> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Joël Parnotte
    Joël Parnotte
    Découvrez le coup de c?ur 2015 d'Emmanuel, libraire à la Mystérieuse Librairie Nantaise. La Maître..
  • Yves Germain
    Yves Germain
    Conférence - La comédie espagnole par Yves Germain .Et si nous nous demandions pourquoi nous avons..
  • Luba Jurgenson
    Luba Jurgenson
    Conférence - La comédie russe par Luba Jurgenson .Et si nous nous demandions pourquoi nous avons..

Participez au club de lecture de septembre
Prenez part au défi d'écriture de septembre
Laurent Binet, lauréat 2015

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Astrid  Astrid Manfredi


    Votre roman se déroule dans un cadre très sombre, celui d’une banlieue sauvage et désespérée. Quelle expérience avez-vous de la banlieue ? Sur quoi vous êtes-vous appuyée pour donner vie à ce décor ?


    En premier lieu, je suis animée par une insatiable curiosité pour les êtres humains, sans discrimination et quels que soient leurs horizons. Par ailleurs, j’ai eu l’occasion, dans ma jeunesse notamment, de fréquenter divers milieux, dont celui de la banlieue. La cocotte-minute frémissait déjà et on sentait que le vent allait tourner. Un vent aussi rouge qu’impitoyable, issu d’un fort sentiment d’abandon et de rejet. C’est quelque chose qui m’a beaucoup marquée. Après, c’est une histoire de littérature et de liberté, celle du romancier, qui par le travail de l’écriture peut s’approprier n’importe quel milieu s’il sait l’écouter et l’observer un peu.



    Vos personnages sont brisés et semblent enfermés dans un quotidien auquel ils ne voient pas d’issue possible. C’est le manque d’espoir qui précipite la chute ?


    Oui. Pour eux, l’espoir c’est vouloir. Vouloir quelque chose puisque l’avenir n’est pas un mot qui fait partie de leur vocabulaire. La petite barbare et sa bande de jeunes animaux féroces ne veulent rien d’autre qu’accumuler des biens, ces biens vides et rutilants qu’exposent les vitrines des magasins. Ils...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Grandis un peu, Titeuf ! La vie de Titeuf est bien bousculée ! Lui qui avait jusqu’ici l’habitude de se p...


La chance tourne. Ce qui devait être un coup sans risque, garanti sur facture, se transforme en descente aux enf...


Le Chat est désespéré: sa maîtresse, Zlabya, est enceinte... Que va-t-il se pa...


Dans le Paris des années cinquante, où règnent Sartre et l'existentialisme, nous faisons la connaissance de Daniel Br...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par majolo, Aujourd'hui

    Paradis amer de Tatamkhulu Afrika

    Ce roman m'a été offert par Babelio. Dans la lettre des Presses de la Cité accompagnant le livre, on me souhaitait une bonne lecture tout en espérant que je confirme qu'il s'agit bien d'un classique de la littérature: je confirme, ce roman mérite le label "grand classique".
    Il est de ces romans qu'on n'oublie pas. Ce récit autobiographique relate les années de captivité de l'auteur dans les camps de prisonniers durant la deuxième guerre mondiale. Dans l'enfer des camps, il rencontre Danny, prisonnier comme lui, avec qui il tisse des liens très forts,transformant cette prison en "paradis amer": tout en attendant la libération, il craint aussi désormais de le quitter. L'écriture est magnifique; serrvie sans aucun doute par une traduction de qualité. A lire, relire, étudier et faire circuler. Merci Babelio et les Presses de la Cité.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par solpoin, Aujourd'hui

    Origines, tome 1 : Le Château des Millions d'Années de Stéphane Przybylski

    Bon, je passe outre ma sympathie pour l'auteur pour faire une critique la plus objective possible.
    J'ai beaucoup aimé. L'écriture est agréable, l'histoire nous happe, et l'Histoire nous happe aussi. C'est extrêmement bien documenté (j'ai été parfois larguée face à quelques références historiques que je ne possède pas par manque de culture générale), bref, à lire.
    Et puis franchement, quand l'auteur m'a présenté son livre comme "des nazis contre des aliens", j'ai éclaté de rire et la fan de nanars en moi s'est réveillée. Mais que nenni! Rien de nanarisant là dedans malgré des ET très "old school". C'est vraiment de la belle qualité tout le long!
    Petit bémol pour ma part, le mélange chronologique. En effet, le récit "principal" est truffé de flash back et j'ai parfois eu du mal à suivre, n'ayant aucune mémoire des dates. Je devais souvent revenir au paragraphe précédent pour vérifier les dates et dans quel ordre s'étaient déroulés les faits. Mais bon, c'est un détail car en fin de compte, une fois qu'on a adopté les personnages et leur histoire, on s'y retrouve vite.

    Je recommande donc cette lecture autant aux fans d'Histoire que de SF.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par traversay, Aujourd'hui

    Les nuits de laitue de Vanessa Barbara

    Ada et Otto ont vécu côte à côte durant 50 ans. Et puis Ada est morte subitement et Otto ne s'en remet pas. D'autant qu'il souffre d'insomnie, malgré l'ingestion régulière de tisanes de laitue. Bon, il lui reste les documentaires animaliers à la télévision mais ce qui l'inquiète c'est l'attitude de ses voisins avec lesquels sa femme passait une grande partie de son temps et que lui, homme bougon, a du mal à supporter. De surcroît, il les soupçonne de dissimuler un secret inavouable duquel Ada serait partie prenante. Il est vrai que les voisins sont pour le moins excentriques et baroques dans Les nuits de laitue, un premier roman burlesque et mélancolique signé de la brésilienne Vanessa Barbara. Loufoque, vraiment, la petite communauté et le livre s'apparente d'abord à une juxtaposition de saynètes réjouissantes et absurdes avant que la romancière révèle un incident surprenant et somme toute tragique, survenu du vivant d'Ada et bel et bien dissimulé à ce pauvre Otto. De par son ton et l'agilité de son style Les nuits de laitue s'apparente à un "Feel good book" dans la lignée de ceux d'Olafsdottir également publiés aux délectables éditions Zulma qui ne brillent pas que par leurs couvertures colorées. Vanessa Barbara aime ses personnages, aussi cintrés soient-ils, et procure un très agréable moment de lecture dans un univers situé quelque part entre Stefano Benni et Arto Paasilinna. Un petit moment de folie mais tellement douce.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio