> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Louis de Funès
    Louis de Funès
    http://pifpafpoum.com/ L' émission délirante de la bande dessinée Au sommaire du TOME 1 SAISON..
  • Juliette Arnaud
    Juliette Arnaud
    http://pifpafpoum.com/ Emission bande dessinée Le magazine décalé en vidéo de la BD franco belge..
  • Yoland Simon
    Yoland Simon
    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=45682 DU THÉÂTRE ET DES..

Recevez un livre en échange d'une critique
Découvrez notre nouveau dossier sur George Sand
Participez au défi d'écriture autour du thème

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Kettly  Kettly Mars



    Suite au séisme de 2010 en Haïti, Alexandre ne peut plus être pris en charge par l`institution qui le garde. Son retour au sein de sa famille constitue un immense bouleversement, faisant ressurgir secrets et questions. Avec le recul, ce retour est-il une bonne chose pour les personnages principaux ?



    Il ne fallait surtout pas présenter de certitudes. Le sujet de la maladie mentale dans les familles est extrêmement complexe, quelles que soient les sociétés considérées. Oui, je crois qu`avec le recul le retour d`Alexandre parmi les siens est une bonne chose, mais qui n`est pas arrivée sans douleurs. Ce retour d`Alexandre après 40 ans d`enfermement dans une institution psychiatrique est une sorte d`exorcisme, qui va provoquer la cautérisation d`une blessure secrète longtemps portée par chacun des membres de cette famille.




    Eliane, la matriarche est également la narratrice. Pourquoi avoir choisi de vous exprimer au travers de ce personnage ? Vous ressemble-t-elle ?


    Je dirais qu`il y a plusieurs narrateurs dans ce roman polyphonique, mais Eliane est la voix de l`autorité, de la blessure et de l`amour qui s`élève par-dessus celle des autres. Je ne crois pas que ce personnage me ressemble, sinon peut-être par sa façon d`être directe et de ne pas se leurrer d`illusions. A 86 ans, on ne peut plus se...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Avril 1945. Alors qu'Hanna a pour mission de sauver le IIIe Reich, Werner, un ami proche d'elle 15 ans aupa...


Recueil de sept histoires parues au Japon entre 1968 et 1973, dans lesquelles l'angoisse côtoie l'horreur. Elles mette...


Un livre pour les amoureux des livres Depuis qu’elle a mis la main sur ce livre oubl...


Willa Ayre s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des peti...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par Paradisier, Aujourd'hui

    L'échassier de l'empereur de Maud Michel

    Kogata est contraint de porter un masque en bois pour cacher sa laideur aux villageois.
    Pour supporter les moqueries et l’isolement, le jeune garçon se raccroche à un rêve irréalisable : devenir un jour samouraï.
    Chassé par sa famille, Kogata ne sait où aller, le désespoir l’envahit. C’est alors qu’il rencontre deux petits esprits adorables et facétieux qui vont l’accompagner dans sa quête d’identité et d’acceptation.
    Kogata va oser se révéler et montrer son authentique beauté : son courage, sa bonté, son intelligence et sa grandeur d’âme. Grâce à lui son royaume sera sauvé.
    Tous découvrent que l’apparence n’a que peu d’importance face aux qualités humaines d’un être.

    Un très joli conte japonais sur la différence et l’acceptation de soi. A la fois initiatique et philosophique, le texte de Maud Michel est très fluide et poétique. Les illustrations de Marie Caudry s’inscrivent dans le raffinement du dessin japonais classique tout en apportant une touche très actuelle grâce à un graphisme coloré et vivant. On recommande !

    A partir de cinq ans.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par mila0707, Aujourd'hui

    Aquarium de Yann Fastier

    Qu’il est fier de lui, Pipo, le petit poisson multicolore de l’aquarium ! Il en est certain, et ne manque pas de le leur faire remarquer quand il les rencontre, Merlan, Limande, Truite, Rascasse et Barracuda ne lui arrivent pas à la cheville !
    Oui, mais Barracuda, quand même…
    Mon avis : Un album cartonné à destination de la petite enfance mais qui pourra se révéler aussi très utile pour des enfants plus grands. Que ce soit dans le cadre familial ou dans la gestion de groupe, on a tous connu un petit phénomène imbu de sa personne qui ne cesse de rabaisser les autres et qui aurait bien besoin d’une petite leçon de modestie. Mais comment le faire sans se montrer trop moralisateur, ce qui aurait plutôt tendance à produire l’effet inverse que celui escompté ? Yann Fastier l’a visiblement bien compris puisqu’il choisit ici d’utiliser l’humour pour pousser l’enfant à s’interroger sur son comportement. Bien sûr qu’il est mignon Pipo, avec ses jolies couleurs mais il a tôt fait de se rendre antipathique à souhait et de nous hérisser le poil, ou plus exactement dans le cas présent, les écailles ! Le récit, facile d’accès, joue sur la répétition pour le plus grand plaisir du petit auditeur qui apprend au passage quelques noms de poissons et les caractéristiques physiques qui leur sont propre. Les illustrations se déclinent sans fioritures sur doubles pages blanches, ne nous laissant pas nous éloigner des protagonistes puisqu’elles ne figurent aucun élément de décoration. Un ouvrage que je garde bien au creux de ma mémoire puisque je sais qu’inévitablement je rencontrerai à qui le proposer…
    Public : à partir de deux ans et demi – trois ans mais en lecture accompagnée
    Si vous voulez vous rendre sur le blog de l’auteur et illustrateur, Yann Fastier, vous pouvez suivre cette adresse :
    http://yannfastier.blogspot.fr/
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Stemilou, Aujourd'hui

    Le sourire des femmes de Nicolas Barreau

    Une histoire romantique ça vous dit ? Avec en toile de fond une maison d’édition, un restaurant et Paris !

    Aurélie Bredin, propriétaire d’un petit restaurant rue Princesse à Paris : « le temps des cerises », vit une période difficile, une rupture amoureuse qui suit le décès de son père.
    Malgré le soutien de son amie Bernadette, Aurélie sent un poids difficile à supporter et lors d’un jour de congé elle erre dans Paris jusqu’à se retrouver sur un pont. Rassurez-vous elle n’est pas suicidaire mais un jeune policier n’en pense pas moins et la suit afin de prévenir une catastrophe et la draguer au passage, lasse de cette filature Aurélie entre dans une librairie de l’île Saint Louis et y découvre un livre qui va changer sa vie: « Le sourire des femmes ».
    Ce livre elle le lira en une seule nuit, cet auteur inconnu Robert Miller parle de son restaurant et d’une femme qui lui ressemble, le hasard a le dos large mais pour Aurélie c’est plus que ça ; ce livre lui a redonné espoir dans un moment où elle a cru toucher le fond. Dorénavant son but est de rencontrer cet auteur et de le remercier, première étape lui écrire, pour cela il lui faut entrer en contact avec la maison d’édition parisienne de l’auteur.
    Au sein des Editions Opales Aurélie va se heurter à André Chabanais qui, sous couvert de l’aider à rencontrer Robert Miller, a d’autres desseins en tête.

    Ce roman je l’avais un peu boudé à sa sortie jusqu’à ce qu’il apparaisse dans la sélection du mois de Mai du Prix des Lecteurs LDP 2015, une lecture qui m’a fait regretter d’avoir attendu si longtemps.
    Rien de nouveau ou de bien original dans cette comédie romantique, l’alternance des chapitres entre Aurélie et André apporte un dynamisme au récit et une autre vision de l’histoire, elle dévoile une intrigue simple cumulant des péripéties tendres qui conduiront au bonheur.
    En tant que comédie romantique il n’y aura pas de fin surprenante ou de suspense affolant, juste des mots simples et une lecture plus qu’agréable amenant à un dénouement évident mais très attendu.

    En conclusion entre bon repas et monde du livre, manigances amoureuse et quiproquos, il y a tout ce qu'il faut pour passer un excellent moment et donner le sourire.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Parthenia, Aujourd'hui

    Haut-Royaume, tome 2 : L'Héritier de Pierre Pevel

    Ils se sont émancipés et forment désormais une confrérie qu’ils nomment les Ardaths ehn Os’vhehir – les Fils d’Os’vhehir. Et ils louent leurs services à prix d’or. — Os’vhehir. Le Dragon d’Ombre. Avec le Dragon d’Obscure et le Dragon d’Oubli, Os’vhehir était l’un des Trois Dragons Infernaux qui avaient provoqué les Guerres des Ténèbres et manqué de détruire le monde.
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    D'amour et de mort : poésies complètes présentées par James Sacré de Jean de Sponde

    Voulez-vous voir ce trait qui si roide s’élance
    Dedans l’air qu’il poursuit au partir de la main ?
    Il monte, il monte, il perd : mais hélas ! tout soudain
    Il retombe, il retombe, et perd sa violence.

    C’est le train de nos jours, c’est cette outrecuidance
    Que ces Monstres de Terre allaitent de leur sein,
    Qui baise ores des monts le sommet plus hautain,
    Ores sur les rochers de ces vallons s’offense.

    Voire, ce sont nos jours : quand tu seras monté
    À ce point de hauteur, à ce point arrêté
    Qui ne se peut forcer, il te faudra descendre.

    Le trait est empenné, l’air qu’il va poursuivant
    C’est le champ de l’orage : hé ! commence d’apprendre
    Que ta vie est de Plume, et le monde de Vent.

    Sonnet sur la mort - 8ème
    > lire la suite

  • Par colimasson, Aujourd'hui

    Défense et illustration de la langue française de Joachim Du Bellay

    [...] les faits des autres nations, singulièrement des Gaulois, avant qu’ils tombassent en la puissance des Français, et les faits des Français mêmes depuis qu’ils ont donné leur nom aux Gaules, ont été si mal recueillis, que nous en avons quasi perdu non seulement la gloire, mais la mémoire.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio