> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Kim Suk-kyeong
    Kim Suk-kyeong
    L'ART ET L'ESTHÉTIQUE DU VIDE - Hyeon-Suk Kim..
  •  Justin Gakuto Go
    Justin Gakuto Go
    Interview de Justin Gakuto Go Justin Gakuto Go nous parle de Passent les heures, son premier..
  • Sonia Delaunay
    Sonia Delaunay
    Paroles de libraires spéciale littérature de jeunesse .Située dans le treizième arrondissement de..

Retrouvez vos critiques sur les stands des éditeurs
Découvrez la collection Signé des éditions Le Lombard
Nouveau Challenge

> tous les entretiensEntretien avec…




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



À présent unie par les liens du mariage à Jolan, Kriss règne sur...


Accompagné de Dwight Cochrane, de Miss Pennywinkle et de Silky, Largo Winch se rend à Londres pour pr...


Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens,...


Dans ce septième tome de Pico Bogue, nous retrouvons l'enfant terrible de la bande dessinée dans ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par alouett, Aujourd'hui

    Mon dernier cheveu noir : Avec quelques conseils aux anciens jeunes de Jean-Louis Fournier

    « Sur votre nouvel agenda, n’écrivez plus les noms des amis de votre âge à l’encre mais au crayon »

    Vieillir. Un processus inévitable. Le corps de l’homme est « biodégradable » comme le dit si bien Jean-Louis Fournier. Y faire face, l’accepter ou s’y résoudre. A-t-on vraiment le choix de toute façon ?

    L’auteur a 60 ans lorsqu’il commence à écrire ce roman. A l’instar de ses autres ouvrages (Où on va papa ?, Veuf…), ce livre rassemble une multitude de pensées du jour, de réflexions à peine germées, de constats tout justes digérés. Tantôt amusé, tantôt sarcastique, Jean-Louis Fournier parle de la vieillesse, de ce regard sur soi-même qui se métamorphose et du regard des autres qui change.

    « Je regarde une vieille photo. J’étais pas mal, avant. J’avais une tête de voleur de poules, avec plein de cheveux noirs. Un jour que je m’ennuyais, j’ai voulu les compter, mais il y en avait trop. Aujourd’hui, il n’en reste qu’un. Mon dernier cheveu noir ».

    Agréable à lire mais un plaisir en demi-teinte ; je ne suis jamais réellement parvenue à m’intéresser au propos. Manque de rythme et d’entrain
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par alouett, Aujourd'hui

    Histoires pour distraire ma psy de Jean-Louis Fournier

    Février 1999, Jean-Louis Fournier engage une thérapie auprès d’un psychanalyste : « J’ai, comme beaucoup, quand il paraît trop difficile de vivre, fréquenté les psy. Je me souviens d’une psychanalyste somnolente, dont le cabinet était sombre, qui m’a soigné plusieurs années. Elle m’écoutait avec une expression tellement sinistre que j’ai longtemps cru que je l’ennuyais et qu’elle allait s’endormir. Comme je pensais avoir épuisé mes malheurs, j’ai décidé, pour la réveiller, de lui raconter tout ce qui me passait par la tête, des idées de scénarios, de livres, de films… J’ai cru voir son regard éteint se rallumer, je crois même, une fois, l’avoir vue sourire. La thérapie a continué, mieux. Dans mes histoires inventées, je laissais traîner, à mon insu, des choses importantes qui ont dû lui servir pour mieux me connaître. Pour vous, j’ai transcrit ces histoires. Installez-vous sur un divan pour les lire. Mon plus grand souhait est que vous ne vous endormiez pas » (propos de l’auteur sur le site des Editions Anne Carrière).
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Nostradamus27, Aujourd'hui

    Les fables de La Fontaine pour réfléchir de Laetitia Pelisse

    Voilà un premier volume sorti en 2010 qui permet de faire réfléchir les jeunes sur le sens d'une fable de La Fontaine. Après la présentation de la fable et de son illustration (dans le style des dessins animés, avec des couleurs un peu kitch) sur une double-page, suivent diverses pistes destinées à mesurer la portée du message.

    Tout d'abord est relevée la morale (écrite en carctère d'imprimerie de forme, taille et couleurs variées), ensuite elle est explicitée par référence aux mots (dans la partie "Autrement dit") et au vécu des jeunes (dans la partie "Du royaume des animaux à ton monde à toi") puis relativisée (avec des contre-exemples si possibles) pour le point "La morale en questions". Les deux dernières pistes portent tout d'abord l'idée d'une synthèse (dans la partie "Conclusion") de ce qui vient d'être dit puis sur un prolongement par une activité proposée. Cette dernière est chapeautée par un "À toi de jouer".

    Si l'on prend l'exemple d'une fable connue de tous "Le loup et l'agneau"(pages 42 à 45), tout d'abord l'illustration est sur une dominante de rouge qui laisse présager du triste sort du monton, celui-ci est représentée par une taille minuscule, d'un blanc virginal et un air pantois, a contrario le loup est d'une grosseur très largement supérieure aux proportions du mouton, il est d'un noir absolu d'où resortent deux canines inquiétantes.

    Le titre prend une forme et une couleur qui pourrait renvoyer à la gueule du loup, la partie "Autrement dit" contient cette phrase : « Le plus puissant obtient toujours gain de cause, même quand ses arguments ne sont pas valables ». Le point intitulé "Du royaume des animaux à ton monde à toi" évoque l'autorité des adultes sur les enfants. Une des phrases de "La morale en questions" est « En quoi peut-il être dangereux de laisser triompher le plus fort ». La conclusion renvoie au pouvoir absolu de Louis XIV qui régnait lorsque La Fontaine était adulte. Enfin l'ensemble intitulé "À toi de jouer" demande de chercher des expressions contenant soit le mot "loup", soit le mot "agneau". Les fables proposées ici sont, outre celle déjà citée: Le corbeau et le renard, Le Héron, Le cheval et l'âne, Le lion et le rat, Le loup, la Chèvre et le Chevreau, Le lièvre et la tortue, Le renard et la cigogne, L'âne vêtu de la peau de du lion, La cigale et la fourmi, Le renard et le Bouc.

    L'ouvrage se clôt par une présentation de l'auteur et de son oeuvre. On notera l'existence d'un récit intitulé " La Fontaine et l'apprenti poète" pour les jeunes paru chez SEDRAP sous la plume de Jean-Pierre Kerloc'h dans un ouvrage paru en 2012 sous le titre de " La révolte des bonnets rouges suivi de La Fontaine et l'apprenti poète". On y voit le poète dans le salon de Madame de La Sablière.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio