> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • GONZAGUE TOSSERI
    GONZAGUE TOSSERI
    GONZAGUE TOSSERI - Le Bal des hommes RENTRÉE LITTÉRAIRE 2014 La Brigade mondaine mène..
  • Jennifer Murzeau
    Jennifer Murzeau
    JENNIFER MURZEAU - Il bouge encore RENTRÉE LITTÉRAIRE 2014 Jennifer Murzeau analyse la dérive..
  • Romain Slocombe
    Romain Slocombe
    ROMAIN SLOCOMBE - Avis à mon exécuteur RENTRÉE LITTÉRAIRE 2014 Parce que la réalité dépasse..

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Challenge de listes d'été : Les animaux dans la littérature
Découvrez la lecture commune du mois de juillet

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Christophe  Christophe Maris

    « Les entrelacs de la mémoire » est votre neuvième journal. Vous avez également écrit des romans. Qu`est-ce-qui vous attire dans ce genre particulier qu`est l`écriture d`un journal ?


    Le travail autour du journal est totalement différent puisque genre littéraire différent. En ma qualité de journaliste, c`est une autre façon d`aborder le quotidien mais aussi la possibilité pour moi de jouer entre le grave et le léger à savoir : quand un événement marquant est d`ordre plutôt lourd, je le traite avec une certaine légèreté, il m`arrive même d`en faire un petit sketch et de jongler avec les mots ; à l`inverse quand je traite d`un sujet dit « léger », je m`applique à le traiter avec gravité. Cela permet la distance et la résistance à la sympathie, à ne pas confondre avec l`empathie.



    Lorsqu`on lit votre journal, on vous imagine écrire au jour le jour, comme une tâche quotidienne parmi d`autres. Est-ce le cas ? Vous imposez-vous d`écrire tous les jours ?


    J`écris effectivement quasiment tous les jours mais ce n`est pas une tâche anodine, presque vide de sens, loin de là. Cela demande une rigueur et une veille permanente autour de l`info ; il en va de même pour les rencontres effectuées (rencontres personnelles, interviews relatées de personnes connues ou pas). Je ne m`impose pas d`écrire tous les jours, je m`y applique avec un...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Dans un futur proche, des hordes d'extraterrestres extrêmement bien organisées, appelées les Mimics, ont l...


À quelques jours de leur mariage, Lynette et Bran partent se promener en forêt. Le rendez-vous amoureux tourne rapidement au cauchemar qu...


Alors que le continent américain se remet difficilement des blessures de la Guerre Civile, d’i...


Pedrosa s'attaque à nouveau, dans sa chronique du quotidien vert, à cette constante du militantisme politique qui touche...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par Malocean, Aujourd'hui

    Jules Bouc de Daniel Boulanger

    Un livre qui est facile à lire, amusant, mais avec une histoire avec peu d’intérêt qui a du mal a retenir votre attention, ce sont surtout les personnages, bien décrit qui eux donnent envie de poursuivre la lecture.
    C'est donc un avis mitigé....

    • Livres 5.00/5
    Par brebisemplumee, Aujourd'hui

    polyanna ou le jeu du contentement de Eleanor H. Porter

    Je voulais lire un classique et comme j'avais Pollyanna dans ma liseuse, j'ai foncé. Surtout que je me souvenais du dessin animé de mon enfance.
    Et bien je n'ai pas été déçue.
    Comment une petite orpheline arrive à changer la vie de toute une ville, en commençant par sa tante acariâtre.
    C'est un petit livre (une centaine de pages), qui vous enchante par sa simplicité et sa philosophie. Il est toujours possible de trouver quelque chose qui nous rend heureux, même si aux premiers abords, ce n'est pas si évident.
    C'est un livre plein de bons sentiments et d'humour. Un peu de fraîcheur et de gaîté dans ce monde toujours plus rapide et morose.
    A recommander pour les jours de cafard.
    > lire la suite

    • Livres 2.00/5
    Par SMadJ, Aujourd'hui

    Six photos noircies de Jonathan Wable

    Série de nouvelles intrigantes mettant toujours en scène les 2 mêmes personnages, Vincente Pacciatore et Tirenzio Perochiosa, 2 scientifiques, confrontés à des situations horrifiques.
    Ils vont parcourir la planète et être les témoins récurrents de ces phénomènes bizarres et horribles.

    Toujours spectateurs, rarement acteurs, ils enquêtent, observent, analysent, dissèquent et répertorient sans cesse ces cas extraordinaires. On parle ici d'anthropophagie, de monstres, d'écureuils tueurs, de lycanthropie, de serpents géants, de vers parasites, de créature féroce vivant dans un fleuve, de réducteurs de tête et j'en passe. L'expérience est intense.

    Par contre, on ne sait pas trop pourquoi ni ce qu'ils en font. Ce qui est une déception car le propos du livre paraît vain. On veut en savoir plus, nom de nom, Jonathan !

    Ces nouvelles forment un tout qui peut être lu séparément car il n'y a aucun renvoi, aucune corrélation de l'une à l'autre.
    D'ailleurs, malgré son petit format, moins de 200 pages, le lire d'une traite n'est pas une bonne idée car le lecteur saturera vite. En revanche, lire une des nouvelles de temps est temps renforcera l'expérience et l'immersion. Car au final, les nouvelles sont très très répétitives, seul le bestiaire change un peu d'une nouvelle à l'autre. Il faut se dire que ce livre est à déguster lentement.

    Roman gothique, pas le chevelu noir de jais tarté de blanc sur le visage. Mais celui sombre et sépulcral d'un Égard Allan Poe ou d'un Lovecraft dont le style est assez proche. L'écriture est ensorcelante. Le contenu un peu moins. Trop répétitif pour être passionnant. 2/5
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par gouelan, Aujourd'hui

    Le message de Andrée Chedid

    La mer est immense, éternelle, avec ses vagues recommencées...

  • Par SophiePatchouli, Aujourd'hui

    La fille à lèvre d'orange de France Huser

    J'observe mon reflet dans le miroir brisé __ quelle est ma vraie apparence ? Je ne sais plus qui j'étais auparavant et si je suis devenue seulement celle que tu sculptes la nuit, ou celle, si sage, que tu peins le jour et dont les mains ne sont plus là pour t"étreindre, mais restent entrouvertes, tendues, pour une prière ou pour une attente.
    > lire la suite

  • Par Pavlik, Aujourd'hui

    Un homme jetable de Aude Walker

    Au mois de juillet de cette année-là, je me mets à chercher du boulot pour trois raisons précises : me faire pardonner ma note minable au bac que je viens de rater pour la deuxième fois, gagner l'argent qui manque à la maison afin d'éviter à ma sœur la prostitution déguisée que pratique ma mère en rabattant des milliardaires monégasques et, surtout, surtout : me tirer du domicile pour éviter d'assassiner ladite pute de mère. Donc, quand au Pôle Emploi de Nice, une fille au brushing flottant me met sur la piste d'une mission d'intérim dans le nucléaire, c'est comme si elle m'ouvrait les portes du dernier niveau de "The Legend of Zelda".
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio