> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Sabine Weiss
    Sabine Weiss
    Sabine Weiss : "Mon métier de photographe" .Sous le titre "Mon métier de photographe", le Salon..
  • Lorina Chattinski
    Lorina Chattinski
    Lorina Chattinski - OFémininPointConne .Lorina Chattinski vous présente son ouvrage..
  • François De Smet
    François De Smet
    François de Smet - Reductio Ad Hitlerum .François de Smet vous présente son ouvrage "Reductio Ad..

Découvrez la collection Signé des éditions Le Lombard
Un sondage sur le polar et des chèques Lire à gagner
Découvrez la lecture commune du mois de novembre

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Charlotte  Charlotte Lazimi

    En quelques mots, comment résumeriez-vous le projet derrière Toutes les femmes ne viennent pas de Vénus ?

    L`idée c`est de m`adresser dans un premier temps à ma génération les Y et les plus jeunes d`ailleurs. Ces derniers pensent à tort que l`égalité est déjà acquise. Avec ce livre, je voulais parler concrètement. Qu`est-ce que les inégalités salariales, le harcèlement de rue, l`absence de femmes dans les médias, dans le monde culturel changent dans notre vie de tous les jours. Comment faire accepter un congé paternité et maternité dans une entreprise ? C`est de tous ces tracas quotidiens dont je veux parler.


    Qui aimeriez-vous voir lire votre livre en priorité ?

    En priorité, les jeunes, les étudiantes et étudiants, et les nouveaux arrivants sur le marché du travail. Jusqu`à présent, ils ont à peu près vécu dans l`illusion qu`hommes et femmes ont les mêmes opportunités et pourront faire les mêmes carrières. Or, les choses vont sérieusement se compliquer dans la vie en entreprise par exemple. Ils doivent en prendre conscience, ouvrir les yeux sur ce qui les attend, pour mieux ensuite appréhender les obstacles.


    Vous abordez ces questions en tant que journaliste dans la presse (




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens,...


"Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?" Le fidèle lapin Eusèbe, autrefois con...


Après avoir démontré l'étendue de ses pouvoirs en invoquant un redoutable orage pour se débarrasser d'une ...


Bredenne, dans la Marne. 9974 habitants et presque autant d’âmes. On parie combien que vous ne connaissez pas? Faut dire aussi: entre Disne...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par Stemilou, Aujourd'hui

    Toute la noirceur du monde de Pierre Mérot

    Roman maudit, roman noir ce livre aborde un sujet qui peut faire scandale s’il n’est pas traité avec un léger humour et lu en ce sens. Jean Valmore, enseignant de philosophie de cinquante ans dans un lycée et écrivain, est poussé à se mettre en arrêt maladie afin de calmer les tensions suite à des propos racistes.
    Son caractère odieux et dépressif en fait un personnage à la morale douteuse, se rapprochant d’un parti d’extrême droite Jean Valmore va se révéler un bien bel atout pour leurs opérations de « nettoyage » et un mentor pour un lycéen se sentant le destin d’un dictateur.
    Oumar est la risée de la classe, non seulement à cause de sa laideur [...], mais surtout en raison de sa folie et de ses positions politiques. Son père tient une petite épicerie. Le soir, Oumar le remplace. Le matin, il a les yeux cernés. Moi, je l'aime bien, c'est un ovni et, contrairement à ses camarades, il suit l'actualité et possède une vraie culture. Certes, elle est un peu spéciale. Il veut devenir dictateur.

    Que dire de plus sur cet être haineux à part qu’il envoi valser sa prétendu petite amie et collègue, qu’il profite d’une ancienne élève devenue prostituée et qu’il « se débarrasse » d’une prostituée nigériane de Pigalle.
    Mais au fil des pages le lecteur se rend bien compte que le racisme n’est pas l’objet de la haine du personnage principal mais plutôt l’inculture et la mollesse qui rend la majeure partie du monde d’une telle bêtise que ça lui en est insupportable. C’est pour cette raison qu’il s’en prend à quasi tout le monde : les écologistes, le lycée qui l’embauche, le monde de l’édition, les femmes … et le lecteur lui-même.
    Si vous êtes encore là, penchés sur ces lignes comme une cuvette de w.-c., c’est que vous n’êtes pas non plus très recommandables.

    Une certaine nervosité prend possession du lecteur, les idées tranchées et les actions de cet anti-héros, vivant encore avec l’ombre de sa femme disparue, mettent mal à l’aise et démontrent toute la noirceur de ce monde. Même si ce livre se révèle dérangeant il est réellement intéressant de lire l’histoire de cet homme détruit et d’en tirer, chacun à sa façon, des leçons.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par jgli, Aujourd'hui

    La Verite Sur Ce Qui Nous Motive de Pink Daniel

    « C’est un auteur captivant et provocant, qui interpelle. » (Financial Times)

    « Voici des leçons qui méritent d’être répétées – si les entreprises avaient le courage de suivre les conseils de M. Pink, nous serions tous gagnants. » (Wall Street Journal)

    • Livres 0.00/5
    Par idevrieze, Aujourd'hui

    La Voie des Oracles, Tome 1 : Thya de Estelle Faye

    Non, Estelle ne m'a pas trahie !

    Souvenez vous, l'Automne Dernier..... Je vous lisais La Dernière Lame et là.... J'ai aimé le style, j'ai aimé le roman mais gros flop sur l'héroïne, et je ne peux même pas vous dire la raison exacte dans une chronique car ce serait un spoil..... Bref, j'étais dans un état indéfinissable, qui m'a poursuivie pendant longtemps. Même maintenant, quand on m'en parle maintenant, je ne sais que vous dire sur ce roman tant l'ascenseur émotionnel était intense (et vous allez me dire, c'est un peu le boulot de l'auteure de nous retourner comme des vieilles chaussettes). Puis, quelques mois plus tard, je tente Porcelaine et là oui, on s'était totalement comprises ! Un superbe conte avec des personnages fouillés, tout ce que j'aime. Quant à la couverture, je ne vous en parle même pas. Un régal des yeux.

    Surviennent les Halliennales où je vois Estelle Faye. Forcément, je vois la Voie des Oracles qui me tend ses petits bras musclés et qui me supplie de la prendre. La couverture est ma-gni-fi-que. Mais j'en profite un peu d'être avec l'auteure pour lui poser des questions sur l'héroïne (parce que j'en avais gros). Forcément, nous avons bien ri et papoté du thème principal de ce premier tome : la période entre Antiquité et Moyen-Age. Il n'en fallait pas plus pour que je tombe amoureuse et me voici partie avec l'exemplaire sous le bras. Il me fallait juste un week end parfait pour lire. Ce qui se trouva dans mon petit planning.


    Un livre jeunesse !

    Il se trouve que l'auteure a envie d'explorer pas mal d'univers puisque nous sommes ici dans un univers jeunesse, comprenez un roman pour adolescents. J'avoue que j'ai eu un peu peur au début, car l'inconvénient de beaucoup (et ne comprenez pas la majorité) de romans jeunesse, c'est que où on tombe dans de la romance mielleuse, ou on tombe dans une intrigue pas très développée. Ici, rien de tout cela. Nous suivons Thya, jeune fille d'un général romain en plein Gaule. Son père subit une attaque commanditée par son propre fils. Elle doit s'enfuir car elle a le Don, chose qui n'est pas du tout appréciée par l'Eglise Catholique Romaine. Elle va tenter de rejoindre une ancienne cité conquise par son père (pourquoi.... ? Et bien vous me lirez le roman pour le savoir). Et pendant ce voyage, elle vivra bien entendu des aventures et fera des rencontres. Elle en apprendra ainsi un peu plus sur elle même mais aussi sur son père et sur sa famille.

    Et oui, un roman initiatique comme on les aime, comme on les adore. La question qui va nous turlupiner sans cesse c'est pourquoi une jeune fille bien née de l'Empire a le don d'oracle. Alors oui, on peut effectivement dire que les religions polythéistes romaines (comme les celtiques puisque l'action se situe en Gaule) on eu des oracles. Mais si on prend parti du fait que la religion romaine est maintenant catholique, Thya ne devrait pas être oracle.

    Mais voilà, on parle de religions agonisantes et non éteintes. Et bien entendu, le débat qui reste magique pour le monde adolescent, c'est justement la tolérance et aussi, il ne faut pas le cacher, un peu d'histoire. On en apprend plus sur les religions locales, sur les dieux existants et comment les premiers bûchers de sorcières se faisaient.

    Quant à l'intrigue, elle est bien complète. Thya n'est pas une jeune écervelée, ni une fille qui n'a vraiment pas de chance dans la vie. Estelle Faye a su trouver le statut juste pour cette jeune femme qui est certes un peu innocente, ce qui s'explique par sa vie recluse à la campagne mais qui est aussi cultivée et intelligente.

    En bref : je ne peux que vous recommander de vous attacher à tous ces personnages que vous découvrirez au fur et à mesure de votre lecture. Pour ma part, j'attends avec grande impatience le prochain salon où je croiserai l'auteure mais aussi le deuxième tome (parce que il paraît qu'il va y avoir des trucs de fou.)
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par pdemweb1, Aujourd'hui

    Le monde du bout du monde de Luis Sepúlveda

    Page 29
    A Santiago, parmi mes amis, j'avais la réputation d'être un bon 'raconteur' de film. Il était cinq heures de l'après midi quand j'ai commencé à raconter, timidement d'abord, l'épopée de capitaine Achab. Les deux hommes m'écoutaient en silence et pas seulement eux; aux autre tables, les conversation s'étaient interrompues, et peu à peu, les clients se sont rapprochés de la nôtre. Je racontait et je luttait avec ma mémoire. Elle ne pouvait pas me trahir. Les hommes avaient compris que je me concentrais sur quelque chose qui les concernait et sans faire de bruit ils ont renouvellé plusieurs fois mon verre de chicha de pomme. J'ai parlé deux heures durant. Qu'Herman Melville si cette version de son roman s'est trouvée agrémentée de quelques trouvailles de mon cru, mais à la fin tous les hommes montraient des visages pensifs et , après m'avoir donné des tapes sur les épaules, ils ont regagné leurs tables.
    - Moby Dick . Dites donc, a soupiré le Basque
    Ils ont demandé l'addition. Ils ont payé. J'avais la certitude amère que mon aventure s’arrêtait là
    > lire la suite

  • Par colimasson, Aujourd'hui

    Le monde comme volonté et comme représentation de Arthur Schopenhauer

    Ainsi une grande découverte est, au même titre que l’intuition et que toute manifestation de l’entendement, une vue immédiate, l’œuvre d’un instant, un « aperçu » (sic), une idée, et nullement le produit d’une série de raisonnements abstraits ; ces derniers servent à fixer pour la raison les connaissances immédiates de l’entendement, en les enfermant dans des concepts ; autrement dit, à les rendre claires et intelligibles, propres à être transmises et expliquées aux autres.
    > lire la suite

  • Par Himbereis, Aujourd'hui

    Mes débuts dans l'art de Christophe Donner

    Si je vous ai raconté cette histoire, a repris Mr Priviletti, c'est parce qu'elle montre la place de l'art dans la destinée des hommes. Et dans la destinée des femmes. Vous êtes le plus grand peintre du siècle et vous mourez assassiné par des voyous. L'art n'accorde aucun privilège, il n'apporte ni reconnaissance ni fortune. Il ne pèse dans la balance d'aucune sorte de justice et ne connaît pas la mesure de l'égalité. Il n'est même pas éternel. Et s'il est la consolation des hommes, et des femmes, c'est seulement pour ceux et celles qui veulent et savent l'apprécier. A l'amour que vous voudrez lui porter, l'art ne vous rendra rien. p.101
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio