> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Gilles Le Coz
    Gilles Le Coz
    Gilles LE COZ en interview au micro de Sandawe. (c) Editions Sandawe - Mars 2015.
  • Saint Germain
    Saint Germain
    Comment refonder notre vie politique? - Séminaire RDJ .Comment refonder notre vie politique? -..
  • Lemay Michel
    Lemay Michel
    LEMAY Michel : Forces et souffrances psychiques de l'enfant - Tome 2 Avec sa longue..

Découvrez le Prix Relay des Voyageurs Lecteurs
Gagnez le premier roman d'Ivan Calbérac et venez le rencontrer
Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Delphine  Delphine Bertholon

    D`où vous est venue l`idée de l`insensibilité physique du personnage principal de votre roman ? Aviez-vous entendu parler d`un tel cas réel, avez-vous fait des recherches médicales ?

    J`aime beaucoup les perturbations sensorielles. J`avais déjà exploré l`hyperacousie dans L`effet Larsen (hypersensibilité au bruit) et, dans une moindre mesure, l`achromatopsie (daltonisme extrême) dans Twist. Si l`hyperacousie est une affection réelle et terrible, je l`avais traitée dans le roman de manière symbolique : quand le sens de la vie est atteint, le sens physique est touché. J`ai poussé cette idée plus loin, avec une maladie qui n`existe pas – en tout cas, pas à un tel degré. Pour l`héroïne des Corps inutiles, cette affection est psychosomatique et, d`un point de vue romanesque, métaphorique. Je suis partie du fait que les victimes de violences, en particulier sexuelles, évoquent souvent l`impression d`un corps anesthésié.


    Votre héroïne cumule les particularités physiques : cheveux roux, yeux vairons… Ce qui lui arrive était-il trop exceptionnel pour arriver à un personnage au physique plus banal ? Est-ce une forme d`adéquation entre son apparence et son âme torturée ?

    Au contraire, j`ai voulu parler d`un fait...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Zack et Archer Goodwoody ont été envoyé à Fort Apache à cause de leur non respect des règles. Fort Ap...


Depuis quelques temps, sur l'église du village, monsieur Garg...


Un petit renard ridicule veut devenir la terreur du poulailler. Le co-réalisateur d'Ernest et Célestine signe un...


Un avenir de commis de cuisine et l’auberge familiale en héritage, Jim Hawkins sait qu’il ne...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par gouelan, Aujourd'hui

    Enfance, adolescence, jeunesse de Léon Tolstoï

    L’auteur nous raconte son enfance à travers cette autobiographie romancée. On y découvre, dès le plus jeune âge un personnage sensible et toujours en quête de vertus morales, de bonheur absolu. Il a la rage de raisonner.

    « Pendant Toute une année, je vécus dans un isolement moral absolu, enfoncé en moi-même. Les questions abstruses de la destinée humaine, de la vie future et de l'immortalité de l’âme se présentaient déjà à moi, et ma débile intelligence d'enfant travaillait avec toute l'ardeur de l'inexpérience à éclaircir ces grands problèmes que le génie humain, dans ses plus grands efforts, arrive seulement à poser sans parvenir à les résoudre. »

    On ressent aussi dans la lecture de cette sorte de journal intime, une auto-analyse de ses actes et de ses pensées. Il n’est pas tendre avec lui-même. Les règles de vie qu’il s’est imposées sont souvent difficiles à suivre, surtout dans la noblesse russe de l’époque où il vit, où règne oisiveté, plaisir du jeu, hypocrisie, vie facile avec tous ces précepteurs, servantes, esclaves et petit peuple à leurs pieds. Il serait facile de suivre un modèle tel que son frère ainé ou son père, mais il est bien différent d’eux. Il se rend compte qu’il n’est pas, comme il le pensait enfant, le centre d’un monde harmonieux.

    Il nous décrit avec précision et sensibilité le passage de l’enfance à l’adolescence puis à la jeunesse, avec toute sa crédulité, tous ses espoirs et ses déceptions.


    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Coriolis, Aujourd'hui

    Trois frères de Peter Ackroyd

    Ils se nomment, Harry, Daniel et Sam. Tous trois sont frères, partagent le même sang et la même date de naissance. Nés au lendemain de la guerre, à un an d’intervalle les uns des autres, ils passent une enfance ordinaire dans la commune de Camden située dans la banlieue de Londres. Ces trois enfants n’auraient pu être plus différents mais chacun complète l’autre et le jeu les rassemble. Un événement va venir ternir les heures bénies de leur jeunesse et les amputer d’une part d’eux-mêmes ; leur mère les abandonne. Le foyer porté par ses épaules de femme se disloque lentement sous le manque de réactivité d’un père inapte au bonheur. Parvenus à l’âge adulte, les traits de caractère de cette fratrie deviennent des défauts handicapants. Finissant de s’éloigner les uns des autres et récusant leurs origines, ils accomplissent leurs destinées. Dans une Londres secrète, misérable ou opulente, les jeunes garçons deviennent des hommes. Harry, en arriviste accompli, ne vit que pour la gloire. Daniel, intellectuel blasé, méprise ses contemporains. Sam, quant à lui, blessé à vif par le départ de sa mère, déambule dans la vie dans une sorte de maladresse contemplative. Si différents soient-ils, ils semblent souffrir de la même incapacité à aimer chronique qui fera de leurs existences de véritables carcans de solitude.
    Un roman singulier autour de la ville de Londres et du poids des liens familiaux. Si l’on peut reprocher à cette œuvre un final un peu abrupt, on appréciera toutefois une galerie de personnages à peine esquissés, aussi impalpables et inattendus que le smog londonien.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Emidreamsup, Aujourd'hui

    Rosie & Rosette : 100% pur porc avec un zeste de loup de Eléonore Thuillier

    Eléonore Thuillier, connue pour Le Loup édité chez Auzou, présente ses nouvelles héroïnes Rosie & Rosette. Ces deux petites truies deviendront rapidement les nouvelles copines des enfants. Rosette fait sa tête de cochon. Elle s’ennuie et n’a pas le moral, alors quand Rosie lui propose d’aller se promener en forêt, elle accepte avec plaisir. Sur le chemin, leur copain Norbert les prévient qu’une famille de loup vient d’emménager. Si la fin est, comme pour les précédents ouvrages de cette sélection, une véritable surprise. Le chemin pour y arriver recèle d’humour. Les préjugés sont au cœur de ce petit récit mêlant les techniques de la BD et de l’album illustré. Une jolie réussite et des petites truies que l’on prendra plaisir à retrouver dans de nouvelles aventures.

    LIRE LA SUITE SUR LE SITE
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio