> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  •  Aristote
    Aristote
    Chronique littéraire du roman Aristote et Dante découvrent les secrets de l'univers de Benjamin..
  • Simone de Beauvoir
    Simone de Beauvoir
    Livres mentionnés dans la vidéo : - le deuxième sexe (Simone de Beauvoir) - Une chambre à soi..
  • HISA Masato
    HISA Masato
    Toutes les créatures mythologiques et légendaires existent et vivent dans une île : Area 51 ! Les..

Jouez autour du thème des vacances
Découvrez notre dossier sur Edgar Allan Poe
Derniers jours pour participer au défi d'écriture

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alain  Alain Defossé


    Avez-vous déjà été victime ou témoin d’un cambriolage ? De quoi vous êtes-vous inspiré pour imaginer le ressenti d’Anna, l’héroïne du roman elle-même victime d’un cambriolage ?



    J’ai en effet été victime d’un cambriolage, il y a quelques années. Qui ne l’a pas été au moins une fois ? Des objets auxquels je tenais beaucoup m’ont été dérobés, contrairement à mon personnage : Anne n’a chez elle rien à quoi elle tienne, rien qui fasse sens ou souvenir, sauf une photo. Elle dit elle-même : « repeindre l’appartement, ce serait comme ripoliner du vide ». Le cambriolage en soi la laisse presque indifférente.



    Le roman traite principalement du thème de la mémoire. Pourquoi avez-vous choisi de mettre en avant cette thématique ?



    Tous mes livres sont basés sur ce thème. Tous réinventent, recréent des fantômes, parfois littéralement (L’Homme en habit). C’est la mémoire qui nourrit mon écriture, la mienne ou celle que je prête à mes personnages. Sans mémoire, on n’est rien.



    Effraction est l’autoportrait d’une vieille femme. Votre précédent roman On ne tue par les gens...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Comment devenir libre quand tout vous prédestine à la soumission ? Itinéraire d’une jeune fille musulmane d’auj...


Goulwen est un petit garçon (presque) comme les autres. Il vit dans une petite maison au bord d’une falaise avec vue...


Une grand-mère habille son petit-fils en petite-fille. Outre une réflexion sur la définition de soi à travers son corps et s...


Deux auteurs de bande dessinée peuvent-ils survivre dans la jungle ? Partis quelques jours en pleine forêt guyanaise avec deu...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par MissCode, Aujourd'hui

    La Brigade des fous : Blackzone de Philip Le Roy

    Petite critique sur un livre qui sera composé d'une série et qui est fort sympathique. Critique effectué sur mon blog.

    • Livres 5.00/5
    Par madamelafee, Aujourd'hui

    Les cerfs-volants de Romain Gary

    C'est une histoire d'amour sur fond de deuxième guerre mondiale. Une histoire d'amour racontée par Romain Gary n'est pas une quelconque histoire d'amour. Tout ce qui est inexprimable dans cette guerre est relaté par des mots magnifiques. Les phrases puissantes de Romain Gary sont remplies d'espoir, de liberté.
    Dans la campagne normande, le jeune Ludo rencontre la très jeune et belle Lila aristocrate polonaise. Ludo est élevé par son oncle Ambroise Fleury, le célèbre facteur qui construit des cerfs-volants, on le dit un peu fou. C'est vrai qu'un homme qui a voué toute sa vie aux cerfs-volants n'est pas dépourvu d'un grain de folie ! Ludo est lui aussi dit-on un peu fou car il est doué d'une mémoire extraordinaire. Il peut entre autres choses multiplier instantanément des chiffres de belles longueurs. Il est doué et grâce à cette faculté il rejoint le père de Lila en pologne et lui facilite la vie avec les chiffres. Il fait la connaissance des frères de Lila, Ted et Bruno et de Hans le cousin amoureux... Puis la guerre éclate, LIla reste en pologne et Ludo rejoint la France...
    Face aux tourments de la guerre Romain Gary nous ébranle par sa jeunesse d'esprit et par son dynamisme fait d'espoir. La lecture devient vivifiante, il n'y a aucune noirceur dans les écrits de romain Gary !!
    Des personnages hauts en couleur apparaissent et ils nous font du bien avec leur naïveté, leur fragilité comme les cerfs-volants et leur esprit bourré d'espoir.
    Ludo entrevoit toujours une lumière, il attend avec confiance la réalisation d'un événement souhaité ! En tout état de cause Ludo croit que son amour pour Lila est éternel, il est sûr de la revoir, il vit avec elle grâce à sa mémoire.
    Au fil du roman les personnages se dévoilent et se révèlent. Ils nous transmettent de belles valeurs de courage, de fermeté et de grandeur d'âme. On s'émeut, on s'émerveille, l'indicible est dit avec des mots qui virevoltent, lire du Gary c'est vivre !!
    Drôle de chose, lorsque l'on sait que ce fût son dernier livre. Gary se suicidera quelques mois après la rédaction de ce livre.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Tsukihime, Aujourd'hui

    Time Riders, tome 5 : Les flammes de Rome de Alex Scarrow

    On reprend l'aventure avec nos amis hors du temps, Maddy, Sal et Liam qui se retrouvent, pour ne pas changer, dans les ennuis jusqu'au cou. Entre la disparition de Becks, à remplacer, les questions sur les intentions de leur employeur et les secrets encore présents entre les membres, les trois Time Riders on fort à faire. Et comme les soucis internes ne sont pas assez fort, les voici face à une nouvelle contamination qui les envois tous dans la Rome Antique sous le règne d'un des empereurs les plus connu : Caligula.

    J'avoue être très mitigé sur cette lecture qui ne m'a pas autant transporté que les précédentes. Certes les réponses sur les intentions de Waldstein se précise, et encore, mais en fait le thème central de la contamination ne m'a pas touché. Peut-être que justement, comme tout le monde se retrouvait dans le même bateau, il n'y avait pas de pause entre les époques et ça m'a manqué.
    Autre petit souci, totalement personnel, les noms. Entre Fronton, Macron, Caton il n'y a qu'un pas et ma faible dyslexie n'a pas du tout aimé être autant mis à mal. Les noms sont trop proche et même à présent que j'ai passé toute la lecture, je ne saurais expliquer qui est qui, ce qui est pas mal dommage.
    Dans les bonnes choses à en dire, c'est toujours bien écrit, c'est sympa de mettre au gout du jour la Rome Antique et la vie de tous les jours tels quelle pouvait être, très loin des gladiateurs et des empereurs qu'on voit fréquemment.
    Pour ce qui est des avancés du fil rouge, j'en ai légèrement parlé dans l'intro, on a du pain à moudre mais rien de bien tangible. Ce tome se pose vraiment en tant que pilier dans la série plus qu'en tant qu'avancement.

    Au final, un tome qui ne m'a pas emballé mais qui se pose vraiment comme une transition.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Away--x, Aujourd'hui

    Le Lys dans la vallée de Honoré de Balzac

    Pour beaucoup d'êtres malheureux, demain est un mot vide de sens, et j'étais alors au nombre de ceux qui n'ont aucune foi dans le lendemain ; quand j'avais quelques heures à moi, j'y faisais tenir toute une vie de voluptés.

  • Par creami40, Aujourd'hui

    Les petits vieux d'Helsinki mènent l'enquête de Minna Lindgren

    A vrai dire, ce matin-là, Olavi avait été réveillé encore plus tôt, à 5h30 pour se faire prendre la température. Il ne comprenait pas l'utilité de la chose car il ne se rappelait même pas avoir eu de la température récemment.
    Mais les hôpitaux été pleins de pratiques obsessionnelles auxquelles il fallait bien se plier.
    p.73
    > lire la suite

  • Par dido600, Aujourd'hui

    Les neuf dragons de Michael Connelly

    il ne voyait pas pourquoi. A peine un jour de boulot de père à temps plein et il se sentait déjà perdu en mer.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio