> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Ken Follett
    Ken Follett
    En route pour l'Histoire avec Ken Follett 7 - Londres On continue à suivre Ken Follett dans..
  • Sonali Deraniyagala
    Sonali Deraniyagala
    "Wave" de Sonali Deraniyagala Le matin du 26 décembre 2004, un tsunami frappe l'Océan..
  • Günther Anders
    Günther Anders
    Conférence de Michel Onfray sur "Et si je suis désespéré" de Gunther..

Nouvelle compétition de quiz : l'érotisme en littérature
Notre entretien avec Carine Fontaine, éditrice jeunesse
Les meilleurs livres de la rentrée littéraire 2014

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alice  Alice Scarling

    .

    Sascha est l`héroïne de votre premier roman, Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa. Un peu rebelle et quelque peu blasée, il faut un certain temps au lecteur pour l`apprécier. Comment la définiriez-vous ?

    Sascha est une fille "paumée". Son histoire personnelle compliquée en a fait une personne peu sûre d`elle qui sait que la moindre faille peut représenter un danger mortel ; alors elle se blinde contre le monde extérieur, fait semblant d`être bien plus assurée que ce qu`elle n`est, ce qui n`est sûrement pas la meilleure façon d`aborder les choses. Elle ne veut pas qu`on puisse percer son armure donc elle se cache derrière ses attitudes rebelles et blasées. C`est une "badass" à la fragilité cachée.


    Ce premier tome raconte une histoire de vengeance mais ne se résume pas à cette intrigue. Que cherche Sascha tout au long de ce roman ? Retrouver ses origines ?

    Comme je le disais, Sascha est paumée. Paumée au point d`ignorer même ce qu`elle cherche. Elle pense vouloir venger les bonnes sœurs et souhaiter mener une vie normale mais les deux sont incompatibles et elle est incapable de choisir. C`est ce déchirement profond qui la fait avancer, pas toujours dans la bonne direction.
    Sans le savoir, ce qu`elle cherche, c`est une sorte de...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Une réécriture des contes de fées dans un décor steampunk Il était une fois un couple de fées, le...


Un portrait sensible et fascinant d’un artiste jamais égalé ! Ce diptyque nous entraîne dans l’...


Après un dernier briefing, Rick rassemble ses troupes et va au Sanctuaire. Il annonce ...


LE PEUPLE DES ELFES SYLVAINS À L’HONNEUR DANS LE DEUXIÈME TOME DE LA SÉRIE ÉVÉNEMENT. La ci...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par Walden-88, Aujourd'hui

    Ermites dans la taïga de Vassili Peskov

    Ermites dans la Taïga est plus qu'un simple récit de voyage ou un témoignage c'est un récit de vie ! La vie des Lykov, une famille de vieux-croyants retirée dans la Taïga depuis les années 1930. Ils vivent dans une petite isba forestière, proche de la rivière Abakan, à 250 kilomètres de la première habitation. Ce n'est qu'en 1978, qu'un groupe de géologue va découvrir par hasard la petite communauté et rompre leur isolement total.

    C'est ainsi que commencent les premiers contacts entre les Lykov et les hommes du "siècle". Les géologues, dont la base se situe à 15 kilomètres de l'habitation de la famille, font partie des rares personnes à côtoyer les Lykov qui vivent en complète autarcie. Parmi ces privilégiés, il y a un journaliste moscovite, Vassili Peskov, qui au fil des visites, apprend à connaître les membres de la famille (surtout Karp Ossipovitch, le père, qui à 80 ans et sa plus jeune fille, Agafia, qui a 39 ans; seuls survivants des rudes hivers de la Taïga) et les visite une fois par an.

    Ce qui est intéressant dans ces chroniques de la famille Lykov, c'est la relation qui va s'établir avec les hommes, les relations d'amitié qui vont naître. Certains des enfants comme Agafia n'avait jamais vu d'autres personnes qui ne soient pas de sa famille. Les visiteurs leur apportent des cadeaux. Le vieux et sa fille font un tri méticuleux parmi les présents, au début, ils refusent toute nourriture à l'exception du sel. Certains cadeaux comme des outils, des vêtements sont accueillis avec joie mais d'autres font l'objet d'un refus catégorique. Karp et Agafia répondent en cœur : " ça nous est défendu", où quand on les met devant le fait accompli, ils disent : "comme il plaira à Dieu". Il est surprenant de voir comment cette famille de six personnes a pu survivre dans un environnement aussi hostile avec si peu de moyens et de confort. Ils vivent comme dans la Russie de Pierre le Grand. Leur nourriture est basique et provient de leur potager (beaucoup de pommes de terres), d'un peu de chasse, de pêche et de tout ce que leur offre la Taïga (cônes de cèdres, des baies...)

    On se prend d'affection pour ce vieil homme et sa fille, qui ont une foi et une dévotion à toute épreuve. Mais surtout on ne peut être qu'en admiration devant ce petit bout de femme qu'est Agafia, son courage et sa gentillesse en font une personne remarquable, qui ne cesse de se construire et de grandir au fil des ans grâce aux contacts avec les hommes. Pour conclure et pour illustrer sa force de caractère, je citerai cette phrase de Peskov : "Elle écoute tout le monde, mais prend seule sa décision en s'en remettant uniquement à sa conception des choses".

    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Actualitte, Aujourd'hui

    Amours Mortes de Laurence Biava

    C'est un texte hors norme, dense, riche et raffiné. Il est une mine de références littéraires. Généreux, engagé. Guerrier même, puisqu'il s'agit au fond, face à l'air du temps, à la vulgarité, aux conformismes qui font office de pensée, d'affirmer encore et toujours la toute-puissance de la poésie.

    • Livres 0.00/5
    Par Auracan, Aujourd'hui

    Matthias, tome 1 : Agent Papa de Kanten Nils Axle

    Agent Papa ne révolutionnera peut-être pas la BD humoristique, mais il possède incontestablement un côté accrocheur et attachant pour y trouver sa place et donner envie de continuer à partager la chronique familiale de Matthias. Avec 4 strips par page, on a de quoi mesurer que celle-ci est copieuse, mais surtout très sympa.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Ellane92, Aujourd'hui

    Ce qu'il voulait de Macha Méril

    Je suis un paratonnerre, se dit-elle, je sers à déchainer les éléments, je suis une gouttière où s'accumulent les pluies, et qui déborde les jours de tempête.

  • Par joedi, Aujourd'hui

    Standard de Nina Bouraoui

    ... je crois que j'aurais préféré être un chien : ils ne pensent pas, eux. Ils courent, dorment, dévorent, lèchent, s'attachent même aux plus odieux, ils n'ont pas la conscience du mal, leur amour est infini, leur cœur se refait à chaque caresse, à chaque attention, alors oui, vraiment j'aurais préféré être un clébard.
    > lire la suite

  • Par Crazynath, Aujourd'hui

    E comme Explosif de Sue Grafton

    L'expérience m'ayant prouvé que les banques sont les institutions les moins coopératives du monde, la seule perspective d'avoir à interrompre ce que je faisais pour rectifier une erreur me déprimait.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio