> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Christian Authier
    Christian Authier
    Rentrée Littéraire 2014 - Christian Authier De chez nous, de Christian Authier. Présentation à..
  • Denis Michelis
    Denis Michelis
    Rentrée Littéraire Stock - Denis Michelis La chance que tu as, de Denis Michelis Présentation à..
  • Britta Böhler
    Britta Böhler
    Rentrée Littéraire Stock - Britta Böhler La décision, de Britta Böhler Présentation du livre..

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Challenge de listes d'été : Les animaux dans la littérature
Découvrez la lecture commune du mois de juillet

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Christophe  Christophe Maris

    « Les entrelacs de la mémoire » est votre neuvième journal. Vous avez également écrit des romans. Qu`est-ce-qui vous attire dans ce genre particulier qu`est l`écriture d`un journal ?


    Le travail autour du journal est totalement différent puisque genre littéraire différent. En ma qualité de journaliste, c`est une autre façon d`aborder le quotidien mais aussi la possibilité pour moi de jouer entre le grave et le léger à savoir : quand un événement marquant est d`ordre plutôt lourd, je le traite avec une certaine légèreté, il m`arrive même d`en faire un petit sketch et de jongler avec les mots ; à l`inverse quand je traite d`un sujet dit « léger », je m`applique à le traiter avec gravité. Cela permet la distance et la résistance à la sympathie, à ne pas confondre avec l`empathie.



    Lorsqu`on lit votre journal, on vous imagine écrire au jour le jour, comme une tâche quotidienne parmi d`autres. Est-ce le cas ? Vous imposez-vous d`écrire tous les jours ?


    J`écris effectivement quasiment tous les jours mais ce n`est pas une tâche anodine, presque vide de sens, loin de là. Cela demande une rigueur et une veille permanente autour de l`info ; il en va de même pour les rencontres effectuées (rencontres personnelles, interviews relatées de personnes connues ou pas). Je ne m`impose pas d`écrire tous les jours, je m`y applique avec un...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Pedrosa s'attaque à nouveau, dans sa chronique du quotidien vert, à cette constante du militantisme politique qui touche...


1918. Au lendemain de la guerre, dans le sympathique village de Sweet Cove, tout respire...


Je m'appelle Eugène Ysaÿe. Je suis violoniste. Le Gouverneur m'avait invité au Congo pour donner un concert. Je comptais passer ens...


C'est dans la ville d'Aspen logée dans le froid du nord que commence cette histoire... Alors qu...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par BidouilleB, Aujourd'hui

    Le seigneur des îles de Edouard Launet

    A l'adolescence, Edouard Launet tombe amoureux de la Manche et des îles qui y sont éparpillées. Un coup de foudre qui l'amène, depuis, à revenir à cette mer chérie et surtout à ses morceaux de terres. Sur différents bateaux d'emprunts, seul ou accompagné, il les arpente sans étancher sa passion.
    Cette attirance irrésistible, Edouard Launet la partage dans son ouvrage, avec simplicité et plaisir. L'une après l'autre, il fait le portrait de chacune des îles.
    Il y a d'abord sa rencontre avec elle, sa nouvelle terre promise, puis sa description physique, ses courbes, ses apics, ses criques... Enfin son humeur, sa relation tumultueuse avec la marée, le caractère de ceux qui y vivent. Chacune a son identité propre, son histoire, ses écrivains... De toutes, Edouard Launet est amoureux.
    Au fil des pages, lui qui les connaît si bien saura vous donner le goût de ces îles car son attachement est communicatif. Moi même j'ai bien envie de visiter ces terres si proches et pourtant lointaines....
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par ptitelily01, Aujourd'hui

    Love letters to the dead de Ava Dellaira

    Durant notre lecture, on suit Laurel à travers ses lettres durant une année. Je dois me l'avoué, je ne l'ai pas vu passer cette année. Et je pense que je vais avoir du mal à faire mon avis. Je m'attendais forcément à ce que le livre soit touchant et émotionnellement assez dur pour ma part. Mais pas avec tant d'intensité. J'aime beaucoup ce concept de journal par des lettres. D’autant plus que Laurel écrit à des personnes célèbres mortes. Ce n'était qu'un devoir au départ, mais pour elle, c'est devenu une sorte de journal intime, et je pense qu'il a service d'exutoire. J'ai eu une impression de réel, tout simplement par Laurel qui écrivait ses lettres à des personnes connues, mais en même temps, elle captait des traits du caractère de la personne à qui elle écrivait pour avancer dans sa vie. Mais elle comparait aussi beaucoup sa vie à la leur. Et le tout m'a vraiment donné l'impression de réalité, j'ai donc eu par moment comme l'impression de violer un peu son intimité. Surtout que durant son récit Laurel n'hésite pas à tout nous dévoiler. Mais pas tout d'un coup, et plus on avance dans le livre et plus ses révélations vont vers le bas (plus grave et plus profonde). Je me suis surtout aperçue que l'ombre de sa sœur était omniprésente pour elle, on se rend facilement compte qu'elle était un peu son centre du monde. Et que malgré qu'elle essaye de se construire sans elle, il y a toujours comme une encre qui l'en empêche. Et lorsqu’une révélation nous est révélée. Les choses changent pour elle. Elle finit par s'ouvrir aux gens, à ses amis, sa famille... Et du coup j’ai l’impression qu’elle renaître, comme ci toute sa culpabilité l'empêchait de vivre sa vie. La fin est pleine d'espoir et fait sourire, et vous finissez par l'épilogue qui peut vous faire pleurer. Ce livre est très émouvant, même dans les moments de bonheur, j'ai eu une sorte de tristesse toujours présente. Après malgré ce côté triste, je n'ai pas pu lâcher le livre un seul instant. Toujours avide de comprendre le pourquoi du comment. Puis j'avoue que j'étais toujours très curieuse de savoir à qui elle allait se confier.

    En conclusion, c'est un livre vraiment magnifique par son côté triste et assez déroutant. Mais c'est un coup de cœur pour ma part, parce que c'est aussi un beau livre sur la vie. La vie qui continue malgré des instants tragiques. Sur une personne qui se reconstruit au fil des pages. Que nous voyions évoluer et sortir de l'ombre de sa sœur. C'est un livre à lire pour comprendre ce que l’on peut ressentir, et non un livre dont un avis pourra nous décider ou pas. Mais je vous conseille fortement de le lire.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par MediathequeFayl, Aujourd'hui

    Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin

    Une écriture très différente du style habituel de Rufin. Surprenant, intriguant, ce roman se lit d'une traite.

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio