> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Renée Robitaille
    Renée Robitaille
    Renée Robitaille : La journée des pets et des rots Entretien avec la conteuse Renée..
  • Pascal Ory
    Pascal Ory
    Peut-on rire de tout ? .Le dessin de presse, depuis les caricatures danoises en 2005, constitue un..
  • Dany Laferrière
    Dany Laferrière
    Dany Laferrière: Journal d'un écrivain en pyjama

Recevez un des deux romans à paraître de Linwood Barclay
Gagnez le premier roman d'Alain Gillot et venez le rencontrer
Participez au Prix des Lectrices 2015

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Frédéric  Frédéric Aribit

    Dans Trois langues dans ma bouche, le narrateur redécouvre, presque subitement, la langue de son enfance, c`est-à-dire le basque, une langue qu`il n`a jamais vraiment apprise. Comment expliquer cette redécouverte ? Que provoque-t-elle pour le narrateur ?

    C`est comme une mémoire enfouie qui revient à travers quelques mots en basque que le narrateur entend de la bouche de sa mère, à la manière d`une madeleine de Proust.


    Par accident, on retrouve parfois des pans entiers de mémoire qui surgissent, qui jaillissent à partir de quelques mots entendus au hasard d`une conversation. Les mots font rejaillir des souvenirs, et inversement les souvenirs font rejaillir toute une langue. Au départ ce sont quelques bribes seulement, quelques comptines d`enfance peut-être, et tout à coup c`est un rideau qui tombe et un théâtre de souvenirs qui s`ouvre derrière. Et il redécouvre alors une langue oubliée.

    La langue basque a d`ailleurs ceci de particulier que c`est une langue menacée qui aurait pu disparaître de la surface de la Terre. C`est la métaphore même de la langue de l`enfance, que nous avons tous sue puis parfois oubliée. C`est en cela qu`il ne s`agit pas d`une autobiographie : cela n`aurait pas eu de sens de raconter ma vie...



> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Après leur première collaboration sur American Vampire Legacy, les deux plus grands talents actuels de l’industrie des comics, Scot...


112 pages N&B + couleur...


Le jour de son mariage, Simon aperçoit Héléna sur la grande place de la mairie de Nice. Héléna, la beauté de sa classe quand il était enfant...


Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d'un ancien mineur devenu millionnaire vers le fil...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par keria31, Aujourd'hui

    Les Rougon-Macquart, tome 13: Germinal de Emile Zola

    Perso, bien que j'ai lu le livre, je me souviens surtout du film.
    Ce roman est sans doute l'œuvre française la plus communiste avec au cœur de l'intrique : la lutte des classes.
    Etienne Lantier, nouvelle recrue dans la mine, va apporter son regard neuf pour réveiller les consciences. Il inspire un père de famille respecté, Le Maheux, qui va s'appuyer sur sa popularité dans le coron pour soulever les masses. La révolte éclate et avec elle l'affrontement avec les forces de l'ordre. Face à eux, Zola, trace le portrait d'un directeur d'usine qui, enfermé dans son confort et aveuglé par son entourage frivole, ne voit plus ses travailleurs. Il obéit à des impératifs financiers et économiques qui lui voilent la face de la condition ouvrière. Mais la lutte s'organise, prend forme et se développe au prix de lourdes privations : ce sont les ouvriers, bien sûr, qui en font les frais. La famille des Maheux, surtout, va en payer le prix fort au grand dam d'Etienne qui se sent responsable.
    Reste que Zola, d'habitude si pessimiste, laisse là entrevoir une lueur d'espoir : la révolte vient d'éclore comme les germes du blé et elle porte avec elle, la promesse d'une récolte abondante...
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par EulalieCRICO, Aujourd'hui

    Des bleus au coeur de Louisa Reid

    Un livre à l'ambiance très sombre, mais qui se laisse lire avec une grande facilité! N'espérez pas rire aux éclats! C'est une histoire triste et dérangeante, l'histoire de deux sœurs jumelles, au destin tragique et qui aspirent plus que tout à la liberté. On entre dans leurs têtes, leurs pensées, on se met à leur place, on comprend leurs angoisses, leur impossibilité de fuir et on espère!...
    > lire la suite

    • Livres 2.00/5
    Par rescator, Aujourd'hui

    L'instant présent de Guillaume Musso

    Certe on accroche bien histoire mais au final ca reste une histoire trop simple et un peu trop répétitif. Et le final franchement on s'attend a beaucoup mieux.trop trop déçu
    ca manque imagination.
    a vouloir sortir un roman tous ans on en arrive a faire des bouquins trop moyen voir bof.
    Monsieur Musso je vous adore mais svp prenez du temps pour nous sortir un roman puissant plein de rebondissements avec un vrai final car a 20 balles ce bouquin ca fait trop tres léger! !!!.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par museumdetoulouse, Aujourd'hui

    Les p'tits gloutons de Françoise Laurent

    Qui se cache dans le cerisier ?
    Le puceron glouton qui grignote une feuille !
    Qui se pose sur la feuille ?
    La coccinelle ronde qui savoure le puceron !

  • Par AliasRosiel, Aujourd'hui

    Pour que justice soit faite de Jodi Picoult

    Je pouvais deviner le contour de son coeur

  • Par Lilou08, Aujourd'hui

    Temps glaciaires de Fred Vargas

    Quand Adamsberg avait connu très tardivement son fils âgé de vingt-huit ans, Zerk disait un « accroche-bouchon », et usait d'autres termes étranges de ce type. Adamsberg s'était demandé si le jeune homme était intelligent, original, ou bien parfois alenti, limité. Mais comme il se posait la même question sur lui-même sans y accorder d'importance, il avait laissé tomber l'énigme.
    — Il y a combien de chats ici, maintenant ? demanda Danglard en voyant passer des ombres délicates.
    — La petite a grandi, dit Adamsberg, elle est très féconde. Six, sept, je ne sais pas, je les confonds tous, sauf la mère qui vient toujours se frotter contre moi.
    — C'est toi qui l'as mise au monde et elle t'aime, hombre, dit Lucio. On a eu deux portées, ils sont neuf : Pedro, Manuel, Esperanza, commença-t-il en comptant sur ses doigts.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio