> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Bernardo Carvalho
    Bernardo Carvalho
    Autour d'un verre avec Bernardo Carvalho .Invité brésilien du Salon du livre 2015, Bernardo..
  • Patrick Manoukian
    Patrick Manoukian
    Ian Manook remercie les participants du Cadavre exquis sur lecteurs.com .Retrouvez le Cadavre..
  • Thérèse d'Avila
    Thérèse d'Avila
    Entretien avec P. Marie-Joseph Huguenin sur la Miséricorde Divine et Thérèse d'Avila .Entretien..

Recevez un des deux romans à paraître de Linwood Barclay
Gagnez le premier roman d'Alain Gillot et venez le rencontrer
Participez au Prix des Lectrices 2015

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Frédéric  Frédéric Aribit

    Dans Trois langues dans ma bouche, le narrateur redécouvre, presque subitement, la langue de son enfance, c`est-à-dire le basque, une langue qu`il n`a jamais vraiment apprise. Comment expliquer cette redécouverte ? Que provoque-t-elle pour le narrateur ?

    C`est comme une mémoire enfouie qui revient à travers quelques mots en basque que le narrateur entend de la bouche de sa mère, à la manière d`une madeleine de Proust.


    Par accident, on retrouve parfois des pans entiers de mémoire qui surgissent, qui jaillissent à partir de quelques mots entendus au hasard d`une conversation. Les mots font rejaillir des souvenirs, et inversement les souvenirs font rejaillir toute une langue. Au départ ce sont quelques bribes seulement, quelques comptines d`enfance peut-être, et tout à coup c`est un rideau qui tombe et un théâtre de souvenirs qui s`ouvre derrière. Et il redécouvre alors une langue oubliée.

    La langue basque a d`ailleurs ceci de particulier que c`est une langue menacée qui aurait pu disparaître de la surface de la Terre. C`est la métaphore même de la langue de l`enfance, que nous avons tous sue puis parfois oubliée. C`est en cela qu`il ne s`agit pas d`une autobiographie : cela n`aurait pas eu de sens de raconter ma vie...



> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Après leur première collaboration sur American Vampire Legacy, les deux plus grands talents actuels de l’industrie des comics, Scot...


112 pages N&B + couleur...


Le jour de son mariage, Simon aperçoit Héléna sur la grande place de la mairie de Nice. Héléna, la beauté de sa classe quand il était enfant...


Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d'un ancien mineur devenu millionnaire vers le fil...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par patouille, Aujourd'hui

    Les cavaliers de Joseph Kessel

    Toursène, Chef des Écuries du roi de l'Afghanistan, est un cavalier sans égal, le meilleur tchopendoz du pays. Son fils, Ouroz, veut suivre ses traces et s'engage dans une course, le bouzkachi royal, et monté sur Jehol, le plus beau et le plus rapide des chevaux de son père. Sa défaite le plonge dans le désespoir le plus noir, fuit le déshonneur accompagné de Jehol et de Mokkhi, le fidèle saïs qui va finir par le haïr et tenter de l'assassiner...
    C'est un livre merveilleux, fantastique, qu'aucun mot ne peut décrire. Kessel rend vivants les Cavaliers, héros de ce roman. Parfois on les aime et les admire, parfois on les hait et on désire leur chute. On vit dans l'histoire avec eux, et on vit leurs quêtes à leurs côtés. Jehol, le "Cheval fou", est un personnage à part entière dans ce roman: l'auteur a accompli l'exploit de rendre humain une bête. Aucun autre livre ne peut être comparé à celui-ci. Je conseille très vivement ce chef d'oeuvre unique!
    Seule (petite) remarque, je trouve que si la première moitié de ce livre est passionnante, le lecteur a plus de mal à s'accrocher dans le dernier tier.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Mero, Aujourd'hui

    Baby-sitters Vol.05 de Hari Tokeino

    Le tome 5 est l'occasion d'en apprendre plus sur Usaida ainsi que sur le secret que cache Kamitani à son petit frère concernant l'identité de son père. J'adore toujours autant pour ma part le petit Taka, la petite teigne impulsive de la bande. Qu'est-ce qu'il est drôle ! Baby-sitters n'aurait pas son pareil sans lui ainsi que son frère qui n'a de cesse de le cogner pour calmer ses bêtises. Il aime jouer au héros et développe un énorme brother complex envers son aîné qu'il adore qualifier de "stupide grand frère". J'ai trouvé le tome un peu en dessous des autres niveau qualité scénaristique, la première histoire sur le festival d'été ainsi que celle sur le père Noel auront été mes préférés avec Usaida qui prend malin plaisir à faire chouiner le petit Taka pour le plus grand plaisir des lecteurs! (Je crois que j'aurais fait pareil à sa place ^^)
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par raton-liseur, Aujourd'hui

    La véridique et bienheureuse histoire de Georgia Lapoussette de Véronique Ovaldé

    Un titre plutôt pompeux pour cette nouvelle qui raconte effectivement la vie d’une femme née le 1er avril 1959 et que l’on suivra pendant toute sa vie, jusqu’en 2011. Un ton très pédant, un peu comme un cours magistral à l’université, sur un sujet important, avec quelques digressions ou anecdotes savamment introduites. C’est étrange, cette vie décrite de cette docte façon, surtout cette vie qui certes fut vagabonde, du Canada au Mexique, du moins dans ses jeunes années, mais qui est somme toute une vie assez banale, sans grand relief.
    Je m’attendais, en ouvrant cette nouvelle à une histoire extraordinaire, je n’ai vu qu’un reflet de ce que la plupart des vies sont. Et c’est dans le décalage entre le ton et le titre d’un côté et le contenu de l’autre qu’est probablement l’intérêt de la nouvelle. Pour ma part, je n’ai pas véritablement apprécié l’exercice, trop agacée par le style imbu de lui-même (et la sensation que l’effet n’était pas nécessairement recherché mais pourrait être fortuit), et je suis arrivée au bout de cette nouvelle en pensant : « tout ça pour ça ? », non, la toute petite heure nécessaire pour lire cette nouvelle aurait finalement pu être mieux employée.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Thaddeus, Aujourd'hui

    La Folie Almayer de Joseph Conrad

    Mais un homme absorbé dans la contemplation du naufrage de ses espoirs passés, à l'aube d'espoirs nouveaux, ne saurait avoir faim chaque fois que son riz est servi!

  • Par Thaddeus, Aujourd'hui

    La Folie Almayer de Joseph Conrad

    ... il y a plus de mensonges dans la bouche des hommes de nos jours que du temps de ma jeunesse, mais je ne suis pas plus facile à tromper maintenant.

  • Par Thaddeus, Aujourd'hui

    La Folie Almayer de Joseph Conrad

    Dans les cendres froides de ce passé haïssable et misérable, elle trouverait le signe d'amour, l'expression juste de félicité sans limite du présent, le gage d'un avenir brillant et splendide.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio