> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Maxime Gillio
    Maxime Gillio
    Salon du livre Les Halliennales 2014 - interview de Maxime Gillio, coorganisateur Interview de..
  • Laurent Gounelle
    Laurent Gounelle
    4 questions à Laurent Gounelle sur son livre "Le jour où j'ai appris à vivre" Laurent..
  • Laurent Gounelle
    Laurent Gounelle
    "Le jour où j'ai appris à vivre" par Laurent Gounelle Laurent Gounelle nous parle de son..

Nouvelle compétition autour de l'écologie et de la nature
Découvrez notre entretien avec Alex Alice
Découvrez la lecture commune du mois d'octobre

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Annie  Annie Pietri

    Dans cette histoire criminelle qui touche de près Louis XIV, le Roi demande à Louis Alexandre Bontemps de mener une enquête "moderne". Qu`est-ce que cela signifie en cette fin de 17ème siècle ? Comment se résolvaient les enquêtes à la cour du Roi ?

    Je ne suis pas une grande spécialiste du droit au 17è siècle, mais en résumé, à cette époque lorsqu`on était accusé d`un délit quelconque, on devait prouver son innocence. Aujourd`hui, le tribunal doit apporter la preuve de la culpabilité du suspect. C`est en demandant au héros du roman de fonctionner de cette manière que Louis XIV veut expérimenter ce qu`il appelle une enquête « moderne ». Bien sûr, cela relève de la fiction. Dans mon scénario, il fallait que je trouve un moyen pour justifier le fait que le roi ne confie pas l`enquête au chef de sa police, mais au héros qui n`a rien à voir avec la police.


    L`histoire commence par la découverte du corps sans vie d`Appolline de Flez-Cluzy. Comment présente-t-on ce type de macabre découverte à des jeunes lecteurs ? Quelles limites vous imposez-vous dans la description de ce genre de scènes ?

    Je ne m`interdis rien, à priori, mais je n`ai pas non plus envie de me lancer dans le genre « gore ».
    En l`occurrence, ce qui arrive à la...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



La vie d'Agatha Christie - auteure de 80 romans et nouvelles vendus à deux milliards d'exemplair...


Dans la campagne angevine, près de Cholet, Pierre Martino découvre qu’il est cocu. Armé d’un fusil, il se rend au motel où sa...


Elevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu'à faire les qu...


Je me suis levée, les mains tremblantes. J’entendais des chuchotements, des rires dans mon dos. J’ai pris le...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par AliceNeverland, Aujourd'hui

    Lux, tome 1 : Obsidienne de Jennifer L. Armentrout

    Il y a des livres pour lesquels on se demande pourquoi ils remuent autant la blogosphère à leur sortie. C’est ce que je me suis demandé pour Obsidienne. Couverture sans plus, résumé assez basique. Et puis je l’ai lu. Et, en ce moment même, je me demande comment je n’ai pas pu le lire avant !

    Ce livre, c’est juste THE livre de l’année, un coup de cœur que je n’avais pas eu depuis un long moment. J’ai eu peur au début de l’histoire, impossible de ne pas faire un rapprochement avec Twilight. Une jeune fille débarque dans une petite ville, où elle est attirée inexorablement par ses voisins, qui sont mis à l’écart par la population suite à leurs "différences" et aux rumeurs qui les entourent. La similitude s’arrête là, cette impression m’a vite quittée au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire et je me suis prise de passion pour ce récit.

    La lecture est vraiment très addictive, on ne s’ennuie vraiment pas une seule seconde. Les scènes s’alternent parfaitement dans un rythme maitrisé, on suit les aventures de Kat avec délice. Côté identification au personnage, en trois lignes c’était fait ! Une jeune fille chroniqueuse littéraire sur son blog, il n’en fallait pas plus ! L’héroïne est juste géniale. Elle ne se laisse pas dicter sa conduite par le beau gosse du coin. Elle est fraîche, totalement indépendante, mais pas trop non plus. Juste réfléchie. Ce qui nous donne droit à des dialogues parfaits, où l’on rigole comme ce n’est pas permis tout comme ils peuvent être super intenses et nous prendre aux tripes.

    Daemon est juste… Daemon. On ne sait pas si on doit le détester ou l’aimer, et au fur et à mesure de l’avancée de l’histoire il ne nous donne pas vraiment de raisons pour pencher d’un côté ou d’un autre. Son amour pour sa sœur est vraiment touchant, mais il possède un sacré caractère de cochon qui va bien faire tourner en bourrique la pauvre Kate… Un personnage tête à claque très fort, des plus lunatiques, comme en retrouve bien peu dans les littératures actuelles.

    C’est également un régal de suivre le couple Daemon / Katy. L’attirance est bien là (l’auteure nous le fait vraiment très bien ressentir… ), mais ce n’est pas pour autant qu’ils se jettent aussitôt l’un sur l’autre, et c’est vraiment ce qui pimente ce livre. Leur relation est intense, monte progressivement jusqu’à un point de non retour sublime. C’est juste parfait.

    Au delà de tout cela, la grande force de ce livre est d’avoir réussi à introduire le paranormal petit à petit, nous plongeant d’une situation des plus banales et des évènements totalement inexplicables. J’ai cherché en même temps que Kat à comprendre ce qu’il se passait, mais j’avoue que je n’avais pas du tout imaginé ce que nous a réservé Jennifer L. Armentrout. Je n’en dirais pas plus sur ce sujet ;)

    Ce livre est tout simplement mon gros coup de cœur de l’année. Je l’ai dévoré sans pouvoir m’arrêter. Comment a -t-on pu passer aussi longtemps à côté de cette saga ? En tout cas, un énorme merci aux éditions J’ai Lu de nous permettre de la découvrir. Inutile de préciser que c’est la suite que je vais le plus attendre pour 2015 !
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par alucine, Aujourd'hui

    Lux, tome 1 : Obsidienne de Jennifer L. Armentrout

    Pour Katy et sa mère c’est une nouvelle vie qui commence. Nouvelle maison, nouvelle école, nouveaux amis et nouveaux voisins. Des voisins étranges. Des jumeaux d’une beauté envoûtante. Si la sœur Dee est tout suite très avenante avec Kat, Daemon lui, le frère, est odieux au possible. Pourtant, ce n’est pas ce trait de caractère qui va contraindre Kat à prendre ses distances avec cette étonnante fratrie, car Kat adore déjà Dee et compte bien faire d’elle sa nouvelle meilleure amie, même si cette idée rebute Daemon.

    Bon soyons clair, si je n’avais pas lu d’excellentes critiques au sujet de ce livre, il ne me serait jamais venu à l’idée de me le procurer à cause de cet horrible résumé en quatrième de couverture. Pouah ! On ne peut pas faire plus mièvre en matière de présentation. J’ai tout de suite pensé à un mauvais remake de Twilight ! Et pourtant… encore une fois je dis merci à la blogosphère pour avoir encensé ce livre – au détriment de sa présentation – car je me suis RÉGALÉE !! Cette histoire est tout bonnement inattendue et j’ai vraiment craqué pour les personnages.

    Kat est bloggeuse et chroniqueuse de livre et évidement en tant que telle je me suis tout de suite identifiée à elle. Je me suis beaucoup retrouvée dans son petit côté geek ;-) Elle a un caractère bien trempée et ses altercations verbales avec Daemon (aussi beau que méchant) sont irrésistibles. J’ai vraiment kiffé de les voir sortir leurs griffes tour à tour tout en étant irrévocablement attiré l’un par l’autre. Mais pourquoi est-il aussi méchant avec elle ? Pour l’éloigner ? Et pourquoi voudrait-il l’éloigner ? Ah ! That is the question ?? Se pourrait-il qu’il y ait du fantastique dans l’air ? Avec une histoire de quelque chose de pas humain là-dessous ?? Ça je vous laisse le découvrir ! Tout ce que je peux vous dire, c’est que cette histoire a été pour moi totalement imprévisible et que je l’ai adoré !

    En bref : Ne vous fiez pas au résumé et jetez-vous sur cette petite merveille que j’ai lu d’une traite ^^ Une intrigue inattendue, bien pensée et addictive. Des personnages charismatiques avec ce qu’il faut d’humour, d’amour et de méchanceté pour se faire apprécier. J’ai hâte, vraiment hâte de découvrir la suite !!
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par tassedeculture, Aujourd'hui

    Half Moon Street de Anne Perry

    Automne 1891. Au petit matin, un corps est retrouvé dans un barque sur les bords de la Tamise. L'homme, revêtu d'une robe, a été placé d'une certaine façon dans la barque qui n'est pas sans rappeler un tableau d'un peintre préraphaélite. Thomas Pitt, assisté de Tellman, doit alors trouver qui est cet homme et pourquoi cette mise en scène macabre a été réalisée et évidemment dénicher le coupable.


    Autant le dire tout de suite, l'enquête policière n'est, pour moi, pas le point fort de Half Moon Street. Pitt piétine pendant la majeure partie du roman et tout s'explique dans les dernières pages. Il n'y a pas eu de rebondissements notoires non plus. C'est une enquête vraiment terne et le titre trouve son explication dans le dernier quart du roman seulement.
    L'enquête parallèle, sur la disparition du diplomate français ne m'a pas plus passionné et quand elle s'est dénouée, ma seule réaction a été "ah d'accord...". C'est dire...

    Si l'enquête ne m'a pas convaincue, j'ai tout simplement adoré l'évolution des personnages. J'ai d'ailleurs dévoré ce volume entre une seule journée tellement cet aspect de l'intrigue me passionnait.
    Si Charlotte, Emily et Jack sont à Paris et donc quasiment absents du roman, l'auteure se focalise sur la mère de Charlotte, Caroline, et sa belle-mère, Mariah Ellison. C'est l'occasion d'en apprendre énormément sur Mariah, personnage acariâtre depuis qu'on la connait et sur feu son mari. Je crois que j'ai été aussi choquée de Caroline par ses révélations qui permettent de comprendre un peu mieux son comportement.

    Ses révélations ont lieu car l'arrivée d'un personnage a bouleversé Mariah Ellison. Anne Perry nous présente en effet Samuel Ellison, le fils aîné du mari de Mariah dont la mère avait fui son mari en 1828 : Pourquoi cette fuite ? . Venu tout droit d'Amérique, il découvre donc une partie de sa famille. Ce personnage permet à l'auteure d'évoquer New York, la guerre de Sécession, les Indiens...

    Le fait que le roman laisse la belle part à Caroline permet également de nous replonger dans le milieu du théâtre puisque son nouveau mari, Joshua Fielding, est acteur. Ce monde artistique est tellement bien décrit qu'on s'y croirait ! Ici, l'auteur nous montre que certains acteurs sont prêts à déjouer la censure pour jouer des pièces évoquants des idées novatrices pour l'époque.

    Si l'enquête policière est loin d'être la meilleure, je n'en ai pas moins dévoré Half Moon Street tant l'évolution des personnages étaient captivante ! J'ai hâte de retrouver la série le mois prochain avec La conspiration de Whitechapel.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par joedi, Aujourd'hui

    Nouvelles chroniques des hauteurs de Jean-Michel Asselin

    Sur un banc, un vieil homme aux cheveux blancs déclame des poèmes, en tirant de temps en temps sur son narguilé. Chookout me traduit :
    Allons ! laissons jaillir des fleurs,
    versons du vin délicieux,
    crevons le plafond de l'Univers,
    entamons de nouveaux desseins.
    Et si la tristesse rassemble ses troupes pour verser le sang des amoureux,
    moi et l'échanson, nous allierons et éradiquerons ses essaims !
    > lire la suite

  • Par melete, Aujourd'hui

    Finale de Becca Fitzpatrick

    — J’imagine que tu as aussi installé une puce dans mon téléphone, dis-je, toujours stupéfaite à l’idée qu’il ait violé ma vie privée.
    — Exact, confirma-t-il sans ciller.
    — Si je comprends bien, je n’ai plus de secret pour toi. Son expression s’adoucit comme si, dans d’autres circonstances, il aurait esquissé un sourire.— À quelques détails près, mon ange.
    Bon, je l’avais bien cherché
    > lire la suite

  • Par Ledraveur, Aujourd'hui

    Apprentissage de la méditation : Comment vivre dans la plénitude de Sharon Salzberg

    Le contenu et la qualité de notre existence dépendent de notre niveau de conscience — un fait dont nous sommes cependant rarement... conscients. Peut-être avez-vous déjà entendu cette histoire, généralement attribuée à un vieil Indien d’Amérique, qui souligne le pouvoir de l’attention. Alors qu’il donne une leçon de vie à son petit-fils, un grand-père (il s’agit parfois d’une grand-mère) explique : « J'ai deux loups qui se battent dans mon cœur. L’un est vindicatif, craintif, envieux, rancunier, plein de ressentiment, fourbe. L’autre est aimant, compatissant, généreux, loyal et serein.
    — Lequel des deux va gagner l'interroge le petit garçon.
    — Celui que je nourrirai », répond le grand-père.
    Pourtant, ce n’est là qu’un aspect de la réalité. Effectivement, tout ce qui retient notre attention s’épanouit. C’est pourquoi, en nous focalisant sur le négatif et l’insignifiant, nous risquons de passer à côté du positif et de l’essentiel. Mais si, à l’inverse, nous refusons de voir ou d’affronter les aspects éprouvants ou douloureux de l’existence en niant leur réalité, notre monde se détraquera tout autant. Car tout ce qui ne retient pas notre attention se flétrit — c’est-à-dire descend au-dessous de notre niveau de conscience sans pour autant cesser d’affecter notre vie. De façon perverse, ignorer ce qui provoque de la souffrance ou nier les difficultés revient à nourrir le méchant loup. La méditation nous apprend à accorder notre attention à l’ensemble de l'expérience humaine et à chaque aspect de nous-mêmes.
    (p. 23)
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio