> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Jojo Moyes
    Jojo Moyes
    Jamais deux sans toi : entretien avec Jojo Moyes Découvrez le nouveau roman de Jojo Moyes,..
  • Jack Messy
    Jack Messy
    UN BUS DANS LE PÉTRIN, RUE MOUFFETARD - Jack Messy..
  • Antoine de Saint-Exupéry
    Antoine de Saint-Exupéry
    小鴿子的一千零一頁 Mille et une pages avec..

Masse critique revient le 18 septembre à 7h
Découvrez notre lecture du mois
Découvrez les nouveaux insignes

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Denis  Denis Michelis

    Une phrase des frères Grimm en exergue, une demeure au cœur de la forêt, jusqu`à la pomme symbolique que le héros est obligé de croquer, La chance que tu as est résolument situé dans l`univers du conte. Qu`est-ce qui vous a porté vers cet univers ?

    Lorsque j`ai commencé à écrire La Chance que tu as, j`avais une idée assez précise de ce qui allait advenir au personnage, du moins jusqu`à la deuxième partie du roman où il subit une humiliation physique particulièrement cruelle et retorse.
    Le problème de cette situation (qu`on ne révèlera pas !), est qu`elle sortait du cadre "réaliste".
    J`ai donc opté pour une écriture proche du conte car ce genre me permettait d`être à la fois dans quelque chose de très concret (le héros de La Chance que tu as, tout comme les héros chez Grimm, travaille dur, très dur même, et ce malgré les obstacles - comme Cendrillon !) tout en restant en retrait de la réalité (la neige en été, un chat qui pleure, une temporalité mystérieuse, des personnages qui lisent dans les pensées….).
    C`est en cela que le Conte est "pratique" : il nous parle du quotidien (le travail et les difficultés qui en découlent : rapports de force, jalousie etc.) mais il...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Un voyage en Alzheimer. Florent a perdu sa femme beaucoup trop jeune. Il a tenté d’élever seul sa trop petite Lilie...


Avec ce premier tome de Mort au Tsar, Fabien Nury et Thierry Robin imaginent un diptyque où polar et his...


Grâce au sacrifice de la princesse Llali et d'Yfass le Sylvain, fils de la reine de la forêt ...


Venise, 1510. Le peintre Giorgione, sur le point de mourir de la peste, jette ce qui lui reste de force dans un ultime ta...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par pilou62200, Aujourd'hui

    Rani, Tome 2 : Brigande de Jean Van Hamme

    Si cette série n'apporte rien de nouveau par rapport à tout ce qui a été déjà écrit, elle n'en reste pas mois très agréable à lire.
    Avec le personnage central Jolanne de Valcourt, qui devient dans ce tome, une brigande.
    Elle s'attire ensuite les foudres de la maitresse du groupe, et va du coup retrouver la prison, et devenir une esclave sur la fin du tome...
    Les dessins et les couleurs sont particulièrement agréables.
    > lire la suite

    • Livres 2.00/5
    Par Ptitelfe, Aujourd'hui

    Damnés, Tome 1 de Lauren Kate

    L'histoire se déroule presque uniquement dans le centre de réinsertion où est envoyée Luce après avoir été accusée d'un délit grave. Très rapidement, elle est entourée d'Ariane et de Penn, l'une grande gueule et l'autre discrète et intelligente. Elle tombe aussi très vite sous le charme de deux hommes différents: Cam et Daniel. Le triangle amoureux est très présent, et pendant les deux tiers, Luce va chercher à comprendre pourquoi l'un est si attentionné avec elle alors que l'autre la repousse. Cette histoire m'a fait penser à Twilight, surtout pour la relation entre Luce et Daniel. Il la rejette sans cesse mais n'arrête pas de se trouver dans les parages. Elle va en découvrir un peu plus sur lui avec les devoirs imposés par ses professeurs.

    L'action est peu présente dans ce tome, il s'agit surtout la de la présentation des personnages, du "plantage de décor", et de la révélation sur les protagonistes.

    Je l'ai trouvé sympa mais sans plus, je n'ai pas spécialement envie de lire la suite pour l'instant, car j'ai trouvé trop d'incohérence : entre le lieu et la réalité expliquée à la fin du tome, et le peu d'approfondissement des personnages, ils sont tous caricaturaux et j'ai trouvé difficile de m'attacher à l'un d'eux.

    Le style est poutant fluide et se lit facilement, mais j'ai trouvé malgré le thème, que ça manquait de magie....

    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Ptitelfe, Aujourd'hui

    Hate List de Jennifer Brown

    Ce livre ayant été élu livre jeunesse de l'année, et vu effectivement tous les avis positifs évoqués sur la toile, il m'était donc impossible de passer à côté. Et pourtant, j'aurai pu, car la couverture n'est pas très attirante. Au début, je pensais que l'auteur allait nous exposer un retour à l'école difficile après la tuerie qui s'est déroulée le 02 mai, et provoquée par Nick, le petit ami de Valérie. Or, j'ai été très surprise par la structure du livre.

    On commence l'histoire avec un article de journal, relatant les faits marquants de la tuerie. En parallèle, on découvre Valérie, qui s'apprête à retourner à l'école à la rentrée de septembre. On est littéralement plongé dans le récit, étant donné que c'est elle même qui nous raconte le drame. On navigue entre le jour J, son passé et son présent. Les pages se tournent très vite, on veut savoir comment cette jeune fille paumée va se relever et affronter cette nouvelle vie.


    L'auteur s'est clairement inspirée du drame de Colombine. Même lieu de déclenchement, même mal être des meurtriers, même finalité (suicide). A l'époque, je ne m'étais que vaguement interessée à ces évènements, mais j'ai rattrapé le retard en regardant entre deux chapitres un reportage sur ce qui s'était déroulé dans ce lycée. Les réalisateurs montrent que les deux assassins avaient tout planifié depuis plusieurs mois, l'un était dépressif, l'autre avait la rage et était en colère contre le monde. Ces deux jeunes étaient marginaux, et victimes des railleries de leurs camarades. Leur besoin de vengeance était si grand qu'ils ont orchestré la tuerie minutes après minutes, pour finalement se donner la mort. Honnêtement, ca m'a fait froid dans le dos, c'était choquant! Ici, l'auteur reprend les bases : deux jeunes en mal d'amour, avec des problèmes familiaux, dont le physique n'est pas leur grand avantage, ne faisant pas partie d'une troupe sportive, et qui subissent chaque jour les moqueries de leurs camarades de lycée. Valérie, ayant besoin de se défouler, a trouvé l'astuce du carnet de la haine pour noter ses souffrances en inscrivant la liste des personnes qui soit la harcelaient, soit rigolaient d'elle. Lorsqu'elle rencontre Nick, jeune homme lugubre qui pense souvent à la mort, le cahier ne cesse d'augmenter.... jusqu'au pétage de plomb de Nick, qui arrive à l'école le 02/05 équipé d'un fusil, et qui commence à tirer sur les personnes listées dans ce livre... Au final, il fait plusieurs morts, plusieurs blessés (dont Valérie) et se donne la mort.



    L'histoire est tellement bien écrite qu'elle en semble vraie. Valérie est attachante, son combat est vraiment très difficile mais heureusement qu'elle est épaulée par un super psy, le docteur Hieler. Il sera vraiment sa lumière dans ce tunnel sombre, et lui montrera plusieurs fois quelle route suivre. Ses parents sont justes... je n'ai pas de mots pour dire à quel point ils m'ont enervé. Aucun soutien pour leur fille, qui même si elle était la "complice" involontaire de ce massacre, n'est autre qu'une victime également. Le père est absent occupé entre son boulot et ses affaires personnels, il m'a vraiment révolté! Comment peut on oser dire des choses comme ça à ses enfants? comment peut on etre aussi absent de leur vie dans des moments si difficiles, compliqués, déstabilisants! Et comment après ça peut il se permettre de juger sa femme qui est totalement paniquée, ne sachant pas comment gérer tout ce drame, si elle doit protéger le monde de sa fille ou l'inverse?? C'est un gros C.... quoi :p

    Valérie apprendra à connaitre des personnes qu'elle détaistait avant le drame, comme Jessica et Ginny.

    Le seul point négatif que j'ai trouvé est que je n'ai pas eu de réponses sur Jéremy, le soi disant meilleur ami de Nick, j'aurai aimé savoir si c'est lui qui lui a monté la tête pour enclencher cette tuerie, ou si il n'était qu'un pion lui aussi...

    En conclusion, l'auteur nous plonge dans son univers, dans lequel on va faire la connaissance de plusieurs victimes, et comment chacun apprend à pardonner et à aller de l'avant. Les messages de ce roman sont très forts, très poignants, et les âmes sensibles peuvent être très émus jusqu'aux larmes. C'est un livre à conseiller à tout le monde, jeunes comme adultes, un roman sur la tolérance et l'acceptation de soi.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par seblac, Aujourd'hui

    Kr-25 Pollock de Leonhard Emmerling

    Un critique a écrit que mes tableaux n'avaient ni commencement ni fin. Il ne l'entendait pas comme un compliment, or c'en était un. C'était même un beau compliment. Seulement il ne le savait pas.

  • Par ladyoga, Aujourd'hui

    L'éveil des sens - Vivre l'instant présent grâce à la pleine conscience de Jon Kabat-Zinn

    Si vous considérez votre corps comme un instrument de musique, le scan corporel est un moyen de l'accorder. Si vous le considérez comme un univers, c'est un moyen de le connaître. Si vous le considérez comme une maison, c'est un moyen d'ouvrir toutes ses portes et ses fenêtres à la volée afin de laisser l'air frais de la claire conscience faire place nette.
    > lire la suite

  • Par seblac, Aujourd'hui

    Kr-25 Pollock de Leonhard Emmerling

    J'ai besoin de la résistance d'une surface dure. Sur le plancher je suis plus à l'aise. Je me sens plus près, et davantage partie de la peinture, dès lors que je peux marcher autour d'elle, travailler des quatre côtés à la fois et être littéralement dans la peinture.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio