> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Gilles Le Coz
    Gilles Le Coz
    Gilles LE COZ en interview au micro de Sandawe. (c) Editions Sandawe - Mars 2015.
  • Lemay Michel
    Lemay Michel
    LEMAY Michel : Forces et souffrances psychiques de l'enfant - Tome 2 Avec sa longue..
  • Anne-Emmanuelle Demartini
    Anne-Emmanuelle Demartini
    Défaire la biographie, jeu d'histoire .Intervenants : Philippe Artières, Quentin Deluermoz,..

Découvrez le Prix Relay des Voyageurs Lecteurs
Gagnez le premier roman d'Ivan Calbérac et venez le rencontrer
Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Delphine  Delphine Bertholon

    D`où vous est venue l`idée de l`insensibilité physique du personnage principal de votre roman ? Aviez-vous entendu parler d`un tel cas réel, avez-vous fait des recherches médicales ?

    J`aime beaucoup les perturbations sensorielles. J`avais déjà exploré l`hyperacousie dans L`effet Larsen (hypersensibilité au bruit) et, dans une moindre mesure, l`achromatopsie (daltonisme extrême) dans Twist. Si l`hyperacousie est une affection réelle et terrible, je l`avais traitée dans le roman de manière symbolique : quand le sens de la vie est atteint, le sens physique est touché. J`ai poussé cette idée plus loin, avec une maladie qui n`existe pas – en tout cas, pas à un tel degré. Pour l`héroïne des Corps inutiles, cette affection est psychosomatique et, d`un point de vue romanesque, métaphorique. Je suis partie du fait que les victimes de violences, en particulier sexuelles, évoquent souvent l`impression d`un corps anesthésié.


    Votre héroïne cumule les particularités physiques : cheveux roux, yeux vairons… Ce qui lui arrive était-il trop exceptionnel pour arriver à un personnage au physique plus banal ? Est-ce une forme d`adéquation entre son apparence et son âme torturée ?

    Au contraire, j`ai voulu parler d`un fait...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Zack et Archer Goodwoody ont été envoyé à Fort Apache à cause de leur non respect des règles. Fort Ap...


Depuis quelques temps, sur l'église du village, monsieur Garg...


Un petit renard ridicule veut devenir la terreur du poulailler. Le co-réalisateur d'Ernest et Célestine signe un...


Un avenir de commis de cuisine et l’auberge familiale en héritage, Jim Hawkins sait qu’il ne...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par JoyeuxDrille, Aujourd'hui

    Les fantômes de Saïgon de John Maddox Roberts

    Plus un roman noir qu'un thriller, mais sans les clichés du genre, le détective principal n'était pas le cynique séducteur fait d'airain qu'on croise habituellement. Il aborde une question méconnue liée à la guerre du Vietnam : que sont devenus les nombreux GI qui ont déserté ? Et Maddox montre que, même aux USA, même revues et corrigées par Hollywood, toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par JoyeuxDrille, Aujourd'hui

    Le mariage de Kipling de François Rivière

    Une "biographie romanesque" étonnante. On découvre un jeune auteur, coqueluche de son temps, mais qui rejette cela, voulant absolument séparer vie personnelle et oeuvre littéraire, au caractère entier, trop parfois, à la timidité et aux complexes exacerbés, à l'identité sexuelle et sociale ambiguës.

    • Livres 0.00/5
    Par Paco, Aujourd'hui

    Troisième Humanité de Bernard Werber

    L'introduction nous donne déjà un bel aperçu de ce qui nous attend dans ce roman, le 1er tome d'une trilogie dont le dénominateur commun est l'humanité. Une catastrophe naturelle, une réponse de la nature, très concrète; nous allons parler d'évolution. Thème fascinant; évoluer, peur de l'inconnu. Ne pas évoluer, stagner. Tout un programme.

    Bernard Werber tisse son intrigue dans ce domaine complexe qui ne manque pas d'interrogations, englobé de zones d'ombres restant puissamment bien ancrées, encore à ce jour. Comment sommes-nous réellement arrivés là? Sommes-nous les premiers locataires humains de cette planète? Est-ce qu'il y en aura d'autres? Quelques réponses seront données par l'auteur, par ses propres pensées, bien entendu, ou plutôt par celles fournies par ses personnages.

    Pourrions-nous avoir une certaine influence sur le futur et ainsi choisir une voie bien déterminée concernant l'évolution de notre propre espèce? Allez savoir. Ici, le monde scientifique et biologique se mélangera avec celui de la politique; ce dernier monde est représenté par un homme renvoyant une image très égoïste, opportuniste, tout en étant très impliqué par l'avenir. Pas uniquement le sien, - quoi que... - mais aussi celui de l'Homme, et à long terme. Ce personnage est le président français.

    Quel est l'intérêt pour la sphère politique de s'intéresser au monde de la science? Peut-être pour pouvoir maîtriser, justement, l'orientation de notre évolution. A méditer...

    Une forte pression sera omniprésente durant la lecture; quelques éléments nous conduiront peu à peu vers un probable drame à l'échelle planétaire. Une histoire de pouvoir - comme souvent! -, de religions - évidemment! -, de frustrations et de vengeances; les deux derniers termes étant le résultat évident des deux premiers. Non?

    Nous serons toujours assez proches de l'Iran, par le biais des médias, un pays reposant sur de la nitroglycérine, un pays qui ne veut plus subir, surtout religieusement parlant. L'Iran est constitué de musulmans chiites, soit une minorité bien évidente face aux 90 % de musulmans sunnites qui l'entourent. La haute sphère religieuse, ainsi que le président de ce pays très instable, ne compteront pas en rester là.

    Mais la réelle menace viendra peut-être d'ailleurs.

    Tout débute en Antarctique, lors d'une expédition conduite par le professeur Charles Wells - le nom doit certainement vous dire quelque chose -, à la découverte du lac Vostok, un lac subglaciaire situé à presque 4000 mètres sous la glace. Dans un profond univers constitué de glace et de roche, ils vont faire une étonnante découverte susceptible de remettre en cause des théories scientifiquement bien solides, soit la source-même de notre humanité.

    Une bonne baffe pour le monde scientifique.

    Parallèlement à ce qui se trame tout au long du roman, nous avons la possibilité - la chance! - d'entendre, d'écouter et de prendre en considération les réactions concrètes d'une entité qui semble bien être notre planète en personne! Une planète qui s'interroge sur les agissements de l'homme, et ceci depuis bien longtemps. Une planète qui se défend, qui réagit comme elle peut, fragile et puissante à la fois. Des propos qui nous feront prendre une certaine conscience. Fascinant. Et cette Terre va "se mettre à table", si j'ose dire, et tout nous expliquer, depuis son commencement, jusqu'au nôtre.

    Nous ferons la connaissance du fils de Charles Wells, David, qui est également chercheur, mais encore au stade d'étudiant. Ce jeune homme s'intéresse également au phénomène de l'évolution, plus spécifiquement en vouant un intérêt sur la taille de l'être. Il en fera une réelle recherche, aidé financièrement par l'Université de la Sorbonne, dans le cadre d'un concours basé sur le thème de l'évolution. C'est à cet endroit qu'il fera la connaissance d'Aurore Kammeler, une jeune étudiante issue d'une famille de scientifiques, chercheuse en biologie.

    Charles Wells a découvert ce qu'il y avait avant; David Wells sera probablement impliqué avec ce qu'il y aura après. Avant et après quoi? Je ne vais tout de même pas tout vous dire.

    Nous quitterons l'Europe en compagnie de David Wells pour gagner le continent africain et ainsi atterrir en RDC, où nous irons à la rencontre des Pygmées. Nous irons également faire un petit périple en Turquie, cette fois-ci en compagnie d'Aurore Kammeler, sur les traces des Amazones. Deux destinations pour comprendre un peu plus l'Homme.

    Par ces deux personnages, ces deux voyages, nous allons apprendre beaucoup de choses venant de peuples en voie de disparition, des peuples qui s'adaptent sans doute un peu mieux que nous à leur environnement et qui peuvent dès lors nous en apprendre beaucoup sur l'art de vivre.

    De retour en France, les deux jeunes chercheurs vont être approchés par une branche scientifique de l'Etat bien gardée secrète, pour une raison bien précise et bien curieuse. Ce qu'ils vont découvrir et comprendre dépassera largement, dans un premier temps, les limites de leur imagination de chercheurs. Ils contribueront ensuite à développer ce qu'ils viennent de découvrir, sous les ordres d'une femme atypique, charismatique, dont la lignée familiale a grandement souffert. Une femme qui voit peut-être les choses que les autres personnes ne veulent pas voir: un monde qui se casse la gueule. Quelles sont les solutions possibles?

    Leur mission consistera à empêcher un événement de se produire, mais non sans risque. Ce qu'ils vont réussir à réaliser - ou pas -, sera franchement envoûtant, éblouissant, mais tout de même inquiétant! Je vous laisserai le soin de le découvrir par vous-même.

    Par ce récit très engagé, Bernard Werber nous fait plus ou moins comprendre que nous sommes une civilisation de transition. Il y avait un avant, et il y aura sans doute un après. Mais les transitions, justement, comment permettent-elles de passer d'un environnement à un autre? L'auteur va nous l'expliquer très clairement dans son roman. Ce qui est fascinant avec sa théorie, c'est qu'elle n'est pas spécialement vérifiable et j'avoue que cela me plaît! Car, évidemment, bien que cette théorie semble sortir tout droit d'une fiction, elle est tout à fait plausible et brillamment étayée.

    A ce propos, Bernard Werber insère dans son histoire des parties de "L’Encyclopédie du Savoir Relatif et Absolu", d'Edmond Wells, une encyclopédie fictive, mais réelle - je me comprends -, imaginée par l'auteur et présentée dans "la trilogie des fourmis". Ces passages instructifs et précis apportent un crédit non négligeable dans les théories avancées dans ce récit.

    A propos de théories, l'auteur apporte des éléments intéressants dans le corps de son intrigue, à savoir tout ce qui a trait à la taille. D'ailleurs, si on se réfère à quelques récits, Bible comprise, nous pouvons effectivement nous rendre compte qu'on y parle assez souvent de taille, de géants, notamment. Est-ce que nous sommes en train de rétrécir? Ou alors sommes-nous devenus plus petits que nos "ancêtres" pour mieux grandir ensuite? Ou alors est-ce encore autre chose? Ce sont des questions qui prendront un sens certain dans cette oeuvre.

    Que faut-il faire pour perdurer et s'adapter aux nouvelles menaces dont, soit dit en passant, nous sommes les principaux auteurs? Est-ce une histoire de taille justement, de sexes même? Est-ce vraiment notre compétence de créer pour aider à s'adapter?

    Justement, la manipulation génétique aura une grande place ici. Des manipulations qui font froid dans le dos, des méthodes dont la morale laisse une grande porte ouverte à la discussion et qui n'est peut-être pas une première. A méditer encore une fois...

    Bernard Werber nous conduit à une puissante réflexion sur la création de l'humanité, et ceci avec des éléments carrément bluffants. Après cette lecture, nous n'avons plus vraiment la même approche nous concernant. Nous pourrons clairement nous interroger s'il est vraiment de notre ressort de créer une espèce humaine, ceci en nous prenant même pour des dieux. D'ailleurs, Dieu, quel qu'il soit, n'aura pas spécialement une grande place dans cette histoire. Encore une réflexion de plus.

    Créer une humanité, biologiquement parlant, cela peut probablement être une éventualité. Mais créer toute l'âme humaine et les codes qui en découlent, c'est une autre histoire. La nature a ses limites, et je crois bien qu'elle n'aime pas trop être manipulée.

    Néanmoins, dans cette histoire, des personnes aveuglées par leur travail - j'admets, très prometteur et destiné à créer "le bien" -, vont sans doute aller un peu trop loin. Ou peut-être pas?

    Mais est-ce réellement les premiers à avoir commis cette erreur? Bon, finalement, dire que cela est une erreur, c'est carrément renier sa propre humanité. Vous comprendrez pourquoi je dis cela.

    Bonne lecture.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par gorjuss, Aujourd'hui

    Bleu éperdument de Kate Braverman

    Bien sûr, Pete se fiche de savoir quelles images emplissent son esprit.

    Il ne fait que s'enquérir de son état.
    Il effectue des sondages.

    Comme si elle allait lui répondre,
    Figure-toi, chéri, que je passe au crible le squelette de cet après-midi bleu
    dans l'optique de me noyer.

    (Moments décisifs)
    > lire la suite

  • Par Agyness, Aujourd'hui

    A la mesure de nos silences de Sophie Loubière

    Le garçon fit défiler les fréquences, s'arrêta sur une chanson aux tonalités rock. François leva le sourcil gauche.
    - David Bowie ?
    - Tu connais Bowie ? s'étonna Antoine (...)
    - Je l'ai rencontré en avril 83
    (...)
    - ... Personnage impressionnant, Bowie, d'une rare gentillesse, murmura-t-il.
    > lire la suite

  • Par gorjuss, Aujourd'hui

    Bleu éperdument de Kate Braverman

    Jamais il ne lui viendrait à l'esprit de demander à quelqu'un à quoi il pense.

    C'est une histoire de tourbillons et de passerelles,
    chacun a sa propre immensité de terrains bleu-vert,
    d'évolutions à part entière,
    de dynasties,
    d'orbites.

    Neruda nourrissait ses passions marines et ses hiérarchies,
    ses plages archaïques peuplées de créatures en quête de complétude
    sous les courants de possibles avortés.

    Dans les ombres nichent les fragiles géométries de l'amour.

    (Moments décisifs)
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio