> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Pierre Pratt
    Pierre Pratt
    Entrevue avec l'illustrateur Pierre Pratt Entrevue avec l'illustrateur Pierre Pratt qui..
  • Régis Jauffret
    Régis Jauffret
    Autour d'un verre avec Régis Jauffret .La France n'aime pas les romanciers, Régis Jauffret le dit..
  • Abbi Glines
    Abbi Glines
    Abbi Glines, Quels sont ses personnages préférés ? La collection &moi vous propose de découvrir..

Découvrez la sélection du prix Relay et votez pour votre favori
Rejoignez notre club de lecture
Participez au défi d'écriture autour du thème

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Valérie  Valérie Clo

    Votre roman se déroule dans une société imaginaire où le pouvoir est aux mains des anciens. L’ouvrage est qualifié de fable satirique de notre société. L’avez-vous écrit dans cette optique critique ? Pensez-vous que nous puissions aboutir à une telle situation d’ici quelques années ?

    Au départ, je n’avais pas d’intention particulière, j’avais juste l’envie de raconter une histoire. C’est pendant l’écriture du livre que je me suis aperçue qu’il y avait sans doute là une critique de notre société.
    Il y a des situations que j’évoque dans le livre qui sont possibles, comme pouvoir remplacer un organe malade facilement, on y est presque. Je n’invente rien non plus lorsque j’écris que la population vieillit et que nous allons vivre de plus en plus vieux... Maintenant de là, à ce que la mode soit aux rides dans le futur, je n’en suis pas certaine. Est-ce que ça ne sera pas encore pire, et que plus l’espérance de vie grandira, plus on essaiera de retenir à tout prix la jeunesse... Quoi que ! Dernièrement, je suis tombée sur un article qui évoquait une nouvelle mode : assumer ses cheveux blanc où les teindre en gris avant l’heure, ce phénomène porte même un nom : Le Silver star ou l’étoile d’argent... Alors, sait-on jamais !?



    Le monde que vous décrivez n’a rien de tendre : canicules à répétitions, censure, carcans sociaux… Doit-on y voir un appel au...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Voici le nouveau chef-d'oeuvre de Manu Larcenet ! Une sublime adaptation du best-seller de Philippe Claudel. Manu ...


Cervantès, Mike de son prénom, est un jeune homme plutôt paisible. Pour éviter de menus ennuis avec la police, il s'engage dans...


Daniel Pennac et Florence Cestac s'associent pour un tendre one shot : une vraie petite musique du bonheur ! Quand i...


Suzie a un secret. Pour elle, le sexe arrête le temps, littéralement. Jon a un problème. Il déteste sa vie, son trav...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Latetedansleslivres, Aujourd'hui

    Sword Art Online (roman) de Reki Kawahara

    Pour commencer, je voulais mentionner le magnifique livre objet qu’est ce roman avec une très jolie couverture et de belles illustrations en couleurs mais aussi en noir et blanc tout au long du roman.

    L’immersion dans le roman a été un peu difficile dans le sens où les premières pages utilisaient un vocabulaire très spécifique aux jeux vidéos. Bon, c’est aussi ma faute, je n’avais pas vu qu’il y avait un lexique à la fin mais passées les premières pages, on est immédiatement plongé dans l’histoire qui reste relativement simple. Les joueurs sont totalement immergés dans le jeu et ont donc l’impression de vivre le jeu, mais ils sont également coincés tant que personne n’a fini ce jeu.

    J’ai beaucoup aimé le personnage principal, Kirito. La jolie Asuna arrive très rapidement dans l’histoire également et n’est pas un reste. Par contre, j’ai trouvé que tout allait beaucoup trop vite. Que ce soit la quête ou même la romance. Il y a beaucoup d’ellipses temporelles et entre le premier chapitre qui présente les premiers instants du jeu et le deuxième, il s’est passé deux ans. La structure du roman m’a également laissé un peu perplexe car ce livre est en fait la combinaison des tomes 1 et 2 japonais. Finalement, le tome 1 qui prend la moitié du livre environ nous raconte toute l’histoire. Et l’histoire est finie à la fin du tome 1. Le tome 2 regroupe plusieurs nouvelles qui se sont passées pendant l’ellipse de temps de deux ans du tome 1.

    Heureusement qu’il y a eu ces nouvelles car moi qui ne suis pas fan de ce format, j’aurais refermé le livre très frustrée. Ici, j’ai beaucoup aimé ces nouvelles qui s’attardent sur des moments de la quête de Kirito, nous permettant de mieux le découvrir mais aussi d’en découvrir encore plus sur l’environnement de Sword Art Online. Ces nouvelles m’ont permis de prendre du recul et de ne plus avoir l’impression que tout est arrive trop brusquement dans l’histoire principale. C’est donc très particulier d’avoir une histoire principale et des nouvelles annexes mais en refermant ce livre, je me suis dit que j’avais finalement apprécié ce format original car cela m’a même donné envie d’en lire encore plus sur Sword Art Online alors même que je connaissais la fin de l’histoire, c’est pour dire!

    Je ne recommanderais pas ce roman à tout le monde car je pense qu’il plairait surtout aux fans de mangas et de jeux vidéos. Le vocabulaire est vraiment spécifique et on y retrouve les caractéristiques des mangas japonais – que l’on aime ou pas – avec des personnages assez clichés comme le héros solitaire qui poursuit une quête et la jeune fille de caractère qui va faire chavirer son coeur. Donc n’hésitez pas à découvrir ce livre s’il vous tente car on passe un très bon moment.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Clair-De-Lune, Aujourd'hui

    Apocalypse Zombie de Jonathan Maberry

    Premier point, c'est une lecture orientée jeunesse. Ce sera moins gore de ce qu'on à l'habitude de voir et le ton des dialogues des adolescents sont plus "cool". Deuxième point qui change, l'histoire se passe 14 ans après "La Première Nuit". Les gens ce sont donc habitués à vivre une vie "normale" (l'école, notamment) sous la menace constante des zombs. Le héros s'appelle Benny, 15 ans et il vie dans ce monde détruit depuis qu'il à dix-huit mois. Ses parents ne sont plus vivants depuis cette nuit mais il est avec son grand frère. La Terre entière à été touchée. Leurs lieu d'habitation est comme un village et il est entouré d'une grande barricade avec des gardes au quatre coins de la zone. L'entente avec son grand frère, Tom, n'est pas folichonne. Benny lui en veut de la mort de leurs parents. On aura des passages de scènes qui ce sont passés pendant la première nuit du chaos et après. Pour l'histoire c'est très bien. J'avais peur qu'on aurait pas de souvenirs.

    Les règles de cette nouvelle civilisation sont finalement pas si différentes que les nôtres. Benny doit avoir un travail rémunéré sinon, par décret municipal, ses rations seront réduites de moitié. Lui, ce qu'il veut, c'est de tuer des zombies car ça doit être marrant. Un nouveau sport fun pour lui, en quelque sorte. Il en à fait la demande à son frère un paquet de fois mais lui est catégorique : il ne veut pas car il y à rien de "cool" de tuer. Tous les survivants ne savent strictement rien de ce qu'il y à plus loin des barricades qui entourent la ville. Ils sont dans l'ignorance totale. C'est aussi l'un des points qui donne envie à notre jeune ado de franchir les barricades et de voir ce qui se passe plus loin de son petit cocon. Tom est chasseur de chairs fraîches. Un nouveau métier s'est créer : l'érosioniste. Des gens qui dessinent, à l'aide d'une photo d'une personne du temps d'avant le visage qu'elle doit avoir, ou se rapprochant, en étant zombie. Facile pour les chasseurs pour trouver leurs cibles facilement et avoir vite fait leurs pactoles.

    Benny est loin d'être le seul jeune. Il à un groupe de potes. La complicité avec eux est marrante. Ils ont leurs langages d'ados bien fleuries, les situations d'amour, les pics qu'ils se balancent à longueur de temps...Une bande de copains normale, quoi. Ça fait du bien à la lecture. La relation avec son frère aussi est dans le même topo. Ça va pas fort entre eux mais ce qui va se passer plus tard les rapprocheront. Ça va commencer par un entraînement pour Benny pour se défendre quand son frère veut bien qu'il devienne comme lui. Faut bien qu'il soit fort puisqu'en dehors de la barricade, c'est la jungle urbaine. Plus de loi. Plus de justice. C'est le plus fort et le plus méchant qui remporte.

    Le courant n'existe plus. Ils pourraient le remettre en marche mais ils ne veulent pas. Pour eux, c'est en partie à cause des créations de l'homme que le virus s'est produit. C'est marrant de voir Benny à un moment qui pose comme question "c'est quoi un micro onde ?". Faut pas oublier qu'il connaît rien de ce qui est habituel pour nous. L'arrivée des cartes zombies est un plus. Vous voyez les cartes Pokemon ? C'est la même chose. C'est avec l'une de ces cartes que tout s'enchaînera et que l'action pointera le bout de son nez, au bout de plus de presque 200 pages après. Il est aussi question de la recherche d'une fille en dehors de la barricade. La survie va être un élément important. On va voir l'évolution de Benny. Il devient plus dur. Il est plus sûr de lui. Avec sa petite vie tranquille qui expose d'un coup, c'est normal. Encore une fois et j'aime ce côté qu'on retrouve de plus en plus dans le monde des zombies, c'est que les humains sont plus dangereux que ces morts-vivants, qui, pourtant, le sont déjà beaucoup.

    La suite sur mon blog :)
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par croix59, Aujourd'hui

    La trace du sang de Peter May

    Soyons clairs tout de suite, la trilogie écossaise reste le best off de Peter May ni les romans chinois avec une psychologie parfois limitée ni les romans d'Enzo n'arrivent à sa hauteur. Mais cela reste un divertissement sympathique, une fois qu'on oublie le caractére un peu macho du héros ainsi que la façon dont sont dépeintes la gent féminine.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Verdorie, Aujourd'hui

    Star Ouest de Jean-Hugues Villacampa

    Elle gagnait sa vie comme entraîneuse... à boire. Personne n'avait son pareil pour pousser un gars a commander un verre. Puis un autre. Et encore un.
    Curieux comme Lilli tenait la marée, aussi. Non seulement elle repérait du premier coup d'œil le type qui avait la bourse la plus garnie, mais la vidait aussi vite sur le zinc que dans le lit. "C'est parce que le contenu d'une bourse est toujours inversement proportionnel à l'autre" aimait-elle répéter souvent.
    > lire la suite

  • Par genou, Aujourd'hui

    Les saisons de la solitude de Joseph Boyden

    Au fil des ans, on s'encroûte. On adopte une routine. On vit au jour le jour et on oublie le monde qui nous entoure, qui existe hors de notre tête. Avant même qu'on s'en aperçoive, deux, cinq, dix années se sont écoulées. On attend quelque chose, et un matin on se réveille et on comprend. C'est simplement la fin qu'on attend.
    > lire la suite

  • Par Moon-river, Aujourd'hui

    Le fil d'une vie : Lettre ouverte, Le Fil de midi de Goliarda Sapienza

    Chaque personne a son secret...Ne violez pas ce secret, ne le disséquez pas, ne le cataloguez pas pour votre tranquillité, par peur de percevoir le parfum de votre secret inconnu de vous-même [...], que vous portez enfermé en vous depuis votre naissance...

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio