> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Denis Teste
    Denis Teste
    Saul Williams du 30-08 .Retrouver ce contenu dans son intégralité sur pluzz.francetv.fr.Convié le..
  • Mark Perry
    Mark Perry
    Livre / Book SNIFFIN' GLUE - Mark Perry (Omnibus Press) librairie La Petroleuse La..
  • Emmanuel Carrère
    Emmanuel Carrère
    La chronique de Gérard Collard - Le royaume Le royaumeLe royaume de Emmanuel Carrère aux..

Inscrivez-vous au pique-nique Babelio
Notre entretien avec Carine Fontaine, éditrice jeunesse
Les meilleurs livres de la rentrée littéraire 2014

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alice  Alice Scarling

    .

    Sascha est l`héroïne de votre premier roman, Requiem pour Sascha, tome 1 : Lacrimosa. Un peu rebelle et quelque peu blasée, il faut un certain temps au lecteur pour l`apprécier. Comment la définiriez-vous ?

    Sascha est une fille "paumée". Son histoire personnelle compliquée en a fait une personne peu sûre d`elle qui sait que la moindre faille peut représenter un danger mortel ; alors elle se blinde contre le monde extérieur, fait semblant d`être bien plus assurée que ce qu`elle n`est, ce qui n`est sûrement pas la meilleure façon d`aborder les choses. Elle ne veut pas qu`on puisse percer son armure donc elle se cache derrière ses attitudes rebelles et blasées. C`est une "badass" à la fragilité cachée.


    Ce premier tome raconte une histoire de vengeance mais ne se résume pas à cette intrigue. Que cherche Sascha tout au long de ce roman ? Retrouver ses origines ?

    Comme je le disais, Sascha est paumée. Paumée au point d`ignorer même ce qu`elle cherche. Elle pense vouloir venger les bonnes sœurs et souhaiter mener une vie normale mais les deux sont incompatibles et elle est incapable de choisir. C`est ce déchirement profond qui la fait avancer, pas toujours dans la bonne direction.
    Sans le savoir, ce qu`elle cherche, c`est une sorte de...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Pourquoi le chiffre de 50 000 victimes revient-il aussi souvent dans les médias améric...


Une réécriture des contes de fées dans un décor steampunk Il était une fois un couple de fées, le...


Un portrait sensible et fascinant d’un artiste jamais égalé ! Ce diptyque nous entraîne dans l’...


Après un dernier briefing, Rick rassemble ses troupes et va au Sanctuaire. Il annonce ...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Varlagalass, Aujourd'hui

    Le festin du serpent de Ghislain Gilberti

    Voici l'exemple pafait du roman qui, dans les rayons policier thriller des libraires, sort nettement du lot et possède sa propre empreinte, sa véritable identité. Ghislain Gilberti, que j'ai découvert suite à la réception sur ma boite mail d'un roman format pdf - Dynamique du Chaos - que j'ai dévoré en deux jours, nous offre ici une fresque incroyablement dynamique et précise, documentée et surtout réaliste. L'attaque de la narration avec les deux histoires en paralèle, le tueur en série traqué par une commissaire-psychologue genre mentaliste et, d'autre part, la poursuite d'un groupuscule radical islamiste par un groupe de flics enragés, nous jette dans un page-turner incroyable. mais le tour de force que fait Ghislain Gilberti, c'est de ne pas tomber dans l'invraisemblable, avec une explication alambiquée et tordue du rapport entre ces deux affaires. La solution est d'une logique imparable et pourtant surprenante. Un petit bemol sur les descriptifs des armes qui peuvent rebuter ceux qui, comme moi, n'y connaissent rien. Mais bon, ça ne change rien au fait que ce roman est LE polar à lire absolument. J'attends avec impatience Le Baptême des Ténèbres qui doit sortir, d'après le site des editions Anne Carrière.
    On en redemande volontier.
    Et en plus, Le Festin du Serpent fait 550 pages qu'on ne voit pas passer tant l'intrigue est bien ficelée et le suspens vous tient éveillés des nuit entières.
    Pour moi, c'est le meilleur roman du genre depuis plus de dix ans.
    Si on ajoute à ça que l'auteur, rencontré dans un salon en alsace est sympathique et pas avare de son temps, on touche à la perfection, d'où ma note de cinq étoiles.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Varlagalass, Aujourd'hui

    Le baptème des ténèbres de Ghislain Gilberti

    Après Dynamique du Chaos et Le festin du Serpent, on ne peut qu'attendre avec impatience le prochain livre de Ghislain Gilberti... Patience...

    • Livres 5.00/5
    Par benleb, Aujourd'hui

    Le Don paisible de Mikhaïl Cholokhov

    Ce roman est le récit d'un cosaque du Don, Grégory Melechov, pris dans les troubles de la Première Guerre mondiale puis de la Révolution russe.

    C'est d'abord un formidable roman d'aventure, puis un très grand roman d'amour. Le héros est d'abord un soldat de l'armée tsariste. Puis lors de la tourmente révolutionnaire, le héros change plusieurs fois de camp, participant à de nombreux combats. Ces revirements doivent beaucoup à son amour pour une fille de son village, qu'un rival cherche à lui prendre, y compris sur les champs de batailles.

    C'est surtout une ode épique au peuple des Cosaques du Don, dont les valeurs disparaissent dans les violences de l'époque. Je me souviens d'épisodes marquants comme le massacre d'officiers tsaristes par des soldats révoltés ou l'évacuation dramatique d'une armée de Russes blancs par un port de la Mer noire. Certains passages peuvent être sautés, comme les longues descriptions des plaines russes et ukrainiennes (je pense que cela rend beaucoup mieux dans la langue originale).

    Je ne comprends pas trop le statut d'écrivain officiel qu'a eu Cholokhov à l'époque soviétique, vues que les horreurs sont commises autant par les Blancs que par les Rouges. Et le héros, si il est un pauvre Russe moyen, n'est franchement pas un héros de l'Union soviétique.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par zanoni, Aujourd'hui

    Les théories de l'art dans la pensée traditionnelle : Guénon, Coomaraswamy, Schuon, Burckhardt de Patrick Ringgenberg

    René Guénon a fondé son oeuvre sur plusieurs thèses fondamentales: la notion de civilisation traditionnelle et une critique corrélative de la modernité, le rôle central du symbolisme, le caractère initiatique et spirituel de la connaissance métaphysique, les principes universels communs des traditions, des religions et des sagesses de l'humanité.Il n'a guère écrit sur l'art, mais ces idées ont influencé plusieurs auteurs, qui ont élaboré la conception d'un "art traditionnel", c'est-à-dire fondé sur une tradition d'ordre spirituel et exprimant par l'entremise du symbolisme une doctrine cosmologique ou métaphysique.Les ouvrages de Guénon influencèrent tôt un historien de l'art français, Luc Benoist (1893-1980), auteur de plusieurs études aux idées "traditionnelles" dans les années 1930 et 1940.Toutefois, c'est surtout le Cinghalais Ananda K.Coomaraswamy (1877-1947), érudit polyglotte qui, dans les années 1930-1940, alors conservateur au Musée des Beaux-Arts de Boston développa les thèses de Guénon, en les appliquant aux domaines de l'art et des religions surtout indiennes, et en les étayant par un appareil de références de caractère universitaire.Appartenant à une autre génération, deux autres auteurs ont poursuivi, étendu ou refondé une "pensée traditionnelle" sur l'art, inspirée par le cadre idéologique posé par Guénon et par les apports documentaires de Coomaraswamy.Héritier intellectuel de Guénon, fondateur d'une condrérie soufie, en France et en Suisse, Frithjof Schuon (1907-1998) a publié une oeuvre importante de spiritualité et de métaphysique, et se consacra également à la poésie et à la peinture, dans laquelle il a surtout illustré des thèmes relatifs aux Indiens d'Amérique du Nord et à l'idée d'une Féminité céleste et universelle.Ami d'enfance de Schuon, Titus Burckhardt (1908-1984) fut le directeur artistique de la maison d'édition suisse Urs Graf, et, initié au soufisme et bon connaisseur du Maroc, écrivit notamment plusieurs livres et articles sur l'art islamique et une théorie "traditionnelle" de l'art.
    Le présent ouvrage aimerait retracer le déploiement d'une vision métaphysique et contemplative des arts chez ces auteurs fondateurs.
    > lire la suite

  • Par plumedange, Aujourd'hui

    Le rêve Botticelli de Sophie Chauveau

    Je suis littéralement tombé amoureuse de Botticelli. Ayant rencontré Sophie Chauveau , elle m'a confié qu'elle n'en était pas jalouse. A lire aussi " La passion Lippi" et "L'obsession Vinci" ainsi que sa biographie sur Léonard de Vinci.

  • Par bilodoh, Aujourd'hui

    Le Vieux qui lisait des romans d'amour de Luis Sepúlveda

    - J'en ai plein le dos, moi, de ses taxes, commença le vieux.
    - Des morsures de rien du tout. Les gouvernements vivent des coups de dents qu'ils donnent aux citoyens.Et encore, nous, on a affaire à un petit roquet
    (Points,p.32).

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   cuisine   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio