> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Jane Hornby
    Jane Hornby
    What to Bake: How to Line a Cake Pan In this series, Jane Hornby, author of What to Bake & How..
  • Christine Rollard
    Christine Rollard
    A la découverte des araignées Christine Rollard, enseignante-chercheuse au Muséum National..
  • Claude Lorin
    Claude Lorin
    UN NOUVEAU REGARD SUR L'ANOREXIE - Claude Lorin..

Les Babelionautes rencontrent Eleanor Catton
Remportez la Babelio Box de Noël
10 exemplaires de la nouvelle collection

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alain  Alain Ayroles

    De cape et de crocs, tome 11 : Vingt mois avant raconte les aventures d`Eusèbe le lapin, l`un des personnages secondaires de la série De Cape et de Crocs. Ses nombreuses tentatives pour raconter son récit sont l`un des running gags de la série. Aviez-vous déjà son histoire dans un coin de la tête ? Souhaitiez-vous depuis longtemps la raconter ?

    L`engouement des lecteurs pour Eusèbe s`est manifesté très tôt. Lors des premières séances de dédicaces, on nous posait déjà des questions sur les raisons de sa condamnation aux galères. Nous avons alors eu l`idée de dévoiler son passé dans un album. Jean-Luc n`ayant pas le temps de le dessiner parallèlement à la série, nous avons décidé de le garder pour la fin. L`histoire d`Eusèbe s`est étoffée au fil des tomes et des indices que nous y avons disséminés, et l`album s`est finalement transformé en diptyque.


    Si Eusèbe a toujours été très apprécié des lecteurs, la série reposait jusqu`alors sur les charismatiques personnages de Don Lope et Armand. Aviez-vous des doutes sur le fait qu`Eusèbe puisse porter à lui tout seul ce diptyque ?

    Le passage de personnage secondaire à principal était en effet risqué. A la fois valet de comédie, faire-valoir kawaii et deus ex machina, Eusèbe offrait un...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Le duo Sente et Jigounov en fait voir de toutes les couleurs à XIII dans ce tome 23! Betty à l'hôpital, l...


Kenji avait emprunté de l’argent à des gens qui n’étaient pas une banque pour ouvrir un restaurant qui n’ava...


Deuxième étape pour le plus récent des grands projets de Tardi ...


Jacques Ferrandez est un auteur de BD bien connu, pour ses adaptatio...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Klokochazia, Aujourd'hui

    Encyclopédie illustrée du Feng Shui : Guide pratique d'un art de vivre de Lillian Too

    Divisé entre les différents espaces de la maison ce livre est une véritable bible du Feng Shui. S'il faut avoir un seul livre sur le sujet c'est bien celui-là ! Surtout si vous hésitez, dépêchez vous de l'acheter !

    • Livres 0.00/5
    Par cathlivres, Aujourd'hui

    Jeux de dupes de Nicci French

    Policier captivant au tout début et à la fin, mais une centaine de pages au milieu qui manquent de relief et plombent un peu le suspens, dommage...
    Je ne connaissais pas Nicci French, et comme un roman n'est pas suffisant pour découvrir un auteur... la suite au prochain essai !

    • Livres 5.00/5
    Par stalker, Aujourd'hui

    Frankenstein ou Le Prométhée moderne de Mary Shelley

    LIVRE GENIAL !!!

    Outre le fait qu'il inaugure des réflexions qui vont parcourir toute la science-fiction jusqu'à aujourd'hui (rapports entre l'homme et une science qui risque de le dépasser), Frankenstein possède quelques chapitres qui sont une véritable pépite littéraire :
    Les chapitres 11 à 16, en donnant la parole au monstre, sont une innovation qui ouvre la voie à toute une partie de la littérature moderne. D'un point de vue narratif, c'est une merveille : la créature raconte elle-même ses impressions à son premier réveil, alors qu'elle ne maîtrisait pas encore le langage. Voici comment elle décrit sa découverte du rôle des paupières : "A strange multiplicity of sensations seized me, and I saw, felt, heard and smelt at the same time; and it was, indeed, a long time before I learned to distinguish between the operations of my various senses. By degrees, I remember, a stronger light pressed upon my nerves, so that I was obliged to shut my eyes. Darkness then came over me, and troubled me; but hardly had I felt this, when, by opening my eyes, as I now suppose, the light poured in upon me again"
    C'était, à ma connaissance, la première fois que l'on donnait la parole au monstre, et non aux hommes chargés de l'anéantir. Le mot technique pour caractériser ce procédé est OSTRANENIE (ou SINGULARISATION), mot russe employé par Chklovski et introduit en France par Todorov (en 1966, dans Théorie de la littérature, au Seuil), et dont la définition pourrait être : "Processus qui permet à la littérature de donner vie et sens aux événements en amenant le lecteur à les considérer sous un angle différent de sa perception habituelle". Pour un auteur comme Tolstoï par exemple, le but de l'art est de lutter contre l'automatisation de nos rapports avec le réel.

    Un peu d'histoire littéraire :
    La littérature classique cherchait à donner des modèles, à promulguer des lois communes, valables pour tous. Elle avait un but de généralisation, de création de types universels (Voir Les Caractères).
    Au contraire, avec la révolution française et l'accession de l'individu à l'Histoire (dont l'exemple le plus frappant est Napoléon), la littérature va aller vers le singulier, l'unique. L'artiste n'est plus branché sur l'universel, mais est maintenant considéré comme porteur d'un destin et d'une oeuvre dont l'unicité fait la valeur.
    Dans ce processus, la poésie romantique joue un grand rôle, en faisant du poète un être possédant un regard unique sur le monde. Le subjectif prend le pas sur l'objectif. Plus de discours impersonnel et normatif, mais les cris de l'âme.
    Dans l'univers du roman, on présente volontier des personnages exceptionnels qui nous donnent un regard différent sur le monde. L'un des procédés les plus intéressants dans cette recherche d'un discours subjectif et unique, et j'en reviens à Frankenstein, est l'utilisation d'un narrateur intérieur : on voit le monde par les yeux d'un être caractérisé par sa singularité (de l'enfant à l'animal, du monstre à l'ange).
    Et lorsque la narration est à la première personne, que le personnage singulier prend lui-même la parole, on aboutit à une vision totalement subjective.

    Le procédé est aujourd'hui largement exploité, dans la science-fiction (on donne par exemple la parole à l'extra-terrestre, au mutant...) comme dans la littérature générale.

    Quand il est couplé à l'utilisation du monologue intérieur, il peut aboutir à des chef-d'oeuvres (voir de W. Faulkner, Le bruit et la fureur et Tandis que j'agonise). Davantage encore lorsque l'auteur ménage un doute sur l'identité du narrateur : à lire absolument, si ce genre de choses vous intéresse : Le Chasseur d'Eric Vuillard, sorti il y a une dizaine d'années.

    Merci.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par cicou45, Aujourd'hui

    The Young World de Chris Weitz

    "La langue a cette capacité à parfois vous faire de jolis croche-pieds. On n'arrive jamais à exprimer correctement ce qu'on a en tête, et chaque fois qu'on s'y essaie, on finit immanquablement par dévoiler quelque chose de soi."

  • Par cicou45, Aujourd'hui

    The Young World de Chris Weitz

    "Quand bien même, ça restait étonnant de voir à quel point les vieilles habitudes avaient la vie dure."

  • Par natta, Aujourd'hui

    Cendres : Poèmes (1928-1934) de Jean Amrouche




    Belle comme un papillon de velours
    Nocturne,
    Ô glissement des nénuphars
    Sur l’eau noire de l’étang.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio