> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Yvan Demuy
    Yvan Demuy
    Le rap des Sansoucy La famille Sansoucy dévoile ses talents de rapeur. le rap est tiré du tome..
  • Jérôme Charyn
    Jérôme Charyn
    CHRONIQUE LITTÉRAIRE - Février 2015 - Anne Michel Bronx Amer en treize nouvelles, un voyage au..
  • Pascal Le Rest
    Pascal Le Rest
    LES JEUNES, LES DROGUES ET LEURS REPRESENTATIONS - Pascal le Rest..

Gagnez le premier roman d'Ivan Calbérac et venez le rencontrer
Rejoignez le Club des Lecteurs Relay 2015
Devenez jury du concours Nos lecteurs ont du talent

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Delphine  Delphine Bertholon

    D`où vous est venue l`idée de l`insensibilité physique du personnage principal de votre roman ? Aviez-vous entendu parler d`un tel cas réel, avez-vous fait des recherches médicales ?

    J`aime beaucoup les perturbations sensorielles. J`avais déjà exploré l`hyperacousie dans L`effet Larsen (hypersensibilité au bruit) et, dans une moindre mesure, l`achromatopsie (daltonisme extrême) dans Twist. Si l`hyperacousie est une affection réelle et terrible, je l`avais traitée dans le roman de manière symbolique : quand le sens de la vie est atteint, le sens physique est touché. J`ai poussé cette idée plus loin, avec une maladie qui n`existe pas – en tout cas, pas à un tel degré. Pour l`héroïne des Corps inutiles, cette affection est psychosomatique et, d`un point de vue romanesque, métaphorique. Je suis partie du fait que les victimes de violences, en particulier sexuelles, évoquent souvent l`impression d`un corps anesthésié.


    Votre héroïne cumule les particularités physiques : cheveux roux, yeux vairons… Ce qui lui arrive était-il trop exceptionnel pour arriver à un personnage au physique plus banal ? Est-ce une forme d`adéquation entre son apparence et son âme torturée ?

    Au contraire, j`ai voulu parler d`un fait...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Zack et Archer Goodwoody ont été envoyé à Fort Apache à cause de leur non respect des règles. Fort Ap...


Depuis quelques temps, sur l'église du village, monsieur Garg...


Un petit renard ridicule veut devenir la terreur du poulailler. Le co-réalisateur d'Ernest et Célestine signe un...


Alors que Louve, toujours traquée par Crow, traverse la forêt pour retrouver son village, Aaricia...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par temps-de-livres, Aujourd'hui

    Mingus de Keto von Waberer

    Mingus est un hybride, mi-homme, mi-bête. A la mort de son créateur, il part découvrir le monde. Un monde divisé en clans et chacun essayant de prendre le pouvoir. Tour à tour, Mingus sera utilisé, déifié, montré comme la chose à abattre.

    Un singulier roman que Mingus. Les différents personnages qui rencontrent le personnage-titre en font leur héros. Il leur donne un but à atteindre. Il faut admettre que cette société futuriste est divisée : les écologistes, les technologiques, ceux qui veulent sauver la planète (en faisant du bénéfice)… Chacun semble apporter sa vérité. Mingus arrive, ne cherchant que la personne qu’il a délivrée. Comme il représente quelque chose, chaque « clan » va se servir de l’hybride à sa façon.
    Pour donner vie aux différents personnages, l’auteure offre un chapitre à chacun. Ce roman à plusieurs voix offre une vision multiple de ce monde futuriste. C’est aussi son défaut. En démultipliant les points de vue, on en perd le but. Doit-on s’attacher à Mingus ou faut-il regarder les différentes visions de ce monde ?
    Troisième ouvrage de la collection Epik (les voyages dans l’imaginaire), Mingus est un ouvrage qui permettra aux jeunes lecteurs de grandir. A l’opposé des histoires racontées mille fois, Keto Von Waberer montre une autre lecture. Si le rythme peut rebuter, le récit est soutenu, l’ambiance est poétique. Rien que pour çà, Mingus mérite d’être découvert.
    > lire la suite

    • Livres 3.00/5
    Par SebastienCreo, Aujourd'hui

    Lieux légendaires et histoires mystérieuses de Nicolas Martelle

    J'ai bien aimé lire ce petit documentaire jeunesse qui fait voyager les jeunes partout dans le monde à la recherche de légende et d'histoires mystérieuses. J'en connaissais le contenu pour la plupart des histoires mais pas toutes à croire que les livres jeunesses réussissent encore à nous surprendre.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par raton-liseur, Aujourd'hui

    L’attentat en direct de Claude Ollier

    La pièce ne se cache pas. Même si rien n’est dit sur l’époque et le lieu, même si c’est un amiral qu’on assassine, le déroulement des évènements est calqué sur ceux du 22 novembre 1963, jour de l’assassinat de Kennedy à Dallas. Mais la particularité de cette pièce est que tout est vu depuis la perspective des journalistes et dirigeants de « radio Alpha », d’abord un reporter chargé, tel un Léon Zitrone, de commenter le défilé et qui se retrouve aux premières loges. Puis d’autres journalistes, des directeurs de l’information ou de la publicité, tous ayant une compréhension différente de l’évènements et des coïncidences étranges qui émaillent ces quelques heures historiques.
    Mais attention, il ne faut pas attendre de révélations quant aux commanditaires de cet assassinat d’un président. Le propos de Claude Ollier n’est pas là. Ce qui l’intéresse, c’est le direct, c’est la façon dont les médias traitent l’évènement, ce qu’il savent et ne savent pas, ce qu’ils disent et comment ils le disent. Des questions d’actualité avec la culture de l’immédiat qui caractérisent nos médias actuels et notamment les chaînes d’information en continu qui semblent ne pouvoir arrêter de fleurir. Mais cette pièce date de 1969, six ans après l’attentat de Dallas et je ne peux que rester ébahie par la clairvoyance de Claude Ollier. A l’écoute de cette pièce, je trouvais sa critique facile, ses ficelles un peu grosses (un particulier les publicités qui entrecoupent les diffusions de communiqués), mais j’ai découvert après coup que la pièce n’était pas si récente, et pourtant elle dépeint avec un beau cynisme nos canaux d’information actuels. « Tout ce qui n’est pas dans les médias n’existe pas » aime à dire une de mes collègues responsable de communication, ce qui m’a toujours indisposée. Cette pièce dit tout cela mieux que moi et est finalement un petit électrochoc pour qui n’aurait pas vu les risques d’un quatrième pouvoir (comme les Américains justement aiment à considérer les journaux) dévoyé. Mais avec du pain et des jeux, c'est bien connu, on tient le peuple.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par nath45, Aujourd'hui

    Charges comprises de Franz Bartelt

    Les mensonges ont vraiment un goût du bonheur, quoi qu'on en dise. P112

  • Par fanfanouche24, Aujourd'hui

    Mon voisin de Milena Agus

    Si un lecteur me dit qu'il a pleuré et ri en lisant une de mes histoires, je suis heureuse. Car c'est ainsi que je vois la vie, misérable et merveilleuse, et communiquer exactement ce que je sens me comble. (p. 53)

  • Par SebastienCreo, Aujourd'hui

    Lieux légendaires et histoires mystérieuses de Nicolas Martelle

    La rumeur veut que le corps du Golem soit entreposé parmi les manuscrits sacrés dans les combles de la synagogue Vieille-Nouvelle de Josefov. Pendant la Deuxième Guerre mondiale, dit-on encore, les nazis cherchent à s'en emparer pour l'utiliser comme arme contre leurs ennemis.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio