AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Givry


Givry
  12 février 2020
Un petit garçon de cinq ans est abandonné dans l'aéroport de Hambourg, sans papiers, avec 263 $ en poche, il ne parle pas l'allemand. Il s'appelle Janis.
Puis nous changeons d'époque et de lieu pour suivre Vollie, le volontaire, surnom donné par ses parents dans les années cinquante au fin fond d'une ferme américaine. Par défi vis à vis de de son père, il s'engage sur le front de la guerre du Viêt Nam. Il rempile trois fois. Impossible de comprendre ce qui le motive, mais il va jusqu'au bout de ses forces. Fait prisonnier dans un tunnel, il ne revoit le jour qu'après plus d'un an d'enfer. Sorti du trou, il est considéré comme déserteur par l'armée américaine.
Ce n'est que le début de l'épopée du volontaire, personnage extraordinaire au sens propre, qui s'est construit tout seul, sans l'amour de ses parents, sans référence avec pour toute richesse sa force mentale et physique hors normes. D'ailleurs, l'argent ne l'intéresse pas, voire il s'en méfie. Il résiste à tout, ressent très intensément les situations et les gens sans rien en laisser paraître. Rien n'est prévisible dans son parcours, l'imagination peut déborder.

Rares sont les livres avec une si bonne histoire et un héros pareil. Pour aller plus loin, cette fiction amène à réfléchir sur la filiation, la place de l'argent, l'absurdité de la guerre, le besoin d'amour … Scibona s'amuse parfois à changer son style en fonction de la situation, à nous offrir des dialogues surréalistes.

En bref, c'est brillant et plein d'humour. Rêve de lectrice.
Lien : http://objectif-livre.over-b..
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus