AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de lulu8723


lulu8723
  17 décembre 2020
Séverine VIDAL. le plongeon.

Je viens de recevoir cette BD qui évoque la vie que subisse nos aînés. La couverture nous plonge dans les fonds sous-marins. Mais que peut bien faire cette femme, à l'aspect revêche au fond de la mer, assise sur un fauteuil ? La quatrième de couverture nous décrit un autre univers, celui des EHPAD....

Yvonne Lhermite, âgée de quatre vingt ans a perdu son époux. Ils ont vécu ensemble cinquante huit ans, ils ont élevé trois enfants et ont travaillé de longues années, travail ingrat, soumis aux impondérables de la nature et des conditions climatiques : ils étaient propriétaires vignerons. Yvonne ne peut plus rester seule dans cette grande demeure, ses enfants et ses petits-enfants sont loin. Il ne lui reste plus qu'une solution, mettre en vente sa maison et s'installer dans une maison de retraite, une EHPAD..

La description de la vie quotidienne dans cet univers clos, soumis à de nombreuses règles de vie communautaire est bien dessinée et les textes collent parfaitement aux images ou est-ce l'inverse. Yvonne intègre son nouveau monde. Comment une femme, un homme peuvent-ils s'adapter à cette nouvelle vie ?

Je plains de tout mon coeur toutes les personnes dites du troisième âge et même du quatrième âge qui sont contraintes de s'installer dans de telles unités. Chacun doit faire face à de tels problèmes, aujourd'hui, c'est Yvonne qui quitte sa terre natale, demain ce sera peut-être mon tour. En effet, la maladie, la nécessité d'avoir des soins au quotidien, l'éloignement des enfants et leur travail, tous ces impondérables justifient de tels placements.

A travers cette BD, d'excellente qualité, tant au point de vue du texte que des dessins, nous ressentons, au plus profond de nous le mal-être viscéral qui s'empare des personnes âgées lors de leur déracinement. : la solitude, la maladie d'Alzheimer, la notion d'abandon sont tous ici bien traduits. Je félicite aussi bien Séverine que Victor et j'invite les lecteurs à effectuer ce « plongeon ». Il y a beaucoup d'humanité, d'humilité, de sensibilité, d'amour, des rires et des larmes, dans cet album. Je regrette que ces EHPAD aient des règlements aussi durs, ne prenant pas en compte la situation, soit physique, soit mentale de leurs occupants. C'est un univers carcéral où je terminerais peut-être mes jours…. Mais parfois, un membre accompagnateur révèle un peu plus de compréhension et ne suit pas les consignes à la lettre. Dans ce texte, Youssef est le seul soignant qui éprouve beaucoup de sympathie pour ses patients. J'ai lu cet album avec beaucoup d'empathie pour les « exilés », les délaissés, les vieux. Félicitations aux auteurs et merci pour cette chronique de nos maisons de retraite. A lire.

Lien : https://lucette.dutour@orang..
Commenter  J’apprécie          120



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (10)voir plus