AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de encoredunoir


encoredunoir
  04 juin 2012
Niemand, ancien mercenaire, exerce maintenant en tant que garde du corps en Afrique du Sud. Rescapé d'une embuscade durant laquelle ses riches clients sont abattus, il met la main sur des documents compromettants des soldats américains qu'il décide de monnayer. Son destin va alors croiser – à distance – celui de John Anselm, ancien journaliste reconverti dans une société de surveillance travaillant pour des intérêts plus ou moins occultes.

Avec cet épais – plus de 500 pages – roman, Peter Temple entend peindre le portrait d'une société où le secret revêt une telle importance et devient si rare qu'il se monnaye particulièrement cher. Il devient alors un produit comme les autres que des entreprises sont chargées de protéger.
Ce portrait à charge d'un monde corrompu dont une grande partie de l'énergie est consacrée à enterrer les vérités compromettantes est plutôt bien mené. Partant d'un point de départ classique et accrocheur, avec un ancien mercenaire super entraîné qui met le doigt dans un terrible engrenage et se trouve au centre d'une lutte d'intérêts qui le dépasse, il se révèle beaucoup plus fin que ce que ce début pouvait présager.
À la tension de la traque de Niemand s'ajouter la recherche de mémoire d'Anselm. Souffrant d'amnésie après avoir été pris en otage à Beyrouth quand il exerçait son métier de journaliste, obsédé par la recherche d'un aïeul dont l'existence a été quasiment effacée de l'arbre généalogique de sa famille, il travaille aujourd'hui à effacer la vérité, à créer l'oubli. La finesse de la description des états d'âme de cet homme et de ses conflits intérieurs, en contrepoint de l'action au centre de laquelle se trouve Niemand, vient équilibrer le roman, entre thriller et réflexion politique et sociétale.

Au final, malgré le fait qu'il soit touché par un mal qui tend à dangereusement se propager dans la littérature noire, à savoir un certain nombre de longueurs, Un monde sous surveillance apparaît comme un roman bien mené, mêlant action et réflexion, et dans lequel Peter Temple fait preuve d'une réelle capacité à créer des personnages ambivalents et dotés d'une véritable profondeur. Sans bouleverser le genre, ce livre se révèle efficace et prenant et se trouve être d'autant plus recommandable qu'il paraît en poche.

Lien : http://www.encoredunoir.com/..
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (4)voir plus