> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Maxime Gillio
    Maxime Gillio
    Salon du livre Les Halliennales 2014 - interview de Maxime Gillio, coorganisateur Interview de..
  • Laurent Gounelle
    Laurent Gounelle
    4 questions à Laurent Gounelle sur son livre "Le jour où j'ai appris à vivre" Laurent..
  • Laurent Gounelle
    Laurent Gounelle
    "Le jour où j'ai appris à vivre" par Laurent Gounelle Laurent Gounelle nous parle de son..

Nouvelle compétition autour de l'écologie et de la nature
Découvrez notre entretien avec Alex Alice
Découvrez la lecture commune du mois d'octobre

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Annie  Annie Pietri

    Dans cette histoire criminelle qui touche de près Louis XIV, le Roi demande à Louis Alexandre Bontemps de mener une enquête "moderne". Qu`est-ce que cela signifie en cette fin de 17ème siècle ? Comment se résolvaient les enquêtes à la cour du Roi ?

    Je ne suis pas une grande spécialiste du droit au 17è siècle, mais en résumé, à cette époque lorsqu`on était accusé d`un délit quelconque, on devait prouver son innocence. Aujourd`hui, le tribunal doit apporter la preuve de la culpabilité du suspect. C`est en demandant au héros du roman de fonctionner de cette manière que Louis XIV veut expérimenter ce qu`il appelle une enquête « moderne ». Bien sûr, cela relève de la fiction. Dans mon scénario, il fallait que je trouve un moyen pour justifier le fait que le roi ne confie pas l`enquête au chef de sa police, mais au héros qui n`a rien à voir avec la police.


    L`histoire commence par la découverte du corps sans vie d`Appolline de Flez-Cluzy. Comment présente-t-on ce type de macabre découverte à des jeunes lecteurs ? Quelles limites vous imposez-vous dans la description de ce genre de scènes ?

    Je ne m`interdis rien, à priori, mais je n`ai pas non plus envie de me lancer dans le genre « gore ».
    En l`occurrence, ce qui arrive à la...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



La vie d'Agatha Christie - auteure de 80 romans et nouvelles vendus à deux milliards d'exemplair...


Dans la campagne angevine, près de Cholet, Pierre Martino découvre qu’il est cocu. Armé d’un fusil, il se rend au motel où sa...


Elevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu'à faire les qu...


Je me suis levée, les mains tremblantes. J’entendais des chuchotements, des rires dans mon dos. J’ai pris le...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Moan, Aujourd'hui

    Le loup qui s'aimait beaucoup trop de Orianne Lallemand

    Tous les ans, les loups peuvent se présenter au concours du Plus Grand Méchant Loup.
    Cette année, notre loup est sûr de remporter la victoire, il est le plus costaud, le plus rapide, le plus adroit et le plus méchant!
    Notre loup gagne les trois premières épreuves, mais pas honnêtement, pour l'épreuve du plus méchant, tous ses amis s'en vont, le laissant seul avec son trophée qu'il n'a pas mérité.
    Loup se pavane, mais se retrouve la nuit perdu dans la forêt. Et cette nuit remettra les pendules à l'heure!

    Une sympathique histoire de loup pour s'accepter tel que l'on est!
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Luxnbooks, Aujourd'hui

    Cinder de Marissa Meyer

    « Même dans le futur, les histoires commencent par Il était une fois… »

    Cette saga s’est longtemps trouvé dans ma PAL, j’étais assez sceptique sur l’idée d’un conte à la sauce moderne et la mention « entre Cendrillon et Star Wars » n’a fait qu’accentuer ma curiosité. On connait tous l’histoire de Cendrillon et c’est pour cette raison que le livre m’a fait de l’œil. Je n’avais pas d’idée précise en commençant l’histoire, mais je n’étais pas fan de l’aspect futuriste. Mais les nombreuses chroniques que j’ai pu lire ont eu raison de moi et je ne regrette pas de m’être lancée dans l’aventure, c’était vraiment une belle découverte.

    Nous faisons la connaissance de Cinder une jeune femme de 16 ans. A la suite d’un accident, elle a été dans l’obligation de devenir un Cyborg, elle est inhumaine à 36,28%, ce qui lui vaut d’être rejetée par la communauté et surtout détesté par sa belle-mère. Clairement, elle est adorable et tellement gentille que parfois ça faisait mal au coeur de la voir se prendre des méchancetés gratuitement de la part de sa belle-mère et son abominable fille. Elle a cependant des alliées : Iko un petit robot ménager vraiment très amusant, qui apporte une petite touche d’humour et Peony sa jeune sœur qui sont très attachés à Cinder et heureusement, car on prend très rapidement en pitié notre héroïne, qui n’est pas gâtée par la vie. Et elle éprouve des difficultés à accepter sa condition de Cyborg ce qui fend le cœur, car elle accepte le rejet des autres.

    Dans l’obligation de travailler pour rapporter de l’argent, Cinder est réputée pour être le meilleur mécanicien de la communauté. C’est dans ces circonstances que nous allons faire la connaissance du Prince Kai, c’est un personnage que j’ai vraiment appréciée, il est très charmant et qui semble très humble alors qu’il est amenée à devenir l’empereur. Je me suis surprise plusieurs fois à avoir hâte de découvrir la scène suivante entre Cinder et Kai qui partage une complicité évidente. Malgré que Cinder cherche à cacher sa condition de Cyborg au prince. L’idée d’avoir une découverte de l’histoire de son point de vue était vraiment une bonne idée.

    Pour ce qui est de l’univers futuriste, j’admets que ce n’était pas un coup de cœur et je n’ai pas été transcendé plus que ça, par la haute technologie et les gadgets en tout genre. Il n’empêche que j’ai passé un très bon moment. C’est principalement les personnages et leur caractère qui m’ont fait apprécier l’histoire, car ils sont vraiment attachants. A travers l’histoire on est confronté à une épidémie qui prend de plus en plus d’ampleur et la population peine à survivre, en proie à une future guerre déclarée par les habitants de la Lune : les lunaires. Le prince Kai est amenée à trouver rapidement une solution avec la Reine Levana qui exige un rapprochement entre la Terre et la Lune.

    Sans surprise qui dit Cendrillon, dit histoire d’amour avec le Prince mais j’ai quand même été agréablement surprise par l’histoire qui se différencie du conte. Je ne m’attendais pas à accrocher et j’ai été très rapidement emportée dans ma lecture. L’écriture de Marissa Meyer est efficace, simple et très addictive. La fin laisse comme un goût de frustration c’est pour cette raison que je vais enchaîner directement avec le tome 2 : Scarlet. Tous les éléments sont là pour passer un moment agréable .
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Luxnbooks, Aujourd'hui

    Chroniques lunaires, tome 2 : Scarlet de Marissa Meyer

    Après avoir été séduite par Cinder, j’ai continué dans la même lignée avec la suite des Chroniques Lunaires. Dans ce second opus, de nouveaux personnages font leur apparition. Au départ, j’étais assez dubitative, car j’avais peur de ne plus entendre parler de Cinder et avec un final comme celui du 1er tome, cela aurait une frustration énorme. Marissa Meyer propose dans cette suite une alternance des personnages et c’est agréable de retrouver Cinder et Kai, savoir ce qu’ils pensent et ce qu’ils deviennent. Ainsi, à travers quelques chapitres nous continuons l’avancée de Cinder et lors de son évasion elle fait la connaissance de Thornes, qui apporte un peu d’humour et de présence à Cinder.

    Je dois avouer, que parfois l’alternance des points de vue peut rapidement devenir compliquée à gérer, car il y a beaucoup de personnages à suivre et parfois l’action était coupée quand on revenait quelques chapitres en arrière dans l’histoire des autres personnages. Il m’est même arrivée d’être tellement prise dans l’histoire que je ne me rappelais plus ce qui était arrivée quand un chapitre se terminait donc pas toujours agréable mais j’ai finis par m’habituer et prendre mon rythme.

    Ainsi, nous rencontrons Scarlet âgée de 18 ans frappée par la disparition de sa grand-mère disparue sans laisser plus d’explication. Voyant que les autorités classe l’affaire, Scarlet ne veut pas laisser tomber l’affaire sans avoir des explications, elle est déterminée à le découvrir par elle-même. J’ai beaucoup appréciée ce personnage qui montre une jeune fille forte et débrouillarde qui sait se faire entendre quand c’est nécessaire et qui est loin de subir les choses, elle préfère se battre. C’est lors d’un excès de colère qu’elle fait la connaissance de Loup.

    Avec le conte en référence j’étais assez méfiante au sujet de Loup, mais au fil de ma lecture on en apprend davantage sur lui et on se laisse facilement gagner par la sympathie. Il est combattant de rue et dans la région depuis 15 jours ; on découvre rapidement qu’il en sait plus qu’il veut bien le faire croire. Contrainte de lui faire confiance, Scarlet et Loup vont s’engager dans une aventure pour retrouver la grand-mère de Scarlet. Au fur et à mesure que l’histoire avance, nous découvrant en même temps que Scarlet que sa grand-mère semble avoir beaucoup de secrets, qui échappe totalement à ce qu’aurait pu penser Scarlet. Au cours de leur aventure Scarlet et Loup vont se rapprocher (évidemment), pour offrir des rebondissements qu’on n’aurait pas soupçonnés.

    Difficile, après avoir lu le tome 1, de ne pas faire une comparaison entre Cinder & Scarlet. J’ai trouvé ce tome beaucoup plus agréable à lire, probablement, car l’aspect sciences fiction/high-teck était beaucoup moins présent que dans Cinder et c’était un point qui m’avaient dérangée. Mais ce qui m’a le plus conquise c’est le duo Scarlet/Loup, qui offre des possibilités d’évolution qui n’étaient pas possible entre Cinder et Kai. Ils avaient tous les deux des obligations qui empêchaient de creuser leur histoire. Le Livre II avait selon moi l’avantage de proposer une histoire beaucoup moins prévisible car le conte n’apportait pas de précision comme le faisait Cendrillon qui nous orientait dans notre lecture. Scarlet et Loup étaient beaucoup plus attachants car moins dans la retenue.

    En bref, l’histoire de fond est vraiment prenante et le fait d’avoir des nouveaux personnages qui s’ajoutent à l’histoire proposent de nouvelles perspectives pour la suite et aussi de nouvelles romances ce qui n’est pas désagréable. J’ai été ravie de retrouver nos héros, j’ai hâte de faire la connaissance des prochains personnages de l’univers de Marissa Meyer avec le tome 3. J’ai vraiment appréciée ma lecture, une suite très réussie qui apporte toujours autant de nouveauté au conte et de nombreux rebondissements inattendus.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par VampCruci, Aujourd'hui

    Mémoires d'une dame de cour dans la Cité Interdite de He Rong Er

    Les Mandchous ont un tempérament très différent du nôtre. Quand ils décident de se taire, il est impossible de connaître le moindre détail sur leur vie.
    He Rong Er m'a souvent dit: "Si quelqu'un m'interroge comme on interroge une voleuse, je lui tourne le dos."

  • Par Ledraveur, Aujourd'hui

    Apprentissage de la méditation : Comment vivre dans la plénitude de Sharon Salzberg

    L’ironie de la chose, c’est que nous sommes généralement si affairés à faire disparaître la douleur à laquelle nous réagissons — souvent d’une façon qui l'intensifie — que nous n’en avons qu’une connaissance réduite. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’il existe une grande différence entre douleur et souffrance. Il est possible que nous vivions une expérience physique douloureuse, mais rien ne nous oblige à y ajouter la souffrance causée par une peur, une projection dans l’avenir ou quelque autre angoisse psychique. La pleine conscience peut jouer un rôle important dans notre bien-être en transformant notre vécu face à la douleur ou à une quelconque difficulté. Elle nous permet de reconnaître l'authenticité de notre détresse et, par conséquent, de ne pas la laisser nous submerger.
    'p. 107)
    > lire la suite

  • Par julienraynaud, Aujourd'hui

    L'Année du tennis 1990, numéro 12 de Jean Couvercelle

    Jennifer Capriati, 14 ans, fait ses débuts sur le Centre Court. (...) Seule Steffi Graf l'arrêtera...

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio