> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Eric Delassus
    Eric Delassus
    TROIS LIVRES - Eric Delassus..
  • Damien Coudier
    Damien Coudier
    Mille et une pages avec le Pigeonnier HORS SERIE - "Ténèbres" présenté par son auteur Damien..
  • Reinhold Messner
    Reinhold Messner
    RENCONTRE avec Reinhold Messner Samedi 20 décembre à 21h Assistez en direct à la soirée..

On fête Halloween avec un challenge de listes
Ecrivez un texte sur le thème d'Halloween
Découvrez notre entretien avec Olivier Adam

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de John  John Burnside

    Le roman se déroule en Norvège. Quel rapport entretenez-vous avec ce pays ? Les légendes norvégiennes ont-elles quelque rapport avec leurs homologues écossaises ?

    La première fois que je suis allé dans le nord de la Norvège, c`était en 1996, pour assister à une conférence. En survolant les îles du comté de Troms, je me suis immédiatement senti chez moi. C`était en juillet donc les nuits étaient assez claires, la terre magnifique, la mer sombre et je dois dire que j`ai toujours eu un faible pour les îles. Pendant quelques années, j`y retournais même tous les ans et les îles de Kvaloya, que m`a fait découvrir mon ami Dag Andersson, sont devenues un point central, non seulement pour ce roman mais aussi pour mes autres écrits.
    Certains mythes norvégiens ont des similitudes avec les histoires écossaises, d`autres sont très différents. J`ai été attiré par les deux, par une sensation de familiarité et d`étrangeté en même temps.


    Il est question, tout au long du roman, d`une mystérieuse créature appelée Huldra, très peu connue en France. Quelles sont les caractéristiques de cette créature ? Qu`est-ce qui vous a intéressé en elle ?

    La Huldra est une femme magnifique, souvent représentée portant une robe rouge, qui rencontre les jeunes gens dans la nature – généralement dans les bois ou les champs, parfois près de la côte - et les...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Plus de maire à Notre-Dame-des-Lacs, plus de curé ou presque, Marie enceinte d’un père que per...


Après la contre-attaque de Negan sur Alexandria, les dégâts et les pertes sont lourds. Negan a réuss...


Dodin-Bouffant, le plus fin des gourmets, doit trouver une nouvelle cuisinière. Cette quête, qui lui semble ...


L'histoire vraie de Robert Leroy Johnson (1911-1938), guitariste virtuose, mort prématurément à 27 ans. Son talent était ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par marieetanne, Aujourd'hui

    L'Écorchée de Donato Carrisi

    J’ai aimé retrouver Mila dans une autre histoire, d’autres personnages. Les 7 ans aident. Mila est toujours enquêtrice, insensible qui se protège elle et ses proches, des Ténèbres comme elle peut. L’intrigue tient la route, nous suivons Mila dans une nouvelle poursuite vers les Ténèbres. Va-t-elle y sombrer? L’histoire est pleines de rebondissement. L’apparition d’un nouveau personnage, Berish, donne du sang neuf. Paria, ayant apparemment un « don » pour certain, pour amener les personnes à se confier à lui. Je l’aurais aimé non-paria peut être. Mais chacun à sa façon traîne son passé, et le duo fonctionne quand même bien. Bref, j’ai aimée cette suite qui je l’admet fini en queue de poisson, mais qui sera excuser en fonction de la suite, car elle ouvre de belles perspectives…
    > lire la suite

    • Livres 2.00/5
    Par trust_me, Aujourd'hui

    La Malédiction du Bandit Moustachu de Irina Teodorescu

    Ça commence comme un conte. Nous sommes à la fin du XIXème siècle, quelque part en Roumanie, et une malédiction est lancée à l’encontre de Gheorghe Marinescu par un bandit moustachu détrousseur de bourgeois : la mort frappera tous les descendants mâles de sa famille, et ce jusqu’à l’an 2000. A partir de là nous suivons, de génération en génération, le destin tragique des fils Marinescu qui ne pourront échapper à la fatalité. Et l’on découvre que les Marinescu n’ont rien de bons samaritains, tant les hommes que les femmes d’ailleurs. Ce ne sont pas « Maria la cochonne », « Maria la laide », « Ana la sorcière » ou « Margot la vipère » qui me contrediront.

    Bof, bof, bof, ai-je envie dire. Ce premier roman d’une jeune auteure roumaine de 35 ans (écrit en français, je précise que ce n’est pas une traduction) a un coté loufoque qui pourrait être plaisant. L’écriture est dynamique, le changement de niveaux de langue donne beaucoup de vivacité, comme les chapitres très courts. Mais pour le reste... Les choses vont trop vite. On passe d’une époque à l’autre, d’un « Marinescu » à l’autre sans véritable liant. Et puis je me rends compte que j’ai beaucoup de mal dès qu’il y a plus de cinq personnages dans un roman. Je suis finalement un lecteur assez limité (bon ça, il y a longtemps que je le sais). Mais là, franchement, pour suivre le rythme et m’y retrouver, il m’aurait fallu un arbre généalogique détaillé. L’autre aspect qui m’a dérangé, c’est la méchanceté et le cynisme permanent dont font preuve les membres de cette famille. Je freine toujours des quatre fers devant le cynisme et la méchanceté. Il paraît que ça peut être drôle mais ça ne me fait jamais sourire. Du coup, les Marinescu et leur histoire, je n’en ai rien eu à faire, et ce dès le début. J’ai même été bien content de les quitter en tournant la dernière page, c’est dire.

    Alors oui, c’est un premier roman enlevé et original qui sort des sentiers battus et de l’autofiction généralisée (ce qui est quand même un sacré bon point !), mais non, il ne m’a pas séduit une seconde et en ce qui me concerne, je vais le classer sans regret dans la catégorie des « aussi vite lus qu’oubliés ».

    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Yggdrasil, Aujourd'hui

    Cap Horn, Tome 1 : La baie tournée vers l'Est de Enea Riboldi

    Aux confins du monde, là où les légendes règnent sur terre et sur mer, les vagues et les âmes prennent des allures scélérates. Le Cap Horn briseur de destin, ultime juge, vomissant les uns, conservant les autres, réduits dès lors au rang des squelettes et des fantômes. Johannes et ses deux acolytes non guère le temps de s’arrêter à ces considérations, eux qui ont osé braver le roi du Paramo, sont condamnés à fuir ses sbires.

    Jason Low fuit l’avenir, la navigation est affaire d’homme et non de machine. Rejeté par la vapeur, il s’est mis en quête de défier le monde, prouver qu’il n’est pas mort. Mais le Pacifique se refuse à lui, le contraignant à amarrer dans une passe. Entre trahison humaine et maritime, leur destin va se sceller par une nuit fuégienne.

    La baie tournée vers l’est nous entraîne, en cette fin de XIXème siècle sur la route des aventuriers, entre western et épopée maritime. Un premier tome un peu confus, qui pose les jalons de cette série. Des histoires exposées à l’emporte pièce et qui s’imbriquent plus ou moins ralentissent un peu le scénario et coupent net l’intrigue principale. Dans des paysages grandioses, l’avenir des indiens yamanas se mêle au sort de ces personnages.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Kokko, Aujourd'hui

    Nightly News de Hickman

    - "Quand on ne peut pas contrôler la pensée du peuple, il faut recourir à la propagande"
    - Laissez-moi deviner...Hitler?
    - Chomsky.
    - Eh bien, pardonnez ma franchise, mais Chomsky est un putain d'attardé.

  • Par Pharmakon, Aujourd'hui

    Critique de la raison pure de Emmanuel Kant

    " Qu'est ce que la vérité ? [...] C'est déjà une grande et nécessaire preuve de sagesse et de lumières que de savoir ce que l'on doit raisonnablement demander. Car, si la question est en soi extravagante et appelle des réponses oiseuses, outre l'humiliation de celui qui la soulève, elle a quelque fois cet inconvénient : de porter l'auditeur imprudent à des réponses absurdes et de donner ainsi le spectacle ridicule de deux hommes dont l'un (comme disaient les anciens) trait le bouc pendant que l'autre présente un tamis".
    > lire la suite

  • Par pyrouette, Aujourd'hui

    Aux anges de Francis Dannemark

    Le fait d’avoir été malheureux n’autorise personne à devenir amer, injuste ou méchant.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio