AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de bina


bina
03 mars 2013
"La Nouvelle Héloïse est sortie d'un rêve de volupté redressé en instruction morale", ainsi Rousseau présente-t-il cet ouvrage dans lequel la passion apparait bien vite . C'est un roman épistolaire entre Julie, et son précepteur, Saint Preux. Ce professeur, d'origine roturière, travaille sans rémunération. Il avoue par lettre à sa jeune élève la passion qu'il a pour elle, mais le père de Julie ne veut rien savoir. Elle doit épouser le baron Wolmar, et certainement pas ce roturier!!
Pour échapper à cette union, Julie se donne à son précepteur, et ils vivent en cachette cette union. du moins le pense-t-il. Tout le village est au courant, sauf le père, jusqu'au jour où...

La vertu prend alors le relais de la passion. Saint-preux écarté, elle épouse celui que son père lui a réservé, et se voue alors complètement à son mari et à ses enfants, et plus rien ne la fera sortir de sa nouvelle ligne de conduite vertueuse, même le retour de Saint Preux après plusieurs années d'absence. Son mari apprend la vérité sur son passé et a conscience que la présence de son ex-amant est indispensable à l'équilibre de sa femme, mais sans que la ligne rouge ne soit franchit.
Je ne vous présente pas la suite dont je n'ai lu jusqu'à présent que le résumé car c'est l'obejt du second tome de ce titre, ce sera pour le mois suivant (en principe).

Ce roman épistolaire met en avant le côté ''artiste'' de Rousseau, que beaucoup tente de séparer du côté ''penseur''. Ici les deux se confondent et je pense que Rousseau a du s'identifier à Saint Preux, si on met l'écriture de ce livre en parallèle avec les Confessions ou les Rêveries que j'ai pu lire les mois précédents. On a bien ici le côté ''romanesque'' de ce penseur grand lecteur d'oeuvre de fiction.

Je ne suis pas fan des romans épistolaires de cette époque, construit ainsi, avec le style de nos tourtereaux, qui finit par me lasser. j'ai eu du mal à achever ce volume, je vais devoir me motiver pour le second.
Commenter  J’apprécie          21



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Ont apprécié cette critique (2)voir plus