> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Camille de Peretti
    Camille de Peretti
    Camille de Peretti - Petits arrangements avec nos coeurs .Camille de Peretti vous présente son..
  • Institut français
    Institut français
    3 Jours à Berlin - Wilfried N'Sonde .3 Jours à Berlin : Rencontre avec Wilfried N'Sonde qui vit..
  • Michelle Perrot
    Michelle Perrot
    Michelle Perrot - Les Rendez-vous de l'Histoire de Blois .Michelle Perrot sera la présidente de la..

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Challenge de listes d'été : Les animaux dans la littérature
Découvrez la lecture commune du mois de juillet

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Christophe  Christophe Maris

    « Les entrelacs de la mémoire » est votre neuvième journal. Vous avez également écrit des romans. Qu`est-ce-qui vous attire dans ce genre particulier qu`est l`écriture d`un journal ?


    Le travail autour du journal est totalement différent puisque genre littéraire différent. En ma qualité de journaliste, c`est une autre façon d`aborder le quotidien mais aussi la possibilité pour moi de jouer entre le grave et le léger à savoir : quand un événement marquant est d`ordre plutôt lourd, je le traite avec une certaine légèreté, il m`arrive même d`en faire un petit sketch et de jongler avec les mots ; à l`inverse quand je traite d`un sujet dit « léger », je m`applique à le traiter avec gravité. Cela permet la distance et la résistance à la sympathie, à ne pas confondre avec l`empathie.



    Lorsqu`on lit votre journal, on vous imagine écrire au jour le jour, comme une tâche quotidienne parmi d`autres. Est-ce le cas ? Vous imposez-vous d`écrire tous les jours ?


    J`écris effectivement quasiment tous les jours mais ce n`est pas une tâche anodine, presque vide de sens, loin de là. Cela demande une rigueur et une veille permanente autour de l`info ; il en va de même pour les rencontres effectuées (rencontres personnelles, interviews relatées de personnes connues ou pas). Je ne m`impose pas d`écrire tous les jours, je m`y applique avec un...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



À quelques jours de leur mariage, Lynette et Bran partent se promener en forêt. Le rendez-vous amoureux tourne rapidement au cauchemar qu...


Pedrosa s'attaque à nouveau, dans sa chronique du quotidien vert, à cette constante du militantisme politique qui touche...


Un roman graphique où Riad Sattouf raconte sa jeunesse dans la Libye de Kadhafi et la Syrie d’Hafez al-Assad. Né en 1978 d...


Pierrot, Mimile et Antoine, trois septuagénaires, amis d'enfance, ont bien compris que vieil...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par sophix42, Aujourd'hui

    Les Fiancées du Pacifique de Jojo Moyes

    J'ai lu ce livre dans le cadre du binôme de juillet ainsi que dans celui du challenge "je prends de la auteur" de l'âme du livre. J'ai beaucoup aimé. Ça n'a pas été un coup de cœur mais ça n'en était pas loin.

    Tout d'abord, l'écriture de l'auteure que je ne connaissais pas du tout m'a beaucoup plu. Le roman se lit très vite. Les chapitres sont assez longs mais je ne me voyais pas tourner les pages. J'étais captivée. Je me laissais entraîner par les personnages avec facilité.
    J'ai ressenti énormément d'émotions notamment à la fin. L'histoire d'amour m'a touchée à un point que j'ai failli en verser une larme. C'était moins une^^
    Quand aux quatre personnages féminins principaux, je les ai beaucoup aimé. Ils ne sont pas surfaits, ils me paraissaient bien réels. Au début, j'ai eu du mal avec Avice mais avec tout ce qui lui est arrivé en cours de voyage, je l'ai prise en pitié. L'égo en a pris un coup...
    J'ai beaucoup aimé le personnage de Maggie dès le début. Elle est simple. Avec Francès, elle est la gentillesse et la générosité incarnées.

    En bref, j'ai passé un excellent moment en compagnie de tous les personnages pendant leur traversée. J'ai beaucoup apprécié l'histoire en elle-même dont je n'avais d'ailleurs jamais entendu parler. Je suis très satisfaite de cette lecture.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Loley, Aujourd'hui

    Anvers et damnation de Maxime Gillio

    Déjà je peux vous dire que j'adore la couverture, le mélange des couleurs rend vraiment bien, les photos sont belles, il ne m'en faut pas plus pour avoir envie de plonger dans la série de l'Embaumeur.
    Je suis doublement excitée car je n'ai jamais lu de roman de l'auteur, seulement trois nouvelles et le besoin de creuser et d'en savoir plus sur son écriture est sincère.
    Sans oublier la préface de Paul Colize qui annonce de l'humour, du sang et du sexe, j'en attendais donc un récit détonnant et déluré et j'ai été largement comblée.

    Luc Mandoline est thanatopracteur de profession, surnommé l'Embaumeur, il n'a pas son pareil pour mettre les pieds dans le plat et cumuler les boulettes.
    Cet homme franc ne mâche pas ses mots, je n'ai jamais douté de son efficacité professionnelle mais on ne peut pas dire que la diplomatie soit une de ses qualités.
    Je dois bien avouer que ce gars attachant m'a particulièrement fait sourire voir marrer.
    Sullivan Mermet, thanato également et ancien compagnon de légion de Luc va se voir embarquer par son acolyte dans une histoire de fou, direction la Belgique, à Anvers, le tout sous la direction de Maxime Claeneboo, flic et homo qui est l'ennemi juré de Sullivan.
    Un grand ponte français retrouvé dans une chambre d'hôtel belge et voilà les deux copains qui se retrouvent mêlés à une enquête peu banale, sous fond de secret d'état et de non dits, le tout s'annonce assez mal barré pour eux.
    Je vous invite à découvrir comment les thanatos vont réagir et interférer dans cette affaire vous-même ...

    Le lecteur passe par des moments de déconnade mais aussi par des passages plus durs.
    La prostitution y est traitée de façon instructive et intéressante, je fais référence notamment à la culture africaine et à leurs rites qui sont développés avec ingéniosité.
    Cette partie m'a passionnée aussi dure et impitoyable soit-elle, j'ai été touchée, l'auteur a su dépasser le style donné au livre et aller plus loin encore.
    Le mélange est du coup aussi réussi qu'homogène, beau métissage c'est le cas de le dire.
    La fin quant à elle, est assez explosive on peut ressentir le danger et avoir peur pour nos deux personnages insouciants.
    A divers moments de notre vie on a tous besoin de rire, d'éprouver de la légèreté, comme ce fut mon cas ce livre m'a permis de réouvrir mes chakras et de m'abandonner dans de bons fous rires.

    Je souhaite remercier Maxime Gillio pour son écriture directe et décontractée, ça l'a drôlement fait et aussi l'atelier Mosésu pour cette découverte très sympa, je compte bien poursuivre la série de l'Embaumeur.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Loley, Aujourd'hui

    Flic de rue de Fred De Mai

    Un policier pro du slam et photographe, ma curiosité est à son max là.
    Après la présentation de l'auteur on passe par un petit topo : "Lire le manuel avant usage" et ça me plait bien cette mise en page peu commune, avec des poèmes, du slam, des photos, le mélange est harmonieux et appréciable.

    J'ai affaire à un témoignage sur des missions quotidiennes du "flic de rue", pas évidentes du tout d'ailleurs, on peut y voir des anecdotes d'un métier bien difficile parfois des tâches plus qu'ingrates.

    L'auteur y a côtoyé la misère, la violence et la maltraitance sur les enfants, la vraie détresse et ses appels au secours.
    Même si ces hommes de paix aident des personnes qui en ont tant besoin ils se sentent impuissants, impossible de changer la vie des gens pour autant.
    J'ai ressenti toutes ces émotions l'auteur a su les faire passer sans problème et j'ai frissonné à de nombreuses reprises.
    Ce témoignage est bouleversant de réalisme, j'ai parfois souris ou j'ai encore eu le cœur serré, je me suis immiscée dans le quotidien de cet homme sans réserve et j'ai beaucoup apprécié ce récit sans tabou ni retenue.

    Je le pensais déjà, je le savais déjà mais j'ai un profond respect pour ces hommes, ces policiers qui foncent et vont démêler des situations extrêmes.
    Là où peu d'êtres humains souhaiteraient se trouver, à chasser les ombres du mal et ce au péril de leur vie.
    On a pu voir se respect se dégrader depuis quelques années, même si ce n'est qu'une goutte d'eau dans l'océan je continuerai à le propager aux plus jeunes, ce respect ...

    L'important pour ce genre d'ouvrage c'est que la lecture reste fluide et prenant et c'est parfaitement le cas, l'écriture agréable de l'auteur y est pour beaucoup, le fait de lire autre chose qu'un polar m'a beaucoup plu.

    Un grand merci aux Editions Rouge Sang pour cette découverte, je suis ravie de savoir que le prochain livre de Fred de Mai, "Vachard" sortira dans cette même édition à l'automne 2014, j'ai très envie d'en lire plus et d'autant plus un roman policier.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio