> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • René Redzepi
    René Redzepi
    René Redzepi: A Work in Progress | Japanese edition René Redzepi is chef/owner of Noma..
  • Junji Ito
    Junji Ito
    Dédicace Junji ITÔ (maître de l'horreur), Paris, janvier 2015 .Junji Itô est aujourd'hui considéré..
  • Jean-François Lépine
    Jean-François Lépine
    Jean-François Lépine Causerie avec Jean-François Lépine 13 novembre 2014 / 19 h Nous vous..

Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent
Rendez-vous à Angoulême !
Quand nos membres rencontrent Chimamanda Ngozi Adichie

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Mehdi  Mehdi Ben Cheikh

    C`est vous, Mehdi Ben Cheikh, qui êtes à l`origine de la Tour Paris 13. Comment en êtes-vous venu au Street Art ? Avez-vous toujours baigné dans cet univers artistique ? 

    Après avoir fait des études d’art plastique à la Sorbonne, j’ai enseigné l’art pendant huit ans, et en parallèle, en 2004 j’ai décidé d’ouvrir ma propre Galerie dans le 13 ème arrondissement parisien. L’art urbain a toujours été mon courant de prédilection, de part son côté « in situ », il brasse problématiques sociales et urbaines, il est finalement une expression ultra contemporain de l’art et surtout une expression totalement universelle, assise sur une base très populaire. J’ai toujours admiré l’énergie des artistes de ce mouvement et c’est ce que me plait le plus.


    La Tour Paris 13 était une exposition d`art éphémère qui a eu lieu à Paris pendant un mois et réunissant plus de 105 artistes issus d`une quinzaine de pays différents. On parle de près de 30 000 visiteurs. Avez-vous été surpris par le succès de l`exposition ? Combien de visiteurs prévoyiez-vous à l`origine ? 

    Nous savions qu’à la base nous faisions un projet hors du commun, qui n’avait jamais été fait auparavant. De part le nombre d’artistes rassemblés mais aussi de part le lieu en lui même : une tour d’habitation vouée à la destruction. Nous savions que cela allait avoir un certain succès, mais ne nous...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



"Lorsqu'un Don Juan se retrouve prisonnier sur une île remplie de femmes... Céleste Bompard est un « Coq en l'air », un as de la...


La Colline, Alexandria Quelque temps après la Guerre totale. Une autre vie commence pour les surviva...


L'Odyssée transposée dans l'Amérique de la fin du XVIIIe siècle. Un récit d'aventure subtil entre mythol...


Jeune femme ambitieuse, Irmina quitte l'Allemagne pour Londres au milieu des années trente, pour suivre une formation de secrétaire ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par rico211, Aujourd'hui

    Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline

    Un super livre, certainement un des meilleurs que j'ai lu, vif, sans coupure..... certes un peut démoralisant mais quel réalisme.....

    • Livres 2.00/5
    Par Coriolis, Aujourd'hui

    Chasseurs de têtes de Jo Nesbø

    Chasseur de têtes pour une grande firme, Roger Brown est un être calculateur et perfide. Soumettant les candidats potentiels à la question avec le professionnalisme exacerbé d'un inquisiteur, il n’hésite pas à intimider ses victimes à coups de méthodes propres au FBI. Roger est marié à une poule de luxe prénommée Diana. La belle aime à se vautrer dans l’opulence et le champagne. Si la cocotte n'en a que pour les bulles rémoises, leur mariage lui part à vaut l’eau. Roger en est réduit à trouver des solutions pour arrondir ses fins de mois. Le vol s'avère le moyen idéal de subvenir aux caprices dispendieux de sa très très chère et pas tendre. Ça tombe bien, Roger est un orfèvre dans l’art de subtiliser des tableaux de maître et de les écouler. La vie est quand même bien foutue, parfois ! Cependant, il est des choses que l’argent ne peut acheter hélas. Et si Roger avait pu se payer un brin de perspicacité, il aurait fait preuve de méfiance. Il fait la connaissance de Clas Greve, chaudement recommandé par son épouse et reconnaît en lui, un candidat qui pourrait être éligible sur un poste à haute responsabilité. Notre chasseur ignore alors que cette rencontre l’entraînera sur des sentiers casse-gueule voir mortels. Son pire cauchemar vient de prendre forme sous les traits de cet homme. Si Roger est bel et bien un salopard (n'ayons pas peur des mots!), un vrai requin, il trouve en Clas Greve, un alter ego sournois et aguerri aux pratiques qui ont fait sa notoriété. S’instaure alors entre les deux hommes un rapport de force qui ira crescendo tout au long du roman.
    Chasseurs de têtes est un polar bien gentillet, trop gentillet, beaucoup trop à mon goût. Aussi étrange que cela puisse paraître, je n’attends pas d’un polar qu’il soit « gentillet », prévisible et soporifique. Manque de bol, j’ai eu droit à du « 3 en 1 » (du gentillet, du prévisible et du soporifique). Rien d’exceptionnel ni dans l’histoire, ni dans l’écriture selon moi. Tout est convenu et les thèmes éclusés sont traités à l’aide de ficelles si grosses qu'elles feraient passer du câble triphasé 380 V épaisseur triple pour un cheveu de nouveau-né. La profondeur des protagonistes principaux est similaires à une assiette d'un resto trois étoiles (tellement inconséquente qu''on peut se demander si le serveur ne va pas porter le plat à part !). Les introspections des personnages sont grossières et on frôle la caricature à certains moments. Le héros, sorte de Mac Gyver à son insu, se sort toujours miraculeusement de situations inextricables à l’aide d’objets divers posés à porter de main. Mention spéciale aux émetteurs microscopiques planqués dans les cheveux grâce à un gel tout aussi spécial qui ne part pas au lavage ! Si le gel, lui, résiste à toutes épreuves, cette lecture sera vite oubliée en ce qui me concerne.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par gege255, Aujourd'hui

    Les Gardiens du Louvre de Jirô Taniguchi

    Si ce manga de Taniguchi n’est pas mon préféré, il n’en est pas moins très bien dessiné et original. Le bémol est le manque de poésie par rapport à ce à quoi il nous a habitués. Le héros ne sait pas ce qui lui arrive, point.
    Mais à côté de ça, un bel hommage à l’art, et au Louvre.
    J'ai par ailleurs beaucoup aimé la balade à Auvers sur Oise, où je suis allée il y a quelques années sur les traces de Van Gogh.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Alfaric, Aujourd'hui

    Le diable en gris de Graham Masterton

    - La ville a été inondé le jour de ma naissance, déclara Reine Aché. Mon père avait coutume de dire que c’était un présage envoyé par Yemaya, et que, moi aussi, j’inonderais la ville un jour.
    - Une chose est sûre. Vous l’avez inondée d’héroïne de mauvaise qualité !

  • Par verobleue, Aujourd'hui

    La plage d'Ostende de Jacqueline Harpman

    J'appartiens, vois-tu, je ne suis pas un homme disponible.

  • Par zenzibar, Aujourd'hui

    L'Eternelle Sagesse du Tao le Rire de Tchouang Tseu de Stephen Mitchell

    Tu sais que l'on peut voler avec des ailes
    mais peux tu voler sans ailes?
    Tu connais le savoir qui sait,
    mais peux tu pratiquer
    le savoir qui ne sait pas?

    Pense à une fenêtre:
    Ce n'est qu'un trou dans un mur
    mais, grâce à elle,
    toute le pièce s'emplit de lumière.
    De même, lorsque l'esprit est ouvert
    et libre de ses propres pensées,
    la vie se déploie sans effort,
    et le monde entier s'emplit de lumière
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio