> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • François Reynaert
    François Reynaert
    Interview de Vincent Brocvielle pour "L'Art et l'Histoire du NPDC" (Flammarion / Région..
  • Fred Paronuzzi
    Fred Paronuzzi
    MP 2014-12-17-837-003048BDD2D9.mp4 Payot - Marque Page - Fred Paronuzzi - Gérard le bousier.
  • Tim Gautreaux
    Tim Gautreaux
    MP 2014-12-16-255-003048BDD2D9.mp4 Payot - Marque Page - Tim Gautreaux - Nos disparus.

Les Babelionautes rencontrent Eleanor Catton
Remportez la Babelio Box de Noël
10 exemplaires de la nouvelle collection

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alain  Alain Ayroles

    De cape et de crocs, tome 11 : Vingt mois avant raconte les aventures d`Eusèbe le lapin, l`un des personnages secondaires de la série De Cape et de Crocs. Ses nombreuses tentatives pour raconter son récit sont l`un des running gags de la série. Aviez-vous déjà son histoire dans un coin de la tête ? Souhaitiez-vous depuis longtemps la raconter ?

    L`engouement des lecteurs pour Eusèbe s`est manifesté très tôt. Lors des premières séances de dédicaces, on nous posait déjà des questions sur les raisons de sa condamnation aux galères. Nous avons alors eu l`idée de dévoiler son passé dans un album. Jean-Luc n`ayant pas le temps de le dessiner parallèlement à la série, nous avons décidé de le garder pour la fin. L`histoire d`Eusèbe s`est étoffée au fil des tomes et des indices que nous y avons disséminés, et l`album s`est finalement transformé en diptyque.


    Si Eusèbe a toujours été très apprécié des lecteurs, la série reposait jusqu`alors sur les charismatiques personnages de Don Lope et Armand. Aviez-vous des doutes sur le fait qu`Eusèbe puisse porter à lui tout seul ce diptyque ?

    Le passage de personnage secondaire à principal était en effet risqué. A la fois valet de comédie, faire-valoir kawaii et deus ex machina, Eusèbe offrait un...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Une terrible guerre civile prend fin en Aswana, avec l'élimination physique du dic...


"Tes pas nulle, toi, tu vas de l'avant, tu es forte... Tu restes pas figée comme une idiote dans un cocon, même si tu pre...


Jacques Ferrandez est un auteur de BD bien connu, pour ses adaptatio...


Le duo Sente et Jigounov en fait voir de toutes les couleurs à XIII dans ce tome 23! Betty à l'hôpital, l...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 1.00/5
    Par maevedefrance, Aujourd'hui

    Notre fin sera si douce de Will McIntosh

    Autant dire tout de suite que la quatrième de couverture est mieux écrite que ce livre ! Ce n'est pas problématique de la révéler ni de la lire dans son entier. Je m'attendais à voir les effets d'une crise économique traitée avec des tenants et des aboutissants. On attend une intrigue, mais même au bout de 150 pages, elle est toujours absente. On attend une analyse du monde dans lequel vit Jasper : il n'y en pas aucune ! C'est juste un catalogue glauque, avec des virus articifiels, des gens qui meurent, des gens qui se battent, des "Saute-sauteurs" (sic!), des gens qu'on déporte (mais aucune explication sur tout ça).

    Un texte que j'ai jugé mal écrit : les gros mots, voire les obscénités, ça va un peu, ça peut parfois se justifier, mais à longueur de lignes, on commence à se poser des questions... Du remplissage de pages (366 !), voilà ce qui peut résumer ce livre. Je déplore d'autant plus le manque de recherche dans l'écriture, les vulgarités, que le genre de la dystopie est très prisé par les jeunes lecteurs. On ne voit pas bien ce que cette lecture va leur apporter. Jasper tombe amoureux toutes les trente pages et quand il ne le fait pas, il a des considérations tout à fait essentielles dans la vie.... :

    Voici quelques extraits :

    "... Ca s'est bien passé au boulot ?
    - C'était à chier." (p.16)

    "Et c'est quoi, ton plan ? C'est quoi notre putain de stratégie commerciale ?" (p. 21)

    "Fais voir tes nibards, chérie ! a crié un Noir émacié aux dents pourries.
    Ange lui a fait un doigt d'honneur sans se retourner.
    - Hé, a lancé Jeannie pendant que la bagnole s'éloignait, comment tu sais que c'est tes nibards qu'il voulait voir ? C'est peut-être à moi qu'il parlait.
    Ange a pivoté vers nous, soulevé son T-Shirt et agité ses seins. Je ne les avais encore jamais vus : ils étaient assez petit mais fabuleux, comme toute sa personne. J'ai regretté de les voir disparaître sous le vêtement avant qu'elle ne se retourne.
    - Il pouvait très bien te parler à toi, ai-je assuré à Jeannie. Ils sont super tes nibards.
    - Ta gueule, a lancé Colin, tandis que l'intéressée éclatait de rire.
    - Non, vraiment, ai-je persisté, ils sont magnifiques. Gros, fermes, de vraies noix de coco italiennes." (p.22)

    Franchement, super intéressant comme propos ! Bref, ça dépasse largement les bornes de l'admissible....

    Et puis, voir citer les biscuits Orero deux fois en moins de cinquante pages, ça vous faire reposer ce livre commercial, que je ne peux pas appeler roman.
    J'avoue : je n'ai pas terminé la lecture. Il faut dire que les Oreo ça fait grossir, je ne voulais pas terminer avec 10 kilos de plus...


    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par tana77, Aujourd'hui

    Empire USA, Tome 1 : de Stephen Desberg

    Aux états unis après le 11 septembre, les services secrets ont été remaniés.
    Sur fond de guerre des services, on suit le parcours d' un agent non répertorié qui cherche à empêcher le développement de la secte des Hashashins. Celle ci a unifié tous les groupuscules islamistes pour tendre vers un ultime but.
    Des bombes chimiques sont disséminées dans le pays. La population de San Francisco est anéantie.
    Seul Jared peut empêcher le déclenchement de la dernière mais il a malheureusement des tendances sucidaires.
    La narration est plaisante: le personnage principal raconte commente il en est arrivé là. Les dessins d' un monde qui devient fou sont dans des tons sombres souvent ocres qui collent à l histoire.
    Ma déception vient plutôt que plusieurs histoires s entrecroisent et dans ce nid d espions il est parfois difficile de s y retrouver.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Etoilesonore, Aujourd'hui

    Les Lions du Panshir de Ken Follett

    Certes, l'histoire est un peu convenue, et globalement, on s'attend au dénouement. Pourtant, cela reste un bon divertissement, intéressant, voire passionnant. On a de la difficulté à décoller du livre à certain moment.
    Ken Follett a l'art de la narration. On ne peut donc être totalement déçu car lire un de ces livres c'est toujours s'évader un peu et faire un beau voyage. Pourtant ici, on a tout de même l'impression qu'il en garde un peu sous la pédale comme on dit.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par rkhettaoui, Aujourd'hui

    Entre les lignes de Laure Manaudou

    À quoi ça tient, l’amour ? Pourquoi on s’aime tant, et puis un jour plus rien ? Pourquoi la peau de l’autre, dont vous ne pouviez pas vous passer, vous devient étrangère presque du jour au lendemain, sans raison apparente, au point que le dégoût s’installe ?

  • Par lehane-fan, Aujourd'hui

    Charly 9 (BD) de Richard Guérineau

    - Si vous pouviez seulement, Majesté, lors des ébats, ne pas trop prononcer de gros mots comme " ah, bougresse, prends ça dans ton cul ! ", j'apprécierais...non pas que je veuille jouer les oies blanches, hein...(...) mais tout de même, " chienne lubrique ! " ou " ah salope ! " traduit en allemand...ça sonne un peu rude !
    > lire la suite

  • Par patouch, Aujourd'hui

    La délicatesse de David Foenkinos

    "Il y a dans le deuil une puissance contradictoire, une puissance absolue qui propulse tout autant vers la nécessité du changement que vers la tentation morbide à la fidélité au passé,."

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio