AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Bookycooky


Bookycooky
  05 mai 2017
Ryôsuke, un jeune homme suicidaire de vingt-huit, sans famille s'engage dans des travaux de terrassement sur une île au fin fond de nul part, Aburi. Mais le but de cet engagement est apparemment tout autre. "Vivait-il encore à Aburi ? Cet homme dont sa mère lui avait si souvent parlé, comme s'il avait été son seul espoir dans la vie. Arriverait-il à lui remettre le paquet enfoui au fond de son sac à dos, à percer le secret de sa naissance ? Et s'il y parvenait, sa façon d'être au monde changerait-elle ?"
Quand on descend du ferry avec Ryôsuke sur l'île, on a l'impression. d'avoir atterri sur Mars, des personnages insolites, des chèvres sauvages, une forêt primaire de banians......Voici le debut d'un livre et d'un personnage mystérieux, taciturne, accompagné d'un garçon plus jeune et d'une fille, un trio qui va nous entraîner loin.
Comme dans son livre précédent "Délices de Tokyo", il est question d'une rencontre,
et de cuisine....ici pas de dorayakis mais du yaourt de pinza, une vaste variété de sashimis arrosés de shôchû .....et "l'objet du rêve de Ryosuke".......un rêve qui lui permettra de reprendre pied dans la vie, mais pas facile à réaliser dans les conditions de l'Île.
Ici aussi l'auteur nous en ("l'objet du rêve ") explique le processus de fabrication avec beaucoup de finesse, de délicatesse. Un vrai processus artistique, où l'amour qu'on y met avec le savoir technique vont donner un résultat de rêve, "on croirait manger des nuages" en dit un des personnages. Les sensations gustatives les suivent avec beaucoup de poésie, "C'était une saveur tout à fait particulière,........Le parfum de l'herbe, la chaleur de Hanayo, une averse soudaine… C'était tout cela, concentré, qui rayonnait."
Alors que son livre précédent était solaire, ici c'est un peu la grisaille, du moins je l'ai ressenti ainsi. Même les personnages sont en demi-teintes, on ne voit que leur côté sombre noyé dans la solitude et le désarroi , avec peu de chaleur humaine, un brin de chaleur animale, dans l'atmosphère lourde et humide de l'île . le fond du livre est à l'image de sa couverture, plutôt un roman jeunesse que je verrais bien en BD. Mais pour autant c'est une lecture agréable car la prose est belle et les descriptions de paysages, magnifiques.J'ai apprécié, mais sans plus.
Sucré ou salé ? Pour moi définitivement sucré et j'espère que son prochain livre le sera.....


P.s. J'ai mis de côté une caisse de shôchû pour Bison ( j'espère que t'aimes ça , "gomen " mais le vin rouge importé y coûtait trop cher ) qui m'a fait découvrir ce livre en avant-première .
Commenter  J’apprécie          611



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (57)voir plus