> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Eric Delassus
    Eric Delassus
    TROIS LIVRES - Eric Delassus..
  • Damien Coudier
    Damien Coudier
    Mille et une pages avec le Pigeonnier HORS SERIE - "Ténèbres" présenté par son auteur Damien..
  • Reinhold Messner
    Reinhold Messner
    RENCONTRE avec Reinhold Messner Samedi 20 décembre à 21h Assistez en direct à la soirée..

On fête Halloween avec un challenge de listes
Ecrivez un texte sur le thème d'Halloween
Découvrez notre entretien avec Olivier Adam

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de John  John Burnside

    Le roman se déroule en Norvège. Quel rapport entretenez-vous avec ce pays ? Les légendes norvégiennes ont-elles quelque rapport avec leurs homologues écossaises ?

    La première fois que je suis allé dans le nord de la Norvège, c`était en 1996, pour assister à une conférence. En survolant les îles du comté de Troms, je me suis immédiatement senti chez moi. C`était en juillet donc les nuits étaient assez claires, la terre magnifique, la mer sombre et je dois dire que j`ai toujours eu un faible pour les îles. Pendant quelques années, j`y retournais même tous les ans et les îles de Kvaloya, que m`a fait découvrir mon ami Dag Andersson, sont devenues un point central, non seulement pour ce roman mais aussi pour mes autres écrits.
    Certains mythes norvégiens ont des similitudes avec les histoires écossaises, d`autres sont très différents. J`ai été attiré par les deux, par une sensation de familiarité et d`étrangeté en même temps.


    Il est question, tout au long du roman, d`une mystérieuse créature appelée Huldra, très peu connue en France. Quelles sont les caractéristiques de cette créature ? Qu`est-ce qui vous a intéressé en elle ?

    La Huldra est une femme magnifique, souvent représentée portant une robe rouge, qui rencontre les jeunes gens dans la nature – généralement dans les bois ou les champs, parfois près de la côte - et les...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Plus de maire à Notre-Dame-des-Lacs, plus de curé ou presque, Marie enceinte d’un père que per...


Après la contre-attaque de Negan sur Alexandria, les dégâts et les pertes sont lourds. Negan a réuss...


Dodin-Bouffant, le plus fin des gourmets, doit trouver une nouvelle cuisinière. Cette quête, qui lui semble ...


L'histoire vraie de Robert Leroy Johnson (1911-1938), guitariste virtuose, mort prématurément à 27 ans. Son talent était ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par crokbook, Aujourd'hui

    La nuit qui ne finit pas de Agatha Christie

    Mon avis :
    C'est la première fois que je tombe sur un livre d'Agatha Christie où les principaux enquêteurs ne sont pas présent. La fin est surprenante... Tout au long on croit que c'est untel ou un-telle qui a commis le ou les crimes et à la fin paf ! Vous vous faîte avoir ! Michael Rogers est un personnage très attachant, mystérieux et par dessus tout très séduisant. Il craque pour la propriété du Champ du gitant. C'est à cet endroit qu'il va rencontrer sa future épouse. Il vont rencontrer une gitane diseuse de bonne aventure. Elle va proférer des menaces à leur encontre. Comme quoi qu'il devraient s'enfuir, car la mort rôde. Ellie va prendre ses menaces très au sérieux. Ce que la Gitane fait, c'est pour protéger la jeune femme de quelqu'un... Je ne peux rien dévoiler, car l'intrigue est très très bien menée jusqu'au bout. Le dénouement se fait vers a fin. Je en veux rien dévoiler sinon ça casse le suspense des lecteurs. L'auteur sait faire ressortir l'impression de malaise, de doute... L'endroit ou les jeunes mariés vont vivre est maudit d'après les dire des villageois. Une forme d'Agatha Christie qui est différente des autres. Rien au début, mais la chute à la fin.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par EffeLou, Aujourd'hui

    Emily the Strange: Piece of Mind de Rob Reger

    C'est le dernier volume de la série, et sauf à entrer dans une complaisance répétitive, c'est sans doute mieux ainsi. Misanthrope, assez dépressive et la langue bien pendue, Emily, ses éternels 13 automnes (oui, Emily n'est pas très printemps) et sa ribambelle de chats ne donnent pas lieu à une déclinaison infinie. Comme un petit vampire, elle est coincée dans sa robe droite, ses jambes allumettes dans d'invariables collants noirs et se contemple dans son grand miroir.

    Le parti pris de la trichromie (noir, rouge, blanc) est très esthétique - très vendeur aussi. Emily méprise le monde qui l'entoure, son auteur, lui, semble avoir compris comment il marche et les produits dérivés - de la culotte au mug, du parapluie à la canette de soda - ternissent quelque peu la philosophie de l'héroïne. Malgré tout, elle a le mérite de préexister à son exploitation mercantile et son univers est plus travaillé et complexe que celui de ses contre-façons.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par alouett, Aujourd'hui

    Un Passe Inavoue de Julie Esnault

    Angie, 16 ans, vient passer quelques jours de vacances chez sa grand-mère paternelle ; « La sorcière » comme elle l’appelle. Elle bougonne à cette idée, sait qu’elle va s’ennuyer pendant plusieurs jours avant que son père ne vienne la rechercher. Et puis elle connait si peu cette grand-mère. Les jours s’étirent sans que rien ne se passe alors elle les tue à lire. Jusqu’au jour où elle découvre une vieille valise au grenier. En fouillant, elle tombe sur le journal intime de Suzanne. Intriguée, Angie en commence la lecture. Elle revit un épisode de la Seconde Guerre Mondiale. Le témoignage se passe en 1942.

    Je ne suis pas entrée tout de suite dans ce roman, sa mise en route est un peu longue, je ne parvenais pas à trouver le rythme du récit. Par contre, dès lors que la jeune narratrice débute la lecture du journal intime de sa grand-mère, l’atmosphère change et on se laisse porter par un « je » de narration qui est très bien utilisé par Julie Esnault. Ce petit roman de 184 pages m’a surprise par bien des aspects.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Pavlik, Aujourd'hui

    Marvel Top, N° 15 : Revolutionary war 2/2 de Coswill

    L'armée britannique est la meilleure de monde. C'est ce que mon père me disait. Moi, je faisais mon adolescent pénible et je répondais, "si c'est vrai, qu'est-ce qu'elle a foutu à Dunkerque ?" Il me répondait que Dunkerque c'était impossible [...] Et après il me parlait du débarquement en Normandie. Il parlait d'honneur et d'intelligence, de force et de bravoure. Et je m'acharnais à le contredire. Parce que j'étais son fils...parce que j'aimais me battre. Dix ans plus tard, je devenais le capitaine Hauer du SAS.
    > lire la suite

  • Par EffeLou, Aujourd'hui

    The Daria Diaries de Anne D. Bernstein

    "When you're at the art museum, and you don't understand a piece, say 'How postmodern' and move on."

  • Par EffeLou, Aujourd'hui

    The Daria Diaries de Anne D. Bernstein

    "Babysitters Guide to New Endings for Classic Bedtime Stories"- THE UGLY DUCKLING:"...the ugly duckling looked down into the water, and there he beheld a beautiful swan. 'Wow'!, he thought, 'if I can change my life, anyone can'. He developed a series of self-improvement tapes and grooming products that he marketed to unattractive animals with poor social skills. He successfully exploited their insecurities, accumulating a large nest egg for himself and eventually retired to his own private pond with his striking swan trophy wife"
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio