> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Vincent Jolit
    Vincent Jolit
    Vincent Jolit - Harmonie, harmonie .Vincent Jolit vous présente son ouvrage « Harmonie,..
  • Catherine Mavrikakis
    Catherine Mavrikakis
    Sabine Wespieser - Editions Sabine Wespieser .Sabine Wespieser présente : « L?odeur du Minotaure »..
  • Romain Slocombe
    Romain Slocombe
    "Avis à mon exécuteur" : Romain Slocombe l'interview Retrouvez le roman "Avis à mon..

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Notre entretien avec Carine Fontaine, éditrice jeunesse
Les meilleurs livres de la rentrée littéraire 2014

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alice  Alice Scarling

    .

    Sascha est l`héroïne de votre premier roman, Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa. Un peu rebelle et quelque peu blasée, il faut un certain temps au lecteur pour l`apprécier. Comment la définiriez-vous ?

    Sascha est une fille "paumée". Son histoire personnelle compliquée en a fait une personne peu sûre d`elle qui sait que la moindre faille peut représenter un danger mortel ; alors elle se blinde contre le monde extérieur, fait semblant d`être bien plus assurée que ce qu`elle n`est, ce qui n`est sûrement pas la meilleure façon d`aborder les choses. Elle ne veut pas qu`on puisse percer son armure donc elle se cache derrière ses attitudes rebelles et blasées. C`est une "badass" à la fragilité cachée.


    Ce premier tome raconte une histoire de vengeance mais ne se résume pas à cette intrigue. Que cherche Sascha tout au long de ce roman ? Retrouver ses origines ?

    Comme je le disais, Sascha est paumée. Paumée au point d`ignorer même ce qu`elle cherche. Elle pense vouloir venger les bonnes sœurs et souhaiter mener une vie normale mais les deux sont incompatibles et elle est incapable de choisir. C`est ce déchirement profond qui la fait avancer, pas toujours dans la bonne direction.
    Sans le savoir, ce qu`elle cherche, c`est une sorte de...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



A la fin du XIXe siècle, la communauté scientifique pense l'espace fait d'éther, q...


Pourquoi le chiffre de 50 000 victimes revient-il aussi souvent dans les médias améric...


«Ces chroniques ont paru chaque samedi entre 2002 et 2005 dans The Gardian Review, supplément l...


Après un dernier briefing, Rick rassemble ses troupes et va au Sanctuaire. Il annonce ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par 0titi85, Aujourd'hui

    La porte des enfers de Laurent Gaudé

    Dans ce roman, Laurent Gaudé nous fait (re)découvrir à sa façon le mythe d'Orphée. Mattéo et Giuliana ont un petit garçon de 6 ans, Pippo. Un matin, en l'emmenant à l'école, Mattéo est pris dans une fusillade. Pippo est touché et meurt. On observe une descente aux enfers de ces parents qui n'acceptent pas la mort de leur petit garçon, fauché trop tôt par la mort. Giuliana fait promettre à Mattéo de lui ramener son fils ou de le venger. N'arrivant pas à tirer sur l'assassin de son fils quand il se trouve devant lui, il va tout tenter pour tenir sa promesse.
    Le texte oscille entre 2002 et 1980, année des évènements. Gaudé nous livre ici un magnifique texte sur la mort, le deuil, l'amour familial. On trouve une description détaillée des enfers et du devenir des morts, de l'importance des souvenirs. Au moment de toutes ces commémorations, la mémoire est indispensable.
    Même si j'aime énormément le travail de Gaudé et son univers, j'ai eu plus de mal à rentrer dans ce texte. C'est dommage car ça aurait pu être un nouveau coup de coeur !
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Didier_Tr, Aujourd'hui

    Ceux qui tombent de Michael Connelly

    Ah ! Un Michael Connelly avec Harry Bosch ! Une valeur sure. Ecriture précise, percutante. Le style et les personnages. A la fois ceux qu'on connait bien, ceux qu'on a parfois entrevue, et ceux qu'on découvre. De mon point de vue, mais je ne suis pas objectif car je suis fan, c'est du haut niveau ! Le seul point un peu négatif serait le manque de surprise, mais cela paraît inaccessible.

    Donc un réel plaisir à suivre Harry dans ses deux enquêtes, une contemporaine et politique l'autre de type cold case et ancienne, avec bien entendu, une implication dans le présent.

    Ayant tellement de livres à lire, j'ai du rater les 9 dragons, faute de temps, mais il traine sur une étagère, et il faut que je mette à jour.

    Sinon, je ne peux que recommander cet ouvrage !
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par stellaccile, Aujourd'hui

    Les désorientés de Amin Maalouf

    Dans une société comme la nôtre, la honte est un instrument de la tyrannie. La culpabilité et la honte, c’est ce que les religions ont inventé pour nous tenir en laisse ! Et pour nous empêcher de vivre ! Si les hommes et les femmes pouvaient parler ouvertement de leurs relations, de leurs sentiments, de leurs corps, l’humanité entière serait plus épanouie, plus créatrice. Je suis sûr que ça arrivera un jour !
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Didier_Tr, Aujourd'hui

    Ceux qui tombent de Michael Connelly

    - Harry, dit-il, j'ai l'impression que tu tiens quelque chose.
    - C'est pas impossible. Tu veux qu'on aille faire un tour ?

  • Par michelekastner, Aujourd'hui

    La peau de Curzio Malaparte

    La beauté de Jean-Louis était cette beauté vide et romantique qui plaisait à Stendhal. Il avait la tête d'Antinoüs, sculptée dans un marbre couleur d'ivoire, et le long corps d'éphèbe des statues de la décadence grecque, les mains courtes et blanches, l'oeil fier et doux, au regard noir et luisant, les lèvres rouges, et le sourire vil, ce sourire que Winckelmann pose comme une limite extrême de rancune et de regret à son pur idéal de la beauté grecque. Je me demandais avec stupeur comment, de ma génération, forte, courageuse, virile, dans l'opposition individuelle à la tyrannie des dictateurs et des masses, comment d'une génération mâle, non résignée à mourir, et non point vaincue, malgré les humiliations et les souffrances de la défaite, avait pu naître une génération aussi corrompue, cynique, efféminée, aussi tranquillement et doucement désespérée, dont les jeunes gens comme Jean-Louis représentaient la fleur, éclose à la limite extrême de la conscience de notre temps.
    > lire la suite

  • Par Jooh, Aujourd'hui

    Les Vagues de Virginia Woolf

    L’utilité des amis est incontestable, en ce qu’ils nous font rentrer dans la réalité.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio