AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Duculot (01/01/1980)

Note moyenne : 3/5 (sur 3 notes)
Résumé :
La question royale a enfiévré la Belgique de 1945 à 1950. Elle a conduit le pays jusqu'au bord de la guerre civile. Aujourd'hui, après le temps des passions, est venue l'heure de l'histoire.

Jean Stengers, qui enseigne l'histoire contemporaine à l'Université Libre de Bruxelles, s'attache à montrer comment, dans la tourmente de 1940, la politique menée par Léopold III a fait naître la question royale. C'est tout d'abord le conflit ouvert entre le Roi e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
paulotlet
  22 janvier 2012
Lorsque Jean Stengers a publié cet ouvrage, au début des années 1980, les passions suscitées par la Question Royale commençaient à peine à s'apaiser. Lui-même avait été dans sa jeunesse un farouche militant anti-léopoldiste. Dans cette synthèse magistrale, l'auteur se penche le dossier de l'année 1940 et sur les relations difficiles de Léopold III et de son gouvernement au moment de la capitulation. Il rappelle les différentes tentatives de Spaak et de Pierlot pour ramener le monarque à la raison, il insiste sur le rôle de l'entourage du Roi. Stengers tente d'aborder le sujet de manière parfaitement objective, il part des faits pour tenter de débrouiller l'écheveau de cet été terrible. Contrairement à la plupart des livres écrit sur le sujet, celui-ci ne tombe jamais dans le parti-pris ou la propagande. Ce faisant, Stengers nous donne une fois de plus une magnifique leçon d'histoire.
Commenter  J’apprécie          00
sylvie2
  03 novembre 2012
Ce livre analyse comment un roi (Léopold III de Belgique) et ses ministres en arrivent à prendre des voies différentes: Capitulation de la Belgique et donc emprisonnement de l'armée et de ses chefs dont le Roi par les allemand, et fuite du gouvernement vers Londre d'où il veut continuer la guerre, refusant la simple capitulation.
Un épisode de l'histoire belge qui a beaucoup fait parler de lui.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
paulotletpaulotlet   25 novembre 2012
Le spectacle de Spaak parlant en juillet 1945 à la tribune de la Chambre participe un peu, dans ces conditions, de l'ironie de l'histoire. Jamais l'orateur n'a été aussi grand. Un de ses adversaires dans le débat, le comte dAspremont Lynden, qui prend la parole après lui, dit "Messieurs, comment, en gravissant les marches de cette tribune, ne pas rendre hommage à l'éclatante éloquence de celui qui vient d'en descendre". Un journal dit son admiration pour "le seul, l'unique, l'incomparable". "Il était", note un autre "dans une forme éblouissante". Et cette réflexion encore: "Le débat sur la question royale l'a mis si haut au-dessus de ses collègues de tous les partis que l'on se demande ce qu'il serait advenu au vote final si la Droite avait contre-attaqué par l'organe d'un chef de file de pareille envergure".
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : question royaleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1701 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre