> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Bernard Géniès
    Bernard Géniès
    Dans les coulisses d'une oeuvre : Poussin au Louvre .À l?occasion du 350e anniversaire de la mort..
  • Dante Alighieri
    Dante Alighieri
    Francesco Fioretti - le livre secret de Dante .Francesco Fioretti vous présente son ouvrage "Le..
  • Jacques Audiard
    Jacques Audiard
    Jacques Audiard, "le cinéaste aimé des cinéastes" .Le cinéaste français Jacques Audiard a remporté..

Gagnez Fenêtre sur crime et rencontrez Linwood Barclay
Recevez un livre en échange d'une critique mercredi 27 mai
Participez au défi d'écriture autour du thème

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Cécile  Cécile Reyboz


    Dans ce roman autobiographique, vous refaites le fil de votre vie, de la rencontre de vos parents à votre vie actuelle. Quel a été le déclencheur de ce récit ?

    Le mystère de ma (non-)relation avec ma sœur. Une énigme devenue un peu moins douloureuse avec le temps, sur laquelle je voulais écrire. On écrit mieux sur ce qu`on ne maîtrise pas tout à fait, et les relations humaines englobent tous les mystères. Pour parler d`elle et de moi, il fallait raconter nos parents, et Ivry, et tout ce que j`avais vécu avec, puis sans elle. J`ai tiré sur le fil.



    Ce roman retrace aussi les évolutions d`une certaine génération qui a grandi dans les années 1970. Malgré des vies et des rapports familiaux forcément différents, de nombreux lecteurs se sont reconnus dans cet ouvrage. Comment l`expliquez-vous ?

    J`ai voulu restituer tout ce qui compose une vie, les sensations, mots, et bruits captés de l`enfance au monde du travail, en passant par les vacances à la mer… les modes et les allures, la découverte du langage juridique, la découverte des subtiles différences selon les milieux sociaux, mais aussi les chansons, le nom des feuilletons télé, tous les bruits de la vie !


    Cette histoire brasse les étapes universelles : apprentissages, ambitions, déceptions et limites, tout le monde connaît cela....



> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Alors naît Catharsis. Un livre thérapeutique où Luz nous livre par petites nouvelles ses pensées, son quotidien depuis ce jour qui a boule...


Recueil de sept histoires parues au Japon entre 1968 et 1973, dans lesquelles l'angoisse côtoie l'horreur. Elles mette...


Paris 1910. Alors que la ville est envahie par les eaux de la grande crue de la Seine, un couple d'américains croulant sous les ...


Willa Ayre s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des peti...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par Hillel, Aujourd'hui

    Le suivant sur la liste de Manon Fargetton

    "Le suivant sur la liste" est le premier volet d'une série complètement différente de "June", un polar ou thriller jeunesse rythmé et captivant. Aussitôt commencé, aussitôt englouti. Un véritable petit bonheur de lecture ni trop jeune, ni trop sérieux, avec ce juste équilibre que j'aime dans cette littérature pour jeunes adultes. Trouver le savant mélange entre l'intelligence et la légèreté, entre la maturité et le côté ado... Bref, ici, le récit est bien mené, l'histoire se tient. Au centre d'une intrigue autour de meurtres, de manipulations génétiques et d’associations malfaisantes, 4 ados se retrouvent embarqués malgré eux. Une sombre aventure. L'histoire n'est pas légère et plonge ces quatre personnages dans de sacrés tourments, comme la maladie psychiatrique, la perte d'un parent, la découverte de son identité, etc...

    Certes, nous sommes loin des amourettes de collège, mais le tout reste léger et agréable à lire, les personnages sont très attachants.
    Nous sommes aussi loin de la poésie de "June", de la fantasy qu'affectionne Manon, mais il y aura quand même une petite touche de mystère et d'étrange pour donner un peu d'originalité à une enquête assez classique.

    Ce qui est sympa, c'est d'alterner entre 4 points de vue, 4 héros que nous découvrons tour à tour. Chacun s'épanche sur ses propres émotions buts et affinités avec l'un ou l'autre de la bande. J'ai eu l'impression de me retrouver dans "le club des cinq" avec pas mal de psychologie, d'émotion et une pointe de romance en plus...
    Alors effectivement Samuel est agaçant, Morgane est trop hautaine, Izia est trop directe, et Timothée trop angoissé, mais tous ont leur charme qui trouvera, sans nul doute, ses adeptes.

    En bref, j'ai réellement passé un très bon moment, je comprends que ce titre aie remporté le "prix du journal de Mickey" et je le conseille à tous les jeunes comme les moins jeunes lecteurs.
    D'ailleurs je vais dés lors me jeter sur la suite qui propose de retrouver les personnages, 3 ans après.
    > lire la suite

    • Livres 4.00/5
    Par Loryane, Aujourd'hui

    Les Vampires de Chicago, tome 5 : Morsures en eaux troubles de Chloe Neill

    Un cinquième tome qui déborde de rebondissements. J'en suis toute retournée ; mais je vais éviter de spoiler l'histoire sinon il n'y aurait plus aucune surprise pour ceux qui veulent le lire. Parce qu'en effet j'ai été étonné plusieurs fois par cette lecture, et j'ai encore plus de questionnement sur ce qu'il va se passer par la suite ; il y a tellement de mystère que c'est captivant de début à la fin. Je pense sincèrement que « Morsures en eaux troubles » est le meilleur opus de cette saga, peut-être même le plus abouti.

    Merit est de plus en plus responsable et mature, ce qui me plait chez son personnage c'est cette évolution qui se fait petit à petit mais avec une excellente construction. Elle est très courageuse, prête à tout pour sauver et protéger les membres de la Maison Cadogan. Son tempérament est vraiment plaisant, ce qui me chagrine pour elle c'est la culpabilité qu'elle ressent alors qu'elle n'est aucunement fautive de ce qui a pu arriver ; c'est quelqu'un de bien et je m'attache de plus en plus à cette femme forte et tenace.
    Jonah ; c'est lui le protagoniste principal masculin de ce cinquième roman ; franchement je l'aime beaucoup. Il est séduisant, gentil et très prévenant ; il est le partenaire de Merit pour enquêter sur les problèmes que la ville rencontre. Au fond même si dans certains passages il est absent, je me suis pris d'affection pour lui et sa personnalité, ça se sent que c'est un héros de confiance et loyal.

    Pour les autres personnages ; je n'ai aucun avis à leur sujet même si Malory me laisse totalement perplexe, son changement est choquant et déséquilibrant. Catcher est presque comme d'habitude, malgré la fatigue qui le gagne ; il reste un homme acariâtre mais avec un grand cœur.

    Franchement ; il y a du suspense même si je suppose que la révélation n'est pas si grandiose que ça. C'était prévisible dans un sens. Pour l'originalité, on repassera ; certes l'auteur mets des touches personnelles et il y a une certaine maturité, ce qui donne assurément du charme et du pouvoir au roman. En effet les protagonistes ont au minimum une vingtaine d'années et la plupart ce sont des vampires « jeune » physiquement mais pas dans l'esprit. Il y a une petite partie d'émotion quand même, elle est faible mais intéressante et prenante ; sauf que ces sentiments se situe seulement à la fin du récit et les principales sensations que j'ai pu ressentir c'est au moment où Merit fait des cauchemars-visions ; bien que je recherchais beaucoup plus de sensibilité à cause du dénouement du précédent tome qui était spectaculaire et assez triste ; c'est une suite un peu creuse mais je reste agréablement surprise par la tournure que prends la synopsis tout de même.

    Chloe Neill a une plume de plus en plus passionnante, c'est simple et agréable à lire ; mais son écriture m'envoie toujours dans son univers, ce qui est magique. Le fait qu'il n'y est pas de vocabulaire vulgaire ou cru et qu'elle ne base pas l'histoire sur une grande romance ; est très plaisant à lire.

    Je finalise cette critique avec quelques mots : Plus cette saga avance et plus elle est envoûtante et pleine de rebondissements. Sincèrement il n'y a pas tellement d'action, mais des investigations et elles sont bien menées ; comme une vraie enquête policière et c'est se mélange qui est intéressant et très bien exploiter. Merit me plait de plus en plus et j'ai un petit coup de cœur pour Jonah, par contre je suis assez déçue par le comportement de Mallory mais je n'en dirais pas plus à ce propos. Quelques sentiments par-ci par-là, mais pas assez pour en être ému. Du mystère et une belle plume, un assemblage qui forme une excellente intrigue et c'est suffisant pour que le livre m'ai conquise, une suite vraiment à la hauteur !
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par ocekarate, Aujourd'hui

    L'Odyssée de Homère

    L'odyssée est un roman incroyable il est écrit dans un vocabulaire riche et de façon poétique. J'ai vraiment appréciée ce roman que j'ai eu la chance de découvrir en cours de français. Homère à su nous transporter à l'époque d'Ulysse tant par les expressions que par la façon de penser des personnages. Bien que peu vraisemblable le voyage de Ulysse pour retrouver sa femme est rempli d'action et nous fait découvrir l'univers de la mythologie grecque.

    De plus on découvre un personnage loyal, rusé et courageux qui saura braver les épreuves afin de retrouver sa chère et tendre épouse, Pénéloppe.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

  • Par Tostaky61, Aujourd'hui

    22/11/63 de Stephen King

    Il m'est également venu à l'esprit que vivre dans le passé, c'était un peu comme vivre sous l'eau et respirer avec un tuba.

  • Par Johanna14, Aujourd'hui

    Un miracle en équilibre de Lucia Etxebarria

    Il faut parfois renoncer au passé pour jouir du présent.L'oubli répond à une logique économique , c'est un procédé qu'adopte la vie pour se libérer de l'angoisse et poursuivre son chemin, un subterfuge paresseux et pourtant fécond, comme si l'esprit se mettait en jachère pour pouvoir semer de nouveaux plants par la suite.C,est pourquoi certains épisodes sont relégués dans le grenier de l'oubli, dans cet entrepôt qu'on ne peut visiter qu'en rêve, sans pouvoir en rapporter, au réveil, rien de ce qu'on y a découvert.
    > lire la suite

  • Par TheWind, Aujourd'hui

    La douane volante de François Place

    Long, long, très long voyage, et la voûte si près du crâne, la fatigue plaintive de l'essieu, le grincement des roues et le vacarme de leurs grands cercles de fer, les pas lourds du cheval, le bois qui gémit à chaque ressaut de la descente, et le noir absolu dans lequel tout se propage, et qui fait qu'on est soi-même pierre, sabot, bois, fer, et tête de douleur.
    > lire la suite

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio