AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de frandj


frandj
  29 juin 2014
Lao She était l'un des plus grands écrivains chinois au XXème siècle; il est mort en 1966, "suicidé" pendant la Révolution Culturelle. Son oeuvre comporte principalement des romans, dont "Quatre générations sous un même toit" est probablement le plus connu. C'est un très long roman a été écrit pendant la seconde guerre mondiale qui, rappelons-le, a commencé dès 1937 pour les Chinois: agressée par l'armée japonaise, la plus grande partie de la Chine s'est retrouvée occupée militairement jusqu'en 1945.
C'est ce contexte historique, mal connu des Français, qui sert d'arrière-plan lancinant dans le livre de Lao She. Il décrit l'indifférence et la dureté des autorités japonaises à l'égard du peuple chinois, poussé dans ses derniers retranchements et mourant littéralement de faim. le lieu où se déroule l'action, c'est un petit ensemble de bicoques dans une ruelle de Pékin (hutong) de Pékin. Les voisins s'entraident ou au contraire se surveillent; l'écrivain montre bien la juxtaposition de la mesquinerie, de la générosité, de l'égoïsme, au sein de ce microcosme. La situation devient si grave que presque tout le monde est placé devant un dilemme: rejoindre la Résistance contre l'occupant (initiative très dangereuse), ou bien survivre au jour le jour à coups d'expédients; pour manger, certains n'hésitent pas à devenir des informateurs permanents au service des Japonais. Cette atroce misère est présentée par Lao She sans porter de jugement sur les personnages. Il établit une très nette dichotomie entre "bons" et "mauvais", mais il n'accable pas ces derniers. Tout cela m'a interpellé et je n'oublierai pas le cadre historique du roman.
Le livre comporte trois tomes de grande ampleur et les personnages sont nombreux. Quoique les noms chinois soient un peu difficiles à mémoriser, le lecteur parvient bien à suivre la progression de l'action et les relations entre tous les protagonistes. L'histoire racontée, en effet, m'a semblé assez intéressante pour motiver cette longue lecture. L'écriture de Lao She, telle qu'elle transparait ans la traduction, est simple et sans recherche littéraire. C'est donc un très intéressant roman réaliste, qui ne mériterait pas de sombrer dans l'oubli.
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (5)voir plus