AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Découvrez votre prochain
livre sur Babelio !
& Partagez vos lectures avec la communauté
inscrivez-vous
Les Dernières Actualités Voir plus

Jouez avec les auteurs

19 juillet 2016

quiz

Vous avez tous entendu ces célèbres phrases ; mais qui sont leur auteur ? hirakimono vous propose un quiz autour de ces phrases qui ont fait la littérature.

Prix du roman FNAC

19 juillet 2016

liste

La Fnac célèbre cette année la 15e édition de son Prix du Roman Fnac. Premier temps fort de la rentrée littéraire, il constituera le coup d’envoi du premier Forum Fnac Livres. Découvrez les 30 romans finalistes en lice pour la remise du prix.

Apprenez-en plus sur Romain Gary

07 juillet 2016

Dossier auteur

Écrivain, aviateur et diplomate aux multiples origines, Romain Gary est l’auteur d’une oeuvre éclectique, résultat d’une histoire personnelle riche en mystères et d’un état d’esprit révolté. (Re)découvrez la vie et l'oeuvre de ce célèbre écrivain.

Les plus Populaires Voir plus
Le reste de l'actualité Voir plus

Retour sur la rencontre avec Ruta Sepetys

08 juillet 2016

Information

Découvrez l'interview vidéo de Ruta Sepetys réalisée lors de sa rencontre avec les lecteurs Babelio dans les salons de Gallimard Jeunesse.

Défi d'écriture de juillet/août : L’été

06 juillet 2016

Défi d'écriture

Si le soleil a du mal à s'imposer dans le ciel en ce moment, nous avons décidé de lui forcer la main. Pour ce faire, nous vous proposons un défi d'écriture sur le thème de : L'ETE. Retrouvez tous les détails dans le forum.

Babelio est partenaire des 68 premières fois

05 juillet 2016

Information

Cette année, Babelio est partenaire de la seconde édition des 68 premières fois, ce challenge littéraire qui récompense les premiers romans les plus méritants de la rentrée littéraire.

La presse en parle Voir plus
Les critiques à l'affiche Voir plus
Le chemin des âmes
Fanou8721 juillet 2016
Le chemin des âmes de Joseph Boyden
  • Livres 4.00/5
Sur le Chemin des Âmes, les hommes de la Première Guerre Mondiale sont nombreux. Des hommes qui ont combattu pour la liberté, des jeunes, des vieux, des innocents.

Mais avant d'arriver sur ce chemin, Xavier et Elijah vont devoir se battre et combattre l'ennemi. Quitte à perdre leur âme et leur identité.

1919, sur le quai d'une gare au Nord de l'Ontario, Niska, une vieille indienne, croit attendre le meilleur ami de son neveu qui revient d'Europe. Mais c'est bien lui qui descend du train, amputé, blessé de guerre. Pendant le long voyage du retour dans leur contrée, nous remontons le temps. Celui de la tante et son enfance et aussi celui de Xavier et sa vie dans les tranchées.

Dans cette guerre qui déchire toute l'Europe, nombreux sont les jeunes qui ont été enrôlés de gré ou de force, prêts à se battre et forcés de perdre toute humanité. Xavier et Elijah vont vivre à deux cette expérience éprouvante alors que rien ne les destinait à partir sauver l'Europe. Ils ont grandi dans le grand Nord, chez les Indiens, dans les forêts. Ils étaient doués pour chasser les bêtes, ils vont devoir apprendre à chasser les hommes.

Arrivés en Europe, ils découvrent les atrocités des tranchées et la vie des soldats. Rapidement, ces deux Indiens se font remarquer: Elijah, pour ses dons de tirs et Xavier pour son mutisme et ses observations. On comprend rapidement qui a de l'ascendant sur l'autre. Xavier est dans l'ombre de cet ami que tout le monde admire et il commence peu à peu à vouloir s'en distancer, d'autant plus qu'Elijah devient vite accro à la morphine et est pris d'une folie meurtrière.
Par certains moments, les horreurs de la guerre sont mises de côté et on se concentre sur la destinée de la tante, avec son père chamane, la tribu Cree en voie d'extinction, la vie dans la forêt, les prières, les incantations pour la vie de l'Au-delà, les remèdes miracles. Et aussi, son existence en tant que petite fille épileptique, qui reçoit des messages prémonitoires lors de chaque crise, sa vie seule, isolée, mais qui est dotée d'une force incroyable. Sa foi en son neveu, sa volonté à l'extirper de ses souvenirs de guerre et le soulager. Toutes ces caractéristiques en font une femme magnifique.

Ce récit décrit à merveille deux mondes totalement différents, c'est ce qui le rend original. Parce que des histoires de guerres, on en connaît. Des histoires d'Indiens présent lors de la Première Guerre Mondiale, moins.

C'est aussi un roman d'une tristesse infinie. Quelques beaux moments sont partagés mais ils sont vite interrompus par la noirceur des âmes, la souffrance de ces hommes et la barbarie.

J'ai pris mon temps avec ce livre, quitte à ne lire que quelques pages par jour mais je ne pouvais pas plus, parce qu'il était si dense et si éprouvant qu'il fallait que je reprenne mon souffle pour continuer.
Lien : https://pagesversicolores.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Confiteor
Merik22 juillet 2016
Confiteor de Jaume Cabré
  • Livres 4.00/5
On entre dans Confitéor à pas feutrés, suffoqué à l'avance par les 800 pages à ingurgiter, inquiet qui plus est des difficultés à surmonter, dans la narration notamment. Surtout quand on s'est renseigné au préalable.
On y entre aussi comme au cinéma, et le spectacle nous subjugue dès les premiers fondus narratifs qui bousculent le temps, sortes de flash-back littéraires, entre enfance du narrateur, inquisition, guerres mondiales, présent et j'en passe.
Il faut certes un temps d'adaptation à ce Confitéor. Quoique...
La complicité s'installe vite dès lors que l'on comprend à qui l'on a affaire : un narrateur fou, génial ou surdoué, capable dans une même phrase de parler de lui-même, Adrià, au je comme au il, tout en superposant plusieurs strates du passé, mais qui insidieusement respecte le lecteur, lui fait confiance, le flatte en l'invitant à le suivre dans les méandres tortueux de sa mémoire aujourd'hui défaillante et galopante, inter-connectée à la moindre association d'idées, à la plus folle pensée arborescente.
Et l'on est vite emporté par ce maelstrom narratif. Les personnages, qu'ils soient réels ou imaginaires, foisonnent. Les histoires s'enchaînent et s'emboîtent, les petites dans la Grande. Les objets ont une vie, et font souvent figures de transition dans le temps, avec dans le rôle principal un violon, le premier fabriqué par Storioni, dont la folle épopée servira de garde-fou, de fil conducteur à ce tourbillon romanesque.
Il est périlleux de résumer tout cela, il faut juste avoir le courage d'entrer dans les mémoires d'Adrià, et se laisser emporté par ce roman hors normes, sans être anormal pour autant. Un roman narmol, peut-être bien. Époustouflant à coup sûr. Et qui n'oublie pas d'être drôle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          450
Corps et âme
Domi_V21 juillet 2016
Corps et âme de Walter Hill
  • Livres 4.00/5
Frank est un mec certes agréable à regarder, mais ce n'est pas un gentil garçon ! Après avoir rempli son contrat de tueur a gages à NY en zigouillant proprement un célèbre (et détestable) désigner de lingerie féminine, Frank se retrouve à Frisco pour un nouveau boulot.
Or, cette fois-ci, il tombe dans un piège... il est assommé et quand il se réveille, longtemps, longtemps après, Frank n'est plus beau... mais belle !

Bien que je sois une femme, je n'ai eu aucun mal à m'imaginer l'horreur qui suffoque Frank quand "il" se regarde de nouveau dans un miroir. Les parties de jambes en l'air vont désormais prendre un tour résolument différent, il va falloir harnacher dans un soutif les obus qu'on lui a fait pousser sur la poitrine, apprendre à marcher avec des talons hauts (technique qu'il maîtrise assez vite et : chapeau ! moi je n'y suis jamais arrivée). Mais ce sont là des choses sur lesquelles Frank ne s'arrête pas parce que son esprit crie : Vengeance !

C'est autour de ce thème que Walter Hill et Matz nous font passer d'hôtels miteux en bars tout autant piteux dans ce polar sombre et glauque au scénario plutôt linéaire et raconté à la première personne. Un récit entrecoupé par des interrogatoires avec un personnage à la mentalité pour le moins tordue et impliqué dans l'état de ce nouvel Frank.

Il faut peut-être s'habituer un peu au dessin "spécial", toutefois très énergique, de Jef,
mais on ne tarde pas à se focaliser avec admiration sur les visages expressifs, ces cabèches abîmées et gueules fêlées... qui nous accompagnent dans les univers (et décors) de la pègre et les clochards.
Une mixtion incisive, crue, sans état d'âme, mais ayant du corps !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Quiz à l'affiche Voir plus
Citations à l'affiche Voir plus

fnitter21 juillet 2016
Chronique du tueur de roi, 1ère journée : Le Nom du vent de Patrick Rothfuss
Quand tu as une femme, tu es heureux.
Si tu en as deux, tu es épuisé.
Quand tu en as trois, elles se haïssent.
Quand tu en as quatre, c'est toi qu'elles haïssent.
Commenter  J’apprécie          577
fnitter22 juillet 2016
Chronique du tueur de roi, 1ère journée : Le Nom du vent de Patrick Rothfuss
L'étiquette, c'est un ensemble de règles que les gens utilisent pour pouvoir se montrer grossiers en public les uns envers les autres.
Commenter  J’apprécie          492
Nastasia-B24 juillet 2016
Vie de Joseph Roulin de Pierre Michon
Roulin […] compta tout cet argent proposé. Il avait un jardinet, les enfants étaient grands ; pour les gnôles, la cuite est vite atteinte à un prix fixe, le salaire y suffisait. Et que peut-on acheter ? Tout, quand on a appris ; ce n'était pas son cas.
Commenter  J’apprécie          410