AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de pichoune


pichoune
  18 janvier 2017
Ce manga adapte l'autobiographie de Shoko Tendo (que je n'ai pas lu) fille de yakuza comme l'indique le titre de l'ouvrage. Je ne me baserai donc que sur sa version BD qui est, à mon sens, très moyenne.
Tout d'abord le dessin, qui, sans être exceptionnel, reste assez clair mais dont le problème majeur est qu'il est parfois difficile de distinguer certains personnages masculins les uns des autres tant certains se ressemblent.
Comme indiquait plus haut, je n'ai pas lu le roman d'origine, je ne sais donc pas jusqu'à quel point cette adaptation est fidèle ou non. Je trouve que le récit aurait mérité de s'étoffer un peu car il passe rapidement sur certains aspects, personnages, événements sans les développer ce qui leur donne un aspect mineur ou tout du moins diminue leur impact alors que cela semble important. Certains personnages apparaissent et disparaissent au grès des pages, ce qui fait qu'ils ne sont pas vraiment "encrés" dans le récit. C'est le cas de plusieurs hommes qui parsèment la vie de Shoko qui sont une constante dans la vie de cette dernière alors que pourtant ils sont effacés de l'histoire.
Au final, il arrive énormément de choses à Shoko mais le manga condense tellement tout que l'on ne s'attache à personne et que ce qui lui arrive manque d'impact et n'émeut pas. La mise en scène ne permet pas de s'attarder sur la psychologie, les pensées des personnages. Elle ne reste qu'en surface. Ce qui fait qu'à la fin du récit, le personnage principal nous annonce avoir "chercher son père à travers sa relation avec tout ces hommes", cela sonne comme une phrase de psychologie de comptoir tellement la relation entre l'héroïne et son père était peu/mal abordée. Il en va de même pour la relation avec son frère qui semble importante pour elle, mais n'est abordée que brièvement deux fois : au début et à la fin.
Que dire ? Un récit, qui, s'il a un fond intéressant et permet un éclairage sur le milieu des yakuza composé de sexe, de drogue et de violence, n'en demeure pas moins dispensable. Shoko est un personnage de femme complexe et fort, qui a traversé beaucoup d'épreuve mais ce manga ne lui rend, à mon sens, pas hommage. Il serait sans doute plus intéressant de lire le roman d'origine.
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr