> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Annie Barrows
    Annie Barrows
    Annie Barrows vous présente son dernier roman ! Ce n'était pas le projet estival dont Layla..
  • Michèle Declerck
    Michèle Declerck
    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=47233 MÉMOIRES D'UN..
  • Hélène de Gunzbourg
    Hélène de Gunzbourg
    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=45208 NAÎTRE MÈRE Essai..

Les écrivains et Twitter
Découvrez notre dossier sur Jean Teulé
Babelio vous raconte le Prix des Lectrices Milady

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Milena  Milena Busquets


    Blanca, l’héroïne de votre roman, vient tout juste de perdre sa mère. Au début de l’ouvrage, cette dernière est décrite par sa fille comme une personne amère et égoïste, mais son portrait s’adoucit à mesure que le récit avance. Pensez-vous que le deuil implique une phase de rejet du défunt ?


    Je ne crois pas du tout que la mère soit décrite comme une personne amère, comme quelqu’un de compliqué peut-être, comme quelqu’un qui soufre (on devient tous un peu méchants quand on souffre), mais pas amère. Et non, dans mon cas, il ni a pas eu « une phase de rejet ».


    Les femmes apparaissent comme les actrices principales de ce roman, notamment Blanca, sa mère et ses amies. Souhaitiez-vous faire passer un message particulier à ce sujet ?


    Non. Je crois que c’est un roman avec plein d’hommes, et que les hommes sont des personnages importants, à travers d’eux Blanca cherche à se sauver, à retourner à la vie.


    Le père de la narratrice n’est d’ailleurs que très peu évoqué dans l’ouvrage. Pensez-vous que les relations mères-filles soient les plus fortes et les plus compliquées ?


    Pas plus fortes, plus compliquées peut-être. J’ai choisi de parler de la relation mère-fille dans ce roman, peut-être dans le prochain je parlerais de la relation père-fille,...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Deux auteurs de bande dessinée peuvent-ils survivre dans la jungle ? Partis quelques jours en pleine forêt guyanaise avec deu...


Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaite*. Vous y découvrirez no...


Agathe n'a qu'un but quand elle arrive dans ce petit village normand : retrouver son père. Mais, dans ce coin reculé du bord ...


Lou pensait en avoir fini avec ses fantômes. Elle s'est jetée à corps perdu dans sa vie de jeune fem...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par malecturotheque, Aujourd'hui

    Elle s'appelait Tomoji de Jirô Taniguchi

    Ce n’est pas le manga le plus marquant ou le plus émouvant du célèbre mangaka Jirō Taniguchi ; l’histoire racontée a bien moins de force et de profondeur que Quartier lointain – cela dit, le sujet est totalement différent. Toutefois, il s’agit quand même d’une très belle histoire qui dépeint le Japon rural des années 1920, avec une héroïne qui donne à ce manga de la puissance.
    Cette œuvre a été commandée par un temple afin que les gens puissent mieux connaître le parcours de sa fondatrice : Tomoji Uchida. Bien que Taniguchi ait inclus un peu de fiction dans cette biographie, cela n’en est pas pour autant gênant : ce manga nous raconte brièvement la vie de cette petite fille devenant femme, de sa rencontre avec son futur époux, mais surtout les événements ponctuant son parcours et qui la menèrent vers la spiritualité. Tout se tient. De plus, chose très agréable, le mangaka a choisi la carte de la sobriété, évitant ainsi le pathos auquel on pourrait s’attendre.
    Quant aux planches, qu’elles soient en couleur ou en noir et blanc, elles sont juste magnifiques ! Les dessins dégagent plus d’émotions que n’importe quel texte ou dialogue les accompagnant.

    L’histoire est très brève et se lit vite, l’auteur nous évite les mélodrames et les passions exagérés ; le récit est tout de même poignant. Mais ce qui m’a le plus marquée, c’est le talent de dessinateur de Taniguchi.
    On a là une œuvre très abordable pour un large public, mais je ne peux pas promettre qu’elle plaira à tout le monde, même si j’ai personnellement aimé lire "Elle s’appelait Tomoji".
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Walkyrie29, Aujourd'hui

    Le sauveteur de touristes de Éric Lange

    Un thriller atypique et très plaisant où se mêlent habilement enquête haletante, carnet de voyage descriptif et reportage documentaire. Une belle surprise !

    Le Sauveteur de Touristes, rien que le titre interroge ! Ce thriller retrace la première enquête de Tom Harlem, ancien journaliste international pour une grande chaîne de télévision viré pour coups et blessures sur un membre de la Hiérarchie lors d’un retour de mission un peu trop émotionnelle. Il ne s’agit par d’un détective privé lambda, non ici l’enquêteur est international, il voyage, suit les pas d’Emilie, la jeune femme qu’il recherche pour celle qui l’a embauché. Départ Parisien, les traces le mèneront à traverser les continents et les océans, Thaïlande, États – Unis, Inde, Australie, un tour du monde nécessaire pour retrouver cette première touriste. Une véritable enquête dont les indices convergent tous vers un homme auquel on ne s’attaque pas, un homme puissant qui aspire à changer le monde, un homme qui gère plus de 75 % de nos appareils numériques et outils de communication.

    Notre héros est donc Tom Harlem, un personnage principal simple, efficace, à l’humour sarcastique et portant néanmoins un regard réaliste sur les diverses cultures qu’il est mené à côtoyer. Il fera appel à des personnages secondaires hauts en couleur, bien individualisés et très originaux. Des anciens contacts du journaliste très utiles qui feront avancer l’enquête par l’analyse des indices dans chacun des pays traversés.

    On suit donc le tour du monde de l’enquêteur qui transporte le lecteur et l’aspire au goût du voyage. L’auteur use de son métier premier pour nous décrire les us et coutumes, les paysages mais aussi les bas fonds de certaines cultures. Il nous fait ainsi partager sa vision du monde et les dures réalités de certains pays aux attraits touristiques douteux… Par ailleurs, l’aspect traditionnel des croyances affronte l’ère du numérique et de l’informatique aux visions futuristes pour finir par se lier intimement. Un roman qui traite aussi de l’avenir de l’homme face au pouvoir des machines, du pouvoir de certains « grands » de ce monde intouchables mais qui néanmoins sont souvent inclus dans certaine bavure ou expérience néfaste pour l’homme. Il pose des questions extrêmes sur des idéologies qui malheureusement sont probablement une alternative réelle de notre futur. La fin très haletante jusqu’au dénouement incroyable en est un parfait exemple, l’auteur serait-il visionnaire ?

    En bref, un bon thriller, où l’on s’éloigne des psychopathes et du sang, mais toutefois la vision futuriste du roman laisse songeur et est plutôt effroyable à sa façon. A découvrir !

    Je remercie les éditions Taurnada et Babelio pour ce partenariat qui m’a fait découvrir une autre facette du thriller.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Virginie94, Aujourd'hui

    Le noir quart d'heure de Carl Norac

    Le soir, dans le noir, une maman et une petite fille se raconte l'une à l'autre des histoires pour apprivoiser le noir.

    Il s'agit apparemment d'une tradition Belge, plus précisément autour de Mons, au cours de laquelle les famille de mineurs et d'ouvrier racontaient pendant un quart d'heure des histoires aux enfants dans le noir.
    Le texte est très poétique. J'ai beaucoup aimé les illustrations dans une sorte d'obscurité lumineuse.
    Tout cela donne un très bel album qui j'ai trouvé malgré tout un peu décousu. La maman et la petite fille passe d'une histoire à l'autre, ça donne plus un catalogue d'histoires possibles que de vraies histoires.
    Mais l'album est beau moment de tendresse et il m'a en plus fait découvrir une tradition que je ne connaissais pas du tout.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par colimasson, Aujourd'hui

    Des larmes et des saints de Emil Michel Cioran

    On ne croit en Dieu que pour éviter le monologue torturant de la solitude. A qui d’autre s’adresser ? Il accepte, semble-t-il, volontiers le dialogue et ne nous en veut pas de l’avoir choisi comme prétexte théâtral de nos abattements.

  • Par Nastie92, Aujourd'hui

    La gaieté de Justine Lévy

    On m'avait dit le couple ! le couple ! prévoyez des moments pour le couple ! mais rien ne nous a fait sentir un couple comme d'avoir décidé de fabriquer, ensemble, Pablo et moi, des enfants.
    On était déjà un couple avant. Mais là, c'est comme si on avait accédé à un autre niveau, le degré supérieur du couple, plus difficile, plus impressionnant. Et moi, en tout cas, je suis retombée amoureuse de lui, d'une manière nouvelle, plus joyeuse, plus euphorique, en voyant quel genre de père il est devenu.
    > lire la suite

  • Par AliasRosiel, Aujourd'hui

    L'Homme qui penche de Bertrand de Robillard

    Votre verre s'est trouvé vide plus vite que prévu.

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio