> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Eric Kayser
    Eric Kayser
    The Larousse Book of Bread: Eric Kayser Eric Kayser is a fifth generation French baker and the..
  • Russell Banks
    Russell Banks
    Russel Banks. Librairie Millepages. Réseau Librest Rencontre avec Russel Banks à la librairie..
  • Alexandre Clérisse
    Alexandre Clérisse
    Le secret du ruban monde Au 42ème Festival d'Angoulême, le public peut découvrir en..

Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent
Rendez-vous à Angoulême !
Quand nos membres rencontrent Chimamanda Ngozi Adichie

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Mehdi  Mehdi Ben Cheikh

    C`est vous, Mehdi Ben Cheikh, qui êtes à l`origine de la Tour Paris 13. Comment en êtes-vous venu au Street Art ? Avez-vous toujours baigné dans cet univers artistique ? 

    Après avoir fait des études d’art plastique à la Sorbonne, j’ai enseigné l’art pendant huit ans, et en parallèle, en 2004 j’ai décidé d’ouvrir ma propre Galerie dans le 13 ème arrondissement parisien. L’art urbain a toujours été mon courant de prédilection, de part son côté « in situ », il brasse problématiques sociales et urbaines, il est finalement une expression ultra contemporain de l’art et surtout une expression totalement universelle, assise sur une base très populaire. J’ai toujours admiré l’énergie des artistes de ce mouvement et c’est ce que me plait le plus.


    La Tour Paris 13 était une exposition d`art éphémère qui a eu lieu à Paris pendant un mois et réunissant plus de 105 artistes issus d`une quinzaine de pays différents. On parle de près de 30 000 visiteurs. Avez-vous été surpris par le succès de l`exposition ? Combien de visiteurs prévoyiez-vous à l`origine ? 

    Nous savions qu’à la base nous faisions un projet hors du commun, qui n’avait jamais été fait auparavant. De part le nombre d’artistes rassemblés mais aussi de part le lieu en lui même : une tour d’habitation vouée à la destruction. Nous savions que cela allait avoir un certain succès, mais ne nous...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Taniguchi met ici en scène la rencontre entre deux adolescents dans le Japon de l'entre-deux guerres (1925-1932). T...


"Lorsqu'un Don Juan se retrouve prisonnier sur une île remplie de femmes... Céleste Bompard est un « Coq en l'air », un as de la...


La Colline, Alexandria Quelque temps après la Guerre totale. Une autre vie commence pour les surviva...


Kenji avait emprunté de l’argent à des gens qui n’étaient pas une banque pour ouvrir un restaurant qui n’ava...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par jonathanvallee, Aujourd'hui

    Deux poids deux mesures de Sophie Jacmin

    Ce premier roman de Sophie Jacmin laisse espérer de belles choses pour l'auteur dans le futur. Deux poids deux mesures est loin d'être un roman parfait, mais c'est un roman qui fait mouche de belle façon par moments. Si cette histoire de seins parfaits devient de plus en plus lourdes en plus de ne pas créer de situations particulièrement drôles, Jacmin réussit à être le plus efficace dans les petits moments et dans les interactions entre les personnages qui heureusement deviennent de plus en plus nombreuses plus le roman avance. L'écriture au départ très lourde qui tente à tout prix de montrer que le personnage principale est une femme ultra-intelligente se lisse plus le roman avance et les descriptions deviennent plus simples et beaucoup plus agréables à lire considérant le ton du roman. Au final, ce roman ne m'a pas marqué par sa base, mais m'a pris par surprise et m'a touché au bon moment et juste pour ça, je vous le conseille.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par QI, Aujourd'hui

    Le savoir-vivre intellectuel de François de Negroni

    Avec Benda et Debray, François de Negroni réalise la meilleure "mise en perspective" de l'intellectuel français, cet animal social déroutant. Il montre comment, depuis son apparition, il se constitue sans cesse dialectiquement à travers sa rivalité mondaine avec l'artiste.

    • Livres 5.00/5
    Par mymybenji, Aujourd'hui

    L'arbre rouge de Shaun Tan

    Un album d'une beauté infinie. Une œuvre d'art immensément touchante. Il nous rappelle qu'être un lecteur est un pur bonheur.

Dernières citations RSS

  • Par Musardise, Aujourd'hui

    Contes russes : Pour enfants de Ludmila Oulitskaïa

    Il faisait noir comme dans un four et, bien que les chats voient parfaitement dans l'obscurité, Mikheïev avait beau écarquiller les yeux, il ne voyait personne.
    - Bonjour, dit-il en saluant à tout hasard ses hôtes invisibles.
    - Bonjour, répondirent deux voix.
    Mikheïev fut très étonné de voir un seul moineau sur un pot de fleurs. Il avait l'air de parler pour deux.
    - Accepteriez-vous de me laisser dormir ici ? Juste une nuit. Je suis un voyageur solitaire, et je suis très fatigué, dit le chat d'une voix mal assurée.
    - Quel chat bien élevé ! chuchota Anvers à Vassia.

    "Histoire du moineau Anvers, du chat Mikheïev, de l'aloès Vassia et de la mille-pattes Maria Semionovna"
    > lire la suite

  • Par Musardise, Aujourd'hui

    Contes russes : Pour enfants de Ludmila Oulitskaïa

    Maintenant, parlons du moineau. Dans sa famille de moineaux, il était le plus chétif de la couvée : il avait attrapé froid alors qu'il était encore un bébé et avait eu des bronchites toute son enfance, aussi n'était-il pas très grand et un peu déplumé. A cause de sa toux persistante, on l'avait surnommé le Tousseur, ce qui était très vexant, d'autant que ses frères, eux, n'avaient pas de nom du tout et s'en passaient très bien.

    "Histoire du moineau Anvers, du chat Mikheïev, de l'aloès Vassia et de la mille-pattes Maria Semionovna"
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    Char : Oeuvres complètes de René Char

    LE RACCOURCI


    Tourterelle qui frissonnes
    Par le travers des arbres,
    Ton chant fronce les halliers
    Où nous nous dénudons.

    Laisse-nous seuls, nos pieds en source,
    Nous songeons déjà à Byzance,
    À ses hécatombes d'empereur,
    À l'un que sa phobie de l'eau
    Fit couvrir le Bosphore de planches.

    Dans le pur miroir curviligne,
    Revoyons la petite Théodora
    Balayer les stalles du cirque
    En poussant le crottin
    De son pied gracile.
    Demain a contour d'insecte
    Tant bossue est l'espérance.
    Entière eût-elle tressailli ?

    Sous une vague aux flots profonds,
    Si bien pourvus soient les chœurs,
    Les heureux sont emportés.

    Tourterelle qui frissonnes
    Par le travers des arbres,
    Ton chant fronce les halliers
    Qui vont se dénudant.

    p.556-557
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio