AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de BVIALLET


BVIALLET
  21 avril 2013
Dans le grand nord canadien, un jeune inuit nommé Nutaq a atteint l'âge où il doit tuer un ours blanc pour pouvoir devenir un homme. Accompagné de son père, Maatsiaq et de huit chiens de traineau, il se met en route pour une longue expédition. Assez rapidement, il découvre des traces du grand animal, mais comme il semble hors de portée, le père et le fils décident de monter la tente pour passer la nuit. Il va falloir surveiller le feu sans s'endormir, ce qui ne va pas être facile pour Nutaq. Heureusement pour lui, un drôle de petit oiseau va intervenir tout au long de la nuit et même lui prêter main forte lors de sa confrontation avec le terrible ours blanc...
Une jolie légende qui s'adresse plutôt aux tous petits niveau maternelle. Elle les emmènera loin dans les territoires glacés de la banquise au temps où les Inuits chassaient encore avec des lances. Elle ne manquera pas de les faire rêver tout en leur distillant une philosophie du respect de la nature et de soi-même. Son père lui ayant imposé de laisser la vie sauve à l'ours, Nutaq réalise, déçu, qu'il ne sera jamais un grand chasseur comme lui. « Il n'est pas de plus grand chasseur que celui qui sait renoncer. » s'entend-il répondre. Ce gentil petit conte est également illustré par son auteure à l'aide d'aquarelles assez naïves voire même quasi enfantines, très fraîches et très agréables. Belle édition avec couverture rigide et papier de bonne qualité.
(Livre chroniqué dans le cadre de l'Opération Masse Critique de Babélio)
Lien : http://www.etpourquoidonc.fr/
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus