> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Chantal Talagrand
    Chantal Talagrand
    Lacan, Freud : comment écrire leurs biographies? - Séminaire RDJ .Séminaire RDJ du 25 janvier 2015..
  • Martin Monestier
    Martin Monestier
    Livre / Book LES MONSTRES - Martin Monestier (Cherche Midi) La librairie La Petroleuse..
  • Anna Erelle
    Anna Erelle
    Interview d'Anna Erelle - Dans la peau d'une djihadiste Anna Erelle vous parle de son..

Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent
Rendez-vous à Angoulême !
Quand nos membres rencontrent Chimamanda Ngozi Adichie

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Mehdi  Mehdi Ben Cheikh

    C`est vous, Mehdi Ben Cheikh, qui êtes à l`origine de la Tour Paris 13. Comment en êtes-vous venu au Street Art ? Avez-vous toujours baigné dans cet univers artistique ? 

    Après avoir fait des études d’art plastique à la Sorbonne, j’ai enseigné l’art pendant huit ans, et en parallèle, en 2004 j’ai décidé d’ouvrir ma propre Galerie dans le 13 ème arrondissement parisien. L’art urbain a toujours été mon courant de prédilection, de part son côté « in situ », il brasse problématiques sociales et urbaines, il est finalement une expression ultra contemporain de l’art et surtout une expression totalement universelle, assise sur une base très populaire. J’ai toujours admiré l’énergie des artistes de ce mouvement et c’est ce que me plait le plus.


    La Tour Paris 13 était une exposition d`art éphémère qui a eu lieu à Paris pendant un mois et réunissant plus de 105 artistes issus d`une quinzaine de pays différents. On parle de près de 30 000 visiteurs. Avez-vous été surpris par le succès de l`exposition ? Combien de visiteurs prévoyiez-vous à l`origine ? 

    Nous savions qu’à la base nous faisions un projet hors du commun, qui n’avait jamais été fait auparavant. De part le nombre d’artistes rassemblés mais aussi de part le lieu en lui même : une tour d’habitation vouée à la destruction. Nous savions que cela allait avoir un certain succès, mais ne nous...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



La Colline, Alexandria Quelque temps après la Guerre totale. Une autre vie commence pour les surviva...


L'Odyssée transposée dans l'Amérique de la fin du XVIIIe siècle. Un récit d'aventure subtil entre mythol...


Jeune femme ambitieuse, Irmina quitte l'Allemagne pour Londres au milieu des années trente, pour suivre une formation de secrétaire ...


Aimée a tout pour plaire aux notables de Bléville : jeune, belle et veuve, elle s'intègre rapidement ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par Gr3nouille2010, Aujourd'hui

    Nos faces cachées de Amy Harmon

    Je ne saurai pas vraiment faire de résumé sur ce livre, il serait bien trop banal par rapport à l'intensité de l'histoire. Le sujet n'est pas original et même tout simple mais tellement bien exploité...


    L'auteure s'est basée sur une simple idée d'apparences, à laquelle elle y a mis tellement de vérités, tellement de valeurs, tellement d'émotions, que le sujet ne peut que toucher finalement. Elle sait clairement faire passer des sentiments à travers ses mots et plus on avance dans le récit, plus ce ressenti se confirme. Une belle leçon de vie, une belle claque, pour quelque chose que l'on vit ou que l'on voit quotidiennement et qui serait pourtant si simple à changer si tout le monde ressemblait un peu plus à Fern, Bailey et Ambrose... Une histoire bouleversante et magnifique par bien des façons...


    Je ne savais pas exactement de quoi parlait ce livre quand je l'ai commencé. Je n'ai pas voulu voir les avis et commentaires avant.
    Le début est un peu long à démarrer, il m'a fallu un peu plus d'une centaine de pages pour comprendre où l'auteure voulait nous mener, et même encore je l'ai trouvé long ce début... Une fois que j'ai compris, je me suis dit que ça allait tout gâcher pour la suite, et je me suis bien trompée ! L'auteure est de plus en plus dure concernant le sort de ses personnages, allant chercher tout ce qu'il y a de plus moche en nous, que ce soit le physique ou non, pour en ressortir le plus beau, allant sacrifier certains de diverses façons. Je lui en veux beaucoup pour certains personnages... mais je crois que je ne pourrai jamais assez la remercier d'avoir écrit un tel livre ! Si juste, si positif malgré les apparences, si humain... C'est un sujet qui me tient beaucoup à cœur et l'auteure a parfaitement su en parler, en rentrant dans tous les détails possibles.


    Pour justement rentrer dans les détails, Amy Harmon nous fait découvrir des bribes du passé de chaque personnage, des souvenirs en rapport avec le présent, généralement. L'action se déroule sur plusieurs années, on a donc aussi bien des passages sur l'Irak quand les garçons se sont engagés, que quelques années plus tard où beaucoup de choses ont changé et sont en train de se jouer. Ce laps de temps et tous les souvenirs nous permettent de bien nous attacher aux personnages, sans même que l'on s'en rende compte !


    Les personnages sont magnifiques, pour la plupart, et par bien des façons... Physiquement, ils sont des clichés types, mais ça s'arrête là, leur personnalité étant ce que l'on ne soupçonne pas forcément.
    Fern n'a jamais plu à aucun garçon. Trop moche, trop banale, trop gamine pour eux. Mais elle a toujours eu un cœur en or, en s'occupant de son cousin Bailey qui a le même âge qu'elle, par exemple. Elle a beaucoup appris à grandir avec lui. Ce dernier est handicapé ; plus les années ont passé, plus il est devenu dépendant des autres. Mais il s'est aussi forgé une mentalité de guerrier, il a des réflexions très justes sur la vie en générale et il est plein de joie de vivre ! Jamais il ne s’apitoie sur son sort, il prend toujours le meilleur que lui donne la vie et profite de chaque moment tant qu'il le peut... Il apprendra énormément à ceux qui liront ce livre !
    Quant à Ambrose, tout lui réussi. Physique irréprochable, athlète invaincu, il est la star locale. Jusqu'au jour où il n'est plus vraiment lui-même... C'est un personnage très réaliste, très touchant, tout comme les autres.
    Sans oublier Rita, qui n'est pas forcément au centre de toute l'attention mais qui est une fille adorable et très touchante sur la fin.


    Ce roman aborde beaucoup de sentiments délicats comme le deuil, le pardon, le jugement, l'acceptation, la colère et bien d'autres, mais aussi des thèmes sensibles comme le respect, la superficialité, le handicap, la guerre... Une belle leçon de vie qui peut nous rappeler, simplement mais efficacement, qu'il ne faut rien prendre pour acquis et aller au-delà de ce que l'on voit...
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par marina53, Aujourd'hui

    Salina de Laurent Gaudé

    Un vieil homme venu d'un monde lointain avec un bébé. Les pleurs incessants du nourrisson ne s'arrêtèrent que lorsqu'il atteint la ville. Les larmes avaient creusé des rigoles sur ses joues et sa peau avait le goût du sel. Le clan Djimba qui la recueillit la prénomma Salina. Elevée avec les deux frères de la famille, elle se prend d'affection pour le plus jeune des deux, Saro. Malheureusement, elle est promise à Kano. Dès que son sang coulera, elle n'aura d'autres choix que de l'épouser et de lui donner des héritiers. Contrainte de se marier avec lui qu'elle hait de toutes ses forces, elle se jure de lui rendre la vie impossible, allant même jusqu'à délaisser l'enfant qu'elle a mis au monde. Lors du banquet du mariage, les barbares approchent, la guerre est imminente et tous les hommes s'en vont combattre, même Kano dont Salina espère la mort au combat...

    Au cœur de l'Afrique ancestrale où Laurent Gaudé plante le décor de cette pièce en trois actes, l'on est soufflé par cette tragédie où s'entremêlent les passions, la haine et ce désir de vengeance qui anime Salina. Femme au tempérament de feu, elle n'aura de cesse de nourrir sa haine et de punir le clan Djimba. Contrainte à l'exil dans le désert, elle enfantera l'enfant de la haine. La colère et le mépris envers les Djimba la nourriront. Alternant les récits et les répliques, Laurent Gaudé nous offre une pièce épique aux héros au destin tragique. Porté par le souffle des mots, ce conte africain fait la part belle à cette femme si forte.

    Salina, l'enfant de sel...
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Groucho, Aujourd'hui

    La Jeunesse de Blueberry, tome 8 : Trois hommes pour Atlanta de François Corteggiani

    Un Blueberry classique et efficace. Il est a noté que notre lieutenant retrouve son vieux rival, Norton...

Dernières citations RSS

  • Par Isa_livres111, Aujourd'hui

    Le requiem des abysses de Maxime Chattam

    Un sang de rouge sombre aspergeait ce qui restait debout et même le sol.
    Des jets partout.
    Larges, étroits, courts, longs, courbes ou droits.
    Des litres de sang.
    Un carnage effrayant.
    - C'est une plaisanterie, pas vraie ? balbutia Maurice.
    Il respirait fort, se tenait à un épi.
    Un képi de gendarme trônait au centre de la zone dévastée.
    L'affaire prenait une tournure inattendue.
    - C'est Eugène Barçi, pas vrai ? insista Maurice.
    Guy lui prit le bras pour l'inviter à reculer.
    - Allez chercher Demorant. Je crois bien que c'est Barçi, en effet. Mais pour la plaisanterie, j'en doute fort.
    > lire la suite

  • Par Groucho, Aujourd'hui

    La Jeunesse de Blueberry, tome 10 : La solution Pinkerton de François Corteggiani

    Ne confondez pas le courage et la bêtise, lieutenant. C'est bien du sage qu'il s'agit... Alors vous acceptez ?

  • Par marina53, Aujourd'hui

    Salina de Laurent Gaudé

    Je suis morte, le corps entier dans la rivière,
    Et l'eau fraîche a poncé ma vieille peau comme une pierre,
    Jusqu'à ce qu'elle soit lisse et sans âge.
    Je suis peut-être encore là-bas,
    Bloquée entre deux branches d'arbres,
    Ecoutant du fond de l'eau les bruits sourds de la vie.
    Je suis peut-être encore là-bas,
    Comme un galet de chair,
    Témoin d'une vie révolue.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio