AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Patmarob


Patmarob
  06 février 2017

Paru en 2014, « Repentir(s) » est le troisième roman qui met en scène le sergent-détective Pagliaro. L'auteur, Richard Ste-Marie est québécois, il a étudié la clarinette et le saxophone au Conservatoire. Il a poursuivi également des études à l'École des beaux-arts puis il a enseigné la sculpture, le dessin et l'estampe numérique. Les goûts artistiques de l'auteur tissent l'intrigue du roman.
le personnage principal, Francis Pagliaro, ne correspond pas au modèle présenté classiquement par les romans policiers. C'est un policier honnête, cultivé, sa vie personnelle semble stable et ne contrarie pas le cours de l'enquête (à l'exception d'un curieux épilogue qui paraît plaqué et hors sujet…)
Un double crime a été commis dans une galerie de peinture. le galeriste et un policier en fin de carrière ont été retrouvés assassinés. L'attention de Francis Pagliaro se tourne vers l'exposition de tableaux qui est alors présentée dans la galerie.
Attiré par la composition des oeuvres, il n'a de cesse de revenir pour observer, réfléchir et analyser les toiles qui lui révèlent une histoire…cachée sous une couche d'images, les « repentir(s) ». Autant de palimpsestes picturaux que le policier va percer.
Le cours de l'enquête alterne avec le récit du passé de deux garçons. Ils ont été établi une amitié trouble, interrompue par une histoire sordide.
Le lecteur suit la démarche intellectuelle du policier, les interrogatoires et le cheminement vers le coupable. Les rappels du passé suggèrent les motifs lointains des crimes et indiquent rapidement le (ou les) auteur(s) possibles. Ainsi l'intérêt est focalisé sur la démarche de l'enquêteur, les codes de fonctionnement du monde de l'art et des malversations financières.
le rythme est plutôt lent, cérébral. le livre n'obéit pas aux critères habituels du roman policier. L'action reste marginale, la violence contenue et les rebondissements mesurés… le roman est constellé d'expressions québécoises, elles plongent le lecteur dans un univers imagé et lointain.
Un policier à conseiller pour son originalité et la maîtrise de sa composition.
Merci à Babelio et aux éditions ALIRE.

Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle