> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Eric Delassus
    Eric Delassus
    TROIS LIVRES - Eric Delassus..
  • Damien Coudier
    Damien Coudier
    Mille et une pages avec le Pigeonnier HORS SERIE - "Ténèbres" présenté par son auteur Damien..
  • Reinhold Messner
    Reinhold Messner
    RENCONTRE avec Reinhold Messner Samedi 20 décembre à 21h Assistez en direct à la soirée..

Gagnez des places pour le festival Livres en tête
On fête Halloween avec un challenge de listes
Découvrez la lecture commune du mois de novembre

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de John  John Burnside

    Le roman se déroule en Norvège. Quel rapport entretenez-vous avec ce pays ? Les légendes norvégiennes ont-elles quelque rapport avec leurs homologues écossaises ?

    La première fois que je suis allé dans le nord de la Norvège, c`était en 1996, pour assister à une conférence. En survolant les îles du comté de Troms, je me suis immédiatement senti chez moi. C`était en juillet donc les nuits étaient assez claires, la terre magnifique, la mer sombre et je dois dire que j`ai toujours eu un faible pour les îles. Pendant quelques années, j`y retournais même tous les ans et les îles de Kvaloya, que m`a fait découvrir mon ami Dag Andersson, sont devenues un point central, non seulement pour ce roman mais aussi pour mes autres écrits.
    Certains mythes norvégiens ont des similitudes avec les histoires écossaises, d`autres sont très différents. J`ai été attiré par les deux, par une sensation de familiarité et d`étrangeté en même temps.


    Il est question, tout au long du roman, d`une mystérieuse créature appelée Huldra, très peu connue en France. Quelles sont les caractéristiques de cette créature ? Qu`est-ce qui vous a intéressé en elle ?

    La Huldra est une femme magnifique, souvent représentée portant une robe rouge, qui rencontre les jeunes gens dans la nature – généralement dans les bois ou les champs, parfois près de la côte - et les...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Plus de maire à Notre-Dame-des-Lacs, plus de curé ou presque, Marie enceinte d’un père que per...


Après la contre-attaque de Negan sur Alexandria, les dégâts et les pertes sont lourds. Negan a réuss...


Dodin-Bouffant, le plus fin des gourmets, doit trouver une nouvelle cuisinière. Cette quête, qui lui semble ...


L'histoire vraie de Robert Leroy Johnson (1911-1938), guitariste virtuose, mort prématurément à 27 ans. Son talent était ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par CLAVIE, Aujourd'hui

    La tragédie d'Arthur de Arthur Phillips

    Attirée par la présentation, quelle idée m’a prise d’entamer cette lecture ! D’ailleurs, je ne suis pas arrivée au bout.

    L’histoire tente de transposer le romantisme Sheakespearien à notre époque, pour nous préparer à lire un plagiat d’une de l’auteur anglais. Le conflit passions/raison de la gouvernance royale cède la place aux rapports jumellaires, dans un cadre familial sacrifié par l’égocentrisme paternel.

    Dans cette mouvance, l’auteur se noie dans des descriptions d’émotions ineptes, proliférant des va et viens artificiels dans la chronologie de l’histoire. Il a fini par m’ennuyer. Je me suis retenue à la découverte de mots - une foison de termes techniques littéraires - pour m’assurer que le héros lyrique n’est qu’un pauvre type névrosé.

    Plus que contemporain, au final, ce roman reprend parfaitement le style compliqué de la Renaissance. Il est réservé à ses amateurs.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par pilyen, Aujourd'hui

    Le Gouvernement des Emotions de Pierre Le Coz (II)


    " Polémiques, faits divers, téléréalité… Partout, c’est l’émotion qui triomphe. Le pouvoir médiatique fait vibrer la corde sensible au rythme de stimulations sonores et visuelles qui produisent une véritable fièvre émotionnelle. Le pouvoir politique joue sur les mêmes ressorts."
    Avec un tel constat et un sous titre "L'art de déjouer les manipulations ", c'est avec envie que j'ai lu cet essai de Pierre Le Coz, philosophe spécialiste de l'éthique.
    Partant du constat que les faits divers depuis dix ans occupent une place de plus en plus prépondérante dans les grands médias français, une info fortement émotionnelle succédant à une autre info toute aussi émotionnelle, Pierre Le Coz nous démontre comment notre jugement s'en trouve altéré. Insidieusement avec des informations anxiogènes, demandant réactions empathiques ou indignation, les médias, surtout audiovisuels, en jouant de plus avec un lexique minimal, nous entraînent sur des voies où la réflexion n'est plus sollicitée. A nous, les sentiments primaires de la colère, de la culpabilité ou de la peur. Aucune mise en perspective, aucune aide au jugement ne nous sera proposé, juste quelques orateurs aux discours véhéments ou outrés ou purement télégéniques participeront à un cirque émotionnel dont le but est d'entretenir le spectateur dans un brouillard émotionnel constant.
    Le constat est clair, la démonstration dans le livre, très documentée et évidemment d'une grande intelligence, l'est un peu moins pour un lecteur lambda comme moi. Si j'ai bien suivi la progression du livre , une émotion décryptée et analysée en amenant une nouvelle, elle aussi définie, démontée, les nombreux exemples illustrant le propos m'ont parfois paru, pour certains, un peu difficiles à suivre. Cependant, tous ces exemples, empruntés à l'actualité récente, malgré un style de spécialiste, apportent à cet essai un intérêt indéniable.
    Tout en étant plus ou moins conscient de cet état de fait, les solutions proposées pour les déjouer ne sont pas nombreuses. Elles se résument à trois grands préceptes : savoir repérer la manipulation émotionnelle, connaître tous les rouages inhibiteurs et tous les cheminements de nos émotions et surtout multiplier les points de vue, "chercher d'autres sources d'expressions de la sensibilité dans la culture, les arts, la littérature et la philosophie". En un mot : ne vous informez pas sur les écrans vous éviterez des stimulis inutiles, prenez du recul et du temps pour réfléchir, pesez le pour, le contre et n'obéissez pas à vos premières émotions, toujours mauvaises conseillères surtout quand elles sont manipulées par des spécialistes de la dialectique.
    Un peu plus sur le blog
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Jaklek, Aujourd'hui

    Le collier rouge de Jean-Christophe Rufin

    Impossible de s'arrêter avant l'épilogue ( bien plus optimiste- tant mieux- que je ne l'avais redouté). Toute l'absurdité de la guerre est là ; heureusement, pour une fois elle ne triomphe pas !
    Cet auteur n'arrête pas de me surprendre, autant par la précision de son écriture que par le choix de ses sujets, je n'ai pas encore trouvé un de ses romans qui m'ait déçue.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par zanoni, Aujourd'hui

    Henry Corbin : Penseur de l'islam spirituel de Daryush Shayegan

    La philosophie de l'Ishrâq (Illumination) est une voie royale. Les héros extatiques qui en incarnent la vérité sont à présent Hermès, Platon, Kay Khosraw, Zoroastre, Mohammad: le prophète grec tout autant que le prophète iranien et arabe. La voie qu'elle décrit est celle de la gnose; elle est le chemin de la "race des voyants" qui débouche sur le ta'alloh, c'est-à-dire l'apotheosis. La philosophie devient à présent un récit d'initiation qui conduit de l'exil occidental à la vision immédiate de l'Ange au Sinai mystique.
    > lire la suite

  • Par coco4649, Aujourd'hui

    L'Instant fatal, précédé de "Les Ziaux" de Raymond Queneau

    LES VIVANTS ET LES MORTS

    Les vivants et les morts
    ont de grandes oreilles
    les vivants et les morts
    entendent l'eau qui dort

    Les vivants et les morts
    ont des voix sans pareilles
    les vivants et les morts
    sont des êtres sonores

    Les vivants et les morts
    quand dorment pas ils veillent
    les vivants et les morts
    tombent toujours d'accord

    Les vivants et les morts
    prennent de la bouteille
    les vivants et les morts
    ne sont pas inodores

    Les vivants et les morts
    l'un l'autre se surveillent
    les vivants et les morts
    changent de passeports

    Les vivants et les morts
    brunissent au soleil
    les vivants et les morts
    chauffent leur déconfort

    Les vivants et les morts
    plongés dans leur sommeil
    les vivants et les morts
    ont de grandes dolors

    Les vivants et les morts
    déprivés de conseils
    les vivants et les morts
    ont un bien triste sort

    Les vivants et les morts
    marchent sur leurs orteils
    les vivants et les morts
    ne courent pas bien forts

    Les vivants et les morts
    bâayent aux corneilles
    les vivants et les morts
    à la fin s'évaporent

    p.177-178
    > lire la suite

  • Par Gwen21, Aujourd'hui

    Pères et fils de Ivan Tourgueniev

    - Dites-moi plutôt à quoi sert le sens artistique [...].
    - Mais à savoir comprendre et étudier les hommes, c'est déjà quelque chose !

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio