AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de chocobogirl


chocobogirl
  28 avril 2013
Sayonara gangsters est un roman qui se laisse difficilement résumer et appréhender.
Le narrateur est un professeur de poésie dont le quotidien, complètement surréaliste, se déroule sous nos yeux. Dans un univers tenant à la fois de la science-fiction et de l'imaginaire, le lecteur est amené à perdre ses repères et à oublier toute intrigue censée pour plonger dans une narration inédite et perturbatrice.

Paru en 1982 au Japon, ce texte était encore à ce jour inédit. Premier roman de Genichiro Takashi, Sayonara Gansters a été couronné du prix Gonzo et s'inscrit dans le mouvement de renouveau des lettres japonaises avec les deux célèbres Murakami. L'écriture de ce roman fait suite à une période d'incarcération de l'auteur, alors étudiant contestataire de 30 ans, où ce dernier perdit en partie la maîtrise de sa langue.

Où voit défiler dans ce monde incompréhensible, des personnages plus improbables les uns que les autres. Il y a tout d'abord les Gangsters, groupe de 4 terroristes qui finiront par apprendre la poésie. Il y a le poète Virgile qui s'est réincarné en réfrigérateur. Il ne faut oublier non plus Henri IV, le chat lecteur du narrateur qui aime se régaler de lait-vodka en ergotant sur Thomas Mann. L'école de poésie du professeur recèle un microcosme inédit où on croise des élèves étonnants qui voient de la poésie dans des traités d'astronomie ou autres calembredaines. C'est un monde bizarre où la mort de votre petite fille vous est annoncée par faire-part 5 jours avant par la mairie. Où les gens portent des noms qu'ils se sont donnés eux-même. Aussi, vient la nommée Livre-de-chansons qui, bientôt, vivra une histoire amoureuse avec le narrateur, aussi curieuse qu'éphémère.
L'absurde est la norme et il est vain de chercher à comprendre le sens de la prose hallucinée de l'auteur. En abordant ce récit, vous devez vous préparer à être déboussolé, vous devez oublier notre monde pour accepter celui de l'auteur, mélange de fantastique, de philosophie et de poésie.
Je ne vous cacherais pas que j'ai peiné à pénétrer cet univers bien peu cartésien, peu réaliste. Je n'ai pas réussi à lâcher prise sur mes certitudes narratives et l'idée d'une histoire construite avec un début, une fin et des personnages réalistes. Il va sans dire que Genichiro Takashi ne laisse pas indifférent. Son oeuvre atypique ne se saisit pas instantanément mais semble révéler que dans la poésie se trouve le moteur indispensable d'une vie soumise à la dure réalité des choses.
Lien : http://legrenierdechoco.over..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus