> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Ken Follett
    Ken Follett
    En route pour l'Histoire avec Ken Follett 8 - Londres Dernier épisode d'En route pour..
  • Raphaël Fejtö
    Raphaël Fejtö
    Raphaël Fejtö - La vie à deux, ou presque .Nadia Butaud vous présente le livre de Raphaël Fejtö..
  • Bruno Deniel-Laurent
    Bruno Deniel-Laurent
    Bruno Deniel-Laurent - L'idiot du palais .Bruno Deniel-Laurent vous présente son ouvrage "L'idiot..

Nouvelle compétition de quiz : l'érotisme en littérature
Notre entretien avec Carine Fontaine, éditrice jeunesse
Les meilleurs livres de la rentrée littéraire 2014

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Jean-Louis  Jean-Louis Fournier

    Quel a été l`élément déclencheur de la rédaction de ce livre ?

    L`achat d`une brosse à dent dans un hypermarché, il y en avait, cinq cent sortes...


    Est-ce que la société a toujours souffert du "trop" ou est-ce un phénomène récent ?

    Ca empire, le marketing envahit tout, la société transforme les citoyens en client.


    Vous-même, avez-vous toujours porté ce regard sur notre société de consommation et ses travers ou est-ce un ras le bol récent ?

    Un ras le bol récent.


    Si nous sommes aujourd`hui envahis par le « trop de choix, trop de beurre, trop d`argent, trop de gâteaux… », de quoi manquons-nous en revanche ?

    De simplicité, de sobriété, de frugalité, d`authenticité.


    Pour beaucoup de gens, avoir beaucoup de choix est une chance. Pourquoi cela n`en est pas vraiment une selon vous ?

    Trop de choix ce n`est plus le choix, c`est l`embarras du choix. Le bonheur ne peut pas être associé à l`abondance de bien.


    Vous aviez déjà fait part de votre « mauvaise humeur » dans un précédent livre paru en 2012. le billet d`humeur est-il un genre ou exercice de style qui vous plait particulièrement ?

    > lire la suite




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Une réécriture des contes de fées dans un décor steampunk Il était une fois un couple de fées, le...


Un portrait sensible et fascinant d’un artiste jamais égalé ! Ce diptyque nous entraîne dans l’...


Après un dernier briefing, Rick rassemble ses troupes et va au Sanctuaire. Il annonce ...


LE PEUPLE DES ELFES SYLVAINS À L’HONNEUR DANS LE DEUXIÈME TOME DE LA SÉRIE ÉVÉNEMENT. La ci...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par tiboudne62, Aujourd'hui

    Complètement cramé ! de Gilles Legardinier

    Comme beaucoup, j'ai connu Gilles Legardinier grâce à Demain j'arrête, et ce fait, ma curiosité m'a poussé à lire un autre de ses livres afin de retrouver son style léger et son humour bon enfant. Et je n'ai pas été déçue !
    Complètement cramé est drôle, touchant, tout ce qui m'avait plus dans Demain j'arrête. Une histoire qui semble improbable, des personnages qui ont du vécu, qui essayent d'avancer, parfois dans le mauvais sens... J'aime ça, j'aime qu'il sache mettre des mots sur ce que l'on peut ressentir.
    Malgré un scénario plus que prévisible, je vous conseille cette lecture, de plus, les chapitres sont courts, ce qui permet d'avancer même par courts passages (ou de ne pas savoir s'arrêter, "allez, encore 2 pages!").
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par OlivEr40, Aujourd'hui

    Merlin de Jean-Luc Istin

    Illustrations allant de magnifique à tout juste passable.
    J'ai remarqué des photos montage issus de films comme Braveheart, a t-on le droit d'utiliser des images de films sans autorisation?
    Toujours est il que je trouve cela plutôt étrange.
    Cela manque de régularité.
    Le texte est tout juste passable, ni plus ni moins.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par clude_stas, Aujourd'hui

    Les Petits Hommes, tome 1 : L'exode de Albert Desprechins

    Cette bande dessinée de Seron m’a toujours étonné. Pourquoi dans ce premier tome, ne nous explique-t-on pas clairement les conditions responsables du rapetissement de tout un groupe d’hommes et de femmes ? Oui, bien sûr, en quelques vignettes sur les pages de garde, tout était expédié, mais de manière tellement insuffisante. Bref, il faut avaler un postulat de base plutôt improbable : une météorite réduit tous ceux qui la touchent. Pire, le simple contact avec un des petits hommes suffit au phénomène de miniaturisation. Tous recréèrent une ville à leur taille dans les citernes désaffectées du château d’Eslapion.
    Ce premier album (publié en 1974) nous raconte l’exode de tous les petits hommes à cause d’une inondation de leur ville d’Eslapion. Grâce au docteur Joachim Hondegger, certains, dont Régis Renaud, retrouvent une taille normale et transportent tous les petits hommes dans des valises. Ce qui entraîne une série de gags, de quiproquos, de situations décalées à l’humour assez bon enfant. Le but est de trouver un lieu, loin de tout et de tous, pour construire Eslapion 2.
    Seron est un dessinateur, à l’époque, clairement sous l’influence de Franquin. Il suffit de comparer Régis Renaud et Gaston Lagaffe pour s’en rendre compte. Et le scénario plutôt planplan reste bien gentillet, mais sans jamais être lassant. Cette aventure semble correspondre à une idée de la bande dessinée destinée aux enfants, humoristique sans être choquante ou grossière. Si bien qu’elle peut encore être lue aujourd’hui sans problèmes, elle reste plaisante mais n’est guère mémorable par manque d’aspérités marquantes.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    Histoires de Jacques Prévert

    EN SORTANT DE L’ÉCOLE

    En sortant de l’école
    nous avons rencontré
    un grand chemin de fer
    qui nous a emmenés
    tout autour de la terre
    dans un wagon doré
    Tout autour de la terre
    nous avons rencontré
    la mer qui se promenait
    avec tous ses coquillages
    ses îles parfumées
    et puis ses beaux naufrages
    et ses saumons fumés
    Au-dessus de la mer
    nous avons rencontré
    la lune et les étoiles
    sur un bateau à voiles
    partant pour le Japon
    et les trois mousquetaires des cinq doigts de la main
    tournant la manivelle d’un petit sous-marin
    plongeant au fond des mers
    pour chercher des oursins
    Revenant sur la terre
    nous avons rencontré
    sur la voie de chemin de fer
    une maison qui fuyait
    fuyait tout autour de la Terre
    fuyait tout autour de la mer
    fuyait devant l’hiver
    qui voulait l’attraper
    Mais nous sur notre chemin de fer
    on s’est mis à rouler
    rouler derrière l’hiver
    et on l’a écrasé
    et la maison s’est arrêtée
    et le printemps nous a salués
    C’était lui le garde-barrière
    et il nous a bien remerciés
    et toutes les fleurs de toute la terre
    soudain se sont mises à pousser
    pousser à tort et à travers
    sur la voie du chemin de fer
    qui ne voulait plus avancer
    de peur de les abîmer
    Alors on est revenu à pied
    à pied tout autour de la terre
    à pied tout autour de la mer
    tout autour du soleil
    de la lune et des étoiles
    A pied à cheval en voiture et en bateau à voiles.

    p.143-144-145
    Extrait de Jacques Prévert, Histoires, Le livre de Poche 1525, Gallimard, 1963.
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    Paroles de Jacques Prévert

    CHEZ LA FLEURISTE

    Un homme entre chez une fleuriste
    et choisit des fleurs
    la fleuriste enveloppe les fleurs
    l’homme met la main à sa poche
    pour chercher l’argent
    l’argent pour payer les fleurs
    mais il met en même temps
    subitement
    la main sur son cœur
    et il tombe

    En même temps qu’il tombe
    l’argent roule à terre
    et puis les fleurs tombent
    en même temps que l’homme
    en même temps que l’argent
    et la fleuriste reste là
    avec l’argent qui roule
    avec les fleurs qui s’abîment
    avec l’homme qui meurt
    évidemment tout cela est très triste
    et il faut qu’elle fasse quelque chose
    la fleuriste
    mais elle ne sait pas comment s’y prendre
    elle ne sait pas
    par quel bout commencer

    Il y a tant de choses à faire
    avec cet homme qui meurt
    ces fleurs qui s’abîment
    et cet argent
    cet argent qui roule
    qui n’arrête pas de rouler.

    p.186-187
    Extrait de Jacques Prévert, Paroles, Le livre de Poche 239.
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    Cantilènes en gelée de Boris Vian

    LES ISLES
    À Lucien Coutaud*

    Il y a des isles dans la mer Noire
    Elles sont en pierre froide et pâle
    On y est toujours tout seul
    Et on entre dans des châteaux
    Pleins de chambres dans des murs
    Et on trouve des femmes molles
    Des grosses femmes blanches douces
    Etalées sur des lits ouverts
    Il monte un fumet de leurs poils
    En minces volutes frisées
    Bleu dans l’air incolore des chambres
    Il ne faut pas s’arrêter
    Car elles sont là, elles attendent
    Elles peuvent faire n’importe quoi
    Elles prennent toutes les formes
    Elles coulent comme de l’eau.
    Il ne faut pas aller dans les isles de la mer Noire
    Il vaut mieux acheter du jambon.
    9 février 1948

    p.61-62
    Extraits Cantilènes en gelée U. G. E. 1970 Coll.10/18
    * Lucien Coutaud est un peintre et graveur français, né en décembre 1904.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio