AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Marly


Marly
  09 octobre 2013
J'ai vu des bons avis sur ce manga : mais quelle horreur ! On dit qu'il "pose une ambiance malsaine et désespérée, où le romantisme peine à se faire une place, le tout sur un fond profondément intrigant. un shôjo qui change, en espérant une suite à la hauteur des promesses. [...]Chika Shiina s'essaie ici à une aventure destinée à un public plus large. Elle signe une histoire dramatique, sombre et morbide, mais bien équilibrée, qui n'oppresse jamais le lecteur. " (manga-news) mais je ne suis pas du tout d'accord !

Morbide, glauque, oppressant et surtout déplacé, malsain et mauvais en bien des points, sont les caractéristiques que je lui attribue. Dès les premières pages, le ton est donnée : Mana a des rapports sexuels avec son frère. Non, pas son frère de sang, mais cela ne l'empêche pas de l'appeler "Grand-frère" durant des actes qui ont l'air d'avantage d'être des viols que des relations consenties. Mana n'ose pas se plaindre à ses proches car elle a honte d'être ainsi tombée sous le joug de son frère adoptif, qu'elle en a peur, et qu'il est très bien considéré par tous les habitants de la commune, qui l'apprécient : elle pense donc qu'elle ne sera ni crue, ni soutenue si elle parle.

Depuis qu'elle est tombée sous le joug de son frère, Mana s'est écartée de ses camarades et renfermée. Elle n'a pas d'amis à qui se confier et l'arrivée du nouveau : Akihiro, va tout changer, puisque Mana devient malgré elle sa première amie, et qu'ils vont tout de suite tomber amoureux. Une début de romance très mignonne et crédible, mais troublé par la jalousie de Kakeru, le vilain grand frère. Très vite, celui-ci tente de les empêcher de s'aimer, et dès le premier tome, Akihiro découvre que Mana couche avec son frère.

Tiraillée entre "mais dénonce-le !!!" et "Mais elle a presque l'air ravie d'être violée par son frère !" ces deux pensées, en sortant de ma lecture, m'ont dérangée et répugnée. Ce manga cherche à être érotique, mais je ne l'ai pas ressenti et ne l'aurai pas pu. ce n'est pas un "public averti" ou un hentai. Shojo pour tout public, n'importe quelle maman va acheter ce livre à sa gamine de 13,14,15 ans et lui laisser regarder les images d'un frère violant sa soeur, et lire la détresse d'une soeur maltraitée par son frère. Sans message de dénonciation, ou d'avertissement face à l'anormalité de la situation. Kakeru fait peur, tellement que Mana n'ose le dénoncer. Elle aimerait être amoureuse et sortir de cette relation glauque... point barre. Là, je suis très gênée de voir ça sur les tables de nouveautés, et cela me répugne de voir qu'il se vend. OK ça peut plaire, mais qui a acheté cela, et peut-on le laisser être lu par n'importe quelle main, n'importe quelle lectrice?

Enfin, les dessins de Chika Shiina sont très mauvais à mon goût, propre aux mangaka amateurs et peu reconnus. Même si Mana est jolie (un peu le même dessin qu'on voit partout...), les proportions des personnages masculins (Kakeru, Akihiro...) sont vraiment ratées, avec, par exemple, un cou aussi large qu'un visage, ce qui se reproduit sur presque toutes les doubles pages en deuxième partie du manga, ce qui donne un trait de crayon... moche.

Un manga malsain que je n'ai pas aimé du tout et que j'espère ne pas voir entre les mains d'une jeune pré ado. Toute en sachant que c'est arrivé, et que ça arrivera.
Lien : http://rayon-passion.blogspo..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus