AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Nowowak


Nowowak
  01 mars 2020
Dès le début j'accroche bien à l'histoire du voyageur qui, à Naples, voit douze mendiants étendus au soleil. Il propose une lire à celui qui se montre le plus paresseux. Onze d'entre eux s'élancent aussitôt. Il donne une lire au douzième resté allongé. le soleil accentue la flemme, c'est probable quoique toutes les mauvaises raisons sont bonnes. Dans la vie il ne faut pas être égoïste et laisser le travail à ceux qui qui en raffolent. Je bois du petit lait quand je lis que la voie du bonheur et de la prospérité passe par une diminution méthodique du travail. J'en étais déjà convaincu. Choisir entre le surmenage et la misère n'est plus un choix possible. Rebellons-nous !
Commenter  J’apprécie          518



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (49)voir plus