Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Dernières Cette semaine Ce mois-ci Depuis la nuit des temps


Dernières citations RSS

  • Par Groucho, aujourd'hui


    La momie de la Butte-aux-Cailles de Claude Izner

    Ni la pluie, ni le tonnerre n'avertirent les Parisiens de se méfier. Pourtant, les huit premiers mois de 1896 avaient été fertiles en anomalies météorologiques.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par coco4649, aujourd'hui


    Pensées d'un biologiste. de Jean Rostand

    Il nous faut attendre du hasard qu'il nous procure nos pensées.

    p.177

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Elle se plante devant moi, elle sourit, elle lance les bras au ciel, elle rit carrément, et surtout elle me regarde, elle m'encourage du regard, et il y a une telle joie dans ce regard, une joie si candide, si confiante, si abandonnée, que je me mets à danser comme les autres, à chanter que Jésus est mon ami, et les larmes me viennent aux yeux en chantant, en dansant, en regardant Elodie qui maintenant s'est choisi un autre partenaire, et je suis bien forcé d'admettre que ce jour-là, un instant, j'ai entrevu ce que c'est que le Royaume.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Un chef, cela se vénère, cela s'admire, cela se met sur un piédestal. Mais l'admiration n'est pas l'amour. L'amour veut la proximité, la réciprocité, l'acceptation de la vulnérabilité. L'amour seul ne dit pas ce que nous passons notre vie à dire tous, tout le temps, à tout le monde : "Je vaux mieux que toi." L'amour a d'autres façons de se rassurer.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par coco4649, aujourd'hui


    Insomnie et autres poèmes de Marina Tsvetaieva

    Le poète

    2


    Il y a au monde des hommes en trop,
    Des superflus, pas dans la norme.
    (Sortis des dictionnaires et répertoires,
    Ils ont une fosse pour demeure.)

    Il y a au monde des gens creux, muets,
    On les rejette comme du fumier
    Ils sont un clou dans la chaussure,
    Ils éclaboussent vos pans de soie !

    Il y a au monde des menteurs :
    (Ou invisibles, marqués de lèpre)
    Ils sont, au monde, semblables à Job
    Envieux de son destin s'ils le pouvaient…

    Nous les poètes, nous rimons
    Avec paria, mais sortis de nos berges
    Nous disputons leurs dieux aux déesses
    Et aux dieux des vierges-princesses !

    22 avril 1923

    p.135

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    C'est à présent un importun qui réveille un ami au milieu de la nuit pour lui demander un service. D'abord l'autre râle, dit qu'il est tard, qu'il dort et sa famille aussi, mais l'importun est tellement importun qu'il n'a pas le choix : il maugrée, puis se lève. Moralité : ne jamais hésiter à faire chier.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Un bandit espagnol, raconte Miguel de Unamuno, dit au bourreau avant d'être pendu : "Je mourrai en disant le Credo. S'il te plait, n'ouvre pas la trappe avant que j'aie dit : je crois à la résurrection de la chair".
    Ce bandit-là est le frère du précédent (un des bandits crucifiés avec Jésus), et cette phrase montre qu'il en sait plus long sur Jésus que tous les gens intelligents comme moi. Mais il va mourir : ça aide.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Maintenant, ce qui fait la réussite d'un film, ce n'est pas la vraisemblance du scénario mais la force des scènes et, sur ce terrain-là, Luc est sans rival : l'auberge bondée, la crèche, le nouveau-né qu'on emmaillote et couche dans une mangeoire, les bergers des collines avoisinantes qui, prévenus par un ange, viennent en procession s'attendrir sur l'enfant... Les rois mages viennent de Matthieu, le boeuf et l'âne sont des ajouts beaucoup plus tardifs, mais tout le reste, Luc l'a inventé et, au nom de la corporation des romanciers, je dis : respect.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Groucho, aujourd'hui


    Rendez-vous passage d'Enfer de Claude Izner

    La lettre se terminait sur des réflexions quant au sort des Juifs en Europe, et particulièrement en France. Pinkus s'angoissait des conséquences néfastes de la relégation du capitaine Dreyfus à l'île du Diable et du silence pesant qui avait succédé aux incitations à la haine.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Il (Luc) se trouvait devant un cahier des charges exigeant qu'il traite, premièrement la naissance virginale de Jésus, deuxièmement la personne de Jean dont il ne savait pas trop quoi faire. Il était dans son lit, ou aux thermes, ou il se promenait sur le champ de Mars quand l'idée lui est tombée dessus : et si Jésus et Jean étaient cousins ?

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Under_The_Moon, aujourd'hui


    Contes et légendes du Moyen Age de Ceka

    Un enfant endormi est bien le plus beau, le plus tendre et le plus plaisant spectacle qui puisse s'offrir à des yeux humains.

    (dans "La Belle Histoire")

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Nieva, aujourd'hui


    Constellation de Adrien Bosc

    Plus l'oracle est précis, moins on l'écoute, telle est la leçon de Cassandre. Et quand il est entendu, tout geste contraire concourt à son accomplissement, se débattre, rebrousser chemin fait partie du jeu, telle est la leçon de l'oracle de Delphes. En somme, nul n'échappe à son destin.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Résumons : c'est l'histoire d'un guérisseur rural qui pratique des exorcismes et qu'on prend pour un sorcier. Il parle avec le diable, dans le désert. Sa famille voudrait le faire enfermer. Il s'entoure d'une bande de bras cassés qu'il terrifie par des prédictions aussi sinistres qu'énigmatiques et qui prennent tous la fuite quand il est arrêté. Son aventure, qui a duré moins de trois ans, se termine par un procès à la sauvette et une exécution sordide, dans le découragement, l'abandon et l'effroi. Rien n'est fait dans la relation qu'en donne Marc pour l'embellir ni rendre les personnages plus aimables. A lire ce fait divers brutal, on a l'impression d'être aussi près que possible de cet horizon à jamais hors d'atteinte : ce qui s'est réellement passé.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Under_The_Moon, aujourd'hui


    Contes et légendes du Moyen Age de Ceka

    En un mot comme en cent, sachez que quand on veut faire illusion...
    Ça ne dure jamais très longtemps !

    (dans "Peau de Loup ")

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Pierre n'est donc pas seulement, comme chacun le sait, la pierre sur qui Jésus veut bâtir son église, mais aussi le caillou dans sa chaussure. Il est les deux : la pierre inébranlable, le caillou qui pourrit la vie. Tous, nous sommes les deux, pour nous-même et pour Dieu, si nous croyons en Dieu. Cela aussi me rend Pierre très aimable et très proche.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    Non, je ne crois pas que Jésus soit ressuscité. Je ne crois pas qu'un homme soit revenu d'entre les morts. Seulement, qu'on puisse le croire, et de l'avoir cru moi-même, cela m'intrigue, cela me fascine, cela me trouble, cela me bouleverse - je ne sais pas quel verbe convient le mieux. J'écris ce livre pour ne pas me figurer que j'en sais plus long, ne le croyant plus, que ceux qui le croient et que moi-même quand je le croyais. J'écris ce livre pour ne pas abonder dans mon sens.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Neigeline, aujourd'hui


    Le royaume de Emmanuel Carrère

    La vie d'hommes vaut mieux que celle de Dieu, pour la simple raison que c'est la vraie. Une souffrance authentique vaut mieux qu'un bonheur illusoire. L'éternité n'est pas désirable parce qu'elle ne fait pas partie de notre lot. Ce lot imparfait, éphémère, décevant, c'est lui seul que nous devons chérir, c'est vers lui que nous devons sans cesse retourner, et toute l'histoire d'Ulysse, toute l'histoire des hommes qui consentent à n'être qu'hommes pour être pleinement hommes, est l'histoire de ce retour.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Groucho, aujourd'hui


    Le talisman de la Villette de Claude Izner

    Quand Victor poussa la porte de la librairie, Kenji était aux prises avec Euphrosine qui frisait l'apoplexie. Réfugié près de la cheminée, Joseph observait la scène en se mordant les lèvres.

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par coco4649, aujourd'hui


    Le Veilleur amoureux de Philippe Delaveau

    V. L'ÂME SENTINELLE

    LXX
    L'ARBRE
    Enseigne-lui l'étude des arbres.
    G. Seféris


    L'arbre est un fleuve d'étoiles qui s'écoule ;
    L'arbre tord ses mains, s'apaise ; l'arbre
    Est inflexible ; l'arbre
    N'est rien que la matière qui respire,
    Et la matière est bonne.
    L'arbre est la sentinelle du temps ; il
    Vibre au passage amoureux du soleil, déploie
    Ses feuilles, nous invite à veiller
    Aux quatre nuits de l'an qui passe ;
    Et quand la terre accablée renouvelle
    L'inépuisable fécondité de son ventre, il annonce
    Le jour qui vient, la montée de la sève jusqu'à la gloire.
    Puis le soleil se glace, les oiseaux se démettent,
    L'arbre n'est plus alors
    Qu'une passion vouée à la cendre, clouée
    À l'absence du paysage,
    Au vide où s'égrènent pas et pensées.
    Qui fait hurler le vent, courir par bonds les lièvres
    Sur l'espace désert.
    La dure loi exige le don total.

    p.184

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par Sev59283, aujourd'hui


    Le Retour des Phénix, Tome 2 : Entre deux Mondes de Marion Obry

    Je remarquai alors que la lumière du soleil avait passablement décliné. Je ne savais pas depuis combien de temps j’étais en train de lire ces lignes dont finalement, je ne parvenais pas à me détacher.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


> voir plus

Lecteurs actifs cette semaine

Dernières critiques

  • Par Sarindar, Aujourd'hui

    La maladie et la Foi au Moyen Âge

    Sombre et lumineux Moyen Âge : le premier quart du XIIIe siècle est une époque charnière, qui termine une ère de crainte inspirée par l'image du Dieu vengeur que l'on trouve dans l'Ancien...

  • Par sailormoon, Aujourd'hui

    David Creem 1 : La Confrérie de l'invisible

    Une sorte de mix entre un Harry Potter pour (jeunes) adultes et X-men. Bien, sans révolutionner le genre. Je m'explique: - L'écriture est très fluide, ça se lit tout seul, c'est très agréable....