> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Eric-Emmanuel Schmitt
    Eric-Emmanuel Schmitt
    Liste des livres cités : Le charme discret de l'intestin - Giulia Enders Le sumo qui ne pouvait..
  • Jean-François Kieffer
    Jean-François Kieffer
    Jean-Francois Kieffer - Les aventures de Loupio .Dans le cadre de la 29ème Fêtes Médiévales de..
  • Christophe Bonneuil
    Christophe Bonneuil
    Christophe Bonneuil - Crime climatique stop ! .Christophe Bonneuil vous présente l'ouvrage "Crime..

Gagnez le dernier roman de Paul Colize et venez le rencontrer
Participez au challenge éditeurs de la rentrée
Prix du roman Fnac : la sélection finale

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Alice  Alice Moine


    Faits d’hiver raconte le destin de dix hommes et femmes habitant un immeuble, juste avant que ce dernier n’explose à cause d’une fuite de gaz. Veille femme, jeune homme, vous incarnez tous types de profils. De quoi vous êtes-vous inspirée pour imaginer les réactions de chacun ? Certains profils sont-ils plus facile à mettre en scène que d’autres ?


    L`inspiration me vient de mes expériences personnelles, de mes observations et des fruits de mon imagination. Au quotidien, je passe mon temps à me mettre dans la peau des autres, à envisager comment je réagirais à leur place. Dans Faits d`hiver écrit à la première personne, je me suis mise dans la peau d`une vieille femme acariâtre, d`un jeune maquettiste, d`une femme trahie ou d`un garagiste retraité. Il y a un peu de moi dans chacun d`eux mais ils possèdent leur logique propre. L`essentiel est de rester à l`écoute de ces « moi » virtuels.



    Le roman est constitué de dix chapitres, peignant chacun le portrait d’un habitant. Pourquoi avez-vous choisi ce format de nouvelles qui se déroulent dans une temporalité très courte et pas celui d’un unique roman ?


    Les histoires me sont venues les unes après les autres. Un beau jour, j`ai remarqué qu`elles avaient des points communs : une grande ville, l`immeuble… J`ai réuni les destins sous le même toit...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Dans le Paris des années cinquante, où règnent Sartre et l'existentialisme, nous faisons la connaissance de Daniel Br...


Javi, dit le maigrichon, est un adolescent de 16 ans qui, à l'insu de sa famille, a quitté l'école pour devenir une sorte de m...


Une grand-mère habille son petit-fils en petite-fille. Outre une réflexion sur la définition de soi à travers son corps et s...


Dans le premier tome (1978-1984) le petit Riad était balloté entre la Libye, la Bretagne et la Syrie. Dans ce se...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 3.00/5
    Par AndreeLaPapivore, Aujourd'hui

    Le crime du comte Neville de Amélie Nothomb

    Comme d'habitude, ce n'est pas avec la quatrième de couverture que l'on va savoir de quoi parle le dernier roman d'Amélie Nothomb ; le titre est dans ce cas précis bien plus révélateur que la citation mise en avant ! Pour faire court, en allant rechercher sa fille à priori fugueuse chez une voyante, le comte Neville reçoit une prédiction embarrassante : lors de la prochaine fête qu'il donnera, il tuera un invité. Noblesse oblige, ce meurtre doit avoir un certain panache et ne pas déroger aux règles en vigueur dans l'aristocratie belge ; le comte Neville tente alors de trouver la victime idéale tout en organisant la dernière garden-party annuelle qui aura lieu dans le château familial.
    Le crime du comte Neville contient la plupart des éléments constitutifs des romans d'Amélie Nothomb : un texte court au vocabulaire riche, des patronymes improbables, de longs dialogues teintés de philosophie, des références littéraires, du champagne et des notions de savoir-vivre qui peuvent parfois paraitre désuètes. On aime ou on n'aime pas. Personnellement cela me m'a jamais dérangée, si bien qu'Amélie Nothomb est devenue pour moi un rendez-vous incontournable de la rentrée littéraire... Bien sûr il y a des hauts et des bas, j'ai adoré certains titres et peu apprécié d'autres lectures. Le crime du comte Neville entre pour moi dans la catégorie "peut mieux faire" : le roman se lit bien (et vite, trop vite même !), le style est agréable, il y a une légère touche d'humour, mais je ne lui ai pas trouvé grand intérêt. La conclusion, qui ressemble à un gag, abrupte et rapide, m'a laissée comme un goût d'inachevé qui m'a dérangée. J'avais adoré Pétronille l'année dernière, Le crime du comte Neville ne me laissera pas un souvenir impérissable.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par menlab, Aujourd'hui

    Le gourmet solitaire de Jirô Taniguchi

    Il faut bien le dire, il ne se passe pas grand chose... mais ça donne faim, envie de faire un tour là-bas, pour déguster et apprendre :)

    • Livres 0.00/5
    Par truc33, Aujourd'hui

    Extrêmement fort et incroyablement près de Jonathan Safran Foer

    Un peu dur de rentrer dans ce livre mais on comprend vite qu il va s y passer quelque chose de très fort. Un jeune garçon très perturbé par la mort tragique de son père le 11 septembre dans les tours tenté de survivre et de se reconstruire. En parallèle on suit la vie de ses grands parents paternels : son grand père qui n'a pas su élever son fils souffre et tente de recréer le lien avec sa famille. Très poignant et beaucoup de création de mise en page dans ce livre. Lire les autres ouvrages de cet auteur.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio