> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • René Redzepi
    René Redzepi
    René Redzepi: A Work in Progress A peek between the pages of A Work in Progress, René..
  • Edwige Rude-Antoine
    Edwige Rude-Antoine
    L'ETHIQUE DE L'AVOCAT PENALISTE - Edwige Rude-Antoine..
  • Kazuo Ishiguro
    Kazuo Ishiguro
    Autour d'un verre avec Kazuo Ishiguro .Il écrit peu et on attend ses livres : huit romans depuis..

Découvrez le Prix Relay des Voyageurs Lecteurs
Jouez sur le thème de Paris dans la littérature
Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Delphine  Delphine Bertholon

    D`où vous est venue l`idée de l`insensibilité physique du personnage principal de votre roman ? Aviez-vous entendu parler d`un tel cas réel, avez-vous fait des recherches médicales ?

    J`aime beaucoup les perturbations sensorielles. J`avais déjà exploré l`hyperacousie dans L`effet Larsen (hypersensibilité au bruit) et, dans une moindre mesure, l`achromatopsie (daltonisme extrême) dans Twist. Si l`hyperacousie est une affection réelle et terrible, je l`avais traitée dans le roman de manière symbolique : quand le sens de la vie est atteint, le sens physique est touché. J`ai poussé cette idée plus loin, avec une maladie qui n`existe pas – en tout cas, pas à un tel degré. Pour l`héroïne des Corps inutiles, cette affection est psychosomatique et, d`un point de vue romanesque, métaphorique. Je suis partie du fait que les victimes de violences, en particulier sexuelles, évoquent souvent l`impression d`un corps anesthésié.


    Votre héroïne cumule les particularités physiques : cheveux roux, yeux vairons… Ce qui lui arrive était-il trop exceptionnel pour arriver à un personnage au physique plus banal ? Est-ce une forme d`adéquation entre son apparence et son âme torturée ?

    Au contraire, j`ai voulu parler d`un fait...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Depuis quelques temps, sur l'église du village, monsieur Garg...


Zack et Archer Goodwoody ont été envoyé à Fort Apache à cause de leur non respect des règles. Fort Ap...


Un petit renard ridicule veut devenir la terreur du poulailler. Le co-réalisateur d'Ernest et Célestine signe un...


Comme tous les étés, Mustapha emmène sa famille dans son pays d’origine, le Liban. Retrouvailles amicales et soleil au progra...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par vl, Aujourd'hui

    Les heures souterraines de Delphine de Vigan

    Un récit dense sur le harcèlement au travail et la solitude de la vie parisienne. Description très fine des sentiments des personnages. (à ne pas lire si le travail vous ronge...)

    • Livres 3.00/5
    Par Prose-Cafe, Aujourd'hui

    Time Riders, tome 1 de Alex Scarrow

    Par Mélissa

    Premier tome d’une longue série de science fiction, Time Riders est un roman Young-Adult d’Alex Scarrow qui nous entraîne dans les méandres du temps et plus particulièrement à l’époque de la seconde guerre mondiale.

    L’univers, sans être original, est convaincant même si l’auteur nous dépeint une ambiance quelque peu froide, mécanique et sans véritable âme.
    Le scénario ne manque pas de rebondissements mais ceux-ci ne m’ont pas véritablement chamboulée. Ttrès certainement parce qu’ils se déroulent dans un contexte de guerre et que, de ce fait, on s’attend à vivre des moments pénibles.

    Les personnages des trois jeunes héros m’ont beaucoup déçue. J’ai trouvé qu’ils manquaient de profondeur, contrairement aux portraits dressés des adultes qui peuplent ce livre mais qui sont censés être secondaires, si bien que j’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à l’un comme à l’autre.
    De plus, les chapitres sont construits de telle sorte que l’on zappe d’un personnage et d’une époque à l’autre sans vraiment avoir le temps (ni l’envie) de suivre plus particulièrement l’aventure de l’un d’entre eux.
    L’idée de faire tenir une sorte de journal à l’une des héroïnes était plutôt bonne mais elle aurait dû être approfondie pour apporter justement cette petite étincelle d’émotions qui manque à ce récit.

    Dommage, je reste sur ma faim et hésite sérieusement à poursuivre le voyage avec cette saga.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Milleviesenune, Aujourd'hui

    Un beau jour peut-être de Lauren Graham

    Frances « Franny » rêve de devenir comédienne. Pour cela, elle s’est installée à New York et travaille comme serveuse pour payer le loyer de sa colocation en attendant de décrocher un rôle. Franny s’est donné trois ans pour réussir. Passé ce délais, elle retournera à une vie « normale » et rangée, c’est promis. Mais en attendant, elle se donne à fond pour réussir son rêve. Elle suit des cours de théâtre, passe des auditions, … mais aujourd’hui, il ne reste que six mois et Franny n’a rien fait de mieux que des pubs.

    Sa vie pourrait bien basculer le jour où elle décroche enfin un agent. Voilà enfin quelqu’un qui pourrait l’aider. Dès le premier jour, elle décroche une audition pour un rôle à la télé…

    Franny est un personnage très attachant. Drôle, pas sérieuse pour un sou, maladroite, la jeune femme manque totalement de confiance en elle. C’est un drôle de caractère pour quelqu’un qui rêve des planches mais je préfère toujours à ça aux starlettes de pacotilles de son cours de théâtre.
    On suit Franny dans ses galères d’argent, ses courses entre les castings et les soirées au resto, ses histoires de coeur, aussi. Quelle part de son expérience personnelle Lauren Graham a-t-elle mis dans son roman ? A-t-elle elle aussi galéré dans ses premiers castings ? Etait-elle aussi spontanée que Franny ? C’est une version fictionnelle de ses débuts qu’elle a volontairement replacée à l’époque où elle même cherchait son premier rôle. 1995, la vie sans internet, les répondeurs (quels souvenirs !), c’est toute une ambiance particulière qui nous est servie.

    Le roman est un peu prévisible – c’est un reproche qui revient malheureusement souvent à la chick litt. Toutefois, le ton léger et drôle a réussi à capter mon intérêt. Ce n’est pas le roman du siècle, il ne sera pas dans mon top 10 à la fin de l’année mais c’est un bon roman de vacances (ou de grippe dans mon cas :D).
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Tandarica, Aujourd'hui

    Scrieri I. de Ion Druta

    Oricît de frumos şi înţelept ar fi fost întocmit calendarul, pentru lumea de la sate adevăratul an începe odată cu înmugurirea, cu acea "frunză verde" cîntată din moşi-strămoşi, şi sfîrşeşte, cînd acea frunză verde se îngălbeneşte, se desprinde din copac şi cade la pămînt, pe-o margine de drum.
    > lire la suite

  • Par Tandarica, Aujourd'hui

    Scrieri I. de Ion Druta

    Rusanda e încă un copil, şi copila care-ţi place mai trebuie să ţi-o creşti, dacă vrei gospodină în casă, zic bătrînii. A creşte o fată înseamnă în primul rînd a o dăscăli.

  • Par ghis38, Aujourd'hui

    La Promesse de Jean-Guy Soumy

    - dans ce cas, si votre cousine est reconnue coupable, sa mémoire sera effacée. Son nom oublié pour toujours. Ses biens confisqués par le roi, mais je crois, en l'occurrence, que le marquis avait ruiné sa fille. Sur tous les registres, au dos de son banc dans l'église qu'elle frequentait...C'est une condamnation infamante. Éternelle.
    - Et son corps ?
    - Traîné sur une claie par les rues de la ville, face contre terre. Puis pendu par les pieds à une potence vingt-quatre heures avant d'être jeté à la voirie comme indigne d'une sépulture chrétienne, recita monsieur de Mouchy, les yeux mi-clos.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio