AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de beatriceferon


beatriceferon
  09 mars 2015
Après seize ans de silence, Howard Lejeune refait son apparition dans la vie de Margaux. Ce brillant archéologue, elle l'a connu à l'université, et à présent qu'il et là, elle est prête à tout pour ses yeux bleus, son sourire et la place qu'il lui propose à ses côtés. Même à se replonger dans les indigestes cours consacrés à la chronologie de l'Age du Bronze. Même à affronter l'atmosphère étouffante du site de Tell Beylan en Syrie et la menace des milliers de scorpions qui l'infestent. Même à travailler dans un chantier qui n'est qu'une bergerie, où les seules trouvailles consistent en crottes de moutons fossilisées. Et surtout, à se mesurer à la malédiction du tombeau du guerrier.
Non sans humour, Marie-Ève Sténuit nous entraîne dans une aventure qui mêle habilement une quête amoureuse et une enquête archéologique. Elle met en place petit à petit des éléments qui s'emboîteront à la fin comme les pièces d'un puzzle.
Pourtant, il m'a fallu du temps pour m'immerger dans l'histoire, et j'ai trouvé certains passages pleins de vocabulaire technique et spécialisé assez abscons et rébarbatifs: « les analyses de TC-34 et TC-36 », « les graphiques indiquent une fourchette allant de 2375 à 2315 avant Jésus-Christ, avec un pic de probabilité vers 2345, soit une date qui, à Beylan, nous situe juste avant la destruction du Temple A... La tombe, les textes, le C14, tout concorde. »
Enfin, l'attitude de Margaux, à la fin du roman, m'a semblé peu crédible et ne pas coller avec celle d'une femme aussi amoureuse qu'elle prétend l'être. du moins, pour ma part, je n'aurais certainement pu réagir comme elle.
Mon avis sur ce roman est donc mitigé.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaMomoxLeslibraires.fr