AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

A la rencontre des membres de Babelio

22 septembre 2016

entretien

Nous avons visité la bibliothèque d'Aelinel, l'une de nos membres, amatrice d'histoire et de littératures de l'imaginaire. Découvrez son interview.

Retour en Afghanistan avec DOA

21 septembre 2016

Concours

Inscrivez-vous à la rencontre du 9 novembre pour recevoir le nouveau roman de DOA et échanger avec l’auteur.

Babelio défie la rentrée littéraire

17 août 2016

Information

Avez-vous déjà lu...toute la rentrée littéraire ? Impossible dites-vous ? Pas si sûr... Cette année, Babelio vous propose de mettre la main à la pâte pour participer à un défi collectif jamais encore entrepris : critiquer l'intégralité de la rentrée littéraire.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Entretien avec la revue PORTRAIT

14 septembre 2016

entretien

Imaginez, une revue qui dresserait le portrait de personnes qui pensent au-delà des conventions. Un portrait qui serait signé par un écrivain et un photographe ou un illustrateur. Et bien c’est exactement l’idée qui traverse les Éditions du Portrait, fondées par Rachèle Bevilacqua.

L'apocalypse selon Emily St. John Mandel, retour sur la rencontre

20 septembre 2016

Compte rendu

Vous êtes-vous déjà demandé ce qui survivrait à notre époque si la civilisation venait à être décimée ? De quels objets culturels nous souviendrions-nous suite à une apocalypse ? C’est la question que s’est posée Emily St.John Mandel, l’auteur de Station Eleven, son quatrième roman et que les lecteurs de Babelio ont rencontré le 12 septembre dernier.

Participez à notre sondage

20 septembre 2016

Etudes

Babelio lance un grand sondage sur l'adaptation de romans en BD. Prenez quelques minutes pour répondre à nos questions et nous dire quelles sont vos habitudes de lecture. A l’issue du sondage, un participant sera tiré au sort, et remportera des chèques Lire d’une valeur de 60 euros !

La presse en parle Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Repose-toi sur moi
rabanne22 septembre 2016
Repose-toi sur moi de Serge Joncour
  • Livres 5.00/5
Je remercie Babelio, masse critique, ainsi que les éditions Flammarion pour l'envoi du dernier roman de Serge Joncour.
La critique de canel m'avait donnée envie de découvrir ce livre, et je ne regrette pas d'avoir suivi son conseil !
Sur un rythme binaire se déroule le récit d'une rencontre improbable, celle de deux êtres que tout oppose en apparence. Aurore et Ludovic ne partagent que la même cour d'habitation, l'une cossue, l'autre beaucoup moins. Ils se croisent sans se voir, jusqu'au jour où des corbeaux s'en mêlent...
J'ai vraiment plongé dans l'atmosphère de ce roman, à la fois lancinante et captivante. Une plume qui nous immerge dans l'intimité des sentiments, leur profondeur psychologique. Des personnages auxquels l'on s'attache véritablement, malgré leurs failles, auxquels l'on peut s'identifier, par leur fragilité. Ces deux-là ont peur, avancent masqués, n'ont pas d'épaule sur laquelle se reposer, sont épuisés de faire semblant. Ce colosse aux pieds d'argile, au bord du vide, et cette wonder-business-woman, proche du burn out, ne font que combler deux immenses solitudes, dans un Paris froid et hostile, où les ombres du mensonge et de la violence côtoient la noirceur des corbeaux...
NB : j'ai repensé à ton analogie évidente, canel, aux Oiseaux d'Hitchcock ! ;-)
Moi, j'ai pensé de mon côté à la phobie de Jonathan du "Pigeon" de Süskind, que je partage en partie (neuf ans de vie parisienne expliquant cela... Beurk cette bestiole !).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          606
Trois chevaux
rabanne25 septembre 2016
Trois chevaux de Erri De Luca
  • Livres 4.00/5
"Je t'aime parce que tu es intègre même si tu es le reste d'une autre vie (...)". Làila dit par ces mots magnifiques tout l'amour que lui inspire cet homme, simplement rencontré un soir dans un bistrot, un livre à la main. Un jardinier, solitaire, silencieux, qui cultive inlassablement le passé au présent, depuis sa fuite d'Argentine, ses abandons, ses combats, ses adieux inachevés et ses morts...
Une plume particulièrement maîtrisée, malgré son dépouillement. Un récit métaphorique, allégorique, poétique. Une narration pas forcément évidente à approcher au départ, mais qui vous enveloppe très vite dans sa langueur introspective, dans sa forte puissance émotionnelle.
Commenter  J’apprécie          381
L'Etendard et la Rose
domisylzen22 septembre 2016
L'Etendard et la Rose de Gilles Laporte
  • Livres 3.00/5
Louis est en avance pour son âge, aussi bien physiquement qu'intellectuellement mais un lourd passé le bloque. Né en 1945, il a des doutes sur son géniteur. Est-il un américain venu libérer ses concitoyens ou un allemand qui en échange de quelques faveurs ordonnera la liberté au mari de sa mère ? Mais Louis n'a qu'un objectif celui de devenir écrivain, peut-être pour raconter cette histoire sombre et trouble qui le perturbe.
Un livre fort intéressant sur les conséquences de la guerre et tous les dégâts collatéraux. Ceux dont on ne parle jamais, mais qui a traumatisé bon nombres de nos ancêtres. Une écriture simple et directe qui nous plonge dans l'histoire de notre pays et nous en dévoile la face cachée de 1945 à l'élection de Mitterrand en 1981.
Commenter  J’apprécie          400
Quiz à l'affiche Voir plus

les mangas ki-oon

12 questions
5 participants

Les citations d'Amélie Nothomb

12 questions
27 participants

Autour de James Bond 007

11 questions
58 participants

[voi] parallèles

14 questions
101 participants

Une capitale dans le titre. (romans )

10 questions
80 participants

Ecrire, dites-vous ?

10 questions
105 participants

Citations à l'affiche Voir plus

Pierre Desproges
gouelan23 septembre 2016
Pierre Desproges
L'ennemi est con, il croit que c'est nous l'ennemi alors que c'est lui.
Commenter  J’apprécie          692
 Anonyme
Nastasia-B22 septembre 2016
Anonyme
À chaque fois que l'on s'exprime, on s'expose à n'être pas compris mais si l'on ne s'exprime pas, on s'y expose beaucoup plus.
Commenter  J’apprécie          699
Nastasia-B22 septembre 2016
L'Hiver de notre Déplaisir de John Steinbeck
Je m'étonne toujours quand j'entends des gens dire qu'ils n'ont pas le temps de penser. Pour ma part, j'ai deux fois le temps de le faire. Je constate que peser des légumes, passer la journée avec des clients, me quereller avec Mary ou l'aimer, affronter les enfants, rien de tout cela n'interdit une seconde couche continue de réflexion, de méditation, de conjecture. Ce doit certainement être vrai de tout le monde. Peut-être n'avoir pas le temps de penser est-ce n'avoir pas l'envie de penser.

Deuxième partie, Chapitre III.
Commenter  J’apprécie          523