> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Anne Martinetti
    Anne Martinetti
    Anne Beddingfeld - "Une enquête de Beth Huntly" Volume 1 et 2 .Anne Martinetti, sous le pseudonyme..
  •  Benjamin Alire Saenz
    Benjamin Alire Saenz
    Chronique littéraire du roman Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin..
  • Simone de Beauvoir
    Simone de Beauvoir
    Livres mentionnés dans la vidéo : - le deuxième sexe (Simone de Beauvoir) - Une chambre à soi..

Jouez autour du thème des vacances
Découvrez notre dossier sur Edgar Allan Poe
Participez à notre défi d'écriture

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alain  Alain Defossé


    Avez-vous déjà été victime ou témoin d’un cambriolage ? De quoi vous êtes-vous inspiré pour imaginer le ressenti d’Anna, l’héroïne du roman elle-même victime d’un cambriolage ?



    J’ai en effet été victime d’un cambriolage, il y a quelques années. Qui ne l’a pas été au moins une fois ? Des objets auxquels je tenais beaucoup m’ont été dérobés, contrairement à mon personnage : Anne n’a chez elle rien à quoi elle tienne, rien qui fasse sens ou souvenir, sauf une photo. Elle dit elle-même : « repeindre l’appartement, ce serait comme ripoliner du vide ». Le cambriolage en soi la laisse presque indifférente.



    Le roman traite principalement du thème de la mémoire. Pourquoi avez-vous choisi de mettre en avant cette thématique ?



    Tous mes livres sont basés sur ce thème. Tous réinventent, recréent des fantômes, parfois littéralement (L’Homme en habit). C’est la mémoire qui nourrit mon écriture, la mienne ou celle que je prête à mes personnages. Sans mémoire, on n’est rien.



    Effraction est l’autoportrait d’une vieille femme. Votre précédent roman On ne tue par les gens...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Comment devenir libre quand tout vous prédestine à la soumission ? Itinéraire d’une jeune fille musulmane d’auj...


Une grand-mère habille son petit-fils en petite-fille. Outre une réflexion sur la définition de soi à travers son corps et s...


Goulwen est un petit garçon (presque) comme les autres. Il vit dans une petite maison au bord d’une falaise avec vue...


Deux auteurs de bande dessinée peuvent-ils survivre dans la jungle ? Partis quelques jours en pleine forêt guyanaise avec deu...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par DD78, Aujourd'hui

    Le Trône de fer, tome 14 : Les dragons de Meereen de George R.R. Martin

    Le Trône de fer, c'est pour moi comme une petite drogue : j'ai lu les 4 premières intégrales d'un coup, et comme maintenant il ne m'en reste plus qu'une, je fais durer le plaisir en la lisant livre par livre (il y en a 3). Et celui-ci, "Les dragons de Meereen", est excellent : après avoir précédemment posé toutes les pierres des intrigues à venir, Georges Martin entre ici en action, et vas-y que les chapitres s'enchainent en faisant avancer les différents pions de ce fameux jeu des trônes... Du haut de son mûr, Jon mène sa barque en tant que nouveau lord commandant de la garde de nuit; pour sauver sa cité, Daenerys se voit acculée au mariage (mais où sont ces dragons ?); Théon passe de sales quarts d'heure avec le bâtard Ramsay; et on sait un peu mieux ce qu'il advient de Bran et d'Arya. Bref, ça va être dur de ne pas se jeter sur le dernier livre...
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par keisha, Aujourd'hui

    Pour un soir seulement de Thomas Raphaël

    Tout juste trentenaires, les deux cousines Julie et Corail ont gardé de leurs années de collège une réputation de petite moche et petite grosse. Si Corail semble s'en être remise, Julie hélas se dévalorise, se protège sous une carapace bien costaude et surtout manie l'ironie et l'autodérision. Côté famille, ses parents sont divorcés, son père vit avec Vincent et sa mère avec un sinistre type père de trois ados. Côté cœur, son compte Meetic a un encéphalogramme plat, elle est amie avec Romain, son premier copain, et vient de rencontrer Jeremy, joueur de rugby qui prend au premier degré tout ce qu'elle dit mais chez qui il n'y a rien à photoshoper (Julie est graphiste)
    Jusqu'au jour où l'on découvre un bel anévrisme dans son cerveau, dont la rupture peut survenir sans crier gare. Elle doit se faire opérer, mais l'opération comporte des risques certains. Elle annonce donc sur son compte Meetic 'pour un soir seulement' et le compte explose!

    Pauvre Julie, sympathique Julie, toujours tiraillée. Elle fait des efforts pour ne pas laisser parler son coeur et se contenter de rencontres d'un soir (la palme revient à Pierre et au chat Wifi)(il s'appelle Wifi car il passe par la fenêtre et c'est celui des voisins). Mais sous l'armure bat un petit coeur... Pourtant le temps passe, les risques de mourir augmentent. Se décidera-t-elle à l'opération?

    Je n'ai pu bouder mon plaisir en découvrant Julie, ses amis, et les affreuses Audrey et Manon. Parfois c'est pathétique, on aimerait secouer Julie (mais pas trop fort, à cause de l'anévrisme) ou la prendre dans ses bras. Ses aventures amoureuses ne m'ont pas toutes emballées mais il existe des moments plus sérieux (comment le mariage de son père a pu avoir lieu) et plus tendres (la fin m'a scotchée). Ajoutons un petit revirement en cours de route (chut) et voilà une comédie romantique tout à fait originale et sympathique.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Invidia, Aujourd'hui

    Tornade de Jennifer Brown

    Hate List avait été un coup de cœur phénoménale pour moi, du coup quand j'ai appris que l'auteur avait écrit un deuxième roman, je l'ai tout de suite acheté. Cependant je l'ai laissé traîner dans ma PAL pratiquement quatre mois parce que j'appréhendais ma lecture. J'avais vraiment peur d'être déçu. Et maintenant je me demande pourquoi j'ai attendu si longtemps parce que ce livre est une pure merveille.

    Tornade raconte l'histoire d'une jeune fille au nom de Jersey âgée de 17 ans qui vit avec sa mère, sa sœur et son beau-père. Un soir, alors qu'elle seule chez elle, une tornade fait son apparition. Jersey se réfugie dans le sous-sol et essaie de joindre se mère qui ne répond pas. Et puis la tornade passe, et Jersey sort de chez elle pour découvrir que la tornade à tout ravagé les maisons, les arbres, les gens...

    Je ne sais par où commencer. Ce livre est tout simplement bouleversant, époustouflant, émouvant et tellement tellement bien réalisé. Je suis rentrée dans l'histoire dés le début et je n'avais aucune idée de ce qui aller se passer, de comment le livre allait être construit mais je sentais déjà que ce livre allait me marquer. Et c'est peu de le dire. Jersey est un personnage que j'ai vraiment adoré, auquel j'ai pu facilement m’identifier et surtout qui m'a énormément touchée. C'est très rare que je sois à ce point là attaché à un personnage, au point de ressentir ce qu'elle ressent. Et c'est à ce moment là que je me rends compte à quel point la lecture c'est magique. Je n'ai fait que pleuré du début à la fin, je pensai pas que j'aurai pu réitéré l'expérience de Hate List et pourtant si. Je suis passé pour toutes les émotions inimaginables, la tristesse, la colère, la joie, le soulagement. J'ai lu pas mal de livre ou l’héroïne est en deuil de sa sœur ou autre mais je n'avais jamais vécu le deuil de cet façon là. A chaque page ou presque, on ressent le vide, le manque que ressent Jersey. Le roman est parsemé de souvenirs parfois joyeux, parfois triste, et c'est juste un plaisir de les lire, de les découvrir.

    J'ai adoré l'importance de la famille dans ce roman, famille que Jersey cherche désespérément à trouver et qui l'amène à se poser des questions qui se résume en fait à une seule :Qui est sa vrai famille ? Entre les liens du sang et les liens du cœur, les choses sont compliqués et Jersey est perdu. Et le chemin pour se retrouver est semé d'embûche.
    J'ai complètement dévoré ce roman, je n'ai pas pu le lâcher avant la fin parce que j'avais tellement envie de connaître la fin, de savoir comment elle va s'en sortir. Je ne sais pas ce qui se passe avec les romans de Jennifer Brown, je ne sais comment elle fait pour nous faire ressentir autant de chose, pour nous toucher profondément. Je ne sais pas. Ce que je sais en revanche, c'est que quel que soit le prochain sujet de son roman, je le lirai.

    Tornade fut un véritable coup de cœur, un livre vraiment déchirant, bouleversant, qui vous coupe la respiration avec un personnage extrêmement touchant. C'est une lecture qui m'a marqué et je pense que je ne l'oublierai jamais. Vous devez lire du Jennifer Brown parce que ces romans sont juste incroyable.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par DBC-Anais, Aujourd'hui

    Roi de pique de Collectif

    Ce que je veux dire, c'est que les filles sont biologiquement prédisposées à être attirées par un certain archétype masculin : le mec aux traits réguliers, grand mais pas trop, musclé, largé d'épaules. Si on se place strictement du point de vue de l'évolution, ça se tient. Quelle femme voudrait se maquer avec un type malingre et chétif, pour se retrouver avec des enfants malingres et chétifs ?
    > lire la suite

  • Par Invidia, Aujourd'hui

    Tornade de Jennifer Brown

    "J'avais fait de mon chagrin un objet qui n'appartenait qu'à moi. Un objet presque que physique, affreux, que j'emportais partout au fond de moi."

  • Par Invidia, Aujourd'hui

    Tornade de Jennifer Brown

    Mais ce ne sont pas ces souvenirs là qui m'assaillent. Ceux qui me revenait en mémoire étaient pires, car c'était des images de douceur, de complicité, d'amour. Ce qui me faisait souffrir, c'était ces instants-là. Les plus cruels.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio