> voir tous les lecteurs

Lecteurs les plus actifs cette semaine


> tous les quiz littéraires Quiz littéraires à l'affiche


> voir toutes les vidéos / RSS

Dernières vidéos

  • Yoland Simon
    Yoland Simon
    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=45682 DU THÉÂTRE ET DES..
  • Jules Sandeau
    Jules Sandeau
    http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=46175 GEORGE SAND - MARIE..
  • Galia Ackerman
    Galia Ackerman
    Galia Ackerman - Colloque "La Seconde Guerre Mondiale dans le discours politique russe" .Colloque..

Recevez un livre en échange d'une critique
Découvrez la liste pour la fête des mères
Participez au défi d'écriture autour du thème

> tous les entretiensEntretien avec…

    photo de Kettly  Kettly Mars



    Suite au séisme de 2010 en Haïti, Alexandre ne peut plus être pris en charge par l`institution qui le garde. Son retour au sein de sa famille constitue un immense bouleversement, faisant ressurgir secrets et questions. Avec le recul, ce retour est-il une bonne chose pour les personnages principaux ?



    Il ne fallait surtout pas présenter de certitudes. Le sujet de la maladie mentale dans les familles est extrêmement complexe, quelles que soient les sociétés considérées. Oui, je crois qu`avec le recul le retour d`Alexandre parmi les siens est une bonne chose, mais qui n`est pas arrivée sans douleurs. Ce retour d`Alexandre après 40 ans d`enfermement dans une institution psychiatrique est une sorte d`exorcisme, qui va provoquer la cautérisation d`une blessure secrète longtemps portée par chacun des membres de cette famille.




    Eliane, la matriarche est également la narratrice. Pourquoi avoir choisi de vous exprimer au travers de ce personnage ? Vous ressemble-t-elle ?


    Je dirais qu`il y a plusieurs narrateurs dans ce roman polyphonique, mais Eliane est la voix de l`autorité, de la blessure et de l`amour qui s`élève par-dessus celle des autres. Je ne crois pas que ce personnage me ressemble, sinon peut-être par sa façon d`être directe et de ne pas se leurrer d`illusions. A 86 ans, on ne peut plus se...




> voir plus Bandes dessinées les plus populaires de la semaine



Avril 1945. Alors qu'Hanna a pour mission de sauver le IIIe Reich, Werner, un ami proche d'elle 15 ans aupa...


Recueil de sept histoires parues au Japon entre 1968 et 1973, dans lesquelles l'angoisse côtoie l'horreur. Elles mette...


Un livre pour les amoureux des livres Depuis qu’elle a mis la main sur ce livre oubl...


Willa Ayre s'est classée dans la catégorie des filles que les garçons ne voient jamais, des insignifiantes, des peti...

> voir plus Listes de livres


Dernières critiques RSS

    • Livres 4.00/5
    Par Luniver, Aujourd'hui

    L'insoutenable légèreté de l'être de Milan Kundera

    L'âme humaine est-elle légère ou pesante ? Et d'ailleurs, lequel de ces adjectifs est une qualité ? Vaste question à laquelle tentent de répondre nos protagonistes. Pris dans la tourmente de l'invasion soviétique à Prague, Tomas représente le doute, coincé entre son attirance pour les aventures sans lendemain et son amour indéfectible pour Tereza. Cette dernière représente la pesanteur : elle supporte tous les coups durs sans broncher, persuadée que l'amour pur triomphera quoi qu'il arrive au bout du chemin. Une des maîtresses de Tomas, Sabina, artiste avide de liberté, représente la légèreté.

    Le roman est complexe, et aborde une foule de thématique. Durant les premières parties, j'ai pensé que le récit était la simple histoire d'un triangle amoureux, avec toutefois une grande précision d'analyse dans les motivations et les ressorts intimes des différents personnages. Le volet politique pointe le bout de son nez dans les dernières parties. La légèreté n'est pas seulement discutée du point de vue de l'être humain, les systèmes politiques sont aussi mis sur le grill.

    L'écriture est un vrai régal, et le livre comporte des scènes qui me marqueront durablement. Comme cette marche de protestation d'une vingtaine d'intellectuels, événement couvert par plus de trois cents journalistes, qui tourne à la mise en scène d'un spectacle grotesque. Ou la scène finale, qui provoque une charge émotionnelle impressionnante au vu du caractère finalement anodin de la situation.

    Il m'a fallu du temps pour le découvrir, mais Kundera n'usurpe clairement pas sa réputation de grand écrivain du XXe siècle. Son roman continue à me faire réfléchir longtemps après l'avoir terminé.
    > lire la suite

    • Livres 5.00/5
    Par Plume01, Aujourd'hui

    Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l'Ecole des Sorciers de J.K. Rowling

    J'ai lu ce livre en 6ème et je peux vous dire que je connaissais déjà Harry Potter en film mais en livre ils sont beaucoup mieux ...=)

    • Livres 0.00/5
    Par Chouette44, Aujourd'hui

    Les évaporés de Thomas B. Reverdy

    Une autre manière de découvrir le Japon, à travers le regard d'un occidental. Un beau livre qui traite avec finesse de la tragédie du tsunami et ses conséquences.

Dernières citations RSS

> voir toutes les etiquettes

Etiquettes les plus populaires

aventure   littérature   récits   roman   fantasy   science-fiction   anticipation   dystopie   fantastique   roman historique   historique   manga   essai   bande dessinée   théâtre   nouvelles   poésie   classique   biographie   autobiographie   jeunesse   littérature jeunesse   roman d'amour   témoignage   histoire   thriller   suspense   romans policiers et polars   contes   société   art   enfance   magie   adolescence   enfants   drame   amitié   mort   femmes   maladie   deuil   enquêtes   humour   religion   musique   horreur   politique   psychologie   peinture   amour   romance   guerre   seconde guerre mondiale   première guerre mondiale   voyages   science   mythologie   famille   vampires   philosophie   meurtre   états-unis   littérature française   littérature américaine   Paris (France)   littérature anglaise   chine   afrique   japon   littérature japonaise   littérature italienne   littérature allemande   moyen-âge   19ème siècle  

> voir plus Les médias parlent de Babelio