> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Fouad Laroui
    Fouad Laroui
    Fouad Laroui - Les tribulations du dernier Sijilmassi .Fouad Laroui vous présente son ouvrage "Les..
  • Anthony Horowitz
    Anthony Horowitz
    Anthony Horowitz - Moriarty .Anthony Horowitz vous présente son ouvrage "Moriarty". Parution le 3..
  • Gaspard-Marie Janvier
    Gaspard-Marie Janvier
    Gaspard-Marie Janvier - La trace du fils .Gaspard-Marie Janvier vous présente son ouvrage "La..

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Challenge de listes d'été : Les animaux dans la littérature
Découvrez la lecture commune du mois de juillet

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Christophe  Christophe Maris

    « Les entrelacs de la mémoire » est votre neuvième journal. Vous avez également écrit des romans. Qu`est-ce-qui vous attire dans ce genre particulier qu`est l`écriture d`un journal ?


    Le travail autour du journal est totalement différent puisque genre littéraire différent. En ma qualité de journaliste, c`est une autre façon d`aborder le quotidien mais aussi la possibilité pour moi de jouer entre le grave et le léger à savoir : quand un événement marquant est d`ordre plutôt lourd, je le traite avec une certaine légèreté, il m`arrive même d`en faire un petit sketch et de jongler avec les mots ; à l`inverse quand je traite d`un sujet dit « léger », je m`applique à le traiter avec gravité. Cela permet la distance et la résistance à la sympathie, à ne pas confondre avec l`empathie.



    Lorsqu`on lit votre journal, on vous imagine écrire au jour le jour, comme une tâche quotidienne parmi d`autres. Est-ce le cas ? Vous imposez-vous d`écrire tous les jours ?


    J`écris effectivement quasiment tous les jours mais ce n`est pas une tâche anodine, presque vide de sens, loin de là. Cela demande une rigueur et une veille permanente autour de l`info ; il en va de même pour les rencontres effectuées (rencontres personnelles, interviews relatées de personnes connues ou pas). Je ne m`impose pas d`écrire tous les jours, je m`y applique avec un...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



À quelques jours de leur mariage, Lynette et Bran partent se promener en forêt. Le rendez-vous amoureux tourne rapidement au cauchemar qu...


Dans un futur proche, des hordes d'extraterrestres extrêmement bien organisées, appelées les Mimics, ont l...


Alors que le continent américain se remet difficilement des blessures de la Guerre Civile, d’i...


Pedrosa s'attaque à nouveau, dans sa chronique du quotidien vert, à cette constante du militantisme politique qui touche...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par fnitter, Aujourd'hui

    Chroniques de l'Armageddon, tome 3 : Opération zombie de J. L. Bourne

    Troisième et dernier tome des aventures de Kilroy.

    Nous allons suivre cette fois le commando Phoenix à la reconquête de l'hôtel 23 suite à son abandon, le commando Hourglass, parti à l'assaut de la chine, suite aux révélations de la fin du tome 2, une petite équipe en arctique et Kilroy et Saien qui font la liaison et tenir la mayonnaise à bord du porte-avion puis du sous-marin.

    Après un premier opus assez intime, seul ou presque avec notre héros, un second plus, survie de groupe, l'auteur poursuit sur sa lancée et nous offre une vision plus globale de son univers.
    Avant toute chose, il faut faire le deuil des deux premiers tomes. Ce troisième livre n'est pas mauvais. Non, il est juste assez fondamentalement différent de ce qu'on avait lu avant du même auteur, et si on n'est pas préparé à ce changement, on est forcément déçu. Fini le journal intime, on revient à la trame classique, basique même du roman d'action zombie. Action et shootage à tout va de notre ami Zack par des équipes militaires solides et efficaces.
    Quelques points noirs malgré tout : Nos deux héros font de la figuration dans ce dernier opus. Un groupe de méchant (Remote6) peu crédible, dommage. Une fin réellement bâclée qui tombe comme un cheveu sur la soupe et expédiée en quelques pages, explications comprises alors que l'auteur nous l'a vendue comme l'opération du siècle dernière chance de l'humanité et tous les superlatifs.

    Bref, sympa à lire, mais clairement le moins bon des trois.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par MarcoPolo85, Aujourd'hui

    Le Diable, tout le temps de Donald Ray Pollock

    Ce livre là rôdait autour de moi depuis quelques semaines. Il s'approchait inexorablement de mes mains, sans que je m'en aperçoive immédiatement. Des amis (Walden88 et BidouilleB) m'avaient déjà glissé à l'oreille ce coup de cœur à eux, et il a cheminé dans mon esprit jusqu'à ces jours-ci.
    Et là, je suis tombé dans le piège. En effet, j'ai entamé ce livre, que dis-je, je l'ai dévoré. Il était collé à moi, tel un chewing-gum que l'on n’arrive pas à enlever de ses semelles. Tout autour de moi, le monde n'existait plus.
    Je ne pensais qu'au destin de cet Arvin Russell, le presque plus gentil de tous, qui a perdu de manière dramatique ses parents.
    Je pensais aussi à ces connards de Sandy (la salope) et Carl (le photographe pervers) collectionnant les auto stoppeurs de ce Midwest.
    Et que dire de ce pasteur bravant l'esprit saint de l'Eglise en allant dépuceler quelques jeunes croyantes fanatiques, ou encore de ce shérif véreux...
    Une sacrée galerie de portraits de gens de la plus basse classe humaine à vous glacer le sang.
    Et, c'et terrible la façon dont Donald Ray Pollock narre son histoire de manière froide et presque désinvolte.
    C'est fou, mais depuis que j'ai lu ce bouquin, je suis presque à scruter dans les rues s'il n'y a pas un pervers à chaque carrefour.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par mariedoc, Aujourd'hui

    Le Colporteur et la mort de Kate Sedley

    En 1471, en Angleterre, les souverains sont en pleine guerre des Deux-Roses qui affronte le clan des York à celui des Lancastre. Le jeune Roger a passé sa jeunesse dans un monastère où il a acquis une culture qui n’est pas celle de son milieu. Bien trop curieux de la vie pour se satisfaire de cette vie recluse, il choisit de devenir colporteur pour arpenter les chemins du monde. Très observateur et intelligent, Roger va bientôt mettre ces compétences aux services des autres pour démêler bien des intrigues. Dans ce premier roman, Roger Chapman, le colporteur devenu un vieil homme se met à raconter ses aventures. Quand il s'engage pour la première fois sur les dangereuses routes d'Angleterre, il n’imagine pas qu’il va devenir l’un des fins limiers de l’époque À Bristol, sa ville natale, il est logé chez l'échevin Weaver où la servante lui conte que Clément, le fils de la maison, a disparu à Londres quelques mois plus tôt. On l'a vu pour la dernière fois devant l'auberge La Confiance. Ému par ce malheur, Roger promet d'enquêter. Sa route le mène ensuite à Cantorbéry où il apprend que maître Mallory a disparu dans les mêmes circonstances. Une enquête qui le mène à Londres et……aux portes de la mort.
    J’ai découvert le polar historique avec Frère Cadfael, le héros d’Ellis Peters il y a des années. Kate Sedley en digne adepte du genre signe là un premier roman qui mêle très habilement intrigue policière et histoire. Je suis tombée dans la série et ne l’ai plus quitté.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par litolff, Aujourd'hui

    L'usage du monde de Nicolas Bouvier

    Comme Kyoto, comme Athènes, Téhéran est une ville lettrée. On sait bien qu'à Paris personne ne parle persan ; à Téhéran, quantité de gens qui n'auront jamais l'occasion ni les moyens de voir Paris parlent parfaitement français.

  • Par claudeparis936, Aujourd'hui

    Venise - Caneletto et ses rivaux de Dossier de l'art

    La figure de Gaspar Van Wittel, peintre hollandais dont la carrière et la renommée ont longtemps été oubliées, semble encore aujourd'hui supplantée par ses héritiers, les grands védutistes italiens : Caneletto, Bernardo Bellotto, Michele Marieschi ou Francesco Guardi. Pourtant sans son oeuvre prolifique et minutieux, les écoles italiennes de védutisme (Rome, Venise, Naples) n'auraient probablement pas vu le jour, ou n'auraient pas bénéficier de l'enthousiasme suscité par ce mouvement.
    > lire la suite

  • Par Koneko-Chan, Aujourd'hui

    Fruits Basket, tome 2 de Natsuki Takaya

    Shigure (à Tohru) : Au fait... Comment sont-elles, tes amies ?
    Kyô (qui passait par là) : La première, c'est un vrai voyou... Et la deuxième, une fille qui affirme communiquer avec les ondes !
    Tohru (pensées) *Pendant un instant, j'ai cru voir le visage de Shigure se crisper...*

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio