle est par conséquent plus développée, notamment en ce qui concerne le passé des personnages.

Meg est une femme traumatisée par la perte de son premier petit ami. Depuis, si elle ne refuse pas la compagnie des hommes, elle ne croit plus du tout en l'amour et encore moins aux fins heureuses. Elle qui aimait tant la mer, elle en est venue à détester celle-ci pour lui avoir pris ce qu'elle avait de plus cher au monde. Et elle ne serait jamais revenue à Crescent Cove si sa sœur n'avait pas eu besoin d'un coup de main.
Globalement, Meg est crédible et attachante. On sent que tout ça est loin derrière elle et qu'elle a tourné la page, même si ce passé douloureux fait malgré tout partie d'elle.

… On ne peut pas en dire autant de Caleb. Amoureux de Meg à l'époque, il est bien décidé à lui mettre le grappin dessus cette fois, qu'elle le veuille ou non. Et c'est là que le bât blesse. Le comportement calculateur de Caleb et sa tendance à ignorer royalement les refus de Meg, tout comme la faire mariner pour « garder le contrôle », ruinent tout et donnent un côté totalement artificiel au développement de la romance. Caleb séduit moins Meg qu'il la manipule, sans mauvaise intention certes, mais ce n'est pas une excuse. Il a beau être guidé par ses convictions et agir en conséquence, avoir l'explication ne justifie pas sa *façon* de faire.

Ça plombe sacrément l'ambiance et c'est dommage, parce qu'à côté de ça, il y a pas mal de bonnes choses : le décor, avec cette plage, la falaise et les petits cabanons, les fantômes du passé de Meg, et surtout Bitzer, le chien, véritable bouffée d'air frais qui vient éclairer le récit sans pour autant éclipser le reste. L'aspect dramatique est aussi très réussi, du genre à vous arracher un « gloups », voire à faire monter les larmes. A ce titre, la fin est très chouette. Et puis, il y a la petite atmosphère de magie qui flotte dans l'air, avec ces évènements extraordinaires dépourvus d'explication rationnelle.

« Avant l'été » aurait donc pu être sacrément chouette si le personnage masculin principal n'avait pas été un creep en puissance. Ça aurait pu être mignon et doux-amer, avec cette aura nostalgique d'un été d'adolescence prolongé à l'infini... mais en l'état, et malgré tous les petits points positifs, on reste quand même sur une impression sacrément mitigée.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus