> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Greg Germain
    Greg Germain
    Ôff toute ! du 21-07 .Retrouver ce contenu dans son intégralité sur pluzz.francetv.fr.Présenté par..
  • Greg Germain
    Greg Germain
    Ôff toute ! du 23-07 .Retrouver ce contenu dans son intégralité sur pluzz.francetv.fr.Présenté par..
  • Greg Germain
    Greg Germain
    Ôff toute ! du 22-07 .Retrouver ce contenu dans son intégralité sur pluzz.francetv.fr.Présenté par..

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Challenge de listes d'été : Les animaux dans la littérature
Découvrez la lecture commune du mois de juillet

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Pascal  Pascal Ory

    Pascal Ory, vous avez publié il y a quelques mois le Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France. Comment est né ce projet ?


    Au fond, c`est la découverte, il y a un quart de siècle, du musée américain de l`immigration, à Ellis Island, qui est à l`origine de ce livre. J`avais été séduit par sa muséographie, très novatrice à l`époque, qui impliquait fortement les visiteurs. Mais la conclusion que j`en tirais était au second degré : la France était elle aussi, comme les États-Unis ou le Canada -et au contraire de quasiment toutes les autres nations européennes-, un pays d`immigration, à cette réserve près qu`elle ne l`affichait pas, qu`elle ne construisait pas son mythe national autour de l`immigration, alors que les pays d`immigration neufs, eux, s`en glorifiaient. De retour en France, je fis une note en ce sens à Jack Lang, alors ministre de la Culture. Dans l`immédiat cela n`a rien donné, malgré la mobilisation de plusieurs historiens comme Pierre Milza. Jacques Chirac a repris le dossier, ce qui a donné la Cité nationale de l`histoire de l`immigration. Restait, à mes yeux, que la France devait disposer d`un second lieu de mémoire,...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Je m'appelle Eugène Ysaÿe. Je suis violoniste. Le Gouverneur m'avait invité au Congo pour donner un concert. Je comptais passer ens...


Pedrosa s'attaque à nouveau, dans sa chronique du quotidien vert, à cette constante du militantisme politique qui touche...


Ils étaient quatre, deux filles et deux garçons. Voleurs, escrocs, faussaires, ils unirent leurs talents po...


1918. Au lendemain de la guerre, dans le sympathique village de Sweet Cove, tout respire...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par denisarnoud, Aujourd'hui

    Deadline à Ouessant de Stéphane Pajot

    Luc Mandoline, ancien légionnaire, s'est reconverti dans la thanatopraxie, il répare les outrages laissés par la mort sur les corps de ses victimes. Ayant gardé de son ancien métier une tendance à la bougeotte, il n'effectue que des remplacements de collègues partis en vacances. Un jour il est appelé à Ouessant par la mère d'un des ses amis récemment disparu en mer à la barre de son bateau dans des circonstances obscures. Luc décide d'y aller en hommage à son ami bien que se sentant inutile car ne disposant pas de corps à préparer.


    En arrivant à Ouessant, notre embaumeur est témoin d'une prise de bec entre deux vieillards qui se termine par un drame, l'un des deux meurt accidentellement, poussé par le premier. Luc s'installe sur l'île où suite à la mort du vieillard les événements étranges et violents se succèdent ayant tous un rapport avec la deuxième guerre mondiale. Luc intrigué va chercher à comprendre ce qui se passe.


    Deadline à Ouessant est un passionnant roman noir qui nous plonge dans l'histoire, la petite, celle vécue par les ouessantins et la grande celle qui a marqué les esprits à l'échelon national. On y découvre Ouessant ce caillou déposé au milieu de l'Atlantique dont l'horizon est souvent bouché par un brouillard à couper au couteau. On y découvre des personnages hauts en couleurs, aux caractères bien trempés, oserai-je dire imbibés, décrits avec humour et tendresse dans des scènes parfois jubilatoires.


    J'ai eu beaucoup de plaisir à lire ce roman à découvrir le style de l'auteur, un style incisif et plein d'humour (noir le plus souvent), un style marqué par des phrases courtes, des phrases coup de poing. J'ai beaucoup apprécié aussi les hommages rendu ici et là au glorieux ancien, San Antonio, dans les noms de personnages (Picmuche rappelle Pinuche et le véritable prénom d'Arlock qui va aider Luc du continent, est Alexandre-Benoît comme l'inénarrable Bérurier), et dans l'utilisation de l'argot notamment dans les dialogues. Un roman qu'on ne lâche pas tant pour l'intrigue que pour le style de l'auteur et son humour . On prend autant de plaisir à lire ce roman que l'auteur semble en avoir pris à l'écrire.


    L'Embaumeur comme Le Poulpe est un personnage qui revient sous la plume de plusieurs auteurs. Ce roman est le premier que je lis de cette série. Il m'a donné envie de découvrir les autres aventures de Luc Mandoline.
    > lire la suite

    • Livres 2.00/5
    Par SebastienCreo, Aujourd'hui

    Les lois de la vengeance de Christopher Reich

    On dit parfois que le hasard fait bien les choses, alors lorsqu'il me manque de livre pour mes trois semaines, je me promène dans les allées de la bibliothèque à la recherche de perle rare. J'ai plutôt eu un caillou, ce roman qui se veut palpitant en suivant les bases classique des romans d'espionnage des romans de gare. Un médecin travaillant pour Médecin sans frontière est témoin de l'assassinat d'une personnalité connue grâce à une bombe artisanale. Dans cette intrigue nous suivons plusieurs protagonistes; Emma Ransom (ex-agent de la CIA), Jonathan Ransom son mari médecin, l'agent de police Kate Ford etc... J'ai essayé de lire ce livre qui ressemble pas mal au Jason Bourne de Robert Ludlum sauf que là les rôles sont inversée si je réfère aux romans pas aux films avec Matt Damon. L'intrigue est mince et assez nébuleux pour nous lecteur.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Pixie-Girl, Aujourd'hui

    Le dominant - Volume 2 de la trilogie « La soumise » de Tara Sue Me

    Ce second tome n'en es pas tout a fait un a vraie dire... .C'est le même déroulement que "La soumise" mais du point de vue de Nathaniel West, le Dominateur.

    J'ai été agréablement surprise d'aimer le second roman, alors qu'on passait cette fois par le regard et les sentiments de Nathaniel.
    La romance érotique est fait de telle façon (et pas que l'érotisme) que seul un point de vue est décrit, après libre a nous d'imaginer le ressentie de la personne de l'ombre, mais là, grâce a cette lecture, on comprend mieux la complexité du personnage.

    Petit bémol, ici il y a énormément de répétition, ce qui alourdie par moment la lecture.
    Mais encore une fois, Tara Sue Me a su nous surprendre là ou il le fallait.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Pixie-Girl, Aujourd'hui

    Le dominant - Volume 2 de la trilogie « La soumise » de Tara Sue Me

    Viens doucement, paradis terrestre !
    Les lèvres qui ne sont point accoutumées à toi,
    Sucent, timide, tes jasmins,
    Ainsi l’abeille pâmée, Atteignant tard sa fleur,
    Bourdonne autour de la chambre,
    Compte ses nectars – entre,
    Et se perd dans les parfums 
    > lire la suite

  • Par gelinasguy14, Aujourd'hui

    Henri VIII de Georges Minois

    La dissolution des grands monastères
    Tandis que sur le plan de la doctrine, on assistait à un retour vers les croyances traditionnelles, les nécessités financières conduisaient le roi à une deuxième vague, définitive cette fois, de dissolution des monastères. Il est difficile d'affirmer que l'issue ait été préméditée de longue date, puisque le roi avait lui-même en juillet 1537 rouvert les abbayes de Chertsey et de Stixwold afin d'obtenir des prières pour lui et la reine; en mai 1538 une maison de cisterciennes était recréée à Kirkless.
    > lire la suite

  • Par PiertyM, Aujourd'hui

    Les Misérables, tome 2 de Victor Hugo

    Celui qui s’évade ne se croit jamais assez caché.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio