> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Gilles Bornais
    Gilles Bornais
    Gilles Bornais - J'ai toujours aimé ma femme .Gilles Bornais vous présente son ouvrage "J'ai..
  • Michele Astrud
    Michele Astrud
    Michèle Astrud - Jour de l'effondrement .Viviane du Guiny vous présente l'ouvrage de Michèle..
  • Rufus Dayglo
    Rufus Dayglo
    Rufus Dayglo en interview sur PlaneteBD.com .

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Challenge de listes d'été : Les animaux dans la littérature
Découvrez la lecture commune du mois de juillet

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Pascal  Pascal Ory

    Pascal Ory, vous avez publié il y a quelques mois le Dictionnaire des étrangers qui ont fait la France. Comment est né ce projet ?


    Au fond, c`est la découverte, il y a un quart de siècle, du musée américain de l`immigration, à Ellis Island, qui est à l`origine de ce livre. J`avais été séduit par sa muséographie, très novatrice à l`époque, qui impliquait fortement les visiteurs. Mais la conclusion que j`en tirais était au second degré : la France était elle aussi, comme les États-Unis ou le Canada -et au contraire de quasiment toutes les autres nations européennes-, un pays d`immigration, à cette réserve près qu`elle ne l`affichait pas, qu`elle ne construisait pas son mythe national autour de l`immigration, alors que les pays d`immigration neufs, eux, s`en glorifiaient. De retour en France, je fis une note en ce sens à Jack Lang, alors ministre de la Culture. Dans l`immédiat cela n`a rien donné, malgré la mobilisation de plusieurs historiens comme Pierre Milza. Jacques Chirac a repris le dossier, ce qui a donné la Cité nationale de l`histoire de l`immigration. Restait, à mes yeux, que la France devait disposer d`un second lieu de mémoire,...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Je m'appelle Eugène Ysaÿe. Je suis violoniste. Le Gouverneur m'avait invité au Congo pour donner un concert. Je comptais passer ens...


Pedrosa s'attaque à nouveau, dans sa chronique du quotidien vert, à cette constante du militantisme politique qui touche...


C'est dans la ville d'Aspen logée dans le froid du nord que commence cette histoire... Alors qu...


Alors que le continent américain se remet difficilement des blessures de la Guerre Civile, d’i...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Fanget, Aujourd'hui

    Le pain de lune de Claude Vincent

    Un gamin effronté vient troubler la quiétude d’Abel qui, comme chaque soir, assis sur son banc, regarde «sombrer le jour». Le vieil homme et son épouse Sophie vivent en osmose avec ce haut plateau ardéchois où ils sont ancrés depuis leur naissance. Ils savent apprécier au quotidien les petits bonheurs qui constituent toute leur richesse.

    L’incursion de Justin bouleverse la vie du couple. Chaque matin comme son père et son grand père avant lui Abel se ressource sur le pas de sa porte en regardant la nature s’éveiller. Cette habitude, comme d’autres, irrite sa belle fille, qui a l’impression d’être surveillée, et son fils qui, sans un mot, passe devant lui pour aller traire les vaches. Ils ne se parlent plus beaucoup ce père et ce fils, par pudeur, parce que «le travail pousse aux fesses», mais aussi, après toutes ces années de silence, par peur d’être incompris ou de blesser l’autre.

    Justin les replonge dans le passé lorsqu’il monte à la cime du vieux frêne come Manon leur fille ou lorsqu’il qu’il ose s’asseoir dans son fauteuil et câliner sa poupée, ce que personne n’a osé faire depuis son décès il y a une dizaine d’années. Certes la blessure est toujours là, mais grâce à l’enfant, ils réapprennent à rire.

    Une merveilleuse relation s’établit entre le vieil homme et l’enfant, une complicité qu’Abel n’a pas établie avec Frédéric son petit fils, qui a dix huit ans fait «sans trop forcer » des études et pendant les vacances préfère « la griserie de sa moto à la monotonie des près ». « A l’enfant, Abel a envie de transmettre tout ce qu’il a reçu (…) des choses apprises par ce grand père que Julienne (sa belle fille) traitait, pour en avoir entendu parler, de « rêvassier » …«Il raconte Abel, lui d’ordinaire si sobre en paroles, il dit son pays comme il n’a peut être jamais osé à d’autres qu’à lui-même». Cette relation m’a emplie de nostalgie…que n’ai-je eu ces échanges avec mes grands parents… Saurais-je transmettre à mon tour ma vision du monde à mes enfants ?

    Ce roman est une histoire forte et tendre pleine de poésie qui nous fait découvrir avec les yeux d’Abel les magnifiques paysages d’Ardèche. Une écriture simple qui nous plonge dans l’intimité des personnages, nous fait partager les sentiments du couple, dont la tendresse réciproque au bout de toutes ces années force l’admiration.
    Le pain de lune m’a tenu en haleine jusqu’aux dernières pages et je l’ai lu d'une traite. Le seul reproche que je ferais est l’utilisation, trop fréquente à mon goût, en début de phrase, de l'inversion du sujet et du verbe.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Zinzinette, Aujourd'hui

    Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

    Excellente pièce de théâtre !

    Cyrano de Bergerac est un excellent bretteur, qui parle avec panache... qui a un nez particulier ! Mais attention à ne pas lui en parler !! Il aime depuis toujours sa cousine Roxane qui aime Christian le meilleur ami de Cyrano. Christian voudrait faire une déclaration à Roxane, mais ne sait manier les mots. Cyrano l'aide donc et fait sa déclaration par le biais de son ami, sans que sa cousine ne le sache...

    Un excellent moment du théâtre, on rit, on pleure, on est fasciné par Cyrano, et son art oratoire ! Il a du panache, vaillant et est un excellent bretteur.

    Je ne me lasse pas de sa tirade sur le nez... qui est absolument incroyable. La fin de la pièce est tout bonnement magnifique.

    A lire, à découvrir... et à aimer !!!
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Walkyrie29, Aujourd'hui

    Scènes de ménages, tome 6 : Dépasse les bornes ! de Jif

    Une BD qui promet un moment divertissant mais loin d’être transcendant et ne faisant pas franchement honneur à la série TV bien plus délirante !

    Certes, on retrouve fidèlement les gags un peu potaches et surréalistes que l’on connaît, simples mais efficaces, on rit face à ces couples improbables, mal assortis et pourtant tellement indissociables mais cela semble rester une excuse un peu trop légère pour profiter et surfer sur le succès de la série TV. Cela manque de spontanéité, de surprises et d’originalité !

    Le dessin est une caricature des acteurs interprétant les personnages fictifs, les traits sont fortement prononcés et les mimiques dessinées à l’extrême. On cherche ici surtout à représenter au maximum le caractère initial du personnage, masquant et s’éloignant ainsi du physique de l’acteur d’origine.

    En bref, c’est moins de 30 minutes de lectures, des gags à chaque page, chacun des couples ayant proportionnellement sa part du gâteau, promettant détente, légèreté et amusement, rien de moins, rien de plus !
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Maxlol, Aujourd'hui

    La saga des émigrants de Vilhelm Moberg

    .....Mjödahult est une des plus anciennes fermes de Ljuder. Son nom est cité dans le procés-verbal d’un jugement deux cent ans avant la découverte de l’Amérique. La famille Niba habite et cultive cette ferme aussi loin que l’on remonte la mémoire des générations et depuis qu’il existe des dcouments écrits....
    > lire la suite

  • Par Zinzinette, Aujourd'hui

    Cyrano de Bergerac de Edmond Rostand

    Je crois qu'elle regarde...
    Qu'elle ose regarder mon nez, cette Camarde (il lève son épée.)
    Que dites-vous ?... C'est inutile ?... Je le sais !
    Mais on ne se bat pas dans l'espoir du succès !
    Non ! non ! C'est bien plus beau lorsque c'est inutile !
    - Qu'est-ce que c'est que tous ceux-là ? - Vous êtes mille ?
    Ah je vous reconnais, tous mes vieux ennemis !
    Le Mensonge ? (Il frappe de son épée le vide.)
    Tiens, tiens ! - Ha ! ha ! Les Compromis,
    Les Préjugés, les Lâchetés !... (Il frappe.)
    Que je pactise ?
    Jamais, jamais ! - Ah, te voilà, toi, la Sottise !
    - Je sais bien qu'à la fin vous me mettrez à bas ;
    N'importe : je me bats ! Je me bats ! Je me bats ! (Il fait des moulinets immenses et s'arrête haletant.)
    Oui, vous m'arrachez tout, le laurier et la rose !
    Arrachez ! Il y a malgré vous quelque chose
    Que j'emporte, et ce soir, quand j'entrerai chez Dieu,
    Mon salut balaiera largement le seuil bleu,
    Quelque chose que sans un pli, sans une tâche,
    J'emporte malgré vous, (Il s'élance l'épée haute.)
    et c'est... (L'épée s'échappe de ses mains, il chancelle, tombe dans les bras de Le Bret et de Ragueneau.
    Roxane, se penchant sur lui et lui baisant le front.)
    C'est ?...
    (Cyrano, rouvre les yeux, la reconnaît et dit en souriant.)
    Mon panache.
    > lire la suite

  • Par Maxlol, Aujourd'hui

    Le cycle de Dune, tome 2 : Le messie de Dune de Frank Herbert

    ...Il sentit la bulle le soulever, l’emporter, éclater. Le tourbillon de sable le prit, l’enveloppa, l’entraîna dans des ténèbres fraîches. Un instant, l’obscurité, l’humidité lui furent agréables. Puis, en cette seconde où sa planète le tuait, Kynes se dit que son père se trompait, comme les autres savants.....


    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio