Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures Inscription classique

Dernières Cette semaine Ce mois-ci Depuis la nuit des temps


Dernières citations RSS

  • Par SophiePatchouli, aujourd'hui


    Le Prince foudroyé : La Vie de Nicolas de Stael de Laurent Greilsamer

    Le trait ? "Il est encore un peu froid, neuf. Cassez le, comme un chanteur casse sa voix. pour chanter il faut vaincre sa vois non sans peine, pour après la laisser renaître, se retrouver dans un naturel nouveau."
    La composition ? " Dans un des tableaux, la pâte dentifrice, l’élixir dentifrice, la salive et le sang des gencives, tout cela s'associe, se combine, prend corps, âme, unité, bouge ou va bouger ou promet de bouger une autre fois ; ça devient très intéressant surtout si ce n'est pas cher...

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par Harioutz, aujourd'hui


    Découvrir le monde : Les sites français inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO de

    Il y a aujourd'hui 981 sites inscrits sur cette liste. Parmi ceux-ci, 38 sont situés sur le territoire de l'Etat Français, et ce sont ces sites que ce livre vous présente simplement et précisément, en expliquant les termes qui seraient difficiles à comprendre.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par Harioutz, aujourd'hui


    Sans le A de Michaël Escoffier

    Sans le N, l'ORANGE a peur de l'ORAGE.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par nastie92, aujourd'hui


    Inishowen de Joseph O'Connor

    Les hommes se servent parfois du vocabulaire de la chasse à propose de l'amour. Mais ils ont tort, pensait Amery. C'est plutôt la comparaison avec la pêche en mer qui s'impose. On balance l'hameçon. On se cale dans son siège. On attend que ça morde. On tourne frénétiquement le moulinet comme si son salut en dépendait. On s'assure que tous les copains ont bien vu la prise et on la rebalance immédiatement à l'eau.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par Harioutz, aujourd'hui


    La reine du Niagara de Chris Van Allsburg

    Annie Edson Taylor est née en 1838 et morte en 1921, vingt ans après son extraordinaire descente des chutes du Niagara.
    C'est en 1972 que j'ai appris l'existence de cette femme hors du commun, dans un article de magazine relatant les exploits des casse-cou du Niagara. J'ai été étonné de ne jamais avoir entendu parler d'elle. Au fil des ans, je me suis demandé pourquoi son histoire n'était pas plus connue. Quand j'ai décidé d'écrire quelque chose sur Annie, j'ai cru me lancer dans un projet très différent des fables et des récits fantastiques que j'invente d'habitude. Mais non. Les chutes du Niagara, l'aventure d'Annie, ce qui peut advenir quand l'imagination, la volonté et la témérité s'associent pour lancer des êtres à la poursuite de leurs objectifs, tout cela a quelque chose de carrément fabuleux et d'un peu irréel.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par gouelan, aujourd'hui


    Le message de Andrée Chedid

    La mer est immense, éternelle, avec ses vagues recommencées...

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par SophiePatchouli, aujourd'hui


    La fille à lèvre d'orange de France Huser

    J'observe mon reflet dans le miroir brisé __ quelle est ma vraie apparence ? Je ne sais plus qui j'étais auparavant et si je suis devenue seulement celle que tu sculptes la nuit, ou celle, si sage, que tu peins le jour et dont les mains ne sont plus là pour t"étreindre, mais restent entrouvertes, tendues, pour une prière ou pour une attente.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par Pavlik, aujourd'hui


    Un homme jetable de Aude Walker

    Au mois de juillet de cette année-là, je me mets à chercher du boulot pour trois raisons précises : me faire pardonner ma note minable au bac que je viens de rater pour la deuxième fois, gagner l'argent qui manque à la maison afin d'éviter à ma sœur la prostitution déguisée que pratique ma mère en rabattant des milliardaires monégasques et, surtout, surtout : me tirer du domicile pour éviter d'assassiner ladite pute de mère. Donc, quand au Pôle Emploi de Nice, une fille au brushing flottant me met sur la piste d'une mission d'intérim dans le nucléaire, c'est comme si elle m'ouvrait les portes du dernier niveau de "The Legend of Zelda".

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par Harioutz, aujourd'hui


    Matched, tome 2 : Insoumise de Ally Condie

    C'est cruel de faire ça. Car une fois qu'on connait l'histoire de quelqu'un, on le connait vraiment. Et on peut lui faire du mal. C'est pour ça que je ne raconte la mienne que par bribes. Même à Cassia. (p.335)

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par lesptitchats, aujourd'hui


    No impact man - Peut-on sauver la planète sans rendre dingue sa famille ? de Colin Beavan

    Selon William Mc Donough et Michael Braungart, les auteurs de Craddle to Craddle, les Indiens Menominee pratiquent le commerce du bois depuis plusieurs générations. en 1870, les Menominee ont évalué à 3 millions de stères le bois sur pied de leur 118000 hectares de forêts. Depuis cette date, ils ont débité presque deux fois ce volume : 5,3 millions de stères.
    S'ils avaient employé la méthode de "coupe rase" de certains gros exploitant forestiers, qui consiste à abattre la totalité des arbres d'une parcelle, les Menominee n'auraient plus aujourd'hui un seul arbre sur pied, et je ne parle même pas des dégâts qu'ils auraient infligés à la faune et à la flore sylvestres. Or ils possèdent actuellement 4 millions de stères de bois sur pied, davantage qu'en 1870, ainsi qu'un écosystème riche et varié. Parce qu'ils ne coupent que les arbres faibles, ne touchent pas aux arbres-mères et préservent la canopée, qui est l'habitat des animaux arboricoles.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par Witchblade, aujourd'hui


    Hell's Kitchen, tome 5 de Mitsuru Nishimura

    Les gens diffèrent les uns des autres, c'est normal. Vous êtes trop bêtes pour le savoir ?

    (dixit Minami, « la fille aux couteaux », à des mégères).

    Commenter     J’apprécie          0 3         Page de la citation


  • Par lesptitchats, aujourd'hui


    No impact man - Peut-on sauver la planète sans rendre dingue sa famille ? de Colin Beavan

    En réalité, ce qu'il faut mettre dans la balance, ce sont d'un côté nos habitudes et nos pratiques d'hier, périmées pour l'espèce humaine, et de l'autre des habitudes et des pratiques nouvelles, adaptées au contexte actuel.

    Commenter     J’apprécie          0 1         Page de la citation


  • Par Nikoz, aujourd'hui


    Crime au sommet de Arthur Upfield

    Mon père m'a montré comment tordre le cou à un poulet sans qu'il crie. Il va falloir que je m'en procure un autre, je suppose.
    - Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise.
    - Je le connais, ce proverbe. Mon père disait toujours : « T'occupe pas de la cruche, c'est l'eau qui compte. »

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par SophiePatchouli, aujourd'hui


    Le Voyage de Théo de Catherine Clément

    Prenez avec bonté le conseil des années en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une prudence d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères ! De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude...Au delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous même. Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles : vous avez le droit d'être ici...

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par Coeurdechene, aujourd'hui


    L'ancien temps Grandclapier de Joann Sfar

    Alors l'ogre comprit ce qui se passait : la reine avait les deux cuisses de part et d'autre du nez du géant, comme si elle montait à cru le cou d'un diplodocus. Cette position créait des frottements, comme quand on fait du feu en entrechoquant des brindilles.
    Et le miel ? Les femmes ogres opéraient leur épilation intime à l'aide de caramel. Les mamies leur en fabriquaient de petites boulettes. On astiquait ça sur les poils, on tirait d'un coup, ça débroussaillait, tout le monde criait et rigolait, après quoi les boulettes, caramel et pelage, faisaient d'excellents chewing-gums qu'on donnait aux mioches.
    C'était ainsi chez les ogres. Mais chez la reine, comprit instantanément Grandclapier, chez elle tout est si délicat qu'il faut du miel. Il imagina alors les servantes qui le jour même avaient dû enduire le bas-ventre de Mathilde avec... de la cire d'abeille ? Du miel millefleurs ? De la gelée royale ? Une chose légère et fraîche avant de lui sculpter le maillot en forme de lettre grecque, le caractère cunéiforme qu'on mettrait au fronton d'une assemblée de gens fréquentables : «Que nulle n'entre ici si elle n'est melliflue.»
    C'est sans doute ce mot, bien plus que les effluves de miel, qui provoqua l'accident. «Melliflue : qui a le goût du miel.»
    L'ogre, qui en avait plein le nez, venait de se représenter, dans un flash, sa large bouche sur la chatte de la reine.
    Et d'un coup son cœur s'arrêta.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par Vianna, aujourd'hui


    L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera

    C'est à cela que ressemble, Tereza le sait, l'instant où naît l'amour: la femme ne résiste pas à la voix qui appelle son âme épouvantée; l'homme ne résiste pas à la femme dont l'âme devient attentive à sa voix.

    Commenter     J’apprécie          0 4         Page de la citation


  • Par coco4649, aujourd'hui


    Quelle est la nuit parmi les nuits de Vénus Khoury-Ghata

    Maison
    sans murs sans fenêtres
    la lune à califourchon sur le toit tombe d'étonnement dans le puits
    le femme qui la repêche avec une épuisette
    l'essore
    la défroisse
    la sèche sur sa corde
    puis la rend à son destin attachée à un ballon

    « Reviens me voir lui cria-t-elle
    de préférence un jour hors des jours et de l'année »

    p.116

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par patatarte2001, aujourd'hui


    La femme au carnet rouge de Antoine Laurain

    Comment pouvait-on disparaître aussi facilement de la vie de quelqu'un ? Peut être avec la même facilité, en définitive, qu'on y entrait. Un hasard, des mots échangés et c'est le début d'une relation. Un hasard, des mots échangés, et c'est la fin de cette relation.

    Commenter     J’apprécie          0 2         Page de la citation


  • Par patatarte2001, aujourd'hui


    La femme au carnet rouge de Antoine Laurain

    Il y a comme cela des amours éphémères, programmés pour mourir dès leur commencement et cela à très brève éhéance - on n'en prend en général conscience qu'au moment où ils vont s'achever.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


  • Par patatarte2001, aujourd'hui


    La femme au carnet rouge de Antoine Laurain

    Laurent se trouvait devant une femme- puzzle. Une silhouette floue, comme derrière une vitre pleine de buée, un visage semblable à ceux que l'on croise dans les rêves et dont les traits se brouillent dès que l'on tente de se les remémorer.

    Commenter     J’apprécie          0 0         Page de la citation


> voir plus

Lecteurs actifs cette semaine

Dernières critiques

  • Par Ophelien, Aujourd'hui

    Zoom

    Zoom est sans texte, uniquement avec des illustrations sur la page de droite ce qui permet de fixer notre regard sur un même endroit dès qu'on change de page. Très utile puisque dès qu'on tourne...

  • Par SophiePatchouli, Aujourd'hui

    Le Prince foudroyé : La Vie de Nicolas de Stael

    Une très belle biographie où l'on se prend d'amour pour un être romantique que l'acte de peindre faisait respirer...