> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Kazuo Ishiguro
    Kazuo Ishiguro
    Kazuo Ishiguro, entretien avec Florent Georgesco .Kazuo Ishiguro est né au Japon en 1954. Il suit..
  • Karim Miské
    Karim Miské
    Karim Miské - N'appartenir .Karim Miské vous présente son ouvrage "N'appartenir" aux éditions..
  • Jean-Didier Vincent
    Jean-Didier Vincent
    Jean-Didier Vincent - Biologie du couple .Jean-Didier Vincent vous présente son ouvrage "Biologie..

Les écrivains et Twitter
Découvrez notre dossier sur Jean Teulé
Gagnez la Babelio Box de l'été

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Milena  Milena Busquets


    Blanca, l’héroïne de votre roman, vient tout juste de perdre sa mère. Au début de l’ouvrage, cette dernière est décrite par sa fille comme une personne amère et égoïste, mais son portrait s’adoucit à mesure que le récit avance. Pensez-vous que le deuil implique une phase de rejet du défunt ?


    Je ne crois pas du tout que la mère soit décrite comme une personne amère, comme quelqu’un de compliqué peut-être, comme quelqu’un qui soufre (on devient tous un peu méchants quand on souffre), mais pas amère. Et non, dans mon cas, il ni a pas eu « une phase de rejet ».


    Les femmes apparaissent comme les actrices principales de ce roman, notamment Blanca, sa mère et ses amies. Souhaitiez-vous faire passer un message particulier à ce sujet ?


    Non. Je crois que c’est un roman avec plein d’hommes, et que les hommes sont des personnages importants, à travers d’eux Blanca cherche à se sauver, à retourner à la vie.


    Le père de la narratrice n’est d’ailleurs que très peu évoqué dans l’ouvrage. Pensez-vous que les relations mères-filles soient les plus fortes et les plus compliquées ?


    Pas plus fortes, plus compliquées peut-être. J’ai choisi de parler de la relation mère-fille dans ce roman, peut-être dans le prochain je parlerais de la relation père-fille,...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Dans le premier tome (1978-1984) le petit Riad était balloté entre la Libye, la Bretagne et la Syrie. Dans ce se...


Suivez le quotidien d’un manoir perdu dans la campagne Londonienne, dont le propriétaire est un jeune garçon de 12 an...


Ce livre est LE guide pour toutes les femmes imparfaite*. Vous y découvrirez no...


Deux auteurs de bande dessinée peuvent-ils survivre dans la jungle ? Partis quelques jours en pleine forêt guyanaise avec deu...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par LibrairieLeFailler, Aujourd'hui

    La source de Maxime Fleury

    Sur une Terre stérile et dévastée, où les vestiges de l’ancien monde côtoient des tribus parfois hostiles, la survie est quotidienne. Seule source d’espoir : trouver
    un jour la Source, lieu idyllique qui aurait le pouvoir de ramener l’abondance perdue.
    Albeda et Tilo, deux jeunes adolescents, se lancent sur les routes pour accomplir leur errance. Leur mission ? Trouver cette mystérieuse source, envers et contre tout. S’annonce alors un périple semé d’embuches, de rencontres et, peut-être d’espoir…
    Une dystopie, à la lisière du conte, accessible dès 11 ans.
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par LibrairieLeFailler, Aujourd'hui

    Hôtel Summertime, tome 1 : Amy de Louise Byron

    Pas facile le quotidien au sein d’une famille nouvellement recomposée…
    Et encore moins facile de devoir partir en vacances chez des grands parents
    qu’on ne connait pas, le tout flanqué d’une demi-soeur qui vous déteste ! Ce que ne sait pas encore Amy, c’est que cet été va lui réserver bien des surprises : un nouvel ami et un vieil hôtel à l’abandon ! Sans oublier l’affreux monsieur Richards contre qui il va falloir se battre … De quoi rythmer ses vacances et ne pas s’ennuyer !
    > lire la suite

    • Livres 0.00/5
    Par Rodin_Marcel, Aujourd'hui

    La Belle dormit cent ans : Une enquête de Varg Veum, le privé norvégien de Gunnar Staalesen

    Staalesen Gunnar, - "La Belle dormit cent ans" – Gaïa, 2002 (ISBN 978-207031051) cop. de l'original norvégien en 1980 - appartient au cycle des romans relatant les aventures du dective privé Varg Veum.

    Après "Comme dans un miroir" (cf recension), c'est donc le deuxième roman policier de cet auteur que je lis. Il faut croire que c'est bien écrit, puisque je l'ai lu quasiment d'une traite, comme ce devrait être le cas pour tout roman policier digne de ce nom.

    L'intrigue est bien menée, mais souffre de quelques longueurs (des descriptions de paysages certes quelque peu poétiques mais qui cassent le rythme) et surtout de deux ou trois lieux communs hélas récurrents aujourd'hui dans les romans policiers : la piètre vie sentimentale de l'enquêteur accompagnée de l'incontournable mais pitoyable scène de sexe destinée à renforcer la démonstration, sa voiture à deux doigts de rendre l'âme, son enfant perdu de vue, la solitude et l'alcoolisme dans un appartement de vieux garçon, tout ça est déjà tellement tellement ressassé !.

    Passons sur ces lieux communs. Ce roman se rachète par la mise en scène des relations entres adultes et adolescent(-e)s aujourd'hui, et surtout par son évocation de la descente aux enfers vécue par ces jeunes issus de familles aisées victimes de la drogue jusqu'à la prostitution la plus sordide. Pour l'auteur, dans ce roman, cette dégringolade est provoquée par un gros traumatisme familial, sur le mode "ah toutes ces familles bon chic bon genre sont finalement des foyers de vices" ce qui est un peu court.
    Pour ma part, j'aurais préféré trouver une explication incluant aussi la destruction des garde-fous qui existaient encore dans les années 1980, et qu'une certaine caste de privilégiés a tout fait pour détruire de façon à livrer les individus sans défense à toutes ces industries de la consommation la plus vulgaire. Pour ne prendre qu'un exemple, le quotidien de la gauche caviar bobo-intello, Le Monde, ne rate aucune occasion de proposer la légalisation du cannabis : c'est une véritable obsession chez cette caste mortifère, et l'on sait qu'ils comptent sur l'effet domino pour ensuite légaliser le reste, salle de shoot à l'appui (comme ils sont en train de le faire pour détruire la filiation ou instaurer l'euthanasie).
    Cet auteur mérite d'être suivi, pour voir...
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Dosamuse, Aujourd'hui

    Voyages en train de Collectif

    Je crus bon de modifier ma tactique. Quand un homme tient le même raisonnement que vous, le mieux est d'abandonner prestement votre façon de voir et d'en adopter une autre. (Jack London)

  • Par opera64, Aujourd'hui

    La maladie d'Alzheimer - A domicile - Le guide de l'aidant au quotidien de Nathalie Decatoire

    Cet engagement correspond à un devoir légitime.
    Selon les cas, il perpétue des comportements familiaux :
    "On s'est toujours occupé des parents"
    Il est interprété comme étant le remboursement d'une dette :
    "Quand j'étais petit tu as pris soin de moi, c'est à mon tour maintenant."
    ou bien encore il réalise une transmissions de la dette :
    "Mes enfants s'occuperont de moi plus tard." p 17
    > lire la suite

  • Par nadejda, Aujourd'hui

    Brisants de Vincent La Soudière

    C'est Djellâl-Eddȋn-Rȏumȋ qui chantait :
    "Je demandais : ȏ mon idole, où est ton temple ?"

    Elle me répondit :
    "Dans les débris de ton coeur ruiné.
    Je suis le soleil : mes rayons pénètrent dans tes décombres,
    ȏ passionné, que ton palais s'écroule !"

    Et encore :
    "En ta présence, je ne dors pas à cause de tes charmes.
    Sans ta présence, je ne dors pas à cause de mes larmes.
    Ȏ Dieu ! en ces nuits je veille..."

    Aussi longtemps que de telles paroles sortiront d'une bouche d'homme, le monde se retiendra de capituler.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio