> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Jojo Moyes
    Jojo Moyes
    Jamais deux sans toi : entretien avec Jojo Moyes Découvrez le nouveau roman de Jojo Moyes,..
  • Jack Messy
    Jack Messy
    UN BUS DANS LE PÉTRIN, RUE MOUFFETARD - Jack Messy..
  • Antoine de Saint-Exupéry
    Antoine de Saint-Exupéry
    小鴿子的一千零一頁 Mille et une pages avec..

Masse critique revient le 18 septembre à 7h
Découvrez notre lecture du mois
Découvrez les nouveaux insignes

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Lewis  Lewis Trondheim

    Le western est un univers qui a été très exploité, que ce soit au cinéma, en littérature ou en BD. A quand remonte votre première rencontre avec les cow-boys ? Qu`est-ce qui vous plait dans cet univers ?

    Dans ma jeunesse, il passait beaucoup plus de westerns à la télévision. Et ce sont les codes qui m`ont plu. Petit, j`envisageais le western un peu comme de la science fiction. Tout était irréel et j`ai tout de même fini par comprendre que c`était une époque humaine qui avait existé.


    De la couverture « vintage » au choix des couleurs minimalistes, le premier tome a été très remarqué pour son style « rétro ». Ce style graphique s`est-il imposé immédiatement ? A quel type de bandes dessinées souhaitiez-vous rendre hommage ?

    Comme nous nous sommes retrouvés à passer Texas Cowboys en suppléments de 16 pages dans le magazine Spirou, la forme pulp s`est tout de suite imposée. Sans cela, la physionomie de cet album aurait été sans doute plus classique.


    Le genre du western est souvent très codifié. Comment mettre à profit ses codes et ses clichés ? Est-ce une aide ou une contrainte dans l`écriture ?

    J`ai toujours aimé les contraintes, donc pour moi, c`était un bonheur. J`ai rapidement compris que pour m`en...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Un voyage en Alzheimer. Florent a perdu sa femme beaucoup trop jeune. Il a tenté d’élever seul sa trop petite Lilie...


Avec ce premier tome de Mort au Tsar, Fabien Nury et Thierry Robin imaginent un diptyque où polar et his...


Grâce au sacrifice de la princesse Llali et d'Yfass le Sylvain, fils de la reine de la forêt ...


Venise, 1510. Le peintre Giorgione, sur le point de mourir de la peste, jette ce qui lui reste de force dans un ultime ta...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Laviniaa, Aujourd'hui

    Chroniques des Arcanes, tome 2 : Le Chevalier éternel de Kresley Cole

    Après le désastre face à l'Alchimiste, Evie est enfin pleinement en possession de ses pouvoirs. A l'aide de la Lune, du Fou et du Magicien, elle va devoir mettre tout en œuvre pour battre la Mort, cet être glacial qui prend plaisir à torturer son esprit depuis si longtemps. Jackson est là aussi, peut-être plus pour longtemps. Sa réaction face à la nouvelle Evie fut brutale et leur relation ne s'en sortira peut-être pas. Au final, cela a sans doute peu d'importance. C'est un combat à mort qui s'est engagé, chacun devant se battre tout en ayant peu de chance d'en sortir vivant. Des alliances sont possibles mais certaines seront surprenantes.. Le monde d'Evie n'a pas encore révéler tous ses secrets, ses ennemis ne le sont peut-être pas tant que ça..

    J'avais tellement adoré le premier tome que j'ai tenu peu de temps avant de me jeter sur le deuxième.. Et encore une fois, ce fut parfait. J'adore cet univers incroyable, ce combat entre vingt-deux adolescents pas tout à fait normaux, chacun ayant des pouvoirs bien spécifiques à sa carte, sa représentation dans le jeu de Tarot. C'est incroyable, tellement original et pourtant tellement bien monté! Les révélations s'enchaînent, on en apprend de plus en plus et j'ai été étonnée, encore et encore.

    La relation entre Evie et Jackson est peu mise en avant cette fois-ci, le monde des Arcanes et son Histoire se dévoile petit à petit et prend une place beaucoup plus importante qu'auparavant. J'aime toujours autant Jackson, rassurez-vous, mais l'univers est tellement passionnant qu'il a fini par prendre le dessus dans mon cœur. En plus de cela, un autre personnage est mis sur le devant de la scène, la Mort, pour tout vous dire. Je ne parlerai nullement des circonstances pour ne pas spoiler quoique ce soit mais en tout cas, on le découvre lui aussi, et en profondeur. Forcément, comme on pouvait le prévoir (En tout cas c'est cette impression que j'avais eue dans le premier) j'ai été séduite de À à Z. Les apparences sont souvent trompeuses et ce roman nous le prouve encore une fois. Cet être terrifiant et sans cœur se dévoile doucement et je crois qu'à la fin beaucoup seront conquises également. Il est de ces héros profonds aux multiples facettes, ni tout blanc ni tout noir, d'une complexité immense qu'on prend plaisir à découvrir.

    Et ces découvertes retournent complètement le récit, tout ce qu'on imaginait se brouille et on se retrouve dans le flou complet. Jusqu'à la fin, on a du mal à comprendre où va nous emmener l'auteure.. et même une fois la dernière page tournée, on ne le sait toujours pas puisqu'elle a le don de finir sur des scènes qui réussissent à nous torturer pour de nombreux mois, jusqu'à ce que la suite sorte et qu'on sache enfin.

    Comment va finir la partie? Quelles alliances vont se créer? En sortiront-ils tous vivants? A qui nous faudra-t-il dire adieu? Autant de questions qui tournent dans notre esprit une fois le livre fermé. Vite vite un autre roman pour oublier cet univers enchanteur et impitoyable..
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Laviniaa, Aujourd'hui

    Confidences au bord de l'eau de Kristan Higgins

    Parker a toujours eu la vie facile: un joli manoir, des études à Harvard, une série de livres pour enfants à succès.. Et un magnifique fils né d'un magnifique père qui est resté son meilleur ami.

    Et puis un beau jour, tout s'effondre. Son père se retrouve en prison pour délit d'initié et tout l'argent qu'elle avait, envolé. Son seul espoir réside dans une propriété léguée par une grand-tante des années auparavant, un espoir qui s'envole rapidement lorsqu'elle se rend compte que ladite propriété n'est en fait qu'une cabane au bord de l'eau. Heureusement, elle n'est pas seule: James, l'avocat et bras droit de son père s'impose pour l'aider à retaper la maison. Tout aurait été parfait si elle ne détestait pas cet homme. Enfin, les apparences sont peut-être trompeuses.. vivre auprès de quelqu'un pendant tout un été peut changer bien des choses.

    Bon, je l'ai déjà répété une tonne de fois mais Kristan Higgins est mon auteure de romance préférée du monde entier, tu te doutes donc bien qu'à la moindre de sortie d'elle je saute dessus, genre sans même lire le résumé ou faire quelques recherches à son sujet, je ne savais donc pas trop à quoi m'attendre avant de me pencher sur celui-ci. Quelle ne fut donc pas ma surprise de lire Gideon's Cove, Malone et Maggie dans les premiers chapitres.. Gideon's Cove étant le village où se passe le dernier Kristan Higgins que j'ai lu, L'homme idéal ou presque dont je te parlais il y a très peu de temps, quant à Maggie et Malone, les deux personnages principaux. Quelle chouette surprise! J'avais adoré ce petit village perdu au bord de la mer, ses habitants encore plus. On y retrouve tout le monde et c'était juste super drôle. Après avoir regardé un peu, j'ai également appris que Tout sauf le grand amour était en fait le deuxième tome de la saga et Confidences au bord de l'eau le troisième.

    Bref, revenons-en à cette histoire. Parker donc, une Princesse riche et plutôt carrément jolie qui se retrouve du jour au lendemain sans rien. Elle a l'air presque parfaite si ce n'est qu'elle parle dans sa tête avec les personnages de ses romans, des enfants anges qui se baladent en patins à roulettes. Normal quoi. Mis à part ça, c'est vraiment un personnage attachant, elle n'est pas du genre à se la péter ou à croire tout acquis, elle ne baisse pas les bras et essaye de s'en sortir malgré son changement radical de style de vie. Elle est un peu moins originale que les personnages habituels de l'auteure mais sympathique tout de même! En plus elle est entourée de tous les habitants de Gideon's Cove qui apportent la touche d'excentricité qui lui manque: sa grand-tante obsédée par le sexe, sa mère croqueuse de diamants, Maggie, Malone, Chantal, et tous les autres..

    Notre héros masculin n'est pas mal lui non plus. James, parti de rien pour devenir un avocat brillant et incroyablement riche lui aussi, a plutôt tout pour plaire. Malgré la perte de statut de son employeur, il reste là pour lui, plus fidèle qu'un fils. Il vient également en aide à Parker malgré l'animosité qu'elle semble avoir contre lui, il retape presque tout seul sa petite maison, de À à Z, tout en gardant le sourire et en restant de marbre face aux attaques de sa nouvelle colocataire. Il est aussi blessé au plus profond de lui, on le sent très souvent et ça ne l'en rend que plus.. attendrissant.

    Et puis voilà, leur relation est des plus touchante. C'est tout doux et plutôt calme, tout se fait en douceur, sans explosion, c'était presque apaisant. Le petit bonhomme de Parker apporte en plus une touche de mignonitude et alors la fin.. Prévisible mais tellement mignonne que j'ai versé une petite larme. (Tu me diras, c'est une habitude hein.) Bref, différent des aventures rocambolesques habituelles de l'auteure mais du très très bon quand même!
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par garrytopper9, Aujourd'hui

    Lucky Luke, tome 26 : Nitroglycérine de Morris

    L'histoire raconte un évènement historique, celui du passage du chemin de fer pour faciliter le voyage des habitants de l'ouest. Le scénario sort un peu du lot, ici on brise la routine pour un album road-movie dont le mot-clé est « action".

    Je ne suis pas un expert de Lucky Luke, je sais que certains disent que les albums post Goscinny sont moins bien, et pour l’instant je ne peux que les croire car ce tome n’était pas très palpitant, même s’il est bourré d’action.

    L’humour n’est pas assez présent à mon gout et les personnages sont assez étranges. Le capitaine est bien trouvé, mais deviens vite agaçant. Les Dalton ajoutent un plus non négligeable à l'album. Leur évasion est d'ailleurs bien trouvée. Les saboteurs de la Union Pacific sont de classiques méchants qui servent le bon déroulement de l’histoire. Le chef de gare avide de tranquillité est sans doute le personnage le plus marrant.

    Un tome divertissant, mais sans doute pas mémorable.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par EtrangesHistoires, Aujourd'hui

    Vie vient d'une intelligence superieure (la) de Jean Sider

    Les Ovnis sont des leurres de vaisseaux spatiaux destinés à susciter, dans l'esprit du public, une croyance en l'existence de visiteurs extraterrestres faits de chair et de sang. C'est une stratégie malicieuse adaptée à nos concepts modernes sur l'expansion de la vie à l'univers entier. En effet, l'intelligence qui génère ces phénomènes mystifie des êtres humains depuis de nombreux siècles à l'aide de divers artifices. Elle agit de même avec des discours mensongers lors de contacts auprès des humains, au moyen de simulacres de créatures aux identités interchangeables selon les lieux, les temps, et les individus concernés.
    > lire la suite

  • Par EtrangesHistoires, Aujourd'hui

    Vie vient d'une intelligence superieure (la) de Jean Sider

    Les Ovnis peuvent être considérés comme une des nombreuses facettes des phénomènes paranormaux. On peut donc les ranger dans la même catégorie que les apparitions mariales, les dialogues avec les esprits désincarnés, les anomalies de hantise (poltergeists), les possessions démoniaques, etc

  • Par EtrangesHistoires, Aujourd'hui

    Vie vient d'une intelligence superieure (la) de Jean Sider

    En réalité, ces entités n'ont pas de formes physiques propres, car elles sont probablement constituées de particules énergétiques évoluant en mode ondulatoire. Depuis la préhistoire, très probablement, elles produisent une récurrence de phénomènes adaptés aux lieux et aux temps concernés par leurs activités, selon des critères qui nous échappent mais vraisemblablement ajustés à l'univers conceptuel des ethnies visées. Elles ne sont pas chez nous pour jouer, ni pour le bien ni pour le mal de nos sociétés, mais plutôt pour leurs propres besoins.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio