> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Jacques Audiard
    Jacques Audiard
    Jacques Audiard, "le cinéaste aimé des cinéastes" .Le cinéaste français Jacques Audiard a remporté..
  • Célia Houdart
    Célia Houdart
    Célia Houdart - Gil .Célia Houdart vous présente son ouvrage "Gil" aux éditions POL. Retrouvez le..
  • Ingo F. Walther
    Ingo F. Walther
    Artur Walther .

Gagnez Fenêtre sur crime et rencontrez Linwood Barclay
Recevez un livre en échange d'une critique mercredi 27 mai
Participez au défi d'écriture autour du thème

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Cécile  Cécile Reyboz


    Dans ce roman autobiographique, vous refaites le fil de votre vie, de la rencontre de vos parents à votre vie actuelle. Quel a été le déclencheur de ce récit ?

    Le mystère de ma (non-)relation avec ma sœur. Une énigme devenue un peu moins douloureuse avec le temps, sur laquelle je voulais écrire. On écrit mieux sur ce qu`on ne maîtrise pas tout à fait, et les relations humaines englobent tous les mystères. Pour parler d`elle et de moi, il fallait raconter nos parents, et Ivry, et tout ce que j`avais vécu avec, puis sans elle. J`ai tiré sur le fil.



    Ce roman retrace aussi les évolutions d`une certaine génération qui a grandi dans les années 1970. Malgré des vies et des rapports familiaux forcément différents, de nombreux lecteurs se sont reconnus dans cet ouvrage. Comment l`expliquez-vous ?

    J`ai voulu restituer tout ce qui compose une vie, les sensations, mots, et bruits captés de l`enfance au monde du travail, en passant par les vacances à la mer… les modes et les allures, la découverte du langage juridique, la découverte des subtiles différences selon les milieux sociaux, mais aussi les chansons, le nom des feuilletons télé, tous les bruits de la vie !


    Cette histoire brasse les étapes universelles : apprentissages, ambitions, déceptions et limites, tout le monde connaît cela....



> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Recueil de sept histoires parues au Japon entre 1968 et 1973, dans lesquelles l'angoisse côtoie l'horreur. Elles mette...


Paris 1910. Alors que la ville est envahie par les eaux de la grande crue de la Seine, un couple d'américains croulant sous les ...


Été. Angleterre, XXe siècle. Tom Long est contraint de passer ses vacances chez son oncle et sa tante, car son frère a la roug...


Willa Ayre s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des peti...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par Histoiredenlire, Aujourd'hui

    Le grimoire maléfique de Béatrice Bottet

    Comme toujours avec cette auteure, le décor historique est très détaillé. Et le vocabulaire propre au Moyen Age ne manque pas, nécessitant parfois des notes de bas de page pour l'expliquer. Il en aurait d'ailleurs fallu davantage, surtout concernant les vêtements et les équipements de combat qui existaient à cette époque. Bref, le réalisme est toujours aussi saisissant. Elle maîtrise parfaitement bien son sujet.

    On s'attache aussi très vite aux deux personnages principaux que ce sont Audouin et Jeanne. C'est bien sûr le grimoire qui les fait se rencontrer, mais on est d'autant plus ravi de voir que ce livre maudit les rapproche plus que prévu.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Histoiredenlire, Aujourd'hui

    Le Grimoire au rubis, Cycle 1, Tome 3 : Le Chant des loups de Béatrice Bottet

    Le Chant des loups nous fait vivre la suite des aventures de Bertoul et Blanche. Les rebondissements s'enchaînent, on ne s'ennuie pas une seconde.

    Ce tome aborde largement ce qu'étaient les templiers au Moyen Age. Quelques pages d'explications en fin de volume complètent tout ce qu'on apprend déjà dans le récit. Ils avaient aussi un lien étroit auprès du roi, d'où leur intervention pour écarter Raoulet, mauvais suzerain de son domaine. On voit bien qu'un seigneur avait certes de nombreux droits sur ses serfs mais il se devait aussi d'être juste avec eux, et non pas d'une cruauté sans pareille dont faisait preuve Raoulet. Béatrice Bottet va vraiment loin dans le détail historique, amenant ainsi une excellente vision de cette époque pour les jeunes lecteurs.

    La magie, la complicité et l'intervention des animaux (hiboux, loups) sont les ingrédients qui font à coup sûr plaire cette série aux jeunes.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Sabrinaaydora, Aujourd'hui

    La fille qui n'aimait pas les fins de Matt7ieu Radenac

    Attirée par la couverture autant que par le titre, "La fille qui n'aimait pas les fins" est une belle découverte. Conseillé à partir de 10 ans, il ne faut pas d'âge pour en apprécier la douceur et l'humour, ainsi que la profondeur des thèmes traités.

    Maya est une adolescente qui aime les livres tout comme son père. Ce dernier décédé trois ans auparavant laisse un vide dans sa vie. Sa maman a rencontré quelqu'un : ce dernier n'est pas féru de lecture mais de foot, et elle n'aime que les ouvrages sur les oiseaux migrateurs. Maya regrette la passion de son père pour les livres : c'est lui qui la lui a transmis.

    Un matin, Maya s'inscris à la bibliothèque en compagnie de sa maman et rencontre un monsieur âgé qui lui offre un livre. Celui ci est vide, mais Manuelo lui explique que les livres sont fais d'imaginaire, et que celui ci est son livre et qu'elle peut y noircir à l'encre tout ce qu'elle souhaite.

    L'histoire prend une tournure plus profonde par la suite. Ecrit en alternance avec le point de vue de Maya et ensuite celui de Manuelo ou de la maman, Les auteurs nous font voyager, nous interrogent sur les difficultés de l'adolescence, du deuil et des vérités familiales.

    L'écriture est fluide, peu compliquée, et certains mot de vocabulaire expliqués par Manuelo. Cela renforce la figure de "sage" de celui ci et lui donne une aura de savant que Maya apprécie.

    Les thèmes abordés sont diverses et se marient parfaitement à la réalité : les familles recomposées, la perte d'un être cher, les amours adolescents, les relations filiales et les secrets de famille. Sans culpabilité ni poids pesant sur la jeune fille, les auteurs parviennent à donner des conseils en filigrane, et à prouver qu'aimer les livres, ce n'est pas "ringard".

    Un bémol pour moi : le comportement parfois très enfantin de Maya : j'ai du reprendre à deux reprises le livre pour être sur de ses 13 ans. Elle est décrite parfois de façon plus enfantine par ses réactions et réflexions.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Relax67, Aujourd'hui

    Clovis de Michel Rouche

    Mais Majorien [empereur] livre un aveu final qui montre bien à quel point le patriotisme et la confiance ont diminué lorsque, le 11 juillet 458, il interdit sous peine des plus graves sanctions aux habitants de Rome de démolir les édifices publics pour en tirer des matériaux de construction. Même si cela se comprend pour les temples païens, alors fermés, l’État est trop faible pour les entretenir. Les Romains ont plus contribué à la démolition de Rome que les Barbares, lesquels ont seulement eu le temps de piller.
    > lire la suite

  • Par moravia, Aujourd'hui

    Rugby Blues de Denis Tillinac

    Les entraîneurs n'avaient pas lu Freud, ils aboyait devant le joug des consignes sommaires : plus fort, plus vite, plus soudés. Les dirigeants ignoraient les subtilités du management, ils géraient leurs clubs à l'artisanale, avec des budgets d'épicerie.
    Désormais, ils prétendent diriger une entreprise, adoptent le patois d'HEC, sollicitent le concours de pédagogues abscons, de sponsors dûment cravatés, de communicants, de médecins imbus de sophrologie et de diététique. Sic. On apprend aux internationaux comment parler à la télé pour ne rien dire - et si la langue est trop bien pendue, on les prive de Parc, ils ont péché contre "l'image".
    Les équipements de tous les clubs ou presque affichent les bandes Adidas, le sigle Puma.
    Pour ces estimables entreprises le rugby n'est pas un jeu, encore moins une culture, juste un "marché".
    > lire la suite

  • Par Sabrinaaydora, Aujourd'hui

    La fille qui n'aimait pas les fins de Matt7ieu Radenac

    "Je ne l'ai jamais vu un livre à la main. Sait-il même ce que lire signifie ? C'est une calamité, tous ces orphelins de la lecture qui courent les rues."

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio