AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Franz


Franz
  13 août 2019
L'homme aux pistolets d'or.
La guerre américano-mexicaine (1846-1848) a beau être terminée depuis plus de vingt ans, Juan « Golden guns » Gonzales, ennemi juré des gringos semble avoir survécu alors même qu'il avait été supposé mort après sa capture et sa tentative de fuite suicidaire, lui, ses deux plus jeunes frères et sa bande sanguinaire, faits prisonniers par les Texas rangers et tous décimés par l'armée américaine. Pourtant, les vétérans de la guerre, plus de deux décennies après les faits, se font massacrer les uns derrière les autres et Kit Carson est sur la liste puisque jeune ranger, il a participé à la capture de Gonzales en son temps. Tex Willer et Kit Carson vont devoir remonter une piste particulièrement sanglante avec, en bout de course, l'homme aux pistolets d'or, porté par une haine inextinguible.
Le scénariste Pasquale Ruju a concentré l'essence du western en 49 pages avec une vengeance au long cours et un duel explosif à la clé. R. M. Guéra, dessinateur serbe talentueux déjà exceptionnel sur la série « Scalped » réalise une histoire puissante dans laquelle son graphisme expressif et sa mise en page superbe font merveille. La mise en couleur de Giulia Brusco n'est pas en reste et concourt à densifier le récit tout en le rendant encore plus lisible si besoin était. Malgré la qualité très élevée de la série des Tex cartonnés en couleur, le 9e volume hausse encore le niveau, réussissant la gageure de rivaliser avec des histoires habituellement bâties sur plusieurs centaines de planches.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus