> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Joël Parnotte
    Joël Parnotte
    Découvrez le coup de c?ur 2015 d'Emmanuel, libraire à la Mystérieuse Librairie Nantaise. La Maître..
  •  Université Paris-Sorbonne
    Université Paris-Sorbonne
    Conférence - La comédie russe par Luba Jurgenson .Et si nous nous demandions pourquoi nous avons..
  •  Université Paris-Sorbonne
    Université Paris-Sorbonne
    Conférence - La comédie espagnole par Yves Germain .Et si nous nous demandions pourquoi nous avons..

Participez au club de lecture de septembre
Participez au challenge éditeurs de la rentrée
Laurent Binet, lauréat 2015

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Astrid  Astrid Manfredi


    Votre roman se déroule dans un cadre très sombre, celui d’une banlieue sauvage et désespérée. Quelle expérience avez-vous de la banlieue ? Sur quoi vous êtes-vous appuyée pour donner vie à ce décor ?


    En premier lieu, je suis animée par une insatiable curiosité pour les êtres humains, sans discrimination et quels que soient leurs horizons. Par ailleurs, j’ai eu l’occasion, dans ma jeunesse notamment, de fréquenter divers milieux, dont celui de la banlieue. La cocotte-minute frémissait déjà et on sentait que le vent allait tourner. Un vent aussi rouge qu’impitoyable, issu d’un fort sentiment d’abandon et de rejet. C’est quelque chose qui m’a beaucoup marquée. Après, c’est une histoire de littérature et de liberté, celle du romancier, qui par le travail de l’écriture peut s’approprier n’importe quel milieu s’il sait l’écouter et l’observer un peu.



    Vos personnages sont brisés et semblent enfermés dans un quotidien auquel ils ne voient pas d’issue possible. C’est le manque d’espoir qui précipite la chute ?


    Oui. Pour eux, l’espoir c’est vouloir. Vouloir quelque chose puisque l’avenir n’est pas un mot qui fait partie de leur vocabulaire. La petite barbare et sa bande de jeunes animaux féroces ne veulent rien d’autre qu’accumuler des biens, ces biens vides et rutilants qu’exposent les vitrines des magasins. Ils...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Grandis un peu, Titeuf ! La vie de Titeuf est bien bousculée ! Lui qui avait jusqu’ici l’habitude de se p...


La chance tourne. Ce qui devait être un coup sans risque, garanti sur facture, se transforme en descente aux enf...


Le Chat est désespéré: sa maîtresse, Zlabya, est enceinte... Que va-t-il se pa...


Dans le Paris des années cinquante, où règnent Sartre et l'existentialisme, nous faisons la connaissance de Daniel Br...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 0.00/5
    Par orbe, Aujourd'hui

    Le Glacier de Jean Villemin

    Roman graphique qui nous propose une réflexion sur la relation entre l'homme et la nature sous fond de fonte de glacier.

    Un jeune homme en vacances observe la vie de la montagne et s'inquiète des signaux q'elle nous envoie.

    Les autres protagonistes semblent simplement curieux d'un événement qui leur semble relever d'un fait divers. Alors que le personnage principal paraît considérer le massif comme un être vivant.

    Dans le récit tout est à la fois immobile et en mouvement. A la sérenité des hommes s'oppose le lent effritement du glacier...

    Les illustrations sont en noir et blanc, la couverture offre des reflets bleus au glacier. A la manière de cartes topographiques, elles donnent une densité aux dessins. Aux lignes aiguisése des reliefs s'opposent les courbes des personnages.

    Un roman en forme de livret qui invite le lecteur à s'interroger sur les changements de ce qui pour nous est bien souvent un décor mais qui est aussi une des composantes de notre univers et même de notre vie.

    Un livre onirique qui porte à réfléchir à notre relation à la nature, à notre responsabilité ?
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par jeff57, Aujourd'hui

    Wulf de Hamish Clayton

    Excellent bouquin. La forme et le propos sont pas toujours facile à suivre, mais si on accepte le voyage, quel souffle !

    • Livres 0.00/5
    Par Arnaud302, Aujourd'hui

    Le duel de Arnaldur Indriðason

    Décevant. Le style est plat à en mourir d'ennui (et ça ne semble pas dû à la traduction). l'enquête accumule les invraisemblances, les policiers tirant des conclusions - toujours justes - à partir de bouts d'indice (un paquet de cigarettes retrouvé dans la rue? Bien sûr, un espion russe faisait le gué à cet endroit!). Les rares bonnes idées (l'ambiguïté du personnage principal) sont totalement sous-exploitées.Bref, c'est paresseusement écrit et ça ne laisse pas un souvenir impérissable. Le dernier chapitre s'anime un peu, et fait regretter que le livre entier n'ait pas été de la même veine.
    > lire la suite

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio