AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Dernières citations /RSS
MOQUET4C03 mai 2016
Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressman Taylor
“Vaincre le désespoir nous engage souvent dans des directions insensées.”
Commenter    J’apprécie          00
MOQUET4C03 mai 2016
Inconnu à cette adresse de Kathrine Kressman Taylor
Martin est un allemand, son compagnon, Max est un juif américain. Ce sont deux associés dans une galeries aux États-Unis, Martin rentre en Allemagne et il se met au service d’Hitler avec les nazis. Griselle la soeur de Max est l'ex maitresse de Martin qui vit en Allemagne.
Commenter    J’apprécie          00
MOQUET4C03 mai 2016
Ma réputation de Gaël Aymon
Je sais qu'il tient à moi mais ça ne m'a pas vraiment aidée. Alors que maman... J'attendais des ordres, des solutions toutes faites, des certitudes.
Commenter    J’apprécie          00
july5703 mai 2016
A la vie à la mort de Paule du Bouchet
Avec ce recueil de nouvelles, on passe d'une guerre à l'autre, de la 1ère Guerre mondiale à la 2ème Guerre mondiale.

Sept nouvelles chargées d'émotion sur les thèmes de l'amour, l'amitié, la séparation, la famille, la mort.

Ces nouvelles s'intitulent:

- Le noyer

- Initiales

- Père et fils

- A la vie à la mort

- Rose

- La cabane

- Brouillard de neige



A titre personnel, ma préférée est "Initiales", j'en ai encore des frissons dans tout le corps rien qu'en y pensant... Car se sont des récits mais peut-être se sont-ils vraiment déroulés et c'est ce doute qui me bouleverse...



Dans ce livre, j'ai vraiment apprécié la douceur de l'écriture et des mots qui glisse comme une caresse sur la peau pour apaiser les horreurs de la guerre.



Un livre pour adolescents mais que je conseille également aux adultes car c'est une vraie bouffée d'émotions et une ode à la vie.
Commenter    J’apprécie          00
Ezzox03 mai 2016
À la diable: Rock Chick, T1 de Kristen Ashley
Je lui murmurai tout doucement à l’oreille :

— Je ne m’en irai nulle part. Je suis exactement là où j’ai toujours voulu être.

Lee effleura mes lèvres avec les siennes et répliqua :

— Il était temps, bordel.
Commenter    J’apprécie          00
MOQUET4C03 mai 2016
Ma réputation de Gaël Aymon
J'ai bien aimé ce livre car cela traite de ce qu'il pourrait arriver à toutes les adolescentes. Les sujets abordés à nos préoccupations quotidiennes en tant que jeunes. Il y a beaucoup de suspense dans ce livre car on se demande quelle peut bien être la cause de cette histoire. Il explique que l'utilisation non réfléchie d'un réseau social peut avoir des conséquences dramatiques. Dans ce livre on parle beaucoup d'hypocrisie, de tous les adolescents qui peuvent nous rendre triste.
Commenter    J’apprécie          00
Ezzox03 mai 2016
À la diable: Rock Chick, T1 de Kristen Ashley
Mon téléphone se mit à sonner. Je le consultai : c’était Lee.

— Où es-tu ? Les gars m’ont dit que tu étais hystérique au sujet d’une baby shower, et que tu t’étais barrée avec Eddie sur les talons, me dit Lee en guise de bonjour.

— Ta mère est en train d’organiser une baby shower.

— Où es-tu ?

— Tu dois l’appeler, ordonnai-je à Lee.

— Où es-tu ?

— Lee !

— Je l’appellerai. Où es-tu, bordel ?

— Au Walgreen, avec Eddie. D’ailleurs, je suis bien contente que tu appelles, parce que Eddie refuse de m’aider. Tu utilises quoi, comme préservatifs ? Et s’il te plaît, ne me parle pas de machins colorés, parfumés ou de conneries de ce genre. Je veux ceux qui sont célèbres pour leur fiabilité sur la durée.

Silence.

— Lee ?

J’aurais pu jurer que Lee couvrait le microphone de son téléphone de la main.

— Lee ! criai-je.

— Que je te comprenne bien, dit-il (et j’étais sûre qu’il était en train de rire). Tu as traîné Eddie au Walgreen pour qu’il t’aide à m’acheter des préservatifs ?

— Je ne savais pas quoi faire ! Je ne suis pas le genre de fille à avoir des préservatifs sur elle. C’est le boulot du mec, ça. Et tu as dit qu’il faudrait qu’on prenne nos précautions autrement.

— Tu as mentionné cette histoire de fiabilité sur la durée devant Eddie ?

Oh mon Dieu.

— Oublie ça, marmonnai-je.

— Indy ?

— Quoi ? dis-je d’un ton tranchant.

J’étais un petit peu énervée.

— Je t’aime.
+ Lire la suite
Commenter    J’apprécie          00
lilouptitelfe03 mai 2016
Le maître des livres, tome 2 de Umiharu Shinohara
- "Ce n'est pas toi qui choisis les livres".

"Mais les livres qui te choisissent".

Marrant, non ?

- C'est presque de l'occultisme !
Commenter    J’apprécie          00
Takalirsa03 mai 2016
Marie-Antoinette, Tome 2 : A la cour de Versailles de Anne-Sophie Silvestre
Elle savait que les gens qui ont pris l'habitude de beaucoup lire sont très malheureux quand ils sont privés de leur ration de papier imprimé.
Commenter    J’apprécie          00
tomgus03 mai 2016
Héloïse et abélard de inconnu
Extrait de la première lettre d'Héloïse à Abélard

Dites-moi seulement, si vous le pouvez, pourquoi, après notre commune entrée en religion que vous seul avez décidé, je suis tombée en tel délaissement et en tel oubli que je n’ai ni ta présence ni ta parole pour retremper mon courage, ni lettre de toi pour consoler mon absence ; dites-le moi, je le répète, si vous le pouvez, ou je dirai, moi, ce que je pense et ce qui est sur les lèvres de tout le monde. C’est concupiscence plutôt que la tendresse qui vous a attaché à moi.
Commenter    J’apprécie          00
Ezzox03 mai 2016
À la diable: Rock Chick, T1 de Kristen Ashley
— Pour ce que ça vaut, je vais te faire partager mes intentions, annonça Lee. Toi et moi, on n’est pas là pour une séance d’entraînement. Et ça n’a rien à voir avec la famille ou les amis. C’est parce que je t’aime. Tu es marrante, belle et tu prends soin des gens. J’aime la manière dont tu me regardes, surtout quand tu crois que je ne m’en aperçois pas. J’aime le fait qu’on ait une histoire commune, que nos gosses se retrouveront avec une immense famille et partageront cette histoire. J’aime l’idée qu’il n’y ait jamais eu d’époque où leur papa et leur maman ne se connaissaient pas. Si ça avait été la cata au lit, j’aurais peut-être hésité un peu, mais toi et moi, c’est de la dynamite. J’ai l’intention de t’épouser. Je veux passer le restant de ma vie avec toi. Pas de bol si ça te fout la trouille, parce que maintenant qu’on est lancés, hors de question de revenir en arrière. Il n’y a pas de retour possible.
Commenter    J’apprécie          00
Taian03 mai 2016
Baronne Blixen de Dominique de Saint Pern
… la ligne de démarcation que l’on trace pour séparer le passé du présent est totalement fausse. Les belles choses de la vie ne sont pas détruites. Jamais.
Commenter    J’apprécie          00
Nadael03 mai 2016
Les enfants de l'espoir : Pour un monde solidaire de Annick de Giry
« Les crayons et les livres sont les armes qui mettent en échec le terrorisme. » Malala (Pakistan)

« On n'est jamais trop jeune pour aider les autres. » Kesz (Philippines)

« Plus les conditions d'existence sont précaires, plus la famille est importante. » Sandra (Colombie)

« J'ai compris que l'on gâchait mon enfance et que des gens essayaient de la sauver. » Om (Inde)

« Est-il juste que nous ayons à nous réveiller au bruit des balles ? Les enfants ont le droit d'être protégés! » Mayra (Brésil)

« Grandir dans un camp de réfugiés signifie grandir sans futur. » Baruani (République démocratique du Congo)

« Je me marierai quand je veux. » Memory (Malawi)

« Ce sont les enfants qui travaillent qui donnent au monde une leçon de courage, pas les étoiles du sport commanditées par des marques, pas les hommes d'affaires et leurs millions. Ces enfants sont les vrais héros. » Craig (Canada)
Commenter    J’apprécie          00
larubriquedolivia03 mai 2016
La danse de l'âme de Khan hazrat Inayat
La plupart des aphorismes présentés ici sont

tirés des archives de la Nekbakht Foundation

de Suresnes. Certains sont issus des carnets du

maître, d’autres ont été dictés par celui-ci et sont

de la main de dix-sept de ses disciples. Les Alankaras

(ornementations) du Vadan et du Nirtan sont

extraits des Nature Meditations (Méditations sur

la nature) dictées à Wissous, en 1921.
Commenter    J’apprécie          00
larubriquedolivia03 mai 2016
La danse de l'âme de Khan hazrat Inayat
À partir de 1922, Hazrat Inayat Khan vit à

Suresnes, en région parisienne, où il enseigne

tout en continuant de parcourir le monde. En

1926, il retourne en Inde pour la première et

dernière fois depuis son départ seize ans plus

tôt. Il mourra d’épuisement le 5 février 1927 à

Delhi. Aujourd’hui encore, la Nekbakht Foundation

s’emploie à faire connaître l’enseignement

d’Inayat. Avec le cheikh al-‘Alawi, Hazrat Inayat

Khan est l’un des principaux introducteurs du

soufisme en Occident.
Commenter    J’apprécie          00
larubriquedolivia03 mai 2016
La danse de l'âme de Khan hazrat Inayat
Les soufis, à l’instar de nombreux mystiques

d’autres religions, furent persécutés et/ou forcés

à se rétracter par les autorités religieuses de leur

temps. En réaction, certains choisirent de jouer

de prudence et se réfugièrent dans un ésotérisme

clandestin ou allèrent, comme Bakr al-Shibli,

jusqu’à simuler la folie. Dans l’imaginaire occidental

et musulman, le procès le plus emblématique

jamais intenté à un soufi est celui du poète

iranien Hallaj (ixe siècle).
Commenter    J’apprécie          00
Yuyine03 mai 2016
Autre-Monde, Tome 5 : Oz de Maxime Chattam
- Nous marchons dans les pas de nos ancêtres, s’écria Floyd par-dessus le bruit du ressac. Nos grands-parents et nos arrière-grands-parents ont débarqué sur ces plages de Normandie avant nous pour libérer l’Europe de l’occupation tyrannique! Soyons fiers!

- Je vois pas ce qu’il y a de réjouissant là-dedans, maugréa Tobias. C’est juste la preuve que l’homme est capable de répéter ses pires bêtises!
Commenter    J’apprécie          00
Floreen03 mai 2016
Le silence dans la nuit de Erin E. Keller
J'ai trouvé un endroit abrité dans une des ruelles à proximité, et c'est déjà la troisième nuit que je passe là-bas. Heureusement, j'ai mes livres avec moi. Ils ne sont pas nombreux, parce que je ne pouvais pas tous les prendre, mais au moins, ils me tiennent compagnie. Peut-être que c'est la raison pour laquelle j'ai choisi de faire la manche à côté de la librairie pour enfants.



Les livres ont toujours eu le pouvoir de créer des sons dans ma tête, des sons que je n'ai jamais entendus dans la vie réelle. Lire, pour moi, c'est comme rendre visite au monde normal, plutôt qu'un fantastique.
Commenter    J’apprécie          00
Piatka03 mai 2016
L'Homme-dé de Luke Rhinehart
Accepter les limitations de mon moi et celles de la vie. En littérature, ce refus s'appelle romantisme ; en psychologie, névrose.
Commenter    J’apprécie          40
Floreen03 mai 2016
Le silence dans la nuit de Erin E. Keller
Il porte un sweat à capuche qui rend impossible de voir son visage, et il n'a jamais levé la tête. Il porte des baskets blancs et sales, et des gants pleins de trous d'où ses doigts rougissent à cause du froid. De façon inattendue, entre ces doigts, il y a toujours un livre. Je ne sais pas si c'est toujours le même livre ou non, mais il est étrange de voir un mec sans domicile fixe faire la manche et lire.
Commenter    J’apprécie          00