> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Daniel Picouly
    Daniel Picouly
    Page 19 du 23-11 | Saison 1 .Retrouver ce contenu dans son intégralité sur..
  • Marguerite Duras
    Marguerite Duras
    Erik PORGE - le ravissement de Lacan Présentation par Erik Porge de son livre "Le ravissement..
  • Tim Sale
    Tim Sale
    Tim Sale en interview sur PlaneteBD.com .

Découvrez la collection Signé des éditions Le Lombard
Un sondage sur le polar et des chèques Lire à gagner
Découvrez la lecture commune du mois de novembre

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Charlotte  Charlotte Lazimi

    En quelques mots, comment résumeriez-vous le projet derrière Toutes les femmes ne viennent pas de Vénus ?

    L`idée c`est de m`adresser dans un premier temps à ma génération les Y et les plus jeunes d`ailleurs. Ces derniers pensent à tort que l`égalité est déjà acquise. Avec ce livre, je voulais parler concrètement. Qu`est-ce que les inégalités salariales, le harcèlement de rue, l`absence de femmes dans les médias, dans le monde culturel changent dans notre vie de tous les jours. Comment faire accepter un congé paternité et maternité dans une entreprise ? C`est de tous ces tracas quotidiens dont je veux parler.


    Qui aimeriez-vous voir lire votre livre en priorité ?

    En priorité, les jeunes, les étudiantes et étudiants, et les nouveaux arrivants sur le marché du travail. Jusqu`à présent, ils ont à peu près vécu dans l`illusion qu`hommes et femmes ont les mêmes opportunités et pourront faire les mêmes carrières. Or, les choses vont sérieusement se compliquer dans la vie en entreprise par exemple. Ils doivent en prendre conscience, ouvrir les yeux sur ce qui les attend, pour mieux ensuite appréhender les obstacles.


    Vous abordez ces questions en tant que journaliste dans la presse (




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Emprisonné en même temps que ses parents, c'est à l'âge de sept ans que Pavel a découvert l'enfer du goulag. Séparé des siens,...


Accompagné de Dwight Cochrane, de Miss Pennywinkle et de Silky, Largo Winch se rend à Londres pour pr...


Il deviendra le meurtrier de plus de trente hommes, et sur mon âme, je peux jurer que ce navire ira à la mort, si on ...


"Mais que diable allait-il faire dans cette galère ?" Le fidèle lapin Eusèbe, autrefois con...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par Vexiana, Aujourd'hui

    La Répudiée de Eliette Abecassis

    J'ai été très touchée par ce roman qui nous plonge dans l'intimité d'une femme très amoureuse de son mari et qui doit être répudiée parce qu'elle n'a pas pu lui donner d'enfant.
    L'auteur fait parfaitement passer la douleur et le désespoir de la narratrice face à l'injustice de la tradition.
    Le sujet était vraiment passionnant, le récit était malheureusement un peu court
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par afleurdemots, Aujourd'hui

    Scarlett mène l'enquête de Fleur Hitchcock

    Laissant voir avec ce premier roman un esprit créatif inépuisable et un penchant à aborder des thématiques universelles, Fleur Hitchcock semble en passe de s’inscrire dans la lignée des auteurs fédérateurs de la littérature jeunesse, capables de toucher toutes les générations de lecteurs. Déployant un univers original à souhait dont elle s’attache à nous livrer rapidement les codes nécessaires à son appréhension, la romancière dévoile en outre une plume à l’image de sa jeune héroïne, à la fois alerte et pleine d’esprit, qui nous emporte dès les premières pages.

    Le lecteur plonge avec délice dans cet univers légèrement décalé et cette ambiance acidulée d’une redoutable efficacité. Enchaînant les chapitres courts et les péripéties les plus inattendues, l’auteure déroule en effet une histoire parfaitement rythmée et riche en surprises qui ne laisse aucun répit au lecteur. Il faut dire que Fleur Hitchcock redouble d’inventivité pour imaginer les situations les plus rocambolesques et inattendues. Si certaines d’entre elles mettent parfois notre bon sens à rude épreuve (confer l’épisode (absolument hilarant!) des manchots), la romancière ne perd jamais pour autant de vue le fil conducteur de son récit qui conserve cohérence et logique en toute circonstance. Le caractère loufoque et improbable de certaines situations colle ainsi parfaitement à l’esprit décalé instauré par l’auteure, et n’enlève de fait rien au charme de cette intrigue menée tambour battant et portée par des personnages truculents. Grâce à des ressorts comiques variés, inspirés et souvent inattendus, Fleur Hitchcock insuffle à son intrigue des relents de bonne humeur à travers un florilège de gags particulièrement réussis et une galerie de personnages tous plus savoureux les uns que les autres !

    Irrésistible et attachante, Scarlett incarne une héroïne pleine de malice et d’énergie qui s’attire d’emblée la sympathie du lecteur. Sa spontanéité et son innocence donnent lieu à des réparties et des observations particulièrement drôles, et ses déductions, aussi logiques qu’ingénues sont à chaque fois de véritables perles. Volontaire et pleine de ressources, la jeune fille n’a pas froid aux yeux et semble avoir le chic pour se mettre dans les situations les plus improbables, pour le plus grand plaisir du lecteur.

    Dans cet imbroglio de personnages délicieusement caricaturaux et de situations loufoques, « Oncle Derek » et la mère de Scarlett semblent incarner des points de repère essentiels à la jeune fille. Car alors qu’elle amorce lentement sa métamorphose vers l’âge adulte, l’innocence de Scarlett se heurte à la réalité sournoise d’un monde moins bienveillant qu’elle ne l’aurait cru. Victime des préjugés que son institutrice et ses camarades de classe nourrissent à l’égard de son père à la réputation houleuse, Scarlett découvre par ailleurs que les adultes (y compris ses propres parents) peuvent parfois mentir et ne se comportent pas toujours de façon exemplaire.

    Face à des adultes pas toujours bien intentionnées, et investie par son statut de grande sœur d’un sens du devoir et des responsabilités affirmé, Scarlett va être amenée à prendre des décisions importantes et faire des choix décisifs. Epaulée dans son enquête par Ellie, « l’insupportable » fille d’ « Oncle Derek », elle devra également apprendre à regarder au-delà des apparences et mettre ses préjugés de côté afin de trouver des réponses à ses questions. Car plus qu’une aide précieuse dans l’avancée de ses recherches, Ellie deviendra une véritable amie pour Scarlett qui prendra peu à peu conscience de l’influence positive que certaines personnes (aussi différentes soient-elles) peuvent exercer sur sa vie.

    Avec humour et sensibilité, l’auteure a su saisir tous les tourments et les questionnements de cet âge charnière, entre enfance et adolescence, le tout dans un esprit résolument positif et en véhiculant des valeurs essentielles. La notion de bien et de mal, la moralité, l’amitié, le deuil, la vérité, les préjugés… autant de questions clés abordées avec beaucoup d’intelligence et d’ingéniosité par l’auteure dans ce récit aussi court que foisonnant. Au-delà du simple jeu de piste drôle et divertissant, « Scarlett mène l’enquête » offre en effet un double niveau de lecture à la fois structuré et pertinent. Car comme le dit la jeune héroïne elle-même, au terme de cette chasse au trésor, c’est avant tout son père que Scarlett espère retrouver. Et en partant sur ses traces dans l’espoir de percer ses secrets et de comprendre qui il était, c’est finalement la question de sa propre identité que se pose la jeune fille. Dès lors, les nombreuses péripéties rencontrées, les choix auxquels elle va être confrontée et les décisions qu’elle devra prendre au cours de cette aventure sont autant de mises à l’épreuve déterminantes et d’indices révélateurs de sa véritable nature et de sa personnalité. Ainsi, plus qu’un simple récit d’aventure aux relents de mystère, c’est donc avant tout celui d’une quête d’identité que nous livre Fleur Hitchcock.

    * * *
    Avec « Scarlett mène l’enquête », Fleur Hitchcock s’inscrit dans la lignée des auteurs fédérateurs de la littérature jeunesse, capables de faire jaillir de leur imaginaire un univers original à souhait, et de créer des atmosphères uniques qui enchantent les lecteurs de tous âges.
    Irrésistible et attachante, Scarlett incarne une héroïne pleine de malice et d’énergie. Avec ses aventures plus rocambolesques les unes que les autres et ses commentaires hilarants, elle s’attire d’emblée la sympathie du lecteur qui se régale de ses tribulations et de ses bons mots.
    Malgré certains personnages stéréotypés et des situations ubuesques au point de pouvoir parfois sembler tirées par les cheveux, ce trait volontairement grossi colle parfaitement à l’esprit décalé et l’univers acidulé du roman. Le lecteur se laisse ainsi volontiers porter par la bonne humeur de cette intrigue menée tambour battant et portée par des personnages truculents. Les ressorts comiques, sans cesse renouvelés, fonctionnent à tous les coups et ne manqueront pas de tirer sourires et éclats de rire aux lecteurs même les plus âgés.
    Mais sous couvert de cet univers léger et mâtiné d’humour, l’auteure aborde également des thèmes plus sérieux et profonds (la famille recomposée, le deuil, la loyauté,…) ainsi que des questions essentielles (la notion de bien et de mal, la vérité, la différence…). Offrant un double niveau de lecture bien pensé, la romancière parvient ainsi à combiner avec brio divertissement et réflexion, conférant à son ouvrage une indiscutable et appréciable plus-value.
    A l’image de son héroïne, oscillant entre enfance et adolescence, le roman de Fleur Hitchcock ne semble se revendiquer d’aucun genre particulier. Compilant et entremêlant différents registres, « Scarlett mène l’enquête » est en effet à la fois un récit d’aventure bourré d’humour, un jeu de piste captivant et un vrai roman d’apprentissage.
    Porté par une héroïne aussi pétillante qu’intrépide, « Scarlett mène l’enquête » est une lecture rafraichissante et pleine d’humour, qui séduira assurément aussi bien les jeunes lecteurs que les plus âgés ! Un roman que je vous recommande chaudement !

    Je remercie Babelio et les éditions Flammarion pour leur confiance !
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Pirouette0001, Aujourd'hui

    Ce que j'ai voulu taire de Sándor Márai

    Ce livre est le troisième tome de l'autobiographie de l'auteur. Ce volume-ci a été retrouvé de manière posthume alors qu'on le croyait perdu. Je n'ai pas lu les deux premiers tomes, mais cela n'a en rien handicapé ma lecture.

    L'auteur, qui vit à Budapest, retrace ses sentiments durant les dix ans qui ont suivi l'Anchluss. Il décrit la passivité d'une certaine intelligentsia hongroise, dont il fait partie comme écrivain reconnu et l'anéantissement de la classe bourgesoise déjà sous le nazisme puis sous l'empire soviétique. Il fuira d'ailleurs son pays en 1949 pour rejoindre les Etats-Unis où il se suicidera en 1989.

    C'est un intéressant pan de l'histoire, que je croyais connaître, mais vu d'un tout autre bout de la lorgnette et je me suis rendue compte comme je connaissais mal finalement l'histoire de ces pays dits de l'est, pourtant si proches.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par herveGAUTIER, Aujourd'hui

    Portrait de l'Ecrivain en Animal Domestique de Lydie Salvayre

    Les hommes ne s'aiment pas, écris-le. Et vivre ensemble leur est une pénitence. Quand saura-t-on l'admettre? J'eus un soupir. Ne m'interromps pas à tout bout de champ, m'ordonna-t-il. Les hommes sont méchants très volontairement, écris-le. Et leur soi-disant bonté n'est qu'une méchanceté qui dort et de repent. Les hommes sont méchants car leur méchanceté, tout simplement, les rend heureux, écris-le. La méchanceté les fait jouir, écris-le. La méchanceté les fait bander. Çà te la coupe ? Tu t'y feras. Et dans leur quête de jouissance, les hommes peuvent même devenir monstrueux ou complices du monstre, ce qui revient au même.
    > lire la suite

  • Par Bruno_Cm, Aujourd'hui

    Jeunes et alcool : Génération jouissance de Martin De Duve

    La notion de quantité ingérée n'aurait [...] pas beaucoup de sens. Il serait préférable de s'en tenir à l'effet recherché : l'ivresse. En France, on appelle cela "l'alcool défonce" ou la "biture expresse", expressions qui parlent d'elles-mêmes. C'est pourquoi nous privilégions une définition plutôt qualitative, telle qu'"une consommation excessive d'alcool dans le but d'atteindre l'ivresse dans les délais les plus court possible", qui traduit davantage un rapport au produit pouvant ou non s'avérer problématique.
    > lire la suite

  • Par mila0707, Aujourd'hui

    Cherche l'intrus : Heureux, peureux, fâché de Guido Van Genechten

    Qui est triste ?
    Qui a un très gros chagrin ?
    Qui a une patte en trop ?
    Et qui part au ski ?

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio