AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Gaoulette


Gaoulette
  06 septembre 2018
Whaouahhh! Il y aurait du avoir un gros coup de coeur mais ce sera le petit. Je rêvais d'une Dark Romance dans tout sa splendeur, Pepper Winters m'en a donné pour mon grade. A la limite de l'écoeurement tellement que c'est haletant. LA séquestration, l'esclave qui tombe amoureuse de son bourreau, la perversion, l'argent sale, le trafic sexuel, j'ai lu des livres qui traitent ces sujets. Mais Pepper Winters apporte un cocktail décadent et explosif à son Monsters.
Le sport national au Mexique, l'enlèvement contre rançon. C'est ce qui arrive à Tess, mais pas pour une rançon, pour être vendue à un homme puissant. Son geôlier, Q, un homme d'affaire charismatique et dangereux, puissant et attractif. Il représente le mal personnifié. Les amatrices de Christian Grey, je ris car dans Monsters nous avons le vrai sadique dans tout son art. Et Tess est loin de représenter les oies blanches de nos new romances malgré les apparences.
Pepper WInters commence son histoire avec les attentes, les rêves, les fantasmes de Tess. Vivant en couple avec Brax depuis 2 ans, elle se cache derrière la petite fille parfaite. C'est cette entré en matière qui m'a déconcerté au départ car je ne comprenais où voulait en venir l'auteure. Tess est une jeune femme de 22 ans en apparence Colombe qui attend de la domination chez un homme. Elle a une part sombre qu'elle a du mal à assumer. Alors que sa confrontation avec Q aurait du l'anéantir, on la verra se battre contre elle même pour ne pas succomber. Un aspect de la séquestration forte intéressante et pourtant déconcertante. On voit cette femme avoir des réactions qui sont loin d'être logique pour une personne lambda. Je spoile un peu aussi, mais Monsters c'est d'abord la rencontre d'être semblables qui vont libérer les monstres enfouis et être enfin apaisés.
Mais je ne spoile pas tout car Monsters in the dark est une romance beaucoup plus complexe, avec un cadre machiavélique, un thriller palpitant. Ce premier tome ouvre la porte à des questions sur le passé et surtout comment vont évoluer cette paire sombres. L'auteure a trouvé l'art et la manière de nous garder captive.
Les larmes amères c'est d'abord le combat intérieur de Tess pour accepter son statut, c'est la découverte succinct de Q ( que fait-il, où habite t'il, quel est son réseau, quelle est son histoire perso, quelles sont ses limites, quel est son combat). Je n'aurais pas misé un copeck sur cet anti héros au départ mais Q va se révéler à la lectrice qui n'aura envie que d'une chose le prendre dans ses bras.

Les larmes amères c'est de la souffrance, de la violence, de la soumission, de la manipulation psychologique, de la cruauté. Ames sensibles s'abstenir car l'auteure ne nous vend pas du rêve. Des scènes hard qui retournent l'estomac. Je signe volontiers pour le tome 2 malgré un début en demi teinte.

Commenter  J’apprécie          121



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (12)voir plus