> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Maxime Gillio
    Maxime Gillio
    Salon du livre Les Halliennales 2014 - interview de Maxime Gillio, coorganisateur Interview de..
  • Laurent Gounelle
    Laurent Gounelle
    "Le jour où j'ai appris à vivre" par Laurent Gounelle Laurent Gounelle nous parle de son..
  • Laurent Gounelle
    Laurent Gounelle
    4 questions à Laurent Gounelle sur son livre "Le jour où j'ai appris à vivre" Laurent..

Nouvelle compétition autour de l'écologie et de la nature
Découvrez notre entretien avec Alex Alice
Découvrez la lecture commune du mois d'octobre

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Annie  Annie Pietri

    Dans cette histoire criminelle qui touche de près Louis XIV, le Roi demande à Louis Alexandre Bontemps de mener une enquête "moderne". Qu`est-ce que cela signifie en cette fin de 17ème siècle ? Comment se résolvaient les enquêtes à la cour du Roi ?

    Je ne suis pas une grande spécialiste du droit au 17è siècle, mais en résumé, à cette époque lorsqu`on était accusé d`un délit quelconque, on devait prouver son innocence. Aujourd`hui, le tribunal doit apporter la preuve de la culpabilité du suspect. C`est en demandant au héros du roman de fonctionner de cette manière que Louis XIV veut expérimenter ce qu`il appelle une enquête « moderne ». Bien sûr, cela relève de la fiction. Dans mon scénario, il fallait que je trouve un moyen pour justifier le fait que le roi ne confie pas l`enquête au chef de sa police, mais au héros qui n`a rien à voir avec la police.


    L`histoire commence par la découverte du corps sans vie d`Appolline de Flez-Cluzy. Comment présente-t-on ce type de macabre découverte à des jeunes lecteurs ? Quelles limites vous imposez-vous dans la description de ce genre de scènes ?

    Je ne m`interdis rien, à priori, mais je n`ai pas non plus envie de me lancer dans le genre « gore ».
    En l`occurrence, ce qui arrive à la...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



La vie d'Agatha Christie - auteure de 80 romans et nouvelles vendus à deux milliards d'exemplair...


Dans la campagne angevine, près de Cholet, Pierre Martino découvre qu’il est cocu. Armé d’un fusil, il se rend au motel où sa...


Elevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu'à faire les qu...


Je me suis levée, les mains tremblantes. J’entendais des chuchotements, des rires dans mon dos. J’ai pris le...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par bountyfrei, Aujourd'hui

    Chuuut ! de Janine Boissard

    Est-ce que la personne qui a écrit ce résumé a lu le livre? Non mais sérieusement? Voici mon propre résumé: Au moment de la mort de sa mère, Nils, dix-sept ans (même ça, c'est faux!), quitte Amsterdam pour rejoindre la demeure familiale, dirigée d'une main de maître par son grand-père, Edmond de Saint Junien. Son arrivée ne va pas plaire à tous, va révéler quelques jaloux, mais aussi des personnes paranoïaques, fausses et menteuses. Quelques semaines après son arrivée, il est retrouvé dans une cabane, avec le corps sans vie de la petite Maria entre ses bras. Ses tantes arrivent sur place, et l'accuse de viol et de meurtre, car c'est forcément sa faute, toutes les preuves sont contre lui. Mais est-ce vraiment lui?

    Voilà, un résumé qui résume mieux que l'autre résumé.

    Dans l'ensemble, l'histoire est plutôt bien, mais il y a pas mal de défauts. Tout d'abord, à la page 84, j'ai deviné qui était le véritable coupable, et pourquoi. Sur 320, ça craint. L'auteur n'a fait aucun effort pour cacher les éléments, malheureusement. Ensuite, les éléments ajoutés en plus à l'histoire, histoire de rajouter des pages en plus. L'histoire du petit Paulin qu'une des cousines garde, la relation entre cousins germains, la vie d'Agnès et son nouveau né... Bref, autant de petites choses qui n'influent pas sur l'histoire et qui servent un peu à rien.

    Ce qui a été particulièrement déroutant, c'est le changement de point de vue que l'auteur change tous les deux paragraphes. Un temps, c'est la point de vue d'une cousine, puis le point de vue de l'auteur, ect... Des fois, le changement s'opère en plein milieu de paragraphe. En bref, pour la fluidité, on repassera.

    Mais en dehors de tout ça, l'histoire et l'enquête qui suit après la découverte du coupable est fort sympathique, mais ça s'arrête là. J'en ressort mitigée, et pas plus satisfaite que ça. Dommage!
    > lire la suite

    • Livres 2.00/5
    Par bouma, Aujourd'hui

    Splat à la fête foraine de Rob Scotton

    Splat et ses amis vont à la fête foraine. Ils ont promis à leur amie Kattie de lui rapporter un souvenir car elle est coincée chez elle par un plâtre.

    L'aventure est attendue mais rigolote. Comme toujours, je trouve les illustrations moindre que les originales de Rob Scotton mais je ne suis pas sûre que les enfants s'en rendent compte.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Tari, Aujourd'hui

    Martyrs, Livre 1 de Olivier Peru

    Avant de commencer cette chronique, il faut que je vous avoue un truc : je lis rarement de la fantasy parce que je suis un peu feignante. La taille des pavés, et savoir qu’il va me falloir plusieurs chapitres, peut-être même une bonne centaine de pages avant d’être vraiment familière avec l’univers et les personnages, me fait souvent me tourner vers un autre genre par facilité. Pourtant, j’aime beaucoup la fantasy. Et c’est quand je tombe sur des pépites comme Martyrs que je me dis que je devrais vraiment faire l’effort d’en lire plus souvent.

    Martyrs nous raconte l’histoire d’Irmine et Helbrand, deux frères vivant dans la plus grande discrétion d’une part car ils sont descendant des Arserkers, un ancien peuple guerrier persécuté et exterminé des années auparavant, et d’autre part parce qu’ils gagnent leur vie en tant qu’assassins. Un jour, alors qu’il poursuit l’une de ses victimes dans une ville-fantôme, Irmine a la (bien peu agréable) surprise de tomber nez à nez avec... son propre fantôme, qui semble vouloir lui faire passer un message. En menant l’enquête sur cette étrange apparition, lui et son frère découvrent que leur destin semble être lié à celui d’un borgne, Arserker comme eux, qui a l’air de bien les connaître bien qu’eux ignorent tout de lui...

    Dire que mon résumé est minimaliste relève du plus doux des euphémismes. Il s’agit là uniquement du point de départ d’une intrigue infiniment plus complexe, qui dévoile petit à petit un grand complot politique au sein duquel Irmine et Helbrand ne sont finalement que des pions parmi d’autres. Et si Martyrs est leur histoire, les deux frères sont loin d’être les seuls personnages que nous suivons. Il y en a une multitude, tous aussi développés les uns que les autres, et qui ont tout autant leur rôle à jouer. Ce que j’ai apprécié, c’est que chacun a son histoire, sa personnalité avec ses côtés blancs et ses côtés noirs, aucun n’est foncièrement bon ou foncièrement mauvais. Et de ce fait il est impossible d’en détester aucun, on finit forcément par s’y attacher plus ou moins, même si on est dans un roman de dark fantasy, pas au royaume des Bisounours, donc tous ou presque on déjà fait couler du sang au moins une fois dans leur vie.

    Puisque je ne peux pas parler de tous les personnages à moins d’écrire une chronique de 10 pages plus efficace que le meilleur des somnifères, je vais seulement vous parler d’Irmine et Helbrand puisque c’est d’eux qu’il s’agit principalement. Les deux frères sont un peu comme le jour et la nuit : là où Helbrand, l’aîné, est avenant et charme par ses belles paroles, Irmine, le cadet, est plus taciturne et pèse ses mots. Je me suis plus rapidement attachée à Helbrand, mais finalement, c’est son petit frère qui m’a le plus plu bien qu’il m’ait fallu plus de temps pour le cerner et l’apprivoiser.
    Il y a les deux frères en tant que personnes distinctes, mais aussi les deux frères en tant qu’unité : j’ai beaucoup aimé la relation entre les deux. Orphelins, livrés à eux-mêmes dès un très jeune âge, ils sont tout ce qu’il reste à l’autre, et de ce fait leur lien fraternel est très fort, très beau.

    L’univers créé par l’auteur est très riche, les personnages nombreux et tous très fouillés, l’intrigue complexe, tout ça implique donc beaucoup de description et de narration, passages que je redoute toujours un peu mais qui, grâce à la plume de l’auteur, sont passés tous seuls. Son style est très « visuel » (peut-être est-ce dû au fait qu’il est aussi illustrateur ?) et mélange à la fois des tournures sophistiquées et du langage familier, donnant un caractère « authentique » à son récit. En tous cas, moi, je m’y voyais.

    La fin est incontestablement surprenante, ce n’est pas vraiment un cliffhanger, mais un retournement de situation qui remet beaucoup de choses en question. Déjà que l’intrigue recèle pas mal de mystères, voilà que cette fin en rajoute encore. J’ai vraiment hâte de voir comment l’auteur va mener la suite de son récit avec cette nouvelle donne.

    En bref, un récit captivant sans être bourré d’action, qui pose les bases d’une intrigue politique complexe avec des personnages bien loin de nous avoir révélé toutes leurs facettes. L’histoire va sans doute prendre un tournant complètement différent par la suite au vu du rebondissement final et j’ai hâte de voir que qu’elle nous réserve.

    Je vous le recommande si : vous aimez la fantasy, les intrigues complexes sans forcément beaucoup d’action.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Pavlik, Aujourd'hui

    Le manoir de l'enfer de Steve Jackson

    155

    Vous pénétrez dans une chambre à coucher décorée avec goût. Un détail que vous remarquez immédiatement vous décourage quelque peu : la fenêtre est munie de barreaux ! Vous espérez qu'ils ont été placés là plus dans l'intention d'empêcher des visiteurs indésirables de pénétrer dans le manoir, que d'empêcher ses hôtes d'en sortir.

    > lire la suite

  • Par bouma, Aujourd'hui

    Splat à la fête foraine de Rob Scotton

    - On pourrait rapporter un chapeau rigolo à Kattie ? suggère Plume.
    - Mais ça risque d'aplatir ses poils, prévient Splat.

  • Par bouma, Aujourd'hui

    Splat à la mer de Rob Scotton

    Il me faut d'abord une bonne glace au poisson, se dit Splat.
    Mais après, chasse au coquillage !

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio