> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Kim Suk-kyeong
    Kim Suk-kyeong
    L'ART ET L'ESTHÉTIQUE DU VIDE - Hyeon-Suk Kim..
  •  Justin Gakuto Go
    Justin Gakuto Go
    Interview de Justin Gakuto Go Justin Gakuto Go nous parle de Passent les heures, son premier..
  • Sonia Delaunay
    Sonia Delaunay
    Paroles de libraires spéciale littérature de jeunesse .Située dans le treizième arrondissement de..

Retrouvez vos critiques sur les stands des éditeurs
Découvrez la collection Signé des éditions Le Lombard
Nouveau Challenge

> tous les entretiensEntretien avec…




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



À présent unie par les liens du mariage à Jolan, Kriss règne sur...


Accompagné de Dwight Cochrane, de Miss Pennywinkle et de Silky, Largo Winch se rend à Londres pour pr...


Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens,...


Dans ce septième tome de Pico Bogue, nous retrouvons l'enfant terrible de la bande dessinée dans ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Vivrelivre, Aujourd'hui

    Histoire de Julie Qui Avait une Ombre de Garcon de Christian Bruel/Anne

    Julie est une petite fille qui habite en ville, ne range pas sa chambre, laisse traîner, chaussettes, livres et cahiers. Julie ne fait pas ce qu’on lui demande, Julie est débraillée, Julie fait des bêtises, Julie ne s’aime pas spécialement et comprend bien que l’on ne voit d’elle que ce qu’elle n’aime pas et qu’elle exacerbe.

    Alors sa maman lui fait des remontrances, alors sa maman la fait belle, comme on le ferait d’une poupée, juste une apparence. Parents sévères, parents austères, qui toujours répètent qu'elle est un garçon manqué.

    Quelque chose qui déplaît, une ombre qui plane, et même deux, dont une lui colle à la peau et à l’âme. Une ombre polissonne, qui fait ce qu’elle veut, qui la dévore, et qu’elle veut fuir. Elle ne se reconnaît plus, ni à l’extérieur, ni à l’intérieur. Alors elle décide de la faire taire, de ne plus lui offrir l’occasion de se montrer.

    Une rencontre va changer sa vision d’elle-même, bousculer les étiquettes et la faire s’affirmer.

    http://vivrelivre19.over-blog.com/2014/11/20-novembre-journee-internationale-des-droits-de-l-enfant.html
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Cassy, Aujourd'hui

    Ça peut pas rater de Gilles Legardinier

    J’étais plutôt mitigée vis-à-vis des romans de Gilles Legardinier. J’avais adoré Demain j’arrête mais Et soudain tout change et Complètement cramé ne m’avaient pas convaincue plus que cela. J’ai tout de même eu envie de me plonger dans son petit dernier.

    Marie vient de se faire larguer et remplacer par Hugues, avec qui elle vivait depuis dix ans. C’est un choc pour elle mais, passée la tristesse, elle compte bien le lui faire payer. C’est une nouvelle vie qui commence pour cette trentenaire. Nouvel appartement, nouvel animal de compagnie –un chat, bien sûr- et beaucoup de changement dans sa vie professionnelle et amoureuse.

    A travers ce nouveau roman, j’ai retrouvé ce qui m’avait tant plu dans Demain j’arrête. Des personnages adorables et un peu fous et une histoire on ne peut plus drôle ! J’ai eu du mal à contenir mon rire ! Des scènes loufoques qui me font me demander où Gilles Legardinier trouve toute cette inspiration ! Les personnages secondaires sont hilarants et touchants à la fois. On ne sait jamais à quoi s’attendre et c’est ce que j’apprécie.

    Ca peut pas rater est une comédie très réussie et pétillante. Un titre à dévorer, dans la même veine que Demain j’arrête !
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par gwenleen, Aujourd'hui

    Trois ombres de Cyril Pedrosa

    C’est une histoire émouvante qui ne laisse pas indifférent.

    C’est une histoire touchante qui est venue percuter mon cœur de maman.

    C’est une histoire d’un petit bonhomme qui m’a remuée en me rappelant le souvenir d’un autre petit homme.

    Et ces dernières bulles, ce simple « je sais », qui arrivent et font éclater les larmes, celles que l’on a retenues tout au long du récit. Oui, au niveau de l’histoire, « Trois ombres » est un condensé d’émotions, de sentiments à fleur de peau, un hymne à la vie en dépit de la mort. Aussi dur que doux, il transporte autant qu’il bouscule et se révèle comme étant une totale réussite à un bémol près : le coup de crayon. Tantôt trop enfantin, tantôt trop dur, je suis restée sur l’impression que l’auteur n’a pas réussi à trouver le juste milieu. Et c’est dommage car c’est ce qui m’a fait passer à côté du coup de cœur. Et pourtant certains dessins sont très beaux, mais ne viennent pas servir pleinement l’émotion livrée par le texte. Mais peu importe car au final, ce graphique est une très belle réussite qui laisse son empreinte chez le lecteur. Au final, n’est-ce pas ce que l’on attend d’un bon livre ?
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio