AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Critique de Chrisdu26


Chrisdu26
29 décembre 2013
Comment parler d'une lecture d'une telle profondeur. Ce livre ne se raconte pas il faut aller à sa rencontre, à la rencontre d'une auteure et de ses cinq personnages qui vous hantent même après avoir tourné la dernière page. Pourquoi ? Parce que l'écriture, la poésie, l'intensité, l'émotion des mots vous percutent, vous envahissent et se gravent à tout jamais en vous.

C'est mon coup de coeur 2013.

J'ai reçu ce livre par surprise et j'avais ordre de le lire en prenant mon temps pour en déguster toute la saveur. Quel vertige que ce rendez-vous nocturne juste avant de m'endormir ! Ce livre se lit dans la plénitude du soir, pour en saisir chaque bruit, l'odeur, l'intimité, l'espace, la vibration, la douleur, les sentiments, tout s'intensifie dans la profondeur de la nuit. J'ai poussé la porte de cette grande maison, et j'ai rencontré Octave, nonagénaire, et face à lui quatre personnages, tous athées, en lutte pour la vie, aux caractères bien distinct qu'il a choisi méticuleusement pour un étrange contrat. Je me suis immiscée dans leur vie et chacun d'eux, comme un kaléidoscope que l'on tourne pour en saisir les images, m'ont imprégné de leur histoire.

« Un profane aussi a le droit au doute. le doute n'est pas réservé aux croyants... J'ai besoin de frotter mon âme à d'autres âmes aussi imparfaites et trébuchantes que la mienne. Je ne cherche à être sûr de rien mais je veux trouver la forme juste de mon doute.»

Des personnages envoutants et troublants qui ne vous quittent plus. Des écorchés que la vie n'a pas épargnés, un peu comme vous, un peu comme moi. Quatre profanes qui vont recevoir et donner. Mais qui prend ? Qui donne ? Marc et sa mémoire qui le consume : LE FEU. Hélène artiste et légère : L'AIR. Yolande la force tranquille : L'EAU et la dernière, celle qui m'a le plus émue, à qui je ressemble le plus, Béatrice un coeur aride si fragile : LA TERRE. Ces quatre éléments naturels de la vie seront portés par la confiance du cinquième élément : OCTAVE.

« J'active le souffle de ma vie. Par leurs quatre souffles.»

Octave sera touché au plus profond de son Être par chacun d'entre eux et lui, bouleversera leur existence à jamais. Chacun son tour, ils éveilleront, révéleront, des sentiments fragmentés depuis tant d'années.

Ce livre raconte le sacré, l'ombre d'un tableau, l'incandescence des corps, les années dévorées, les souvenirs enterrés, les liens invisibles qui se tissent, les gestes répétés sans rien en savoir, l'instinct archaïque qui dresse les sexes malgré la mort malgré le vide, la chair meurtrie, le refuge des maux, la décence et le respect, la prise de conscience, la folie qui sommeille en nous, la possession qui empoisonne et le pouvoir de LA VIE.

Ce livre est un pèlerinage vers soi, alors n'hésitez plus, poussez la porte de ce temple, rentrez sans faire de bruit et allez à la rencontre de ces profanes.

« La peur du désastre fait partie de l'aventure. On peut sauver ou ruiner toute une vie quand on prend le risque ».

Lien : http://marque-pages-buvard-p..
Commenter  J’apprécie          729



Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle