> tous les quiz littéraires Derniers quiz littéraires


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Sylvie Tonnelier
    Sylvie Tonnelier
    Fred, le bonhomme de neige au crochet - L'Atelier Edisaxe Sylvie Tonnelier vous invite à..
  • Frédéric Lenoir
    Frédéric Lenoir
    Coeur de cristal - Frédéric LENOIR Il était une fois... Dans un royaume lointain, un jeune..
  • Félix Leclerc
    Félix Leclerc
    Rature et lit: Métier critique Bienvenue à Rature et lit : métier critique Rature et lit font..

Découvrez notre entretien avec Alex Alice
Découvrez notre nouveau Challenge ABC Critiques
Découvrez la lecture commune du mois d'octobre

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Jérôme  Jérôme Charyn

    Bronx amer se présente sous la forme de 13 courtes histoires. Cela fait plusieurs années que vous n`aviez pas écrit de nouvelles. Pourquoi avoir choisi ce genre littéraire pour parler du Bronx ?

    Marie-Pierre Bay, mon éditeur au Mercure de France, m`a demandé pourquoi je n`avais pas écrit de recueil d`histoires sur le Bronx. Cela m`a directement renvoyé à mon passé. L`art d`écrire des histoires fut difficile à apprendre -c`est un art de bijoutier et j`ai essayé de l`apprendre.
    Dans mon introduction, je raconte comment Robert Moses a ruiné le Bronx en faisant passer une autoroute en plein cœur du quartier. C`est ce qui m`a réellement inspiré dans l`écriture de ces histoires : treize aperçus d`un monde ruiné.


    Ces personnages qui peuplent les treize nouvelles de votre recueil, pourraient-ils vivre ailleurs que dans le Bronx ? Qu`est-ce qui les rattache à ce quartier ?

    Bon nombre d`entre eux ont essayé de fuir le plus loin possible du Bronx, mais ce quartier vit toujours en eux, telle une mélodie dans leur tête. Il faut voir le livre comme une sorte de chanson, avec différentes entrées.


    Une place importante est...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



La vie d'Agatha Christie - auteure de 80 romans et nouvelles vendus à deux milliards d'exemplair...


Dans la campagne angevine, près de Cholet, Pierre Martino découvre qu’il est cocu. Armé d’un fusil, il se rend au motel où sa...


Je me suis levée, les mains tremblantes. J’entendais des chuchotements, des rires dans mon dos. J’ai pris le...


Elevée par les vieilles barbes du Jordan College à Oxford, la jeune Lyra ne pense qu'à faire les qu...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 5.00/5
    Par Mimone, Aujourd'hui

    Les fables de Félix Leclerc: Les quatre saisons de inconnu

    C`est un merveilleux livre. Il est très intéressant pour les amateurs de Félix. C`est un extrait de son livre Allegro.
    - Chez les siffleux
    - Chez les perdrix
    - Histoire d`une mouche
    - Coucher de soleil

    • Livres 0.00/5
    Par Jaaa, Aujourd'hui

    Trois carrés rouges sur fond noir de Tonino Benacquista

    Antoine est un jeune adulte plutôt solitaire qui se passionne de billard et qui travaille sans grand intérêt dans une galerie d'Art. Au moment où je commençait à me faire à l'idée que c'était un roman sur le billard, un événement tragique détourne le cours de la vie d'Antoine pour se centrer sur l'Art. non pas l'Art pour l'Art, mais l'Art pour la Vengeance....
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par denisarnoud, Aujourd'hui

    L'Écrivain National de Serge Joncour

    Serge, écrivain, arrive dans une petite ville du centre de la France ou il est invité pour une résidence. Il devra rencontrer la population lors de séances de dédicaces, participer à des rencontres en librairie ou en médiathèque ou animer des atelier d'écriture et publier un feuilleton dans le journal local. C'est avec plaisir qu'il accepte l'invitation, une occasion pour lui de se mettre au vert et de pouvoir écrire tranquillement. Mais en arrivant Serge lit dans le journal un article sur un fait divers venant juste de se produire. Un vieux paysan un original et très riche aurait disparu et un jeune couple de marginaux serait suspecté de son meurtre, le jeune homme étant même incarcéré. Serge est aussitôt attiré, comme happé par le magnétisme dégagé, par le jeune femme, Dora. Il va se mettre contre toute attente, sous le regard réprobateur de la plupart des habitants à enquêter sur cette affaire, à se rapprocher de la jeune femme.


    Dans ce roman on découvre les aspects du métier d'écrivain au jour le jour, le rapport de l'auteur aux mots, à la lecture, son rapport aux gens lors de ces rencontre littéraires ou il doit parler de son oeuvre.

    "Les autres on les croise toujours de trop loin, c'est pourquoi les livres sont là. Les livres c'est l'antidote à cette distance, au moins dans les livres on accède à ces êtres irrémédiablement manqués dans la vie, ces intangibles auxquels on n'aura jamais parlé , mais qui, pour peu de se plonger dans leur histoire, nous livreront tout de leurs intimes ressorts, lire , c'est se plonger au coeur d'inconnus dont on percevra la plus intime rumination de leur détresse. Lire c'est voir le monde par mille regards, c'est toucher l'autre dans son essentiel secret, c'est la réponse providentielle à ce grand défaut que l'on a de n'être que soi."

    Et comme l'auteur nous tombons sous le charme, de la belle, de la magnétique, de l'énigmatique Dora avec qui le narrateur va vivre une histoire d'amour compliquée. Une histoire d'amour née du fait divers et rendu impossible par lui.


    "Cette fille me fascinait. D'une certaine façon elle était comme moi, une exilée du réel, une malmenée, sinon qu'elle, elle était allée jusqu'au bout , une héroïne mais pour de vrai, maudite ou adulée, traquée en pleine page dans les journaux et insultée là dans la rue. Oui, cette fille était une héroïne, ça se voyait à sa manière de survoler les choses, à cette élégance de ne même pas entendre les insultes, à sa façon de manoeuvrer sa vieille camionnette comme un hors-bord d'acajou, avec le magnétisme détaché de celles qui invitent à se damner."


    L'écrivain national est un roman mais bien plus qu'un roman c'est une sorte d'OVNI littéraire qui mélange les genres En effet on passe de l'autofiction ou roman autobiographique, au roman policier, au thriller politique régional, au roman d'amour. Un superbe roman servi par une plume à la fois tendre, drôle, poétique, parfois féroce mais toujours si juste. Un roman qui m'a "parlé", qui m'a touché au coeur. Des romans tels que le vôtre on en redemande Mr Joncour.


    "Vivre c'est accepter de perdre, quitte à en être gorgé de remords, quitte à regretter. Trop souvent j'en suis resté là, à ne pas oser, par manque d'initiative et d'audace. J'ai en moi tout un ballet d'occasions ratées, d'amours non franchies, de sourires jamais atteints. A croire que mon destin m'a été volé par un être qui m'a pris ma place, un usurpateur qui a revêtu mes traits et mes contours, un importun qui aura substitué la peur au courage, l'indolence à la détermination, un être qui au total aura fait de moi l'habitant d'un corps en faux-semblant, un corps jamais plus grand que son ombre."
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par denisarnoud, Aujourd'hui

    L'Écrivain National de Serge Joncour

    Les autres on les croise toujours de trop loin, c'est pourquoi les livres sont là. Les livres c'est l'antidote à cette distance, au moins dans les livres on accède à ces êtres irrémédiablement manqués dans la vie, ces intangibles auxquels on n'aura jamais parlé , mais qui, pour peu de se plonger dans leur histoire, nous livreront tout de leurs intimes ressorts, lire , c'est se plonger au coeur d'inconnus dont on percevra la plus intime rumination de leur détresse. Lire c'est voir le monde par mille regards, c'est toucher l'autre dans son essentiel secret, c'est la réponse providentielle à ce grand défaut que l'on a de n'être que soi.
    > lire la suite

  • Par denisarnoud, Aujourd'hui

    L'Écrivain National de Serge Joncour

    Cette fille me fascinait. D'une certaine façon elle était comme moi, une exilée du réel, une malmenée, sinon qu'elle, elle était allée jusqu'au bout , une héroïne mais pour de vrai, maudite ou adulée, traquée en pleine page dans les journaux et insultée là dans la rue. Oui, cette fille était une héroïne, ça se voyait à sa manière de survoler les choses, à cette élégance de ne même pas entendre les insultes, à sa façon de manoeuvrer sa vieille camionnette comme un hors-bord d'acajou, avec le magnétisme détaché de celles qui invitent à se damner.
    > lire la suite

  • Par isaraymond, Aujourd'hui

    Rannaï de Karine Raymond

    Mais, au-delà de leurs nombreux défauts, il voyait désormais que toutes leurs actions reposaient sur un principe simple: la beauté de la diversité. Selon eux, une monde sans débats était un monde mort. p.53

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   romance   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio