> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Sciences po
    Sciences po
    Mustafa Djemilev - Colloque "La Seconde Guerre Mondiale dans le discours politique russe"..
  • Annie Perreault
    Annie Perreault
    Mon trophée dans le Sahara, par Annie Perreault Annie Perreault est une maman mais aussi une..
  • Jean-Noël Missa
    Jean-Noël Missa
    Faut-il légaliser le dopage? .Peu de jours passent sans une nouvelle affaire de dopage dans le..

Quand Sarah Vaughan rencontre ses lecteurs
Participez à notre compétition de quiz
Découvrez notre nouveau dossier sur George Sand

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Philippe  Philippe Broussard



    Comment avez-vous découvert Billie Holiday? Pourquoi sa musique vous touche-t-elle autant ?

    J`ai découvert Billie Holiday en 1981, à Londres, en regardant un documentaire de la BBC. Je n`avais que dix-huit ans. J`ai d`abord été touché par son histoire, puis par sa voix, si particulière. C`est une voix qui vient de loin, qui raconte la vie, dans toutes ses imperfections. Piaf, avec laquelle Billie avait de nombreux points communs, avait elle aussi ce talent naturel, cette spontanéité.


    Vous retracez sa « tournée européenne », qui se déroule entre grandeur et décadence à la fin des années 1950. Pourquoi vous êtes-vous intéressé à cette période ?

    C`est un épisode méconnu de sa vie. Même les plus célèbres biographes de Billie Holidayont dit et écrit tout et n`importe quoi à ce sujet. J`ai eu envie de raconter dans le détail cet épisode d`une trentaine de jours, de le reconstituer au plus près, en France et en Italie, car j`estime qu`il résume parfaitement sa vie. Ce livre n`est donc pas un roman, c`est un récit qui repose entièrement sur des faits et des personnages réels. J`ai interrogé plus d`une vingtaine de témoins, des gens qui ont croisé Billie en France ou en Italie, pour...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Voici le nouveau chef-d'oeuvre de Manu Larcenet ! Une sublime adaptation du best-seller de Philippe Claudel. Manu ...


Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la ...


Dans un délicieux univers uchronique où les êtres humains et les aliens cohabitent à la façon d'un film des années 1950, Christian est u...


Seule face à une Nature déchaînée comment sauver sa famille et garder son humanité ? Dernière soirée de vacance...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par Wolkaiw, Aujourd'hui

    L'éveil de mademoiselle Prim de Natalia Sanmartin Fenollera

    Une découverte. On m’a prêté ce livre, sans quoi je n’aurai sans doute jamais écrit ces quelques centaines de pages. Je l’ai lu très rapidement, trop rapidement peut-être. Sans doute cela est-il dû à l’originalité de l’histoire, ou alors à la plume délicate et attentionnée de l’auteure. Je ne le sais toujours pas... Je ne peux cependant nier que cette lecture fut très agréable dans son ensemble.
    Ce roman est avant tout l’histoire d’une jeune femme, amoureuse des livres, qui va accepter un emploi chez un homme très mystérieux dans un village encore plus mystérieux. Ce job se relève plus compliqué que prévu et Mademoiselle Prim va devoir faire de nombreux efforts afin de s’adapter à son nouvel environnement. Nous assistons à son évolution. Entre livres, enfants, visites chez les femmes du village et réprimandes par son employeurs, ce sont les traits de la personnalité qui se dessinent, s’affinent. J’ai aimé cette femme que rien ne prédestinait à cette vie. Je crois que j’aurai aimé être à sa place.

    Autant le dire, ce roman vous laissera sur votre fin. J’en attendais plus. Je n’ai pas été déçue mais j’aurai aimé que la fin soit autre. Certaines questions restent en suspend, ce qui fait peut-être le charme de ce roman, toujours est-il que s’en est troublant. Tout au long du récit j’ai eu l’impression de lire une histoire d’amour originale, avec des personnages atypiques et un cadre inhabituel. L’histoire n’était pas très mouvementée, je n’ai cependant pas trouvé le temps de m’ennuyer. J’étais comme poussée par une force surhumaine, je voulais tourner chaque page afin de prendre connaissance de la suite.

    L’auteure a une plume douce dotée d’un certain charme. Son style unique a su m’envoûter, me faire voyager. J’aimerai découvrir le village décrit dans ce roman, faire connaissance avec ses habitudes, vivre comme ils le font. Je me suis sentie étrangère à eux du fait de leur mode de vie. Ils étaient tous très spéciaux, unique en leur genre. En définitive il s’agit d’un bon roman avec lequel j’ai passé un très agréable moment.
    > lire la suite

    • Livres 2.00/5
    Par Wolkaiw, Aujourd'hui

    Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire de Jonas Jonasson

    J'ai été déçue par ce livre. Je m'attendais à rire, à vivre une aventure burlesque et à apprécier ce vieux et singulier monsieur, ce ne fût pas du tout le cas. Peut-être en attendais-je trop, sans doute...

    Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire est construit selon deux époques. Aujourd'hui et avant, ce qui revient à dire : le passé de Allan et sa fuite de la maison de retraire. L'idée est bonne, elle permet rythmer le récit, de rebondir sur des événements importants de la vie du vieux, mais pas seulement. J'ai eu l'impression qu'Allan a tout vécu, qu'il a rencontré tout le monde, de Truman à Moa Tsé Toung en passant par Staline... et qu'il a aidé tout le monde... C'était tout bonnement déroutant, d'autant plus que chaque personnalité semblait se souvenir du petit Allan malgré les différents qu'il nourrissait par-ci par-là. Cependant, c'est cet aspect du livre que j'ai le plus apprécié, ce saut dans le passé, parmi les Grands de l'Histoire. C'était comme si je vivais aux côté de notre faiseur de bombes et que je voyageais de pays en pays.

    Tout ce qui s'est déroulé après son anniversaire m'a fatiguée. J'en avais assez de suivre sa petite course, son escapade de centenaire. Je n'ai pas éprouvé la moindre sympathie pour ce vieillard a qui la chance semble sourire plus que de coutume. Comme par le passé, rien ne se déroule comme prévu mais tout va toujours pour le mieux pour notre papy national ! C'en était exaspérant. L'envie de le tuer de mes propres mains ne tenait parfois, comme pour mettre un terme à ce récit. Chaque nouvelle rencontre, chaque nouvelle étape accentuait le côté folklorique de ce roman qui prenait par moment des allures de cirque.

    Je pense aussi être passée totalement à côté de l'humour nordique... Je n'ai pas trouvé ce livre amusant. Divertissant tout au plus, mais sans cet élément qui fait qu'un récit est addictif. Je n'ai pas été captivée par la plume de Jonas Jonasson bien que son style soit agréable. L'histoire en elle-même ne m'a pas satisfaite. Je pensais vraiment que Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire me plairait, et bien je me suis trompée. Il n'est pas mauvais, mais n'est pas exceptionnel...
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par floyd2408, Aujourd'hui

    A marche forcée : A pied du Cercle polaire à l'Himalaya (1941-1942) de Slavomir Rawicz

    Ce roman d'espoir, de courage, de force humaine pour survivre est un pur plaisir d'aventure et d'espace sur cette évasion incroyable de ses hommes dans ces paysages isolés d'une nature grandiose et inhumaine -Nous sommes happer par ses paysages sauvages hostiles d'une météo extrême ou la mort sème ses galons à chaque instant. Ces hommes échappent à la folie des hommes dans ce camp perdu dans les profondeurs de la Sibérie proche du cercle polaire, prisonniers par la démence des services secrets russe, ce pays communiste devenu paranos,tous deviennent des espions pour être prisonniers dans des camps ou kolkhozes Slavomir Rawicz narre son évasion ou celle qu'il aspirera au fond de lui. Je ne me pose pas cette question authenticité comme lui n’en parlera jamais, je me plonge dans ce livre comme un récit d'hommes épris de liberté pour vivre leur liberté au prix de sacrifice surhumain -la vie est belle lorsqu'on gagne la mort de ce périple de 6000 km dans ces contrées isolées. Nous entrons dans ce roman avec ce Héros Slav Cavalier polonais arrêté puis torturé affamé humilié jugé condamné comme une bête sans vie lobotomisé par la machine communiste de cette époque pendant la deuxième guerre mondial. Puis vient le voyage pour se rentre dans ce camp dans des wagons à bestiaux plombés surchargés pour poursuivre dans une marche mortellement animale attaché derrière un camion à des barres par des liens en binôme. Puis le camp ensuite l’évasion. Cette épopée extraordinaire de ces sept hommes et cette jeune fille de 17 échappée d'un Kolkhoze proche de l' Ienisseï.Ce périple est jonché de rencontre incroyable comme cet ours joueur de musique
    avec un tronc foudroyé par un éclair, deux hommes des neiges-les yétis- l’hospitalité naturelle des tibétains, des mongols,des chinois,un berger solitaire,des pécheurs ,,,,l'homme reste humble avec la souffrance des autres ,,,C’est un livre magnifiquement remplit d'espoir de courage ,,,,
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par diablotin0, Aujourd'hui

    Puzzle de Franck Thilliez

    Son imagination galopait, il visualisait ces patients morts qu'on apportait sur des brancards, qu'on posait ensuite sur des chariots pour les plonger dans ces ténèbres. De quoi mourait-on dans les hôpitaux psychiatriques ? De maladie ou de tristesse ?

  • Par rkhettaoui, Aujourd'hui

    Par pure provocation de Lisa Kleypas

    Le fou retourne toujours à sa folie.

  • Par colimasson, Aujourd'hui

    Le conte du Genévrier de Jacob Grimm

    Il y a de cela bien longtemps, au moins deux mille ans, vivait un homme riche qui avait une femme de grande beauté, honnête et pieuse; ils s'aimaient tous les deux d'un grand amour, mais ils n'avaient pas d'enfant et ils en désiraient tellement, et la femme priait beaucoup, beaucoup, nuit et jour pour avoir un enfant; mais elle n'arrivait pas, non, elle n'arrivait pas à en avoir. Devant leur maison s'ouvrait une cour où se dressait un beau genévrier, et une fois, en hiver, la femme était sous le genévrier et se pelait une pomme ; son couteau glissa et elle se coupa le doigt assez profondément pour que le sang fît quelques taches dans la neige. La femme regarda le sang devant elle, dans la neige, et soupira très fort...
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio