> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Patricia Highsmith
    Patricia Highsmith
    Chroniques littéraire - mars 2015 - Anne Michel PATRICIA HIGHSMITH, le roman Carol, quelques..
  • David Bowie
    David Bowie
    Autour de Bowie avec Jérôme Soligny .Un livre au titre énigmatique, "David Bowie ouvre le chien",..
  • Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle - Un parfum d'herbe coupée .À l'occasion du Salon du Livre de Paris 2015,..

Recevez un des deux romans à paraître de Linwood Barclay
Gagnez le premier roman d'Alain Gillot et venez le rencontrer
Participez au Prix des Lectrices 2015

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Frédéric  Frédéric Aribit

    Dans Trois langues dans ma bouche, le narrateur redécouvre, presque subitement, la langue de son enfance, c`est-à-dire le basque, une langue qu`il n`a jamais vraiment apprise. Comment expliquer cette redécouverte ? Que provoque-t-elle pour le narrateur ?

    C`est comme une mémoire enfouie qui revient à travers quelques mots en basque que le narrateur entend de la bouche de sa mère, à la manière d`une madeleine de Proust.


    Par accident, on retrouve parfois des pans entiers de mémoire qui surgissent, qui jaillissent à partir de quelques mots entendus au hasard d`une conversation. Les mots font rejaillir des souvenirs, et inversement les souvenirs font rejaillir toute une langue. Au départ ce sont quelques bribes seulement, quelques comptines d`enfance peut-être, et tout à coup c`est un rideau qui tombe et un théâtre de souvenirs qui s`ouvre derrière. Et il redécouvre alors une langue oubliée.

    La langue basque a d`ailleurs ceci de particulier que c`est une langue menacée qui aurait pu disparaître de la surface de la Terre. C`est la métaphore même de la langue de l`enfance, que nous avons tous sue puis parfois oubliée. C`est en cela qu`il ne s`agit pas d`une autobiographie : cela n`aurait pas eu de sens de raconter ma vie...



> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Après leur première collaboration sur American Vampire Legacy, les deux plus grands talents actuels de l’industrie des comics, Scot...


112 pages N&B + couleur...


Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d'un ancien mineur devenu millionnaire vers le fil...


Un petit renard ridicule veut devenir la terreur du poulailler. Le co-réalisateur d'Ernest et Célestine signe un...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par Cadrenoir, Aujourd'hui

    Le Poète de Michael Connelly

    Le Poète : c’est le nom d’un sérial killer qui s’en prend à des policiers en maquillant leurs meurtres en suicide.
    Le point commun de ses policiers est qu’ils étaient tous obsédés par un crime particulièrement odieux.
    Commis par le Poète ?
    Nous sommes à Denver dans le Colorado.
    Sean, flic, s’est suicidé.
    C’est ce que tout le monde semble penser.
    Tout le monde ?
    Non pas son frère jumeau Jack, le journaliste…
    Celui-ci veut reprendre l’enquête qui a rendu fou son frère.
    Jack se fait serrer par le FBI.
    Il est obligé de collaborer : son article attendra.
    Il forme un binôme avec une psychologue du FBI qui ne le laisse pas indifférent : Rachel.
    C’est un livre magistral du début à la fin, un chef d’œuvre du genre…
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par catcap, Aujourd'hui

    Coule la Seine de Fred Vargas

    Trois nouvelles subtiles , intelligentes et poétiques ! on se "coule" avec délice dans l'univers de Fred Vargas ...

    • Livres 5.00/5
    Par Cadrenoir, Aujourd'hui

    Le petit bleu de la côte Ouest de Jean-Patrick Manchette

    Ce qui est intéressant quand on relit un livre c’est de constater qu’on ne le lit pas pareil : par exemple il y a vingt ans (lors de ma première lecture) j’étais complètement passé à côté de la crise de la quarantaine du héros.
    Et pourtant Georges Gerfaut fait des insomnies, n’a plus d’idéaux, déteste les vacances en famille…Bref est en plein dedans.
    L’avantage (et sans doute le seul) qu’il y ait à avoir deux tueurs professionnels à vos trousses c’est que ça vous fait oublier vos états d’âmes.
    Nous sommes en 1979 et c’est déjà la crise (l’inflation et la déflation…)
    Alonso est un ancien militaire tortionnaire d’Amérique de Sud.
    Il vit (ou plutôt survie) sa retraite claquemuré dans sa paranoïa dans un coin paumé de la France avec Elisabeth, son chien bullmastiff…
    Georges est un cadre commercial vaguement de gauche (mais sa voiture, elle, est de droite : intérieur cuir).
    Il n’aurait sans doute pas dû s’arrêter secourir ce type blessé par balle au bord de la route…
    Chez Manchette tout est dans le style : inimitable, jazzy, indépassable…
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Adraste, Aujourd'hui

    La Divine Comédie de Dante Alighieri

    Ceux-là qui sont, près des supérieurs,
    En leur parlant, trop émus de respect,
    Ne peuvent amener le son jusqu'à leurs dents

    (PURGATOIRE, Chant XXXIII)

  • Par grandcaffe, Aujourd'hui

    Réparer les vivants de Maylis de Kerangal

    Ils sont l'ombre d'eux-mêmes aurait-on dit pour les décrire, la banalité de l'expression relevant moins de la désagrégation intérieure de ce couple que soulignant ce qu'ils étaient encore le matin même, un homme et une femme debout dans le monde, et à les voir marcher côte à côte sur le sol laqué de lumière froide, chacun pouvait saisir que désormais ces deux-là poursuivaient la trajectoire amorcée quelques heures auparavant, ne vivaient déjà plus tout à fait dans le même monde que Cordélia et les autres habitants de la Terre, mais effectivement s'en éloignaient, s'en absentaient, et se déplaçaient vers un autre domaine, qui était peut-être celui où survivaient un temps, ensemble et inconsolables, ceux qui avaient perdu un enfant.
    > lire la suite

  • Par TheWind, Aujourd'hui

    Murena, tome 5 : La déesse noire de Jean Dufaux

    Un dieu qui ne prend pas de risques est un dieu qui ne survit pas dans la mémoire des hommes. cela tu l'as senti..et tu as admirablement réagi en introduisant à nouveau dans la course l'inattendu, le danger..oui le danger.. cette épice tant appréciée des divinités.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio