> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Régis Descott
    Régis Descott
    Les variations fantômes, Régis Descott Partez à la découverte du nouveau roman de Régis..
  • Olivier Rolin
    Olivier Rolin
    Soirée RENCONTRE avec Olivier Rolin - Vendredi 17 avril 2015 Soirée rencontre avec Olivier..
  • Alexandre Jardin
    Alexandre Jardin
    Alexandre, pourquoi sembles-tu réticent face aux partis politiques actuels? 'Laissez-nous..

Recevez Brainless de Jérôme Noirez et venez le rencontrer
Rdv le 29 avril pour Masse Critique Imaginaire
Découvrez notre nouveau dossier sur George Sand

> tous les entretiensEntretien avec…




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Daniel Pennac et Florence Cestac s'associent pour un tendre one shot : une vraie petite musique du bonheur ! Quand i...


Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la ...


Seule face à une Nature déchaînée comment sauver sa famille et garder son humanité ? Dernière soirée de vacance...


Dans un délicieux univers uchronique où les êtres humains et les aliens cohabitent à la façon d'un film des années 1950, Christian est u...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par johannel, Aujourd'hui

    La fille de Belle : 450 ans avant la naissance de Tara Duncan de Sophie Audouin-Mamikonian

    Isabelle est née de l’union de la Belle et la bête, la jeune fille a hérité de la malédiction de son père, elle se transforme en une bête puissante, sauf qu’à la différence de son père, Isabelle peut contrôler ses transformations. Néanmoins, le peuple redoute Isabelle et ce terrible pouvoir, ils voudraient l’évincer du trône tandis que ses parents pourraient lui préférer Mérié son petit frère. Mais dans l’ombre de Lancovit, un complot se prépare, la jeune fille serait la seule à pouvoir l’arrêter.

    Ce roman connaît une évolution. En effet, nous suivons Isabelle dès son enfance jusqu’à ses vingt ans. Nous pouvons ainsi suivre l’évolution de ce personnage atypique. Isabelle peut se transformer à sa guise en une bête puissante, mais elle qui devait prendre le trône est bien vite écartée car elle fait peur. J’ai apprécié Isabelle, elle a la fougue de la jeunesse puis s’assagit avec le temps pour devenir une jeune femme raisonnable. Isabelle est différente et sa différence est montrée du doigt, elle se sent seule, nous nous attachons beaucoup à ce personnage touchant. J’ai apprécié la suivre au fil des années, nous constatons à quel point elle a du caractère, à aucun moment elle ne se laisse faire et cela s’amplifie avec le temps. Bien évidemment, elle n’est pas le seul personnage qui aura retenu mon attention. Il y a aussi Damien de Lancovit, son père, la bête mais aussi la Belle, ce sont des personnages attachants mais quelques fois, j’ai eu du mal à comprendre leur décision. Néanmoins, Damien de Lancovit, est comme sa fille, parfois exclue et son statut d’ancienne bête sanguinaire fait de lui quelqu’un de craint. J’ai également apprécié Katra, ce vampyr, je l’ai trouvé très intriguant et nous constatons son importance au fil du temps. Il y a aussi Kris, l’ami fidèle d’Isabelle, il ferait n’importe quoi pour elle, c’est touchant. Beaucoup de personnages se croisent dans ce roman, je dois avouer que je n’ai pas retenu les prénoms de chacun, mais les plus importants sont facilement repérables.

    Isabelle doit monter sur le trône mais comme elle est une bête, sa différence n’est pas acceptée aux yeux du peuple. Un complot se monte derrière le dos du roi et Isabelle pourrait bien être la seule à pouvoir le déjouer….J’avais hâte de lire ce roman car il prend appui sur un conte que j’aime beaucoup la Belle et la Bête. Après avoir fini cette lecture, je suis satisfaite mais je dois avouer qu’au début j’ai eu du mal. En effet, j’ai eu du mal avec la première partie du roman, je l’ai trouvé trop longue, certains passages étaient très décrits, de ce fait, je me suis un peu ennuyée. Je me suis perdue dans les premières pages et c’est dommage car la suite est très prenante. L’auteure a un imaginaire incroyable, je suis surprise face à l’Autremonde, la diversité des espèces présente, toute la politique que l’auteure a créé. C’est la première fois que je me retrouve face à des licornes qui parlent, c’est dépaysant ! Je suis convaincue et j’ai hâte de lire la suite car la fin est terrible. En outre, j’ai apprécié suivre l’évolution d’Isabelle, je me suis sentie très proche d’elle et des autres protagonistes. L’auteure aborde différents thèmes avec facilité, ainsi, la romance est présente mais aussi les enjeux liés au royaume de Lancovit ou la politique. L’histoire est parsemée d’action, nous sommes captivés !

    L’auteure relate une histoire différente de notre temps et pourtant son écriture est moderne. J’ai apprécié ce mélange des genres, la plume est captivante, entraînante ! De plus, j’apprécie ses petites remarques en bas de page, certaines m’auront fait rire. Le lexique détaillé à la fin de l’histoire est un gros plus !

    En bref, une belle découverte, dommage que j’ai eu du mal avec le début de l’histoire car la suite est très prenante !
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par johannel, Aujourd'hui

    L'héritière de Melinda Salisbury

    Twylla vit à la cours du royaume de Lomere, elle a dix-sept ans et possède un don, un don qui la rend dangereuse…En effet, elle a le pouvoir de tuer tous ceux qu’elle touche. Elle est l’arme parfaite et la reine tyrannique l’a bien compris…Personne ne peut approcher Twylla jusqu’au jour où Lief entre dans sa vie…

    Twylla inspire la crainte, personne ne peut l’approcher, elle peut tuer rien qu’avec un toucher. Twylla est seule, elle passe ses journées à faire ce que la reine lui demande. Au début, j’ai été très intrigué par le personnage de Twylla, j’avais envie d’en savoir plus sur son don et sur ses cérémonies de la Révélation, c’est un personnage très intriguant mais qui est dans le déni. Cependant, j’ai remarqué l’évolution du personnage, au début et à la fin de l’histoire, j’ai eu l’impression d’avoir à faire à deux personnages différents tant elle change. Je dois avouer que j’ai préféré la Twylla de la fin, cette Twylla qui sait désormais la vérité et qui ferait n’importe quoi pour fuir plutôt que la Twylla marionnette qui obéit à la reine. Twylla n’est pas le seul personnage de cette histoire, il y a aussi Lief. C’est un garde qui appartient à un royaume ennemi. Il est très charmant et c’est un puissant guerrier, petit à petit il change le monde de Twylla et il change également l’histoire puisqu’il nous fait découvrir plein de choses…C’est un personnage appréciable. Il y a aussi Merek, le prince que Twylla doit épouser, après avoir fini cette histoire, j’ai encore un peu de mal avec son personnage, je me demande s’il est sincère, je n’arrive pas à le cerner…

    Dans le royaume de Lomere, vit une puissante Daunen, Twylla a le pouvoir de tuer rien qu’en touchant, personne ne peut s’approcher d’elle jusqu’au jour où Lief entre dans sa vie…Je ne vais pas vous mentir, c’est une lecture en demi-teinte. J’ai trouvé le début beaucoup trop long, il y a trop de descriptions et l’histoire n’avance pas. Cependant, vers la page 180, l’histoire prend un nouveau tournant avec des révélations incroyables auxquelles je ne m’attendais pas. Une fois cette page atteinte, j’ai été captivé par l’histoire, il m’était impossible de lâcher le roman et comme si ça ne suffisait pas l’auteure ne cesse d’ajouter des rebondissements et d’autres révélations. L’histoire est donc prenante et pleine d’actions. Néanmoins, l’auteure a aussi pris le soin et le temps d’expliquer l’univers dans lequel elle nous embarque. C’est un univers très intéressant dans lequel une jeune femme inspire la terreur…La romance est présente dans l’histoire, elle arrive petit à petit et nous comprenons bien vite qu’il s’agit d’une romance complexe et interdite, ce qui nous intrigue encore plus. J’avais hâte d’arriver à la fin et une fois de plus je suis surprise, si le début a gâché ma lecture, la fin me laisse avec un bon sentiment et j’ose espérer que la suite sera grandiose !

    L’écriture de l’auteure est belle, elle propose un univers très intéressant cependant je trouve que la plume comporte trop de longueurs et c’est dommage car la lecture devient pesante. J’apprécie la narration à la première personne, je me suis sentie très proche de Twylla.
    En bref, une belle découverte mais une lecture en demi-teinte à cause du début du roman qui est trop long !
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Nymphea54, Aujourd'hui

    Le Nazi et le Barbier de Edgar Hilsenrath

    Alors là ... je suis scotchée ! adopter le point de vue d'un génocidaire, c'est d'un gonflé !!! Comme le dit justement la postface ce n'est pas de la "littérature de couilles molles". Tout est dit. Certains passages sont très difficiles à lire.

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio