> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Joël Parnotte
    Joël Parnotte
    Découvrez le coup de c?ur 2015 d'Emmanuel, libraire à la Mystérieuse Librairie Nantaise. La Maître..
  • Yves Germain
    Yves Germain
    Conférence - La comédie espagnole par Yves Germain .Et si nous nous demandions pourquoi nous avons..
  • Luba Jurgenson
    Luba Jurgenson
    Conférence - La comédie russe par Luba Jurgenson .Et si nous nous demandions pourquoi nous avons..

Participez au club de lecture de septembre
Participez au challenge éditeurs de la rentrée
Laurent Binet, lauréat 2015

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Astrid  Astrid Manfredi


    Votre roman se déroule dans un cadre très sombre, celui d’une banlieue sauvage et désespérée. Quelle expérience avez-vous de la banlieue ? Sur quoi vous êtes-vous appuyée pour donner vie à ce décor ?


    En premier lieu, je suis animée par une insatiable curiosité pour les êtres humains, sans discrimination et quels que soient leurs horizons. Par ailleurs, j’ai eu l’occasion, dans ma jeunesse notamment, de fréquenter divers milieux, dont celui de la banlieue. La cocotte-minute frémissait déjà et on sentait que le vent allait tourner. Un vent aussi rouge qu’impitoyable, issu d’un fort sentiment d’abandon et de rejet. C’est quelque chose qui m’a beaucoup marquée. Après, c’est une histoire de littérature et de liberté, celle du romancier, qui par le travail de l’écriture peut s’approprier n’importe quel milieu s’il sait l’écouter et l’observer un peu.



    Vos personnages sont brisés et semblent enfermés dans un quotidien auquel ils ne voient pas d’issue possible. C’est le manque d’espoir qui précipite la chute ?


    Oui. Pour eux, l’espoir c’est vouloir. Vouloir quelque chose puisque l’avenir n’est pas un mot qui fait partie de leur vocabulaire. La petite barbare et sa bande de jeunes animaux féroces ne veulent rien d’autre qu’accumuler des biens, ces biens vides et rutilants qu’exposent les vitrines des magasins. Ils...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Grandis un peu, Titeuf ! La vie de Titeuf est bien bousculée ! Lui qui avait jusqu’ici l’habitude de se p...


La chance tourne. Ce qui devait être un coup sans risque, garanti sur facture, se transforme en descente aux enf...


Le Chat est désespéré: sa maîtresse, Zlabya, est enceinte... Que va-t-il se pa...


Dans le Paris des années cinquante, où règnent Sartre et l'existentialisme, nous faisons la connaissance de Daniel Br...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par Abdoulbibi62, Aujourd'hui

    Endless Love, tome 2 : Séduction de Cécilia Tan

    J'ai retrouvé la plume de l'auteure avec grand plaisir. Cette dernière a su me faire voyager en même temps que les personnages et j'ai vraiment bien aimé les voir évoluer au fur et à mesure des pages. J'ai lu ce roman d'une traite et j'avoue attendre la suite pour découvrir ce qui va se passer avec les personnages que j'ai fini par apprécier au fur et à mesure.

    J'avoue avoir un peu été choqué par certaines scènes auxquelles je ne m'attendais absolument pas (ce qui explique ma note) alors que j'avais été émerveillé par d'autres scènes beaucoup plus tendre et captivante. L'auteure a su me plonger dès les premières pages en compagnie de Karina et les autres ^^.

    La jeune Karina que James a rejeté dans le tome précédent décide de partir réaliser un stage à Londres avec une seule idée en tête, le retrouver. Arrivée là-bas, elle fera tout son possible afin de retrouver son amour perdu quitte à se mettre dans des situations vraiment extravagantes et à se soumettre à un autre homme. Lorsqu'elle parviendra enfin à se retrouver avec James, ce dernier ne sera pas au bout de ses surprises.

    Dans ce tome, nous faisons la connaissance de Damon, un personnage qui m'a beaucoup plu et à qui je me suis attachée au fil des pages même s'il réagit parfois comme un gros c... ^^. Il va "éduquer" Karina afin qu'elle apprenne les différentes façons de plaire à un homme. C'est un jeune homme qui sait ce qu'il veut et il fera tout son possible afin d'y parvenir.

    J'ai préféré Karina dans ce tome, j'ai trouvé qu'elle était plus mature dans celui-ci et qu'elle faisait uniquement ce qui lui plaisait sans penser aux conséquences. C'est une jeune femme admirable qui fait tout son possible afin de retrouver l'homme qu'elle aime et le lecteur ne pense qu'à une seule chose: "J'espère qu'elle va y arriver et que James découvrira qu'il n'aurait jamais dû la quitter !! "

    Petit bémol, j'ai trouvé que le personnage de James n'était pas beaucoup présent et j'aurais bien aimé le voir un peu plus.

    Pour conclure, je dirais que j'ai passé de nouveau un très bon moment avec ce roman et je ne peux que vous conseiller de tenter l'aventure !
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par roadinette, Aujourd'hui

    Nos jeunes de Alexandre Soljenitsyne

    Ce petit livre nous montre avec une acuité presque insupportable les dégâts provoqués sur les familles des pauvres et des intellectuels russes...alors que l'image donnée de ces années soviétiques est une image de paix et de bonheur pour tous.
    Des aberrations,la corruption, la bêtise conduisent une grande partie de la population à subir un joug infernal au nom d'idéaux incompréhensibles pour la plupart des gens.
    Familles brisées, villages entiers affamés, universités et écoles vidées de tout personnel digne de ce nom...
    Il suffit de faire partie du komsomol pour accéder à toutes sortes d'emploi ou de faveurs...
    Un livre court mais marquant.


    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par laupaulons, Aujourd'hui

    L'amour et les forêts de Eric Reinhardt

    Un très beau portrait de femme, Eric Reinhardt est vraiment l'homme à qui les femmes murmurent à l'oreille... Et il sait visiblement les écouter, et décrire avec beaucoup de justesse leurs tourments.
    Ce regard d'homme sur cette vie de femme est donc juste et nuancé, tout à l'honneur de l'héroïne. On comprend d'autant moins qu'elle ait pu lui intenter un procès a posteriori. Peut-être s'est-elle sentie vampirisée ? vidée de toute sa substance ? il est vrai que cette réaction pourrait être celle de Bénadicte Ombredanne, le personnage. Mais un roman est un roman, l'écrivain peut bien dire ce qu'il veut, et la femme ayant inspiré le personnage de Bénédicte était une parfaite inconnue(jusqu'à ce qu'elle intente ce procès !). Un beau roman, avec un seul petit bamol : les envolées mystico-lyriques de l'auteur pour bien souligner la dimension passionnée de Bénédicte. Sinon, tout est parfait !
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par ausra, Aujourd'hui

    37,2° le matin de Philippe Djian

    Je comprenais jamais tout à fait ce que les gens pouvaient me raconter, mais elle, je pouvais me balader dans ses silences sans risquer de me perdre un seul instant [...]

  • Par Sharon, Aujourd'hui

    Maisie Hitchins, Tome 3 : L'affaire du manoir hanté de Holly Webb

    - Qui a jamais entendu parler d'un fantôme obèse ?

  • Par ausra, Aujourd'hui

    37,2° le matin de Philippe Djian

    -Vous auriez pas vu une belle fille brune avec un petit garçon de trois, quatre ans... ? Ils vous ont pas acheté une glace ?
    -Si. Mais la fille était pas si belle que ça...
    J'ai souvent rencontré des types complètement insensibles à la beauté et j'ai jamais pu comprendre ce qui allait pas chez eux. Mais je les ai toujours plaints.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio