> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Chantal Talagrand
    Chantal Talagrand
    Lacan, Freud : comment écrire leurs biographies? - Séminaire RDJ .Séminaire RDJ du 25 janvier 2015..
  • Martin Monestier
    Martin Monestier
    Livre / Book LES MONSTRES - Martin Monestier (Cherche Midi) La librairie La Petroleuse..
  • Amanda Hocking
    Amanda Hocking
    Castelnews #01 : Trylle & Adèle Castelnews : le nouveau programme vidéo mensuel vous présente..

Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent
Rendez-vous à Angoulême !
Quand nos membres rencontrent Chimamanda Ngozi Adichie

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Mehdi  Mehdi Ben Cheikh

    C`est vous, Mehdi Ben Cheikh, qui êtes à l`origine de la Tour Paris 13. Comment en êtes-vous venu au Street Art ? Avez-vous toujours baigné dans cet univers artistique ? 

    Après avoir fait des études d’art plastique à la Sorbonne, j’ai enseigné l’art pendant huit ans, et en parallèle, en 2004 j’ai décidé d’ouvrir ma propre Galerie dans le 13 ème arrondissement parisien. L’art urbain a toujours été mon courant de prédilection, de part son côté « in situ », il brasse problématiques sociales et urbaines, il est finalement une expression ultra contemporain de l’art et surtout une expression totalement universelle, assise sur une base très populaire. J’ai toujours admiré l’énergie des artistes de ce mouvement et c’est ce que me plait le plus.


    La Tour Paris 13 était une exposition d`art éphémère qui a eu lieu à Paris pendant un mois et réunissant plus de 105 artistes issus d`une quinzaine de pays différents. On parle de près de 30 000 visiteurs. Avez-vous été surpris par le succès de l`exposition ? Combien de visiteurs prévoyiez-vous à l`origine ? 

    Nous savions qu’à la base nous faisions un projet hors du commun, qui n’avait jamais été fait auparavant. De part le nombre d’artistes rassemblés mais aussi de part le lieu en lui même : une tour d’habitation vouée à la destruction. Nous savions que cela allait avoir un certain succès, mais ne nous...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



La Colline, Alexandria Quelque temps après la Guerre totale. Une autre vie commence pour les surviva...


L'Odyssée transposée dans l'Amérique de la fin du XVIIIe siècle. Un récit d'aventure subtil entre mythol...


Jeune femme ambitieuse, Irmina quitte l'Allemagne pour Londres au milieu des années trente, pour suivre une formation de secrétaire ...


Aimée a tout pour plaire aux notables de Bléville : jeune, belle et veuve, elle s'intègre rapidement ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par JeanneSelene, Aujourd'hui

    Mes copains câlins de Collectif

    Un imagier tout simple aux dessins réalistes et doux.
    Sur chaque page, on retrouve un animal (parfois accompagné de ses petits) ainsi que le nom écrit.
    Il est juste dommage que ce livre mélange races et espèces (ex : on a le saint-bernard sur une page tandis que ce sont des espèces différentes et non des races qui sont indiquées sur les autres pages), cela manque un peu de logique.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par beaudouin, Aujourd'hui

    Ce que j'appelle oubli de Laurent Mauvignier

    Une seule phrase comme un cri déchirant dans le silence, comme un chuchotement qui retentirait dans le brouhaha de notre société si bruyante mais que personne n'entendrait.
    Plus qu'un livre, le dernier battement du coeur de l'enfant qui se meure.
    (un conseil pour les amateurs de danse contemporaine: j'ai eu le plaisir de découvrir ce texte lu pendant une représentation de la compagnie de Preljocaj: éblouissant!)
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par clairejeanne, Aujourd'hui

    Azadi de Saïdeh Pakravan

    "Je veux une vie, j'ai des examens qui arrivent, je veux changer mon PC contre un Mac, je veux choisir un film à regarder avec les batchéha - les copains -, aller à la Caspienne sans être arrêté par les Gardiens ou les rondes de morale publique, je veux discuter avec Raha de la maison qu'elle dessinera pour nous quand nous serons mariés, des voyages que nous ferons à l'étranger, et ne plus vivre avec ce poids, comme un nuage toxique qui empêche de respirer." (Kian)
    Ils y ont cru, les jeunes iraniens, à la possibilité d'un vrai changement lors des élections de 2009 ; mais c'est encore Ahmadinéjad qui est élu, paraît-il grand gagnant de ces élections truquées. L'immense déception entraîne des manifestations monstres à Téhéran, en particulier place Azadi, la place de la liberté. L'héroïne du livre, Raha, étudiante en architecture, participe à ces manifestations ; c'est une jeune femme plutôt gaie, qui se veut active et solidaire de tout ceux qui exigent qu'Ahmadinéjad s'en aille, c'est à dire de tous les jeunes et de beaucoup de moins jeunes. Elle raconte une partie de l'histoire, ses propres émotions et les événements auxquels elle participe ; mais elle est arrêtée et subit de terribles violences. Déterminée à se relever, elle fera preuve d'un courage et d'une liberté de pensée étonnants, en particulier dans ce pays où la femme a bien peu de place ou de valeur.
    D'autres personnages prennent la parole, qui nous permettent d'avoir différents avis sur la situation ; il y a Hossein, jeune "Gardien de la Révolution", c'est lui qui ramasse Raha évanouie lors d'une des premières manifestations et la met à l'abri. C'est lui aussi qui sortira Raha de prison une douzaine de jours après son arrestation. Il ne sait pas trop quoi penser au début ; il se persuade que les élections n'ont pas été truquées et que les troubles correspondent à un complot sioniste et des puissances étrangères opposées à la révolution. Il y a Kian, le fiancé de Raha ; sa mère est chirurgien et s'occupera de Raha après sa sortie de prison ; mais Kian est un homme, assez lâche ; peut-il supporter ce qui est arrivé à sa fiancée, continuer de l'aimer ? Il y a Nasrine, la mère de Raha, et il y a Gita qui apporte un regard extérieur, car elle vit depuis quarante ans aux USA.
    Le très grand intérêt du récit sont les conversations entre iraniens, les problèmes sont ainsi vus de l'intérieur et relatés avec tous les points de vue possibles.
    "Avant mon arrestation, j'étais une jeune femme de vingt-deux ans qui devait bientôt terminer ses études, se marier. J'aimais la vie, mes amis, Kian. J'avais aussi découvert l'action politique et nourrissais l'espoir que le régime deviendrait raisonnable et l'Iran, un pays civilisé. Mais à présent ? Qui suis-je à présent ?" (Raha)
    "Azadi" est un livre formidable, très prenant, un témoignage fort ; à la fois une terrible dénonciation de la république islamique d'Iran et en même temps une déclaration d'amour inconditionnel à ce pays.
    Merci aux éditions Belfond et à Babelio (opération masse critique).
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par PUECH, Aujourd'hui

    Voyage en Turquie et en Egypte de Jean Potocki

    Leur masse indestructible a fatigué le temps

  • Par les2dixdeGAc, Aujourd'hui

    Profil de Jay Asher

    J’ai entièrement lu ce livre car je n’arrivais tout simplement pas à m’arrêter tellement j’ai aimé.
    Le thème m’intéressait surtout le fait de créer des répercussions sur le futur sans que personne ne le sache.

    En 1995, Emma et Josh sont deux amis d’enfance qui découvrent, sur le nouvel ordinateur d’Emma, un site internet : Facebook. Ils comprennent que cela représente leur vie future (amour, enfants, profession,…). Le futur de Josh lui convient, mais Emma est frustrée du sien et elle fait tout pour le changer.

    J’ai été passionnée par ce roman. Le thème m’a énormément plu.
    Le changement de point de vue est agréable, on peut s'identifier aussi bien à la fille qu'au garçon. Les chapitres sont très courts. Ce qui facilite la lecture.
    La fin est touchante et romantique mais, en même temps, un peu évidente. Deux amis qui se rapprochent beaucoup, qui deviennent complices et jaloux. Cela me semble donc évident qu’il se passe une histoire d’amour.

    Cindy
    > lire la suite

  • Par les2dixdeGAc, Aujourd'hui

    Ma réputation de Gaël Aymon

    J’ai lu ce livre car il m’intéressait énormément.
    Cela a été mon premier choix car l’histoire est adaptée à ma propre vie.

    Laura est une adolescente qui préfère le milieu masculin que féminin. Jugée par les autres, surtout lorsqu’elle refuse de devenir plus qu’ami avec Sofiane. De différentes rumeurs circulent ce qui rend Laura solitaire. Puis elle rencontre Joséphine qui la soutient pour aller en parler à des adultes. Ce qui lui fait découvrir qu’elle n’était pas seule à être harcelée…

    J’ai vraiment aimé cette histoire.
    Le thème me correspondait tout-à-fait car je reste beaucoup avec les garçons. Les sentiments sont bien exprimés comme la solitude, la tristesse et même la peur, grâce à un registre de langue qui est courant donc l’histoire nous colle plus à la peau.
    Ce livre est très facile à lire, on s’identifie au personnage principal grâce à la narration à la 1ère personne du singulier.
    La fin de ce livre m’a un peu déçu je m’entendais soit à un rebondissement, soit à plus de détails. C’était un peu bâcler, les évènements arrivent précipitamment, on n’a pas le temps d’en analyser l’évolution.

    Cindy
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio