> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Eugène Savitzkaya
    Eugène Savitzkaya
    Eugène Savitzkaya - Fraudeur .Eugène Savitzkaya vous présente son ouvrage "Fraudeur" aux éditions..
  • Bruno Lemesle
    Bruno Lemesle
    Barbès - Château Rouge - La Goutte d'or .Barbès, historiquement sur la frontière de Paris, lieu de..
  • Rémi Sussan
    Rémi Sussan
    Tout doit être ludique, anatomie d'une idée reçue .Intervenants : Ziad Maalouf, Aurélien Fouillet,..

Gagnez Fenêtre sur crime et rencontrez Linwood Barclay
Recevez un livre en échange d'une critique mercredi 27 mai
Participez au défi d'écriture autour du thème

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Cécile  Cécile Reyboz


    Dans ce roman autobiographique, vous refaites le fil de votre vie, de la rencontre de vos parents à votre vie actuelle. Quel a été le déclencheur de ce récit ?

    Le mystère de ma (non-)relation avec ma sœur. Une énigme devenue un peu moins douloureuse avec le temps, sur laquelle je voulais écrire. On écrit mieux sur ce qu`on ne maîtrise pas tout à fait, et les relations humaines englobent tous les mystères. Pour parler d`elle et de moi, il fallait raconter nos parents, et Ivry, et tout ce que j`avais vécu avec, puis sans elle. J`ai tiré sur le fil.



    Ce roman retrace aussi les évolutions d`une certaine génération qui a grandi dans les années 1970. Malgré des vies et des rapports familiaux forcément différents, de nombreux lecteurs se sont reconnus dans cet ouvrage. Comment l`expliquez-vous ?

    J`ai voulu restituer tout ce qui compose une vie, les sensations, mots, et bruits captés de l`enfance au monde du travail, en passant par les vacances à la mer… les modes et les allures, la découverte du langage juridique, la découverte des subtiles différences selon les milieux sociaux, mais aussi les chansons, le nom des feuilletons télé, tous les bruits de la vie !


    Cette histoire brasse les étapes universelles : apprentissages, ambitions, déceptions et limites, tout le monde connaît cela....



> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Été. Angleterre, XXe siècle. Tom Long est contraint de passer ses vacances chez son oncle et sa tante, car son frère a la roug...


Paris 1910. Alors que la ville est envahie par les eaux de la grande crue de la Seine, un couple d'américains croulant sous les ...


Willa Ayre s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des peti...


Voici le nouveau chef-d'oeuvre de Manu Larcenet ! Une sublime adaptation du best-seller de Philippe Claudel. Manu ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par audel75, Aujourd'hui

    Rebecca Kean, tome 5 : L'armée des âmes de Cassandra O’Donnell

    On retrouve les ingrédients des tomes précédents : une enquête, des joutes verbales, de l’humour, Rebecca frôlant régulièrement la mort … Mais avec moins de romance et beaucoup plus de révélations ! Ainsi, on va mieux comprendre ce qu’est exactement Rebecca et son rôle en particulier au sein des Vikaris. On en apprend également plus sur les différents liens particuliers qui l’unissent à Bruce, Ali et surtout Raphaël.

    En ce qui concerne Léonora, elle n’est pas en reste non plus concernant les révélations, là encore on va en apprendre davantage sur sa vraie nature. Bien évidement, l’auteure ne nous dévoile pas tout dans ce tome mais on sent que la fin de la série arrive doucement mais sûrement.

    Les personnages de Beth, Bruce et Raphaël sont mis davantage au second plan que d’habitude pour donner une plus grande place à 3 nouveaux personnages Vikaris que sont la grand-mère de Rébecca et ses deux « gardes du corps » : Clotilde et Madeleine. Le quatuor fonctionne assez bien et nous fais passer de bons moments de rigolades !

    L’intrigue principale mais du temps à se mettre en place. Elle nous permet d’en apprendre plus sur les chamans mais également sur d’autres sorciers enrichissant encore davantage l’univers de la série.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Nyx, Aujourd'hui

    La ballade des lucioles de J. A. Redmerski

    J'avais apprécié la première duologie de l'auteur et du coup j'étais curieuse de découvrir ce roman plus ou moins indépendant. Je dis plus ou moins car si l'histoire est indépendante, on va retrouver une des scènes avec les personnages de la duologie précédente, un clin d'oeil amusant et plaisant.

    L'histoire est simple : deux enfants qui se sont toujours aimés, trop peut-être. Effrayée, l'une à fuit à l'aube de l'âge adulte. Tenter de se construire une vie, tenter d'être indépendante et de pouvoir vivre sans LUI. Puis échouer et revenir dans sa ville natale, vers LUI, vers Elias.

    Brooke est une jeune fille étrange, bizarre, que même ses parents ne comprennent pas. Elias est un garçon plus posé, tranquille. C'est également le seul à avoir jamais compris Brooke profondément et au delà des apparences. A l'avoir aimée sans réserve ni jugement. A contre-balancer une attitude parfois destructrice.
    Un soir, un drame éclate.
    Les voilà alors sur la route, fuyant - eux-même, leur passé, cette soirée, tout.
    Entre fête et rencontre hasardeuses, plusieurs mois vont s'écouler avant qu'ils ne soient forcés de regarder en face leurs décisions pour savoir que choix faire.

    Ce roman est étrange car il traite de thèmes chers à l'auteur - la folie, la douleur, l'incompréhension, la maladie et le road-trip - pourtant, l'auteur les traite de manière maladroite, je trouve.
    Les personnages ne m'ont jamais accrochés et du coup je ne me suis jamais vraiment intéressée à leurs aventures. Leurs beuveries, leurs coucheries ou leurs déconvenues m'ont plus ennuyés qu'autre chose.
    Ils ne sont que des enfants et leurs réactions immatures n'arrangent rien.

    Comparé aux autres romans de l'auteur, j'ai trouvé celui-ci bancal, peut-être incomplet, et pas aussi accrocheur. Je me suis passablement ennuyée.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Xapur, Aujourd'hui

    Le sentiment du fer de Jean-Philippe Jaworski

    Un recueil qui est donc fortement recommandable, que dis-je indispensable, pour les amateurs de Jean-Philippe Jaworski et de son Vieux Royaume. Ils y retrouveront le sens de la gouaille de l’auteur, son amour des mots, des récits rythmés, de l’ironie grinçante et quelques belles surprises !

    Critique complète sur mon blog...
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Derwijes, Aujourd'hui

    Anthologie de la poésie française de André Gide

    Amélie

    Vagues charmeuses ô peut-être votre essaim
    Mouille le ramage des vieux oiseaux moqueurs
    Es se moquent de nous qui perdîmes un coeur
    Coeur d'or que l'océan veut garder en son sein

    Faire entendre raison à des âmes pareilles
    En vain vous gazouillez bijoux à ses oreilles
    Cher René nous savons que c'est pure folie
    Ce voyage au long cours à cause d'Amélie

    Moissonneur de nos mains fanées par les hivers
    Les mousses se noyaient dans vos regards déserts
    Auprès des matelots ce silence vous nuit
    Vous devez avoir tort on ne meurt pas d'ennui

    Orages sur le pont si le champagne mousse
    Versons une liqueur de fantaisie au mousse
    Pour nous remercier de ces verres de menthe
    Il nous épellera le nom de son amante
    > lire la suite

  • Par Derwijes, Aujourd'hui

    Anthologie de la poésie française de André Gide

    Clair de lune

    Votre âme est un paysage choisi
    Que vont charmant masques et bergamasques
    Jouant du luth et dansant et quasi
    Tristes sous leurs déguisements fantasques.

    Tout en chantant sur le mode mineur
    L'amour vainqueur et la vie opportune,
    Ils n'ont pas l'air de croire à leur bonheur
    Et leur chanson se mêle au clair de lune,

    Au calme clair de lune triste et beau,
    Qui fait rêver les oiseaux dans les arbres
    Et sangloter d'extase les jets d'eau,
    Les grands jets d'eau sveltes parmi les marbres.
    > lire la suite

  • Par steka, Aujourd'hui

    Nouvelles et Poemes en Prose de Lu Xun

    Préface à l'édition anglaise de "Mauvaises herbes" (novembre 1931)
    Ainsi, on pourrait dire que la plupart de ces textes sont de petites fleurs pâles abandonnées au bord de l'enfer; ils ne sont évidemment pas beaux. Mais même cet enfer, nous allions devoir le perdre. C'est ce que je compris en observant de près les discours et le ton de quelques héros éloquents et farouches qui n'avaient pas encore, alors, pleinement réalisé leurs ambitions. C'est alors que j'écrivis "Le bon enfer perdu".
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio