> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Julien Martin
    Julien Martin
    Départementales 2015 : pourquoi le PS est dans un déni de réalité .L'éclairage de Julien Martin,..
  • Frédéric Sawicki
    Frédéric Sawicki
    Second tour des départementales : que fait le pouvoir, quelles recompositions à gauche ? .Avec :..
  • François Bonnet
    François Bonnet
    Départementales : 20 heures, les premiers résultats .Analyse à chaud de François Bonnet, directeur..

Recevez un des deux romans à paraître de Linwood Barclay
Gagnez le premier roman d'Alain Gillot et venez le rencontrer
Participez au Prix des Lectrices 2015

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Frédéric  Frédéric Aribit

    Dans Trois langues dans ma bouche, le narrateur redécouvre, presque subitement, la langue de son enfance, c`est-à-dire le basque, une langue qu`il n`a jamais vraiment apprise. Comment expliquer cette redécouverte ? Que provoque-t-elle pour le narrateur ?

    C`est comme une mémoire enfouie qui revient à travers quelques mots en basque que le narrateur entend de la bouche de sa mère, à la manière d`une madeleine de Proust.


    Par accident, on retrouve parfois des pans entiers de mémoire qui surgissent, qui jaillissent à partir de quelques mots entendus au hasard d`une conversation. Les mots font rejaillir des souvenirs, et inversement les souvenirs font rejaillir toute une langue. Au départ ce sont quelques bribes seulement, quelques comptines d`enfance peut-être, et tout à coup c`est un rideau qui tombe et un théâtre de souvenirs qui s`ouvre derrière. Et il redécouvre alors une langue oubliée.

    La langue basque a d`ailleurs ceci de particulier que c`est une langue menacée qui aurait pu disparaître de la surface de la Terre. C`est la métaphore même de la langue de l`enfance, que nous avons tous sue puis parfois oubliée. C`est en cela qu`il ne s`agit pas d`une autobiographie : cela n`aurait pas eu de sens de raconter ma vie...



> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Après leur première collaboration sur American Vampire Legacy, les deux plus grands talents actuels de l’industrie des comics, Scot...


112 pages N&B + couleur...


Le jour de son mariage, Simon aperçoit Héléna sur la grande place de la mairie de Nice. Héléna, la beauté de sa classe quand il était enfant...


Jonas Crow, croque-mort, doit convoyer le cercueil d'un ancien mineur devenu millionnaire vers le fil...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par Peteplume, Aujourd'hui

    Zakuro de Aki Shimazaki

    Après avoir lu Mitsuba et l'avoir aimé, j'ai emprunté Zakuro. Et je l'ai encore plus aimé. Je tombe sous le charme de ce style simple et retenu comme la façon d'être japonaise et qui nous plonge en douceur dans cette culture tout en finesse. J'aime aussi le lien subtil qui relie les personnages des deux romans tout en préservant leur indépendance. J'abonde donc sans hésitation dans le sens des éloges des critiques précédant la mienne sans savoir ajouter rien de neuf... J'ai hâte de découvrir d'autres romans de cette auteure japonaise maintenant montréalaise et qui écrit en français comme les "Français de France".
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Mero, Aujourd'hui

    Baby-sitters, tome 4 de Hari Tokeino

    Baby sitters remonte plus le moral qu'il ne donne de passion, c'est une oeuvre découpée en plusieurs petites tranches de vie sans aucun fil conducteur qu'on aime lire et même relire pour contrer les coups de blues. Dans ce tome ci les bambins découvrent la neige pour la première fois, Kotarou fait une mémorable souvenir le jour du festival des poupées, et tous savourent le chocolat de la Saint Valentin. So kawaii, so chubby, so lovely...
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Virginie94, Aujourd'hui

    Ana Ana, Tome 2 : Déluge de chocolat de Alexis Dormal

    Ana est avec toutes ses peluches et Pingpong a faim. Ana propose de lui apprendre à faire un gâteau. Tout le monde veut participer mais c'est plus compliqué et surtout plus salissant que prévu.

    Mais que c'est drôle !
    Il s'agit d'une bande dessinée pour les plus jeunes et j'ai beaucoup beaucoup aimé.
    D'abord parce que j'ai beaucoup ri. Tout est drôle : le texte, les situations, la bouille des petits personnages... J'ai éclaté de rire à plusieurs reprises.
    Ensuite, le dessin me plait beaucoup aussi. Les couleurs sont jolies. Le cadre est dans les ton pastels et les petits personnages plus colorés ressortent bien. Les petites peluches sont toutes mignonnes.
    Enfin l'ensemble a un charme particulier.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Meps, Aujourd'hui

    La trilogie Lloyd Hopkins, tome 1: Lune sanglante de James Ellroy

    Le poète sortit et se rendit compte qu'il restait encore deux heures de jour et qu'il n'avait nul endroit où aller. Il en fut effrayé, et il tenta de composer une ode au jour déclinant pour maintenir sa frayeur à distance. Il essaya, essaya encore, mais le déclic ne se faisait pas dans son esprit et sa frayeur devint terreur et il s'effondra à genoux, sanglotant à la recherche d'un mot ou de plusieurs pour que l'équilibre revienne.
    > lire la suite

  • Par MariaIvaldiLozano, Aujourd'hui

    L'Horizon chimérique de Jean de La Ville de Mirmont

    Le ciel incandescent d’un million d’étoiles 
    Palpite sur mon front d’enfant extasié. 
    Le feu glacé des nuits s’infuse dans mes moelles
    Et je me sens grandir comme un divin brasier.  

    Les parfums de juillet brûlent dans le silence 
    D’une trop vaste et trop puissante volupté. 
    Vers l’azur ébloui, comme un oiseau, s’élance, 
    En des battements fous, mon cœur ivre d’été.   

    Que m’importe, à présent, que la terre soit ronde 
    Et que l’homme y demeure à jamais sans espoir ? 
    Oui, j’ai compris pourquoi l’on a créé le monde ; 
    C’était pour mon plaisir exubérant d’un soir ! 
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    Le Parti pris des choses, suivi de Proêmes, et précédé de Douze petits écrits de Francis Ponge

    DES RAISONS D'ÉCRIRE
    I


    ...Honteux de l'arrangement tel qu'il est des choses, honteux de ces grossiers camions qui passent en nous, de ces usines, manufactures, magasins, théâtres, monuments publics qui constituent bien plus que le décor de notre vie, honteux de cette agitation sordide des hommes non seulement autour de nous, nous avons observé que la Nature autrement puissante que les hommes fait dix fois moins de bruit, et que la nature dans l'homme, je veux dire la raison n'en fait pas du tout.
    Eh bien ! Ne serait-ce qu'à nous même nous voulons faire entendre la voix d'un homme. Dans le silence certes nous l'entendons, mais dans les paroles nous la cherchons : ce n'est plus rien. C'est des paroles. Même pas : paroles sont paroles.
    O hommes ! Informes mollusques, foule qui sort dans les rues, millions de fourmis que les pieds du Temps écrasent ! Vous n'avez pour demeure que la vapeur commune de votre véritable sang : les paroles. Votre rumination vous écœure, votre respiration vous étouffe.
    Votre personnalité et vos expressions se mangent entre elles. Telles paroles, telles mœurs, ô société ! Tout n'est que paroles.

    p.162-163
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio