> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos


Ecrivez un texte sur le thème d'Halloween
Découvrez notre entretien avec Olivier Adam
Nouvelle compétition autour de l'écologie et de la nature

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Myriam  Myriam Levain

    Si vous deviez présenter Romy en quelques mots à un ou une amie qui s`apprête à la rencontrer, que diriez-vous ?

    Qu`il ou elle va l`adorer, car Romy, c`est nous en pire.


    Y comme Romy fait suite à la publication de La génération Y par elle-même, un essai à quatre mains que vous aviez publié en 2012. Après ce travail d`enquête, qu`est-ce qui vous a donné l`envie d`incarner cette génération sous forme fictionnelle ?

    Y comme Romy, finalement c`est la suite de la génération Y par elle-même. Mais cette fois-ci, on a choisi de partir d`une individualité pour parler de notre génération de façon plus personnelle et plus intime. Romy Idol incarne la génération de ces jeunes adultes, qui ont gardé un côté ado tout en étant dans la vie active, qui galèrent en amour et au travail et sont les rois du système D.


    On sent la part documentaire (autobiographique ?) dans les anecdotes qui émaillent la vie de Romy. Mais a-t-elle des antécédents romanesques ? On pense par exemple à Bridget Jones d`




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Plus de maire à Notre-Dame-des-Lacs, plus de curé ou presque, Marie enceinte d’un père que per...


La fin du diptyque de Mariolle et Bourgouin: le destin du guitariste prodige ...


Enrique Rodríguez Ramírez est professeur d’Histoire de l’Art à l’université du Pays Basque (où Altarriba a enseigné la li...


Après la contre-attaque de Negan sur Alexandria, les dégâts et les pertes sont lourds. Negan a réuss...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par infosix, Aujourd'hui

    Elyse, la fille de sa mère de Claude Jasmin

    Il vous est sans doute arrivé de lire un bouquin choisi à tout hasard et qui vous éblouit...

    Je viens de terminer la lecture du tout dernier roman du québécois Claude Jasmin "Élyse, la fille de sa mère" publié en 2014 par Les Éditions XYZ. Ce nouveau roman de Claude Jasmin nous transporte dans le Montréal d'après guerre. Claude a 17 ans lorsqu'il il tombe follement amoureux de la belle Élyse. Mais la mère de cette dernière a de grandes ambitions pour sa fille et elle estime qu'il n'est pas d'un rang social assez élevé pour fréquenter sa fille.

    L'histoire n'est pas neuve mais ce sont les extraordinaires talents de conteur de Jasmin qui donne toute la saveur à ce livre. On y croise nombre de personnages importants de l'époque dont le tout jeune poète Gaston Miron qui lit ses poèmes à voix haute, les deux pieds dans l'eau, sur la plage de la célébrissime Pointe Calumet (pour ceux et celles qui ont vécu les années 40 et 50).

    Un régal, je vous dit...
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Amnezik666, Aujourd'hui

    Collines noires de Dan Simmons

    Je n’oserai pas prétendre connaître l’oeuvre de Dan Simmons (je n’ai lu que L’Echiquier Du Mal et Flashback à ce jour) mais il ne me semble pas exagéré d’affirmer qu’elle s’inscrit clairement dans le genre SFFF. Dans Collines Noires le fantastique n’occupe qu’une place infime, l’auteur nous livre une fresque historique s’étalant essentiellement de 1876 à 1936. Un roman qui a dû lui demander un travail de titan en matière de recherche et de documentation (voir la liste impressionnante d’ouvrages cités dans les remerciements) sur cette période et sur les us et coutumes des indiens Lakotas. A ce titre ce bouquin est une mine d’informations pour le profane ou le simple curieux. La fiction côtoie l’Histoire (et de fait certains personnages historiques) pendant une période cruciale de la construction des Etats-Unis et de l’anéantissement d’une culture.

    Si vous espérez un page-turner passez votre chemin. Collines Noires demande un certain investissement personnel en terme de temps, prenez votre temps pour l’apprécier et le digérer, lentement mais surement. Si vous cherchez à le lire à toute berzingue vous finirez par ne plus rien y comprendre et renoncerez au bout de quelques chapitres. D’autant que la chose fait quand même 544 pages et est divisée en chapitres longs ; pas de quoi inciter à une lecture expresse, heureusement que c’est bien écrit. On progresse lentement mais on prend un réel plaisir à découvrir l’intrigue concoctée par Dan Simmons.
    Les chapitres (25) alternent entre le passé de Paha Sapa (un parcours mouvementé ponctué par quelques rencontres avec ceux qui ont écrit une page de l’Histoire) et son présent (en 1936). L’ordre chronologique n’est pas toujours de rigueur mais ça ne nuit en rien au roman, l’auteur sait y faire pour que l’on ne se sente jamais largué. Les chapitres 5, 10, 15 et 20 sont en fait des lettres fictives écrites par George Armstrong Custer et adressées à son épouse Libbie (Elizabeth Bacon).

    L’histoire (et l’Histoire) est captivante même si parfois on a un peu l’impression d’être devant un reportage de Discovery Channel sur les indiens d’Amérique. Plus d’un mois pour lire un bouquin ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé (surtout pour un titre qui m’a vraiment plu) ; mon emploi du temps professionnel dopé aux hormones ne justifie pas à lui seul ce délai comme expliqué plus haut.

    Je vous invite à survoler l’épilogue qui n’apporte aucun plus au reste du roman, au contraire il est parfois trop didactique ; laissez plutôt oeuvrer votre imaginaire. Si vous voulez vous plonger dans une roman qui vous invite à l’évasion, dans l’espace et le temps, alors Collines Noires et fait pour vous… mais prenez le temps de le déguster. Heureusement, Dan Simmons est un formidable conteur.

    Petit bémol au niveau de la traduction, il eut été plus judicieux de ne pas franciser les noms propres... Demandez à Long-Etron ce qu'il en pense !!!
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par claire517, Aujourd'hui

    À l'autre bout du rêve de Nat Renard

    Passerelles de rêves, entre deux hommes, l'un au début de l'humanité, l'autre au moment où elle court à sa perte... le livre nous fait suivre les pas de plusieurs jeunes gens et leur entourage, partager leur vision du monde, leurs sentiments, jusqu' au grand voyage qui leur fera traverser l'océan.
    La Terre omniprésente, terre et mer dont ils dépendent, terre que certaines tribus commencent à "ouvrir" pour y mettre des graines, y enterrer leurs morts. Début des coutumes qui vont mener l'homme à se sédentariser et à malmener sa planète.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par pit-44, Aujourd'hui

    L'Ame du Temple, Tome 3 : Requiem de Robyn Young

    Des chevaliers et des clercs travaillaient là, et tous se poussèrent pour laisser passer le grand maître et son entourage. Leurs regards s'attardaient sur Jacques tandis qu'il marchait, les points d'or qui bordaient l à croix rouge de son manteau semblant scintiller à la lueur des torches.

  • Par enkidu_, Aujourd'hui

    Hommes et civilisations fantastiques de Serge Hutin

    Il existe à Djeddah, le port de la Mecque, un musée auquel le qualificatif de « maudit » conviendrait fort bien : jamais personne, dit-on, n’est admis à le visiter ; tout ce que l’on sait, c’est qu’il contient une impressionnante collection de stèles païennes pré-islamiques : des idoles bien antérieures à l’établissement du monothéisme par Mahomet. Autant se comprend fort bien l’interdiction faite d’y pénétrer aux fidèles musulmans, dont les autorités séoudiennes veulent maintenir la parfaite pureté religieuse, autant proscrire la visite aux archéologues étrangers suscite des questions, et d’autant plus que les rares voyageurs qui se sont hasardés à en parler éveillent chez les fonctionnaires de Djeddah des réactions d’embarras mêlées d’horreur. S’il s’agissait en toute simplicité d’idoles païennes courantes, on comprendrait difficilement une telle réaction ; car les grands musées et collections d’Amérique et d’Europe sont certes bien pourvus en objets de ce genre ! Alors, ces stèles ne seraient-elles pas les idoles sémitiques qu’adoraient les Arabes avant la mission de Mahomet ? N’y aurait-il pas existé d’étranges cultes magiques, secrets, effrayants ? Des rites thaumaturgiques centrés autour d’idoles fantastiques, aussi déconcertantes et inquiétantes que celles qui surgissent dans les contes et nouvelles de H. P. Lovecraft ? Lovecraft mentionne çà et là les fabuleuses cités antédiluviennes ; la plus extraordinaire est Yrem, la cité aux mille piliers, antérieure à l’humanité elle-même et ensevelie depuis des millénaires sous les sables du « Désert de la mort » ; ces cités marquent d’elles-mêmes l’accès à des ruines encore plus secrètes, plus inquiétantes et plus terribles situées dans les entrailles de la terre.

    Effectivement, le terrible Désert qui s’étend depuis des siècles sur tout le sud-est de la péninsule arabique, le vaste Désert de Dahna, qui n’a plus le moindre point d’eau aujourd’hui, était autrefois jalonné d’étapes pour les caravanes, et, bien des millénaires avant celles-ci, de cités mentionnées dans les Mille et Une Nuits et d’autres légendes orientales. Il serait fort intéressant de savoir si, par la technique récente des relevés systématiques par photographie aérienne, leur existence pourra être prouvée. Et pourquoi ne s’agirait-il pas de très antiques cités lémuriennes ? Il existait à Djeddah un monument cyclopéen, dit « tombeau d’Eve » par la tradition locale. Son origine et sa destination réelles étaient inconnues. Le roi Séoud le fit détruire, car il nourrissait trop les superstitions populaires. (pp. 45-46)
    > lire la suite

  • Par PiertyM, Aujourd'hui

    Crime et châtiment de Fédor Mikhaïlovitch Dostoïevski

    On n’est jamais arrivé à aucune vérité sans s’être trompé au moins quatorze fois ou peut-être même cent quatorze et c’est peut-être un honneur en son genre.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio