AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de PrinceEndymion


PrinceEndymion
  22 août 2019
Avec l'aide de son amant Egiste, la perfide Clitemnestre a assassiné son époux Agamemnon, auquel elle n'a jamais pardonné le sacrifice de sa chère fille Iphigénie. Pour Electre, le meurtre de son père est irrémissible, à présent que sa mère et son amant souillent de leur présence le palais du défunt roi de Mycènes. Bien que tout le monde soit au courant de l'assassinat d'Agamemnon, personne n'ose se dresser contre les deux usurpateurs. Seule Electre affronte le courroux de sa mère. Elle espère le retour d'Oreste, le seul qui soit le plus à même de remédier à la situation et de mettre un terme aux machinations de Clitemnestre. En Grec, Electre signifie "ambré", et par extension, "brillant", "incandescent". Car, vous vous en doutez, c'est grâce à elle que des vérités soigneusement et sournoisement enfouies vont éclater au grand jour.

En dépit de sa brièveté, cette pièce brille par les rebondissements qui la ponctuent et les tensions presque tangibles entre les personnages: j'ai été stupéfait de voir à quel point les rapports entre Electre, Clitemnestre et Chrysothémis devenaient masochistes tout au long de la pièce. Electre ne veillit pas, comme le montrent les nombreuses interprétations que l'on a faites de la pièce, du rapport entre la fille et le père (on parle régulièrement d'un "complexe d'Electre de nos jours, l'équivalent du complexe d'Oedipe pour une fille).
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (1)voir plus