> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Baptiste Rossi
    Baptiste Rossi
    Baptiste Rossi, Littérature et Télé-Réalité - Séminaire RDJ .Séminaire La Règle du Jeu - Dimanche..
  • Félix Leclerc
    Félix Leclerc
    Rature et lit : le roman post-apocalyptique Bienvenue à Rature et lit : La banlieue est-elle..
  • Denis-Pierre Filippi
    Denis-Pierre Filippi
    Denis-Pierre Filippi .Les ?uvres imaginées par Denis-Pierre Flippi font généralement une grande..

Le 24 avril, recevez un livre en l'échange d'une critique !
Participez à un challenge de listes autour de l'école
Challenge : La Première Guerre mondiale

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Camille  Camille Emmanuelle

    Comment s`est opérée la sélection des lieux conseillés dans le livre ? Quels types de lieux avez-vous voulu mettre en avant ?

    J`ai sélectionné une soixantaine de lieux ou d`expériences. J`ai privilégié la diversité des lieux (cela va de la créatrice de lingerie, à la boutique de sex toys, jusqu`au club BDSM). L`idée était de montrer comment Paris peut être une capitale érotique, si on s`amuse à la voir ainsi. Proust a écrit « le véritable voyage de découverte ne consiste pas à rechercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux. » Dans ce livre, j`ai tenté d`apporter un regard érotique et léger sur la capitale.



    Y a-t-il au contraire des lieux que vous avez voulu garder pour vous ? Des adresses que vous avez voulu écarter ?

    Il y a, à Paris, beaucoup de clubs libertins, mais je ne voulais pas faire un « guide libertin », donc je n`en ai sélectionné que six. Par ailleurs, il y a des lieux gays, où en tant que femme, je n`étais la bienvenue. Mais j`ai trouvé une solution : j`ai missionné un ami journaliste !



    Qu`est-ce qui vous a le plus surpris à propos du Paris coquin au cours de vos pérégrinations nocturnes ?

    Dans les « guides roses » de l`entre deux-guerres, ou dans les revues...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Il n'y avait plus de mots. Juste ce silence. Épais, lourd. C'était un génocide, celui des Tutsis du Rwa...


Quand elle apprend la mort de son père, Yumiko, jeune graphiste londonienne, doit partir au Japon pour assister à la tradi...


Picasso est le quatrième et dernier tome de Pablo, la série que Julie Birmant et Clément Oubrerie consacrent au ...


Face à la colère des villageois, et alors qu'Aaricia semble croire que Thorgal est bel et bi...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par melomely, Aujourd'hui

    L'entreprise des Indes de Erik Orsenna

    Je n'avais pas lu le résumé avant de me plonger dans ce livre, donc je m'étais dit que ça partirait sûrement sur Christophe Colomb avec l'expression "L'Entreprise des Indes" ou soit aucun rapport, un roman se passant réellement dans les Indes.

    Sauf que ni l'un ni l'autre, c'est effectivement le frère de Christophe Colomb qui raconte, mais au final il raconte principalement sa propre vie, à Lisbonne, dans laquelle il ne se passe pas grand chose finalement... Le livre traîne en longueurs et à part quelques passages, je me suis régulièrement ennuyée et j'ai failli abandonner à plusieurs reprises.

    Le principe du frère de Christophe qui raconte la fameuse Entreprise est un bon principe, sauf que je trouve qu'on n'est pas tant dans les préparatifs que sur des idées lointaines, j'ai eu l'impression qu'on était plus témoins des rêveries de Christophe que des préparations en elles-même, et ça j'avoue que ce n'est pas trop mon truc...

    Il ya quelques moments qui m'ont intéressée, notamment des passages relatant des anecdotes historiques - l'altelier de cartographie, l'intérêt du Roi, la manière de vivre à cette époque...

    Je dirais que globalement mon intérêt a décru au fur et à mesure que les pages défilaient, pour en finir avec un dernier chapitre que j'ai trouvé décousu et que j'ai vraiment eu du mal à finir.

    Je pense néanmoins que cela reste mon avis, qu'il n'engage que moi et qu'au contraire ce roman peut plaire à de nombreux autres lecteurs - ce n'est juste pas mon style je dirais :)
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par melomely, Aujourd'hui

    Le Seigneur des Anneaux, Tome 2 : Les Deux tours de J.R.R. Tolkien

    Je continue ma relecture de cette saga culte, et j'adore toujours autant cet univers ! L'auteur pense aux plus petits détails, notamment en matière de paysages... C'était même parfois un peu trop dans ce tome ! Il y a des passages où il y avait tellement de précision que je n'arrrivais plus à me représenter les scènes, et où du coup je décrochais un peu, mais il n'en demeure pas moins que c'était une lecture vraiment agréable.

    Nos héros se séparent, et cela donne une nouvelle dynamique à l'histoire, mais à chaque fois au début qu'on quitte un groupe pour en rejoindre un autre on se sent un peu frustré de ne pas poursuivre avec ceux dont on suivait les aventures - dans le film ça me fait la même impression lol - mais bon, ça passe vite !

    Comme dans le premier, même plus, l'écart entre le personnage de Frodon à l'écran et dans le livre m'a surprise : autant à l'écran on voit qu'il lutte, on a l'impression qu'il poursuit sans trop savoir pourquoi, surtout parce que Sam lui dit de continuer, autant dans le livre c'est un personnage avec de la force et de la volonté, notamment dans sa résistance à l'Anneau. De même par rapport à Gollum, Frodon se montre très méfiant dans le livre, il reste sur ses gardes et est d'accord avec Sam pour se méfier, alors que dans le film il paraît un peu "niais" à ce sujet.

    En parlant de Sam, c'est vraiment un personnage très courageux et fort, l'un des véritables héros de cette saga, même si il est vraiment inconscient de cela !

    Sinon, j'aime toujours autant les autres personnages, chacun a son petit caractère qui le rend attachant. Les Ents sont une magnifique trouvaille, qui accentuent le caractère "spécial" de l'univers créé par Tolkien.

    En résumé, un deuxième tome aussi - sinon plus - fourni que le premier, la digne suite des aventures de la Compagnie, mais cependant un peu moins à mon goût que le premier !
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par melomely, Aujourd'hui

    Mon père est parti à la guerre de John Boyne

    Merci aux éditions Gallimard Jeunesse pour cette jolie découverte !

    J'avoue que je ne serais pas forcément allée de moi-même vers ce livre car il me paraissait être vraiment trop "jeunesse", et les premières pages ont renforcé cette impression. Cependant, je me suis vite retrouvée happée par l'histoire, qui se lit certes rapidement lorsqu'on est adulte, mais qui n'en est pas moins très prenante !

    A la base, j'aime beaucoup lire des romans se déroulant pendant les guerres - mais on trouve habituellement plutôt la seconde dans les romans - même si je ne peux m'empêcher de me dire "Pourquoi?". Ca a donc été d'autant plus facile pour moi d'entrer dans l'histoire. On vit le quotidien des gens, leurs réactions diverses et vériées face à la guerre, on est beaucoup du point de vue des femmes (la mère d'Alfie m'a beaucoup touchée) et des enfants, mais on croise également des réformés, etc, tout ceux qui ne se battent pas en clair. On a assez rarement ce point de vue et c'est intéressant ! On voit comment chacun contribue - ou pas... Le passage avec la visite des deux hommes en noir m'a particulièrement émue, j'avais les larmes aux yeux, quelle horreur d'endurer ça...

    Assez rapidement, on se demande forcément ce qui est arrivé au père du petit garçon, et je ne m'attendais pas à cette situation - je n'en dirais pas plus ! De même, après avoir refermé le livre je n'arrêtais pas de m'interroger sur le devenir d'Alfie - et de son père - lors de la deuxième guerre mondiale....



    En résumé, un livre touchant, écrit en toute simplicité, du point de vue d'un petit garçon dans un pays en guerre, mais surtout un petit garçon au sens des responsabilités, qui aime ses parents et ne sait quoi faire pour les aider....
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par fnitter, Aujourd'hui

    Le feu de l'action de Alexander Kent

    Bolitho avait donc travaillé dur pour apprendre à connaître tous les hommes avec qui il aurait directement affaire. Les chances de survie d'une frégate ne dépendent pas de l'épaisseur de sa coque, comme pour un grand bâtiment, mais de l'agilité de ses hommes.

  • Par michemuche, Aujourd'hui

    22/11/63 de Stephen King

    Si tu as un jour désiré changé le monde, copain, c'est ta chance. De sauver Kennedy, Son frère. Martin Luther King. D'empêcher les émeutes raciales. Empêcher le Vietnam, peut-être.
    Il se pencha en avant,
    " sauver des millions de vies, copain, en se débarrassant d'un seul pauvre égaré."

  • Par Jumax, Aujourd'hui

    Mais qu'est-ce qu'il fait, Momo ? de Nadja

    Momo goûte une glace

    - Elle est bonne ta glace ?
    - Très
    -Tu me la fais goûter ?
    - Non
    - Et pourquoi ça ?
    - Parce qu'après j'en aurai plus
    - Et si j'en prends juste un tout petit peu ?
    - Même

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

roman   aventure   littérature   récits   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   témoignage   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   psychologie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   italie   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio