> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Pascal Hachet
    Pascal Hachet
    RAHAN CHEZ LE PSYCHANALISTE - Pascal Hachet..
  • Claire Mestre
    Claire Mestre
    MALADIES ET VIOLENCES ORDINAIRES DANS UN HÔPITAL MALGACHE - Claire Mestre..
  • Sébastien Roffat
    Sébastien Roffat
    ESTHÉTIQUE ET RÉCEPTION DU DESSIN ANIMÉ FRANÇAIS SOUS L'OCCUPATION (1940-1944) - Sébastien..

Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent
Rendez-vous à Angoulême !
Quand nos membres rencontrent Chimamanda Ngozi Adichie

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Amélie  Amélie Lucas-Gary

    A l`image du Minotaure dans son labyrinthe, ou du gardien d`hôtel du Shining de Stephen King, le gardien de votre livre est intimement lié à sa Grotte. Existerait-il sans elle ? Où s`arrête le gardien, et où commence la grotte ?

    J`aime bien penser leur relation en terme de volume. Ils sont tous les deux à la fois forme et contre-forme : le gardien invente la grotte et en même temps son récit vient épouser les parois de la cavité. L`un commence exactement où l`autre s`arrête.


    Chapitre après chapitre, la Grotte est tour à tour un refuge, une matrice, un boudoir, un musée, une tombe, un piège, un temple, un portail, un inconscient refoulé etc. Aviez-vous une volonté d`épuisement systématique des significations, à la manière d`un Georges Pérec ou d`un Italo Calvino ?

    J`avais davantage à l`esprit un débordement : occuper tout l`espace et même plus. L`aspect parodique de Grotte tient à cette outrance : il se passe beaucoup trop de choses, et en même temps, c`est assez creux, les mots résonnent. Ce paradoxe me réjouit.
    Je n`entretiens pas de rapport particulier avec l`écriture de Georges Pérec.




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Taniguchi met ici en scène la rencontre entre deux adolescents dans le Japon de l'entre-deux guerres (1925-1932). T...


"Lorsqu'un Don Juan se retrouve prisonnier sur une île remplie de femmes... Céleste Bompard est un « Coq en l'air », un as de la...


La Colline, Alexandria Quelque temps après la Guerre totale. Une autre vie commence pour les surviva...


Kenji avait emprunté de l’argent à des gens qui n’étaient pas une banque pour ouvrir un restaurant qui n’ava...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par salhuna, Aujourd'hui

    Dangerous perfection de Abbi Glines

    J’ai passé un agréable moment pendant cette lecture. Sans que cela soit un coup de cœur, ce livre a permis d’oublier le temps de quelques heures les tracas du moment. Et ça fait du bien.

    Les chapitres alternent les points de vue des deux personnages principaux : Della et Woods. Chacun a un vécu avant de se rencontrer, assez douloureux pour l’une, assez compliqué pour l’autre. Leur rencontre va bouleverser leurs plans : ce qui ne devait être qu’une nuit de plaisir, va devenir un peu plus compliquée quelques mois plus tard.

    Della, suite à une enfance difficile avec sa mère (dont je ne parlerai pas ici, pour ne pas spoiler), elle décide de partir en voyage pour se trouver. Elle va trouver Woods. Oui, mais voilà, Woods a un avenir tout tracé devant lui : son papa a déjà tout décidé pour lui. Seulement, leurs attirances est trop fortes pour être de passages.

    Ce sont deux personnages que j’ai bien aimé, de par leur caractère, et leur façon de voir la vie : notamment Woods. Ils veulent apprendre à vivre et à être libre des liens crées par leurs parents. J’ai beaucoup apprécié la meilleure amie de Della, Braden, un vrai soutien pour elle. Peut-être pas assez vu les personnages secondaires (comme Tripp, ou Jace, j’aurai bien aimé en apprendre un peu plus sur eux… mais en même temps ce n’est pas leur histoire, mais celle de Della et Woods ^^)

    Je ne peux pas comparer à d’autres lectures de ce genre, car des romances ou roman young adult à proprement parler, je n’en n’ai pas lu. Alors c’est peut-être une histoire d’amour simple, avec quelques scènes de sexes, et des personnages « types », mais j’ai aimé ma lecture et j’ai passé un bon moment à lire.

    J’ai bien envie de découvrir la suite des aventures de Della et Woods, mais aussi Désir fatal, qui aurait pour cadre la série de Rosemary Beach aussi, avec d’autres personnages. Enfin je n’ai pas encore tout compris dans quel sens cette série se construisait, mais je vais aller me renseigner.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par JulieDionaea, Aujourd'hui

    Les Thanatonautes de Bernard Werber

    J'ai beaucoup aimé cette lecture. Encore une fois, Bernard Werber a fait preuve d'une imagination débordante mais surtout d'une incroyable qualité. Le scénario est hyper bien monté, c'est superbement écrit, on y croit ! J'ai été complètement aspiré par cette histoire et j'ai eu beaucoup de mal à faire des pauses dans ma lecture.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Loutre_des_Rivieres, Aujourd'hui

    Un an après de Anne Wiazemsky

    Après Jeune fille où elle évoquait un tournage avec Robert Bresson, et Une année studieuse, son histoire d'amour avec Jean-Luc Godart, Anne Wiazemski raconte dans Un an après son année 68 et 69.

    Elle décrit avec l'aide de nombreuses anecdotes, ses tournages, son histoire d'amour, ses nombreuses amitiés et rencontres (Brel, les Beatles, les Stones, Pasolini, Bertolucci, Mastoiani...) mais surtout les événements de Mai.

    Habitant en plein quartier latin, elle se retrouve au cœur des combats et des luttes et voit son mari Jean Luc Godart en pleine effervescence : la défense de la cinémathèque puis les manifestions de Mai, l'annulation du festival de Cannes.
    Anne Wiazemski, elle, est plus en retrait, presque en décalage avec tout ces événements, ce qui rend son récit parfois très cocasse.


    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par VALENTYNE, Aujourd'hui

    Le liseur du 06h27 de Jean-Paul Didierlaurent

    A l’intersection des trois allées principales, la grande fontaine m’offre son glouglou rassurant. Quelques pièces de monnaie luisent dans le fond du bassin, des pièces jetées là par quelques couples d’amoureux ou des joueurs de lotos superstitieux. Il m’arrive parfois à moi aussi d’en balancer une en passant, lorsque l’envie m’en prend. Comme ça, pour le seul plaisir de les voir scintiller tandis qu’elles s’enfoncent sous la surface en tournoyant sur elles-mêmes. Peut-être aussi parce qu’il reste en moi un peu de cette petite fille de huit ans qui attend que son prince charmant daigne enfin la libérer. Un vrai prince charmant qui après avoir garé son beau destrier blanc dans le parking (une Audi A3 ou une DS intérieur cuir par exemple), fera halte chez moi pour vider sa vessie avant de m’emporter dans ses bras pour une longue aventure amoureuse. Faut que j’arrête de feuilleter Nous Deux moi, ça me tape un peu trop sur les oestrogènes des lectures pareilles.
    > lire la suite

  • Par nameless, Aujourd'hui

    L'Effet Papillon de Jussi Adler-Olsen

    "Voilà comment on procède quand on veut soumettre un peuple primitif et l'empêcher de se révolter, se disait Louis. On lui donne un peu d'alcool, un peu de drogue, et après on en fait ce qu'on veut."

    Page 13 - Albin Michel

  • Par Alfaric, Aujourd'hui

    Le diable en gris de Graham Masterton

    - Dites-moi quelles sont vos preuves théoriques, afin que Mme Blackwell me lâche la grappe.
    - Si cela ne vous fait rien, je préférerais attendre jusqu’à ce que je sois en mesure d’étayer les fais.
    - Decker, je suis votre officier supérieur et, en tant que tel, je suis au bout du compte responsable des progrès de cette enquête, laquelle jusqu’au jusqu’ici ne semble aboutir à rien, excepté susciter une vive irritation au sein de la communauté afro-américaine, et cela m’a pris presque sept ans pour gagner sa confiance et sa coopération !
    - Sauf votre respect, capitaine, Honey Blackwell n’est pas la communauté afro-américaine. Honey Blackwell est une opportuniste politique à motivation raciale, et bien en chair qui plus est.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio