> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Alexis Sentenac
    Alexis Sentenac
    Alexis Sentenac .Le dessinateur Alexis Sentenac aime la science-fiction ! Après avoir fait ses..
  • Jérôme Meizoz
    Jérôme Meizoz
    MP 2014-10-24-159-003048BDD2D9.mp4 Payot - Marque Page - Jérôme Meizoz - Saintes colères.
  • Federico Garcia Lorca
    Federico Garcia Lorca
    MP 2014-10-21-850-003048BDD2D9.mp4 Payot - Marque Page - Federico Garcia Lorca - Jeu et théorie..

On fête Halloween avec un challenge de listes
Ecrivez un texte sur le thème d'Halloween
Découvrez notre entretien avec Olivier Adam

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Myriam  Myriam Levain

    Si vous deviez présenter Romy en quelques mots à un ou une amie qui s`apprête à la rencontrer, que diriez-vous ?

    Qu`il ou elle va l`adorer, car Romy, c`est nous en pire.


    Y comme Romy fait suite à la publication de La génération Y par elle-même, un essai à quatre mains que vous aviez publié en 2012. Après ce travail d`enquête, qu`est-ce qui vous a donné l`envie d`incarner cette génération sous forme fictionnelle ?

    Y comme Romy, finalement c`est la suite de la génération Y par elle-même. Mais cette fois-ci, on a choisi de partir d`une individualité pour parler de notre génération de façon plus personnelle et plus intime. Romy Idol incarne la génération de ces jeunes adultes, qui ont gardé un côté ado tout en étant dans la vie active, qui galèrent en amour et au travail et sont les rois du système D.


    On sent la part documentaire (autobiographique ?) dans les anecdotes qui émaillent la vie de Romy. Mais a-t-elle des antécédents romanesques ? On pense par exemple à Bridget Jones d`




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Déjà le deuxième tome des Vieux Fourneaux! Lupano et Cauuet décrivent avec toujours autant de d...


Dodin-Bouffant, le plus fin des gourmets, doit trouver une nouvelle cuisinière. Cette quête, qui lui semble ...


Après la contre-attaque de Negan sur Alexandria, les dégâts et les pertes sont lourds. Negan a réuss...


Enrique Rodríguez Ramírez est professeur d’Histoire de l’Art à l’université du Pays Basque (où Altarriba a enseigné la li...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 2.00/5
    Par Rhodopsine, Aujourd'hui

    Dieu Vous Benisse Monsieur Rosewater de Kurt Vonnegut Jr

    Challenge ABC 2014/2015
    Héritier d'un empire financier, Eliot Rosewater choisit la philanthropie. Il se conduit en doux dingue, à l'encontre de toutes les habitudes de la famille: il donne , il veut faire le bien.
    Satire, pamphlet? Ennui surtout. Trop prévisible dans son déroulement, trop pesant dans sa démonstration anti-capitaliste, trop caricatural ... Un roman indigeste, il faudra essayer un autre ouvrage de Kurt Vonnegut . Prochain ABC, peut-être.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Moro, Aujourd'hui

    Courtney Crumrin Couleur, Tome 1 : Les Choses de la Nuit de Ted Naifeh

    En observant les éditions de cette bande dessinée, je me rends compte qu’il existe une version couleur, et une version noire et blanche. Même si j’aurais préféré lire la version noire et blanche, que je suppose être l’originale, ce n’est malheureusement pas le choix de ma bibliothèque ! Je pense que le passage à la couleur enlève de la force au récit, mais malheureusement, je ne peux guère plus en juger. Cette bd m’a surtout tentée pour sa couverture sombre, et l’air très agacé de cette jeune héroïne sur la couverture... Curieusement Courtney en elle-même est un personnage assez classique dans sa marginalité : un peu peste, misanthrope, elle n’arrive pas à s’intégrer car elle se trouve en décalage avec les autres, adultes ou autres adolescents (de ce fait la plupart des autres personnages n’ont pas de développement approfondi...Mais son esprit frondeur nous embarque malgré tout, elle-même guidée par l’ennui qui la tenaille, et la curiosité dans cette grande maison lugubre tenue par un oncle encore plus lugubre. Ses troubles sont ceux de l’adolescence, chaque histoire s’appuie à la fois sur les problèmes de Courtney, notamment d’acceptation, mais aussi d’éléments fantastiques qui écaillent une réalité un peu trop lisse. Car il n’y a guère de bons sentiments : le fantastique s’incruste partout, même dans les lits de bébés, et conduit parfois à la mort. Courtney fait ses premiers pas de sorcière, épaulée de loin par son oncle, mais les histoires restent agréables tant les fins savent ne pas être moralisatrices, et insistent plutôt sur la cruauté de la vie. L’environnement hostile pour Courtney est moins la forêt et le manoir peuplé de créatures fantastiques et malignes, que la banlieue américaine où ses parents se sont abîmés. On retrouve bien cette ambiance si particulière propre aux Etats-Unis, mais contaminée par la présence du fantastique : les fins sont rarement celles attendues, et la critique s’en fait plus cinglante, surtout sur le paraître et les apparences. Je ne suis pas très emballée par le style graphique, même si le travail sur les ombres est très intéressant, ainsi que les couleurs, souvent douces et crépusculaires, mettant en valeur l’opposition entre scènes de jour et de nuit, aux teintes violettes. J’ai un peu de mal avec le fait que Courtney soit aussi frontalement différente des autres personnages ; elle n’a pas de nez, et des yeux vraiment trop grands (cela est dû au fait qu’elle est la seule à les avoir de couleur aussi noire, une conséquence du passage à la couleur). Peut-être est-ce pour souligner sa marginalité, mais elle détonne un peu trop pour sembler réelle. Le rythme est bon, les histoires reprennent des éléments parfois classiques (comme le double maléfique), parfois moins, inspirés de légendes. Pour l’instant il n’y a guère d’enjeux, mais j’ose espérer qu’une histoire complexe va se tisser au fur et à mesure des tomes, tout comme le lien entre Courtney et son mystérieux oncle. Je vais certainement me pencher sur la suite avec attention.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par marysen1968, Aujourd'hui

    Un jeune homme prometteur de Gautier Battistella

    J'ai adoré la première partie, tendre,attachante, la deuxième déjà un peu moins et j'ai eu du mal avec la dernière, noire,folle. Belle découverte cependant.

Dernières citations RSS

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    Pensées d'un biologiste. de Jean Rostand

    Chacun partage avec autrui le gros de son être : tous les hommes nous sont, pour l'essentiel, consubstantiels.

    p.11

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    La mer de Richepin Jean

    LA MER XI
    LA COLÈRE DU BATEAU (5)

    Ah! j'étais beau, cependant !
    Je florissais, étendant
    Dans l'espace
    Mes cent bras tout grands ouverts
    Où le vent rythme des vers
    Quand il passe.

    Ils m'ont tué cependant!
    Et je vais, en attendant
    D'être épave,
    Ainsi qu'un tas de bois mort
    Sur qui le flot tantôt mord,
    Tantôt bave.

    Je vais où cela leur plaît.
    Ces nains, je suis leur valet
    A la chaîne.
    Ces nains, je leur obéis,
    Moi, le roi de leur pays,
    Moi, le chêne!

    Mais je saurai me venger.
    Toujours, les nuits de danger,
    Je regarde
    Pour trouver enfin l'écueil.
    J'ai la forme d'un cercueil.
    Prenez garde!

    Une nuit que vous serez
    Affolés, désemparés
    Sous la brise,
    Vous sentirez brusquement
    S'effondrer le bâtiment
    Qui se brise.

    Alors, pleins d'un vain remord,
    Illuminés par la mort
    Si prochaine,
    Vous comprendrez qu'il fallait
    Laisser pousser comme il est
    Le vieux chêne.

    Ainsi, triste et mécontent,
    Le bateau crie en partant.
    Mais le mousse
    Chante sa chanson. Sa voix
    Enfantine est à la fois
    Rauque et douce.

    Et voyant, lui, l'inhumain,
    Que la peine du gamin
    Est amère,
    Le bateau calmé se dit :
    — Bah je rendrai ce bandit
    A sa mère.

    p.236-237-238
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    Ailleurs : Voyage en Grande Garabagne - Au pays de la Magie - Ici, Poddema de Henri Michaux

    Le dieu des eaux est couché. Il n'est pas question pour lui de se lever. Les prières des hommes ne l'intéressent guère, ni les serments, ni les engagements. Peu lui chaut un sacrifice. C'est le dieu de l'eau avant tout.
    Il n'a jamais fait vraiment attention aux récoltes des Gaurs pourries par les pluies, à leurs troupeaux emportés par les inondations. C'est le dieu de l'eau avant tout. On a pourtant des prêtres bien instruits. Mais ils n'en savent pas véritablement assez pour le chatouiller. Ils étudient, fouillent les traditions, jeûnent, méditent et il est possible, à la longue, qu'ils arrivent à parvenir jusqu'à lui et à couvrir la voix des eaux, qui lui est si chère.

    p.102
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio