> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Agnès Ledig
    Agnès Ledig
    Agnès Ledig - Pars avec lui http://www.passion-bouquins.com..
  • David Bowie
    David Bowie
    La chronique de Jean Edgar Casel - David Bowie
  • Angélique Barbérat
    Angélique Barbérat
    Angélique Barberat au salon du livre de Paris 2015. Angélique Barberat nous a accordé quelques..

Recevez Brainless de Jérôme Noirez et venez le rencontrer
Rdv le 29 avril pour Masse Critique Imaginaire
Rencontrez Ray Celestin au festival Etonnants Voyageurs

> tous les entretiensEntretien avec…




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Daniel Pennac et Florence Cestac s'associent pour un tendre one shot : une vraie petite musique du bonheur ! Quand i...


Voici le nouveau chef-d'oeuvre de Manu Larcenet ! Une sublime adaptation du best-seller de Philippe Claudel. Manu ...


Astrid vient de perdre une dent, et découvre à cette occasion la légende de la ...


Cervantès, Mike de son prénom, est un jeune homme plutôt paisible. Pour éviter de menus ennuis avec la police, il s'engage dans...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par raton-liseur, Aujourd'hui

    Bécassine, tome 9 : Bécassine nourrice de Caumery

    J’ai été étonnée de retrouver Mme de Grand-Air dans cet album, mais qui d’autre qu’elle aurait osé confier un jeune bébé aux soins de Bécassine… C’est à Paris que Bécassine officie, comme beaucoup de ces jeunes filles qui montent alors de leur province, Bretagne ou autre, pour s’employer dans les grandes maisons parisiennes. Elle continue à y faire montre de son grand cœur et de son bon sens à l’envers.
    A noter que le texte est écrit comme si on lisait les mémoires ou le journal intime de Bécassine, ce qui permet d’amusantes situations quand elle ne comprend pas la réaction des autres à une bévue qu’elle-même ne voit pas. Amusant aussi de voir comment ce texte ironise avec lui-même, Bécassine n’hésitant pas par deux fois, à laisser les dessins de Pinchon, effectivement l’illustrateur des Bécassines, à expliquer mieux qu’elle une situation, quand les images sont plus utiles que la parole ou si la petite Loulotte se réveille… La BD, déjà, savait ne pas se prendre au sérieux et faire des auto-références amusantes.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par SebastienCreo, Aujourd'hui

    La guerre dans l'espace de Marceau Felden

    Ce documentaire n'est pas récent il parle de technologie obsolète car il date d'il y a trente ans (1984) sous le règne de Ronald Reagan. L'auteur nous décrit ce que serait le programme Star Wars avec des lasers ou des armes à faisceaux de particules ou des armes à énergie dirigée. Très bien renseigné, Marceau Felden connaît le milieu scientifique avec leurs jargon et nous explique clairement les impacts que cela peut avoir pour les deux armées (celle de l'Est Les États-Unis ou l'Ouest la Russie). Pour ceux qui veulent découvrir les tensions en l'Est et l'Ouest.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Thaddeus, Aujourd'hui

    45 degrés à l'ombre de Georges Simenon

    L'Aquitaine est en route pour Bordeaux. Il traverse le Congo et longe l'Afrique colonial. Il embarque des gens qui ont beaucoup souffert des colonies, ou, au contraire, certains, très peu, y montent avec suffisamment d'or pour subvenir aux besoins de trois générations.

    À bord du navire, il y a une belle brochette de personnages. Bassot, un médecin devenu fou, et sa femme qui ne cesse de flirter avec des officiers, le couple Huret, malchanceux et désabusé, dont l'enfant se meurt, Mme Dassonville qui n'hésite pas à faire porter les cornes à son mari, sans oublier le modéré fumeur d'opium qu'est le docteur Bonadieu. N'oublions pas tous les autres qui peuplent les deuxième et troisième classes. Ce qui forme un savoureux microcosme de la société.

    Le temps est bien dur dans cette chaleur africaine. À bord, on s'inquiète; le bateau prend de l'eau, dans la cale des Chinois meurent de la fièvre, on s'épie, on enferme le fou qui tournait autour des enfants, le mal de mer s'attache aux gens, l'ennui ankylose parfois cette petite société, on s'amuse comme on peut. Mais il ne faut jamais sous-estimer ce qui se trame dans l'ombre. Enfin, les catastrophes ne sont qu'une vilaine succession de faits insignifiants, donc souvent prévisibles...
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio