> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle Un parfum d'herbe coupée Préludes, nouveau label éditorial Premier roman
  • Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle Un parfum d'herbe coupée Premier roman Préludes, nouveau label éditorial
  • Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle
    Nicolas Delesalle Un parfum d"herbe coupée Préludes, nouveau label éditorial Premier roman

Recevez un livre en échange d'une critique mercredi 27 mai
Découvrez notre nouveau dossier sur George Sand
Participez au défi d'écriture autour du thème

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Kettly  Kettly Mars



    Suite au séisme de 2010 en Haïti, Alexandre ne peut plus être pris en charge par l`institution qui le garde. Son retour au sein de sa famille constitue un immense bouleversement, faisant ressurgir secrets et questions. Avec le recul, ce retour est-il une bonne chose pour les personnages principaux ?



    Il ne fallait surtout pas présenter de certitudes. Le sujet de la maladie mentale dans les familles est extrêmement complexe, quelles que soient les sociétés considérées. Oui, je crois qu`avec le recul le retour d`Alexandre parmi les siens est une bonne chose, mais qui n`est pas arrivée sans douleurs. Ce retour d`Alexandre après 40 ans d`enfermement dans une institution psychiatrique est une sorte d`exorcisme, qui va provoquer la cautérisation d`une blessure secrète longtemps portée par chacun des membres de cette famille.




    Eliane, la matriarche est également la narratrice. Pourquoi avoir choisi de vous exprimer au travers de ce personnage ? Vous ressemble-t-elle ?


    Je dirais qu`il y a plusieurs narrateurs dans ce roman polyphonique, mais Eliane est la voix de l`autorité, de la blessure et de l`amour qui s`élève par-dessus celle des autres. Je ne crois pas que ce personnage me ressemble, sinon peut-être par sa façon d`être directe et de ne pas se leurrer d`illusions. A 86 ans, on ne peut plus se...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Avril 1945. Alors qu'Hanna a pour mission de sauver le IIIe Reich, Werner, un ami proche d'elle 15 ans aupa...


Recueil de sept histoires parues au Japon entre 1968 et 1973, dans lesquelles l'angoisse côtoie l'horreur. Elles mette...


Physiciens, mathématicien et militaire, ils ont été les acteurs cruciaux aut...


Été. Angleterre, XXe siècle. Tom Long est contraint de passer ses vacances chez son oncle et sa tante, car son frère a la roug...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 2.00/5
    Par Nastasia-B, Aujourd'hui

    Je l'appelle monsieur Bonnard de Joann Sfar

    Ce n'est pas souvent que je me sens mal à l'aise pour débuter une critique. Bien souvent, je sais ce que je veux dire et j'ai des arguments pour le dire. Ici, je n'ai pas beaucoup plus que le terrible " j'aime / j'aime pas " vis-à-vis duquel j'essaie toujours de me démarquer.

    Tant pis, aujourd'hui, ce sera juste : j'aime pas. Que vaut-il pour aimer cet album ? 1) premièrement, aimer le trait et le traitement graphique de Joann Sfar (ce qui n'est pas trop mon cas). 2) Deuxièmement, être amateur de représentations féminines érotiques ou très suggestives (ce qui n'est pas spécialement mon cas non plus, sauf quand je les trouve très bien réalisée, ce qui n'est pas mon impression personnelle ici).

    3) Troisièmement, il faut sans doute apprécier l'univers de Pierre Bonnard dont s'inspire ici Joann Sfar et dont il réalise des sortes de remake de ses scènes de nu. Et là encore, je ne pense pas être une grande admiratrice de Bonnard mais en plus, lorsque je compulse ses œuvres, je ne trouve pas que ses nus soient du tout ses tableaux les plus intéressants à mon goût.

    En somme, si je résume, si vous aimez les albums branchés cul qui se donnent des airs de vouloir faire artistiques, qui auraient peut-être un petit quelque chose d'opportunistes en raison de l'actualité de Bonnard au Musée d'Orsay, le tout couplé à une assez faible dose d'imagination de l'auteur, (qui plus est déclinable à l'avenir à moindre frais avec d'autres peintres si l'expérience commerciale est concluante) alors, vous avez des chances d'accrocher à cet album.

    Auquel cas, comme c'est mon cas, circulez, allez voir une vraie exposition de vrais tableaux et non des remake, ou une vraie BD avec un vrai scénario ou alors, si vous voulez à tout prix voir des femmes à poil, achetez vous un Penthouse ou un Lui, vous vous en sortirez mieux qu'avec ça. Mais, bien évidemment, ce n'est que mon avis, extraordinairement subjectif aujourd'hui, c'est-à-dire, plus que d'habitude encore, pas grand-chose.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par Hillel, Aujourd'hui

    Deux soeurs, un destin, Tome 2 : Le guet-apens de Maya Snow

    Une jolie lecture jeunesse pleine d'action, de dépaysement et de finesse...

    Voici donc le second tome de l'aventure de Kimi et Hana. Les deux soeurs, rescapées du massacre de leur famille, qui se sont sauvées et cachées dans le dojo du fameux maître Goku. Déguisées en garçons, elles taisent leur identité et continuent à parfaire leurs connaissances des arts martiaux pour pouvoir se venger du terrible traître qui a causé la tragédie de leur famille et de toute la province, leur oncle le terrible Hidehira.

    Ce second tome commence là où nous en étions restés à la fin du premier volet, soit lors du décès de maître Goku. Tous s'affairent à préparer son dernier voyage, et à accueillir pour l'occasion, le terrible Hidéhira. Kimi et Hana sont accablées de chagrin, mais pire elles redoutent que leur oncle les reconnaisse et s'en prenne à elles. De plus, avant de mourir, maître Goku leur a avoué tenir une correspondance secrète avec leur mère, qui se cache avec leur petit frère. Les deux jeunes héroïnes, ne peuvent s'enfuir attendant un dernier message de leur mère leur révélant sa cachette.

    Et on s'en doute, ce qui devait arriver arriva, tel un tourbillon d'actions qui s'enchaînent, l'aventure reprend au quart de tour pour nos deux jeunes héroïnes. Accompagnées de leur fidèle ami, Tatsuya, elles tenteront de se sauver, d’échapper à leur oncle et à ses samouraïs et de rejoindre les premières leur mère avant que le pire n'arrive.

    Leur chemin sera juché d'embûches. Rien ne sera simple, ce nouveau tome est une véritable course effrénée. Beaucoup d'action, et de rebondissements...

    Mais ce que je préfère avec ces romans c'est l'ambiance, l'univers expliqué et décrit avec une telle minutie que l'on se croirait en Asie, à manier le Katana... Franchement, j'ai aimé découvrir tout cela, et éclaircir certains points confus dans mon esprit, comme la différence entre un ninja et un samouraï... ou suivre les scènes de combat ou de méditation. Comme j'avais tant aimé lire le service du thé dans le premier tome. Tout est tellement bien détaillé que l'on en apprend beaucoup sur ce monde, mais surtout que l'on est pleinement plongé dans cet univers. Ce fut le cas notamment avec la scène de crémation de maître Goku. Toutes les traditions de cette civilisation sont finement décrites pour nous faire voyager !

    Enfin, je le disais beaucoup d'actions et de rebondissements, mais surtout une fin qui nous laisse en plan avec l'envie de retrouver ces personnages et de voir leur vengeance s'accomplir...
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Drakhaoul, Aujourd'hui

    Brèves de réception de J. Arden

    L'humour corrosif de J.Arden illustré par les dessins de Philippe Reyt donne un mélange détonnant, on s'amuse à chaque page et ça détend. Un quatre main sans fautes !

Dernières citations RSS

  • Par Kassuatheth, Aujourd'hui

    Le Chirurgien de Tess Gerritsen

    D'un seul regard, il la mît sur la défensive : il appartenait à cette catégorie d'hommes qui font toujours remarquer aux autres leurs erreurs et leurs défauts .
    Page 189

    Vous connaissez ce genre?

  • Par Csyl, Aujourd'hui

    Écoute la pluie de Michèle Lesbre

    Je crois que les années pendant lesquelles nous ne nous sommes pas revus ont été une longue attente, avec le sentiment de vacuité et l'impossibilité de bâtir une quelconque relation projetée dans le temps, un chagrin enfoui, muet. Je me souviens que mes rencontres étaient presque toujours une éclaircie, mais que le ciel se couvrait très vite et que l'air devenait irrespirable. Je ne supportais aucun indice d'une quelconque installation chez moi.
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    La belle saison. poésie. de Norge

    Pour l’amour
    À Jo et Miche


    — Allons, debout, squelette, on ressuscite.
    Assez dormi. Lève-toi vertement.
    Reprends ta chair, elle est là qui crépite,
    Hop, c’est le jour du dernier jugement.

    — Eh, dit le mort, à chacun ses idées,
    Baller encore et par vaux et par monts?
    Zut, j’aime mieux le confort du limon
    Où je savoure un orteil d’orchidée.

    Moi, me lever, pourquoi? Pour comparaître
    Sur un plancher qui sent fort l’échafaud.
    Corbleu, dis-leur que je préfère d’être
    Tout simplement condamné par défaut.

    Debout ! criait l’archange des tempêtes,
    Remets ta peau, Dieu va la dorloter,
    C’est pour l’amour que sonne ma trompette,
    C’est pour l’amour qu’il faut te recharner.

    J’endosserais comme un jeune costume
    Ce corps tout neuf qui vient de regermer
    J’enlacerais quelque tendron posthume.
    Si je reviens, ce n’est que pour aimer.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio