AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de mollymon


mollymon
  05 mars 2017
Ni Ke, dite Coco, une jeune chinoise animée d'un prodigieux appétit de vivre, partage sa vie avec Tiantian qui, lui, prend la vie comme " un gâteau saupoudré d'arsenic qui empoisonne un peu plus à chaque bouchée " Il peint, elle écrit et malgré leur différence, ils s'aiment infiniment. Mais si leurs relations sont empreintes d'une grande sensualité, Coco n'est pas vraiment satisfaite car son amoureux est impuissant. C'est donc tout naturellement qu'elle le trompe avec Mark, un occidental et se trouve bien malgré elle prise au piège de la passion érotique.
Si Tiantian et Mark appartiennent à des mondes différents, pour la jeune femme ils se complètent tels le ying et le yang. L'un tout en force et l'autre tout en délicatesse, comme la face cachée et la face éclairée de la lune et les ombres qu'ils projettent se croisent sur le corps et dans le coeur de Coco qui se retrouve en situation délicate, partagée entre amour et désir.
C'est un roman curieux, tout en contraste, où le futile côtoie le lyrisme, où l'amour bouleversant et dévastateur qui unit Tiantian à Coco scintille comme une pierre précieuse perdue au milieu d'un coffret de bijoux en toc.
L'auteur fait dire à Coco, son double littéraire, qu'elle veut écrire un roman époustouflant et dans lequel elle révélerait " le véritable visage de l'humanité, sa violence, son raffinement, son érotisme, son exaltation et puis ses énigmes, ses machines, son pouvoir et sa mort." C'est une ambition qui à mon avis n'est pas vraiment réalisée mais le roman de Weihui est quand même pour moi, une belle découverte.
Par contre ce cocktail d'amours, de sexe, de drogue et d'alcool qui bouscule la tradition n'a pas du tout plu au gouvernement chinois....
Commenter  J’apprécie          191



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (18)voir plus