> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos


Retrouvez vos critiques sur les stands des éditeurs
Découvrez la collection Signé des éditions Le Lombard
Nouveau Challenge

> tous les entretiensEntretien avec…




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Accompagné de Dwight Cochrane, de Miss Pennywinkle et de Silky, Largo Winch se rend à Londres pour pr...


Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens,...


Dans la vie d'un couple, la naissance d'un enfant handicapé est un ouragan, une tempête. Quand sa petite f...


Il deviendra le meurtrier de plus de trente hommes, et sur mon âme, je peux jurer que ce navire ira à la mort, si on ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par Asil, Aujourd'hui

    Le Tirailleur de Alain Bujak

    J’ai commencé cette lecture un peu au hasard, sans trop savoir ce que j’allais y trouver. Au départ, le sujet ne me tentait pas particulièrement, je ne suis pas une adepte des bd historique, qu’il s’agisse de récit de guerre ou autres. Et finalement ce Tirailleur fut une expérience assez intense pour moi.

    J’ai trouvé ce témoignage vraiment poignant. Déjà la relation qui se noue entre Alain Bujak, photographe journaliste et Abdesslem est très belle, très touchante. C’est ce point de départ qui fait toute la force de cette bd. Alain Bujak arrive à nous faire sentir la lenteur des échanges, la difficulté à s’apprivoiser l’un l’autre pour oser révéler des choses que l’on n’a dit à personne jusque là. C’est tout aussi passionnant que le contenu du récit en lui-même. Abdesslem est un homme fier, plein de pudeur. Se confier, s’épancher n’est pas naturel pour lui et il faudra beaucoup de temps et de patience à son interlocuteur pour découvrir ce pan de sa vie si particulier.

    Le dessin de Piero Macola vient soutenir, tout en tons ocres,gris, verts, les souvenirs d’Abdesslem avec beaucoup de douceur et de pudeur. Le lecteur est projeté en Algérie puis en France pour suivre le long périple du jeune homme, enrôlé presque de force dans une armée qu’il ne connait pas. L’injustice qui touche de nombreux tirailleurs algériens ne laisse pas indifférent d’autant plus qu’elle est expliqué ici très simplement, très clairement. il n’y a pas d’esprit de vengeance chez Abdesslem juste de la résignation par rapport à sa situation. Et cela ajoute encore de la force à ce témoignage.

    J’ai été très touchée tout au long de ce récit, mais encore plus en lisant le livret à la fin du livre qui relate la voyage qu’a fait Alain Bujak pour rentre visite à Abdesslem rentré en Algérie.

    En bref, cette bd est un gros coup de cœur, une bd dont je me souviendrais pendant longtemps.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par les-lectures-de-rebecca, Aujourd'hui

    La Balance brisée, tome 1 : Subliminale de Syven

    Titre : Subliminale
    Série : La balance brisée
    Auteur : Lise Syven
    Editeur : Castlemore
    Date de parution : 21/05/2014
    Résumé : Mystères et sortilèges ! Élie vient de perdre ses deux parents dans un accident de voiture. Depuis, rien ne va plus. À la maison, son frère Karl nourrit une obsession absurde pour les canards en plastique et sa tante Magalie se met à fabriquer des badges à la chaîne. Le jour où l'adolescente surprend des messes basses entre eux deux où il est question d'un Ordre mystérieux et de sortilèges, elle se demande si elle n'est pas la seule personne saine d'esprit de sa famille ! Ou alors... cela pourrait signifier qu'elle aussi serait une magicienne. Et si la mort de ses parents n'était pas vraiment due à un accident ? Élie va mener l'enquête pour découvrir la vérité avec l'aide de son frère, de sa tante mais aussi de ses camarades de collège...
    Mon avis : Un premier tome riche en émotions et en rebondissements, où ce que l’on voit n’est pas toujours ce que l’on croit. L’histoire est originale mais cela ne l’empêche pas d’être géniale. L’auteure nous fait vivre intensément chaque évènement, nous rendant impossible d’arrêter notre lecture.
    Pour commencer, je trouve que ce livre est classé dans une catégorie beaucoup trop limitée : 8-12 ans ! Cependant, il est adapté à tous les âges, comme vous pourrez le voir lors des avis qui suivront !
    Cette lecture est un vrai régal, car non seulement l’histoire est géniale, mais les personnages aussi ! En effet, il vaut mieux ici éviter de mettre les personnages dans une case trop vite, car ils se révèlent souvent ne pas être ce que l’on croit. Elie est une héroïne très attachante qui voit sa vie être bouleversée en très peu de temps et son passé remis en question à la lumière de ses récentes découvertes.
    Le plus de ce livre, c’est son prix ! On a une lecture assez conséquente pour seulement 10,90 euros ! Franchement, ça donne envie de se jeter dessus !
    Conclusion : un premier tome à consommer sans modération avec une fin nette qui nous donne tout de même très envie de lire la suite ! Pour moi, c’est un coup de cœur.
    Ma notation :
    Coup de
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par ptipruno, Aujourd'hui

    Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J.K. Rowling

    Harry Potter 1 est l'un des tomes les plus beau.
    Livre facile à lire accessible à tous les âge.
    Personnellement ce n'est pas mon préféré.
    Autrement j'ai adoré. Rowling a réussi à mêlé aventure, suspense, angoisse, et humour.

Dernières citations RSS

  • Par bibsetboobs, Aujourd'hui

    Figures de la violence et de la modernité : Essai sur la philosophie d'Éric Weil de Kirscher

    descriptif éditeur :
    Ainsi, par exemple, si l'affirmation de la subjectivité est constitutive de la modernité, encore faut-il en distinguer les figures pour pouvoir déterminer quelle est, pour chacune, son rapport à la violence...

  • Par mercutio, Aujourd'hui

    Sagesse des modernes de André Comte-Sponville

    Ce n'est pas la valeur qui commande le désir; c'est le désir qui engendre la valeur. La vie est donc bonne, si nous désirons vivre; et l'humanité, si nous l'aimons.

  • Par Jcequejelis, Aujourd'hui

    Le Hussard sur le toit de Jean Giono

    Elle fut très embarrassée une nuit où, après avoir jeté des sceaux d'eau sur un cadavre, celui-ci ouvrit les yeux, puis se dressa sur son séant et demanda pourquoi on le traita ainsi.
    C'était un homme encore dans la force de l'âge. Il avait eu une syncope cholérique qu'on avait pris pour la mort. Ses parents l'avaient mis à la rue. L'eau froide l'avait fait revenir à lui.

    2196 - [Folio biographies n° 240, p. 207]
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio