AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Mesmotssurlesleurs


Mesmotssurlesleurs
  24 janvier 2021
Je parle peu de BD ici. Non que je n'en lise pas mais je ne me sens jamais très à l'aise dans l'exercice. Je ne sais pas ce qu'il faut dire ou souligner. Je ne connais ni les mots ni les auteurs et dessinateurs à suivre, à part certains, les évidents, les très connus. J'en parle donc peu, idiotement, alors que je pense sincèrement qu'il n'est pas besoin de savoir tout ça. le plaisir que j'éprouve à la lecture est suffisant, et là, en l'occurrence, le plongeon m'a plu. Enormément plu.
Le plongeon, c'est celui d'Yvonne. A 80 ans, elle se résout à abandonner sa vie, en partie, pour entrer dans un EHPAD. Encore une histoire de vieux, me direz-vous ! Eh oui, encore une histoire de vieux. C'est vrai qu'on en voit beaucoup, mais il était plus que temps, non ? Alors si vous levez déjà les yeux au ciel, arrêtez-vous là parce que des vieux, il n'y aura que ça dans ces pages-là. Des vieux oui, et leurs corps vrais entiers, des pattes d'oie à la pointe des pieds. Des vieux donc, et leurs têtes entières, presque ou pas du tout. Et leurs coeurs pleins de vie, d'envies, encore. Toujours.
En suivant Yvonne, on met les pieds sur le ponton et on saute dans le dernier bain. Et puis plouf. Bleu autour, blues au coeur. Et le soleil, au-dessus. Rayonnante Yvonne, qui plonge et tombe, qui rit, qui vit, qui entraîne, qui aime. Merveilleuse Yvonne. Qui sait voir et regarder. Qui respire dans chaque bulle. Qui les fait.
Et j'en aurais voulu tant d'autres, des bulles. J'aurais aimé plus de planches, plus de mots, plus de pages, mais la BD est aussi frustrante qu'une nouvelle. Elle doit se contenter du suc de l'histoire, en tirer l'essentiel, quitte à frustrer les lecteurs friands de détails et d'à côtés.
Alors, même si je mets un bémol sur la représentation un peu idéalisée de la vie dans un EHPAD sûrement induite par le genre et que j'aurais aimé plus d'Yvonne encore, j'applaudis le reste. Merci Séverine Vidal et Victor L. Pinel d'avoir mis tant de sensibilité, d'humour et d'humanité au bout de vos crayons. Certaines cases, certains plans, m'ont vraiment bouleversée. Et ces couleurs… du bleu à l'orangé, teintes franches ou mélangées, comme les humeurs et le moral. Et ces visages, ces corps… Mais bref, allez, je ne vous en dis pas plus. A vous de voir maintenant 😉
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (5)voir plus